Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
25 ans d'ASBL, ça se fête Very Happy
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 Yggdrasil a North Way

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timothee17
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1503
Age : 25
Localisation : Watermael-Boitsfort
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Yggdrasil a North Way   Ven 23 Juin - 17:51



Un jeune Hirdmen entre dans la Maison Haute, épuisé après un long raide, il fût accueilli par ces semblables content de le revoir en vie.

Assis un peut plus loin, un vieil homme, le regarda, son regard en disait long, il enviait ce jeune homme, de la puissance de son bras que l'âge lui a retiré, de ce sourire soulagé de revenir à la maison les Drakars remplis de richesse.

Le jeune homme se retourna vers lui et dit: "Bonjour, Père! Je suis heureux de te revoir!"
Le vieil homme lui répondit: "Assied toi à mes côtés, Fils. Maintenant dit moi, comment t'es tu battu?"
- Le fils: "...Je ne sais pas par où commencer..."
- Le père: "Laisse moi, te raconter mon histoire"

Tout commença, au première journée du printemps, l'hiver se fait encore ressentir mais la douceur du soleil commence à faire fondre la neige, comme le veut la coutume le Thing peut avoir lieu, le cor se fit entendre dans la Vallée, tout le monde vinrent se placer à leurs endroit. Parmi eux, se trouvait Orik(Tim), Volva(Azz), Soigneur(Emji), Yngvir(Draikara),  Forgeronne(Bruno), Charpentier(Hyldan), si je te l'est présente tu vas comprendre pourquoi assez rapidement, durant ce Thing on discutait des récoltes et des réserves que nous avions encore.

On a décidé de faire un navire de Pêche, de faire une Tannerie et c'est également durant ce Thing que fut abordé le problème du Tyran qui ne cesse jamais de nous demandé de plus en plus d'or. Orik dans sa grande sagesse, à proposé de lui cassé la gueule, la vola souhaitait d'abord voir les runes avant de proposer son intention,  le Scalde pense que nous devrons demandé de donner moins d'argent, pour le lui donné ensuite le compte manquant afin qu'il ne nous demande pas de plus en plus d'argent. La majorité à suivis cet avis, et par la même occasion la création du navire serait en fait utilisé pour la guerre plutôt que la pêche.

Par la même occasion, la Tribus du Cerf Blanc, qui s'entend très bien avec Orik, je me suis toujours demandé pourquoi d'ailleurs?..., a accepté de se joindre à nous dans le cas d'une bataille contre le Tyran, et de ce fait on a eu le jeune neveu du Chef (Nom), qui serait le messager. Par la même occasion on commença a fortifié petit à petit la Tribu.

La routine commença a se faire sentir Orik devenait de plus en plus nerveux, une fois je l'ai entendu beuglé dans sa barbe pendant un jour entier concernant un sanglier qu'il n'avait pas réussis à chassé, d'un autre côté c'est la première fois que je vois un chassé à la hache!

L'assemblée se mit à rire, en effet, suite au récit du vieil homme, de plus en plus d'hirdmen vinrent se joindre à lui et à son fils.

Jusqu'au jour où durant la nuit, un groupe de bandit vinrent attaqué la Tribu, c'était mal nous connaître entre la hache d'Orik les flèches du Soigneur et les sort de la Volva et du Scalde ainsi que l'épée de la Forgeronne et du Charpentier ainsi que de l'ensemble des Hirdmen présent je vous prient de croire mes amis que ces bandits ont été mis en déroute en moins de temps qu'il ne faut pour dégainer son épée!

Quelques jour passa sans que rien ne vit troublé notre Tribus, quant un jour Orik aperçu des hommes arrivé par la route, il les saluas mais la réaction des étrangers ne se fit pas attendre il dégaina leurs épées, d'un autre côté c'est vrai que quand on mesure pas moins de deux voir trois têtes de plus que la normal et qu'il a une musculature tel que son javelot serait un tronc d'arbre, forcément sa ne met pas les gens en confiance.

J'ai vu Orik inspiré un grand coup et expiré je crois que c'est la première fois que je l'ai vu gardé son sang froid dans une pareil situation. Quant arriva notre Jarl(Nom), et plusieurs hirdmen, ainsi que le Chef des Hirdmen(Nom), quelques uns s'occupèrent directement d'Orik tandis que le reste et le Jarl commencèrent à discuté le Chef(Nom) des étrangers s'avança et demanda si lui et le reste de ses hommes et femmes pouvaient restés là pour la nuit. (Nom) accepta sans réfléchir, ce qui posa quelques ennuis au Charpentier qui n'avait pas confiance en eux, mais on appris plus tard qu'il venait de plus loin à l'Est et que les gens qui sont là ne sont que la moitié qui était partit à la base. Orik, pendant ce temps là aidait le peuple à s'installer, je ne sais comment il est toujours le premier à aider ceux dans le besoin, quant on sait de quoi il est réellement capable, je suis bien content de ne pas avoir eux à faire à lui et à sa hache.

