Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF et de la Commune d'Anderlecht
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
Les informations sur le crowdfunding sont disponibles ici !
Affichez votre soutien au crowdfunding avec une signature customisée !
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Pensez à sortir les poubelles. Blanches et bleues le lundi soir, blanches et jaunes le jeudi soir.
Après 22h, fermez les fenêtres et faites attention au bruit, sous peine d'invoquer un voisin en colère niveau 35.
Pas le temps ou l'envie de laver vos couverts et assiettes ? Mettez les dans le lave-vaisselle !
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
"Personne n'a sorti les poubelles de la cour, l'odeur est infecte et remonte jusqu'au premier. Faites tous un jet de santé mentale."
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Pensez à remplir le frigo de potions avant d'aller combattre le mal. Ça soigne mieux quand c'est frais.
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Je suis très désappointé !
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 L'Héritage de Lorien - Campagne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: L'Héritage de Lorien - Campagne   Jeu 30 Mar 2017 - 11:55

Campagne de Saymu, avec KamiSeiTo, Lyli, Astiaman et Myleke.

Introduction à l'histoire et à l'univers

Il y a quelques mois, de nombreux individus perdirent conscience l'espace de quelques secondes. Rassemblés au sein d'une vision où l'espace et le temps n'avaient plus aucun sens, ils se retrouvèrent dans une pièce s'étalant à l'infini, nimbée d'un flash bleu lumineux. Avec quelques milliers (ou plus ?) de personnes, ils aperçurent une table au centre de cette immense espace circulaire. Les traits plus nets, cette table était entourée de 5 individus. Un garçon blond d'environ 17 ans, aux cheveux courts et légèrement bouclés. Malgré l'attention portée sur la table, il semblait lui-même décontenancé. À ses côtés, un garçon légèrement plus âgé aux cheveux noirs, plus longs et lisses qu'il rattacha en catogan. Grand, bien bâti, il semblait plus à l'aise et s'installa confortablement sur une chaise autour de la table, sur laquelle il posa les pieds. Une jeune fille au teint légèrement mat et aux cheveux noirs lui lança un regard noir afin qu'il s'installe correctement. Elle se mit ensuite à discuter avec le garçon blond. Une autre fille, aux cheveux châtains longs, soyeux et bouclés, s'assit à côté du garçon musclé. Elle semblait pensive, perdue... voire triste, qui sait ? Elle retrouva le sourire quand un garçon aux cheveux noirs bouclés s'installa à côté d'elle en lui relevant le menton. Mais de tout ce beau monde, celle qui attira le plus l'attention fut une autre fillette, nettement moins âgée que les autres (pas plus de 13 ans ?). Les spectateurs avaient du mal à la décrire car à la lueur surnaturelle de la pièce s'ajouta la lumière qui entourait la fillette. Non, elle ne l'entourait pas... elle émanait d'elle. De ses yeux, d'abord, dont on n'aperçut que cette lumière incandescente, et dans une moindre mesure de sa bouche.

Au bout de quelques instants et de murmures qui commencèrent à gagner la foule, le jeune homme blond se racla la gorge et prit la parole.

"Salut tout le monde... vous vous demandez sûrement pourquoi vous êtes là. Vous vous demandez aussi probablement ce qui vous arrive ces derniers temps, certains d'entre vous s'étant peut-être découvert d'étranges pouvoirs ces derniers jours".

Il prit le temps de scruter la foule, où aux regards surpris se mélangèrent les mines intéressées. "Des pouvoirs ? Quels pouvoirs ?" pouvait-on lire sur certains regards, tandis que d'autres affichaient clairement "Comment sait-il ?".

C'est alors que la pièce plongea dans le noir... ou que les spectateurs perdirent la vue l'espace d'une fraction de seconde. Une seconde qui sembla durer une éternité et durant laquelle tout le monde vit une planète. La Terre. Ou était-ce bien la Terre ? Elle y ressemblait, certes, mais son tracé et sa taille parurent différentes à quiconque y jeta un regard attentif. Plus surprenant encore, cette planète n'était pas bleue comme la nôtre, elle avait pris une teinte grisâtre et de l'intérieur émanait une sorte de pulsation de cette même lumière bleue dans laquelle baignait la pièce. Cette pulsation, comme un battement de coeur, ralentissait à vue d'oeil... et la vision prit fin. Tout le monde était à nouveau dans la pièce circulaire où l'espace semblait se distordre à mesure qu'on s'éloignait de la table centrale.

Inspirant un grand coup, le jeune homme reprit : "J'ignore combien de temps nous avons donc je vous demanderai de faire attention à ce que je vais vous dire. Nous sommes des extratresstres. Nous venons de Lorien, la planète que vous venez de voir. Nous sommes - dit-il en montrant de la main les quatre personnes autour de lui - les derniers survivants de notre planète. Comme vous avez pu le voir, celle-ci est mourante... ou peut-être même déjà morte. Autrefois, notre planète était comme la vôtre. Il y a des milliers d'années, nous connaissions aussi l'essor de l'industrie, l'appât du gain, la volonté de toujours produire plus des futilités au détriment du bien-être de Lorien. Jusqu'au jour où les plus sages de notre monde décidèrent de la préserver et d'ainsi préserver notre existence. Au fil des millénaires, Lorien devint une planète magnifique et se protégea contre l'influence de ses habitants en désignant parmi eux des personnes dotées de pouvoirs extraordinaires. Ces gens formèrent la Garde.