Dans l'ensemble tout se passa pour le mieux mise à part le fait que le Charpentier ne voulait pas se laisser si facilement convaincre par  ces étrangers, il faut le comprendre, il est très familial et en aucun cas il ne veut que du mal arrive à ses frères et sœurs.

Le lendemain, le Jarl et le Chef, discutait encore, il semble qu'ils ont du avoir beaucoup de choses à se dire vu le visage fatigué qu'a notre Jarl... à moins que ce soit autre chose qui le tracasse? En tout cas, il annonça que un Thing extraordinaire aura lieu car le Chef à demandé de rester vivre avec nous. Durant le Thing, la discussion était très animé surtout par les doutes du Charpentier qui réussissait à convaincre de plus en plus de personnes dans l'assemblée. Le vote est lancé, la majorité, et fallait s'y attendre, était pour accepter leurs venus on avait justement besoin de monde et de guerrier contre ce Tyran.

Le charpentier continua de râlé pendant un temps, il se défoula sur son chantier de navire avec l'aide du Scalde. Pendant ce temps là tout le monde aida les nouveaux arrivants à s'installés et à construire leurs maisons. Il commencèrent à avoir moins peur d'Orik et il le vit, je pense que durant ce temps là, j'ai pu apercevoir un sourire surtout quant on lui apporta un gâteau pour le remercié d'avoir aidé.

Alors, que la routine revenait et tout le monde continua de faire ce qu'il devait, un éclair retentit dans la vallée alors qu'aucun nuage n'était aperçu.
Orik courra, jusque chez le Jarl, les autres personnes était déjà présent dans la maison haute, il leurs annonça que le groupe qui nous avait attaqué était mercenaires et qu'ils étaient engagé par un Roi plus loin dans l'Est. le Jarl demanda au Scalde de ce chargé de le communiqué à tout le monde en disant également qu'il fera une grande fête. C'est à ce moment là, qu'Orik fit son entrée et gueula:"Un éclair! Un éclair, alors qu'il n'y a pas de nuage! C'est un signe des Dieux!"

C'est à ce moment, que je compris que le Jarl avait beaucoup de patience avec ce Orik, car il a beau aider et décapiter ce qui se trouve devant lui, il n'est pas très intelligent. Le Jarl lui répondit calmement, que tout le monde l'avait entendu et était au courant. Le scalde emmena Orik avec lui, le Jarl lui est reconnaissant je pense de ce soulagement.

La fête battait son plein, tout le monde trouvait son compte entre les lancés de pierre, les jeux de stratégies, les contes et les chansons du scalde mais surtout la cervoise coulant à flot ainsi que l'hydromel. Je te t'avoue que ces pensées me sont flou car moi-même, j'ai terminé avec un jeu à boire proposé par Orik, je tenu juste après qu'il tombe. Je ne te cache pas, que c'était un bon moment de le voir tombé ainsi, avec sa corne tenant dans sa bouche par on ne sait de quel manière.

Ce n'est qu'au surlendemain que la majorité du peuple s'est levé, à part les femmes peut-être et quelques personnes qui n'ont pas trop bu. Tout se passait pour le mieux, la vie reprenait son cours, jusqu'au moment où la core retentit une nouvelle fois.

Orik, fut bien sûr parmi l'un des premiers arrivés avec le scalde, le Jarl arriva avec ses hirdmen et le Chef de ceux-ci, quant les présentations sont échangés ont remarqua qu'Orik voulu répliqué quelques choses mais le scalde fut rapide en lui insérant une gourde d'un contenu qu’apparemment Orik devait apprécier... cela n'empêcha qu'il fixa le meneur de la troupe adverse avec une envie de meurtre, on appris que c'était le percepteur du Tyran(Nom), le Jarl partit cherché le du, après encore quelques échanges une fois que le Jarl revint avec quelques coffres, je revis Orik inspiré et expiré profondément, dans son regard je compris que les choses allait prendre une tournure que personnes ne souhaitaient mais bon c'est pas faute d'avoir essayer de le retenir mais bon c'est un demi Johtunn.

Tu te souvient que je t'avais demandé si tu t'étais bien battu, voici le genre de réponse que j'attends:
"Alors que la discussion continuait,
Orik se propulsa vers le percepteur planta sa hache dans le corps de celui-ci,
Le regardant sans savoir ce qu'il se passait,
Il retirait le corps inerte de sa hache avec un rire à vous faire pâlir.

Sans hésité les gardes s'en prirent à lui,
Bientôt aidé de ses camarades,
Voyant qu'il était bien bâtit,
Ils n'hésitèrent pas à s'en prendre au Jarl.

Dans un combat qui ne cessait de se faire languir,
Ses coups parés par les boucliers,
Bientôt les bruits s'ajoutèrent, ceux de leurs os brisés,
Tandis que ses camarades continuèrent à les retenir.

Au fur et à mesure que le temps passait,
Les ennemis tombèrent,
Ils ne purent s'échappé car tous les retenaient,

Ce fut qu'en le dernier tomba sous le coups de sa hache,
Orik tomba genoux à terre,
Que la rage disparut de son regard.

Alors que le calme retombait sur la plaine,
Portant sa hache sur son épaule,
Qu'il se dirigeait vers la maison haute,
Réclamant sa bière qu'il bu d'un trait.

Se dirigeant ensuite vers sa demeure,
Le sang de ses victimes sur son corps,
Gouttant sur son passage.

Tous s'écartèrent à sa vue,
Laissant la frayeur sur les visages de ceux qui ne le connaissait,
Voici la vrai nature, de Orik le guerrier Bersekr"
Revenir en haut Aller en bas
Timothee17
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1503
Age : 25
Localisation : Watermael-Boitsfort
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Yggdrasil a North Way   Mar 31 Oct - 15:08



L'ancien guerrier retourna à sa demeure accompagné de son fils rigolèrent et discutèrent sur le chemin.

Une fois arriver chez lui, son vieil ami l'attendit avec de l'hydromel à la main.

L'ancien se retourna vers son fils: "Aller, va mon fils. Cette soirée est la tienne et il est mal vu qu'un hirdmen fasse attendre le Jarl, surtout qu'en celui-ci veut le féliciter." Le père sourit à son fils qui le lui rendit.

Le fils repartit donc vers la maison haute où les rire et la fête résonnait dans l'ensemble de la tribus.

Les deux anciens se regardèrent un moment, puis s'installèrent comme à leurs habitudes vers un point où de là ils pouvaient contempler l'ensemble de la tribus.

Un point de vue magnifique en contrebas et devant eux au loin s'entendait la mer, dans le contrebas il suffisait de baisser les yeux un tout petit peut pour apercevoir le village et les habitants qui s'attelaient à la vie de celui-ci, on apercevait les fortifications ainsi que les Hirdmen qui faisait les rondes.

Au milieu de ça, on entendait le forgeron travaillant le métal, avant que ce soit lui qui reprenait la forge, les anciens se souvenaient lorsqu'elle appartenait à LA Forgeronne, la légende raconte qu'on disait qu'elle était doté de la bénédiction des dieux car ce qu'elle forgeait était également inscris des runes, mais aussi que jour et nuit la Forge ne s'arrêtait jamais, les dieux lui permis de pouvoir forger jour et nuit pour la tribus pour protéger la tribus du Roi félon.

Sur la droite, on apercevait les plaines et les montagnes enneigés, qui bien même que les saisons passaient cette neige était tenace et rien n'y faisait elle restait fixé là où elle était.

Et pour finir sur la gauche, on apercevait cette colline où était dressé le magnifique fort, avec les remparts et le donjon. et au alentour la forêt s'étendait à perte de vue. Ainsi, que dans la baie on pouvait voir le port avec le chantier navale ainsi que les navires construits et ceux en attentes.

Le vieil ami rompit le silence pour parler avec notre ancien guerrier.

"-Tu te souvient... quand tout ceci n'était encore que simple palissade de bois... et le Fort, qui n'était même pas construit?

- Oui... lui répondit- il, c'était il y a longtemps, lorsque nous étions encore jeunes et beaux.

Ils rigolèrent à en pleurer, pendant un moment, une fois remis de leurs émotions ils contemplèrent l'horizon en buvant de l'hydromel.

-Oui, je me rappel du jour où nous avions dû faire le Thing pour décider de ce que nous ferons de notre tribus et de comment nous allions la protéger...
Je me souvient surtout du jour où nos frères de la tribus du Cerf-Blanc sont arrivés en courant dans la demeure du Jarl, suivis de près par Orik, je ne sais plus pourquoi il appréciait cette tribus, surement car il lui demandais souvent de tanné leurs peaux... Bref, le fait qu'ils arrivaient rapidement et qu'ils étaient anxieux n'envisageait rien de bon, et nos doutes se révélèrent justes...