Malheureusement, nous n'étions pas seuls dans l'univers. Une autre espèce alien, qui ne jure par le progrès et la technologie, décida de s'en prendre à notre planète. Ils lancèrent un assaut meurtrier qui mit à mal nos défenses et provoqua l'extermination de notre espèce. Nos anciens décidèrent de préserver celle-ci en nous envoyant sur Terre, une planète que nous connaissions déjà. Nous étions 10, nous ne sommes plus que 5. Nous sommes arrivés sur Terre il y a plus de 10 ans et nous essayons de survivre face à la menace qui pèse sur nous mais aussi sur votre planète"
.

Jusque là hébétés par l'histoire improbable qu'on leur racontait, les membres de la foule se mirent à parler. Certains accusèrent les... extraterrestres de mentir, d'avoir amené avec eux une autre menace, ou de tout simplement vouloir les envahir. Le garçon au cheveux noirs se redressa subitement et leva la voix.

"Oh, on se calme là-dedans ! On vous a dit qu'on n'avait pas beaucoup de temps alors si vous voulez avoir une chance de survivre, fermez-là !"

Dans cette pièce si mystérieuse, sa voix résonna et calma immédiatement la foule. Sa voix était nettement plus ferme et autoritaire que celle du blond, plus posée et plus grave.

"Alors je vous fais le topo. Les Mogadoriens, ou Mogs comme on les appelle nous, sont une espèce de merde envahissante qui détruit tout dans la galaxie. Et ils raffolent des planètes bleues avec beaucoup d'eau et d'énergie. Donc s'ils viennent sur Terre, c'est pas seulement pour nous botter les fesses (et c'est un euphémisme) mais aussi pour sucer jusqu'à la moelle toute l'énergie de cette planète. Donc vous et nous sommes dans la merde... Mais moi je l'aime bien, cette planète, alors si vous voulez qu'on la sauve, écoutez bien !".

C'est alors que la fillette au regard lumineux prit la parole. La lumière émanant de sa bouche devenait plus ou moins irradiante chaque fois qu'elle parlait.

"Ce qu'essaie de vous dire Neuf (elle l'a appelé "Neuf" ?), c'est que nous sommes tous confrontés à la même menace. Mais tout espoir n'est pas perdu".

Elle parlait d'un ton monotone. Presque apaisant. Une sorte d'écho résonnait également mais contrairement au garçon se faisant appeler Neuf, cet écho ne provenait non pas seulement de la pièce mais aussi de la petite fille. Elle poursuivit.

"Récemment, nous sommes parvenus à répandre l'esprit de Lorien sur Terre".

Répandre l'esprit de Lorien sur Terre ?

"C'est ce qui explique vos pouvoirs. Ou du moins, ceux que vous découvrirez dans les jours et semaines à venir. Lorien ne fait désormais plus qu'un avec votre planète et souhaite la protéger contre la menace. Vous êtes désormais des membres de la Garde et, ensemble, nous lutterons contre les Mogadoriens".

Elle se tut aussi brusquement qu'elle n'avait pris la parole. Personne ne réagit, tout le monde encore sous le choc de la découverte ou charmé par la jeune fille.

"Merci, Ella", répondit le garçon blond en se relevant. La fille la plus mystérieuse avait donc un prénom normal. "Je sens que le temps va nous manquer mais j'aimerais vous dire ceci avant que nous soyons séparés. Nous devons nous réunir. Nous devons élaborer un plan. Vous êtes très nombreux et cela sera très difficile. Sachez juste une chose, les Mogs ne sont jamais bien loin. Vous ne pourrez les reconnaître car ils se déguisent, se maquillent. Ne vous laissez pas emporter par vos pouvoirs et soyez discrets. N'en parlez surtout à personne ! Il en va de votre..."

La lumière bleue de la pièce s'intensifia subitement et la vision prit fin. Tout le monde se réveilla en sursaut. Le temps, qui semblait avoir tellement traîné, n'avait progressé que de quelques minutes dans la réalité. Mais en quelques minutes seulement, le monde venait de changer.

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Jeu 25 Mai 2017 - 20:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Ven 31 Mar 2017 - 13:35

Notre histoire débute deux mois après "la vision" et s'intéresse à 4 adolescents ordinaires. Kashinath Panyandi ("Kashi" pour les intimes... qui se comptent sur les doigts de la main) est un lycéen d'origine indienne qui vit avec ses jeunes frères et soeurs et ses parents dans la banlieue de Crescent Valley, une petite ville semi-rurale dans l'Iowa. Victime de harcèlement à l'école, il s'est réfugié dans les comics et le virtuel. Il a également développé une certaine endurance à la course pour semer les bullies. Kashi compte parmi ses amies Charlie, une jeune fille assez effacée et très observatrice. Toujours armée de son appareil photo, elle préfère analyser les gens plutôt que de les côtoyer. Taciturne, elle s'entend par contre très bien avec Kashi, probablement en raison du regard dédaigneux qui pèse sur eux. Charlie comptait parmi ses amies Cassie, jeune timide qui voulait plus que tout s'intégrer dans les bandes populaires de l'époque. Au fil des derniers mois, elle est devenue la fille la plus populaire du lycée, a complètement changé de look et toutes les divas de l'école orbitent autour d'elle. Depuis, Charlie et Cassie ne s'entendent plus du tout. Reste Lyanna, jeune fille rebelle et marginale. Issue pourtant d'une bonne famille (trop élitiste, peut-être), elle ne s'entend ni avec ses parents, ni avec ses frère et soeur pour qui elle voue une haine non dissimulée (et ils la lui rendent bien).

Nous sommes au printemps et comme tous les matins, Kashi, Charlie et Cassie vont à l'école... Lyanna aussi mais, comme d'habitude, elle traîne et doit donc s'agripper aux voitures avec son skateboard pour éviter le retard. Alors que Kashi et Charlie se retrouvent à Crescent High, ils voient un gros attroupement autour de la "bande à Cassie". Ils y entendent les termes "FBI", "attentats", "trop cool" - drôle de combinaison. Kashi sort de suite son smartphone et voit en effet dans l'actualité qu'un attentat a été déjoué dans une ville voisine, à moins d'une heure de Crescent Valley. L'endroit étant plutôt paumé, il n'est pas étonnant que l'information fasse la Une dans la presse locale. Lyanna arrive pile à l'heure et découvre également cette information.

Lors de la pause, Charlie creuse un peu plus et se rend compte que quelque chose cloche. Seule la presse locale parle de l'événement. Pourtant, plus de 5 terroristes présumés viennent d'être arrêtés. De même, lorsqu'elle contacte des journalistes ayant écrit sur le sujet, ils semblent évasifs. Cassie passe la pause à ridiculiser et dénigrer les "losers" qui osent se dresser sur sa route. Quant à Lyanna, elle échange quelques messages avec son copain (qui est distant depuis qu'elle lui a parlé de ses "pouvoirs").

Kashi et Charlie poursuivent leur "enquête" et se disent que quelque chose de louche se cache derrière cette affaire de terrorisme. Ils décident de prendre le scooter de Charlie et d'aller dans la ville voisine. Ce qui implique de sécher le cours d'éducation physique... ce n'est peut-être pas le cours dans lequel excelle le maigre Kashi mais l'idée de sécher un cours l'angoisse (sans compter la réaction potentielle de ses parents). Charlie parvient à le convaincre et ils doivent donc passer chez Kashi pour qu'il prenne son costume. En effet, son pouvoir lui permettant d'émettre une lumière bleue, le garçon - très excité à l'idée d'avoir un pouvoir comme ses héros de BD préférés - s'est conçu un costume bleu et se fait appeler (par Charlie uniquement... et encore) Blue Light.

Entre temps, Cassie décide également de fuir le cours d'éducation physique et part faire du shopping avec ses groupies. Lyanna, de son côté, va au sport pour une session de volley-ball. Sa soeur se trouvant dans l'autre équipe, Lyanna décide de smasher une balle sur celle-ci et la projette à toute vitesse dans la figure d'une amie à la place. L'amie en question se trouve avec le nez ensanglanté tandis que la soeur de Lyanna lui lance "faudrait déjà apprendre à viser !" avant de lever le menton d'un air hautain et de s'en aller.

Charlie et Kashi arrivent chez ce dernier. Ce n'est pas encore la fin des cours mais Kashi sait que sa mère est à l'intérieur. Il décide donc d'entrer discrètement et de se faufiler dans sa chambre. Pendant ce temps, Charlie semble apercevoir une silhouette bouger rapidement entre la haie et l'arrière de la maison. Paniquée, elle lance un caillou sur la fenêtre de Kashi et lui dit qu'il y a quelqu'un derrière la maison. Kashi se rue dans la chambre dans la salle de bain dont la fenêtre donne sur le jardin. Il voit une corde et, au bout de celle-ci, une sorte d'agent des forces d'intervention - combinaison, masque, tout l'attirail. Il recule et lève le poing. Celui-ci s'entoure tout doucement d'une lumière bleue (comme celle de la vision) et dès que le soldat passe la tête par la fenêtre, Kashi frappe. Le soldat est projeté à une dizaine de mètres de la maison et atterrit dans un jardin voisin. Pris d'excitation, Kashi regarde et s'aperçoit que d'autres soldats arrivent. Ni une, ni deux, il utilise la corde pour descendre et se brûle les mains au passage. Il monte sur le scooter de Charlie et tous deux s'enfuient vers l'école.

Cassie, de son côté, se retrouve seule. Tout le monde est rentré chez soi et cette dernière prend quelques minutes pour se maquiller en utilisant la vitrine d'un magasin au centre-ville (un centre-ville très austère et peu peuplé, nous sommes dans une ville rurale, pour rappel). Elle aperçoit derrière elle une silhouette noire, qui s'approche d'elle discrètement. Elle tente d'utiliser