La tribus du Cerf-Blanc avait été attaqué par plusieurs gardes et la Tribus avait perdu plusieurs guerriers, Orik dans accès de colère se leva et réclama que justice leurs soit faites, il argumenta en précisant que la tribus du Cerf-Blanc était de bon alliés et qu'ils étaient de notre devoir et de notre honneur de faire vengeance pour nos frères.

Cela m'étonna de lui, malgré sa rage qui augmentait son argumentation était réfléchis et juste, j'ai cru apercevoir plusieurs de nos hirdmen hochant de la tête approuvant les paroles d'Orik se qui faut l'avouer était rare.

Les préparatifs furent alors faites et quelques jours après une troupe partait en direction alors du campement accompagné des hommes de la tribus du Cerf-Blanc pour nous montré le chemin. Une fois proche du dit campement, le capitaine accompagné de notre guérisseur partirent en reconnaissance.

Une simple bâtisse en bois les protégeait avec un ou deux gardes faisant la garde, un plan d'attaque fut alors élaborés, il était simple mais efficace trois troupes attaquant différent point de la barricade. Une faisant diversion et s'occupant des hommes faisant la garde pendant qu les autres rentrerait par différent point pour les prendre en tenailles une fois à l'intérieur.

Je me souvient que plusieurs essayait de détacher les cordes maintenant la barricade, d'autres tentèrent de l'escalader et d'autres tirèrent des volé de flèches à l'intérieur à l'aveuglette, mais Orik qui était resté un peut en retrait attendait le moment propice ou il pourrait agir, quand se fut à lui il partit comme un flèche et quelques secondes plus tard un grand fracas.

Il venait de charger dans la barricade une grosse ouverture permis a tout le monde de rentrer et de charger sur les ennemis. Après quelques minutes ils se rendirent, ils étaient pris en tenaille et de nuit rien ne leurs permettaient de gagner la bataille.

Rapidement, le capitaine pris ce qui pouvait être utile pour la tribus, armes, armures, vivres et chevaux, mais il ne voulait pas rester car il savait que d'autres hommes viendrait et il fallait faire vite car il ne savait quand ceux-ci reviendraient.

Orik toujours fou de rage, voulaient tuer les survivant mais le capitaine refusait, le jugement d'Orik était biaisé par sa haine et sa colère, il voulait les faire esclave et les torturé, les faire souffrir mais il oubliait que les Dieux n'accepterais pas un tel affront, oubliant aussi que le déshonneur serait sur lui s'il le faisait. Plusieurs hommes s'occupèrent d'Orik pour qu'il retrouve ses esprit et se calme, ce qu'il fit.

Sur le chemin du retour, une querelle entre le scalde et Orik éclata, rien de bien méchant mais lorsque le capitaine voulait reprendre la marche au pas de course, il pensait que nous étions pris en chasse et il n'avait pas tord, le scalde voulait se reposer le froid mordant le prenant petit à petit, Orik voulu le remettre sur pied pour continuer, Orik pensait surement que c'était ce que faisait les amis, mais ce n'était pas du même point de vue du scalde qui regarda Orik avec colère.

Une fois rentré, les choses rentra dans l'ordre, enfin pas pour tout le monde, Orik était malade, il a du manger quelque chose d'avarié surement, se fut la première fois que je ne vis pas Orik réclamé sa bière, il avait l'habitude d'aller dans la maison du Jarl boire une bière avec lui en racontant son aventure qu'il avait passé, je ne sais pourquoi mais il ma semblé que le Jarl devait être triste... je pense qu'il aimait bien boire un verre avec lui malgré qu'il était un peut gauche et pas très intelligent, il devait apprécié son code d'honneur.

Il faut savoir qu'Orik est très loyal envers le Jarl et envers la tribus, il n'hésite pas à aider et à offrir sa force au bien de la communauté en plus de son travail de tannage, vous allez me dire que c'est normal pour un habitant de la tribus mais vous l'aurez remarqué Orik n'est pas comme les autres il est un demi-Juthun et je ne pense que se soit bien vu par tout le monde, d'où les efforts supplémentaires qu'il fournis pour se montré loyal envers ses compagnons et la tribu.

Mais bon tout ça mon ami, je te le raconterai une prochaine fois car maintenant je suis fatigué, et je ne rêve que d'une chose, retrouvé mon lit.

A bientôt mon frère"

_________________
The North Remembers!

Winter has come!

"On a toujours besoin d'un Viking près de soi"
Citation de moi-même
Crée le jour des 25 ans du club.
Revenir en haut Aller en bas
 
Yggdrasil a North Way
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ken Fist of the North (Atomiswave)
» Hokuto No Ken (Fist of the north star)
» Les Chroniques d'Yggdrasil.
» [Ligue] The Battle For The North - Nouvelle ligue
» Le XB-70 north american valkyrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: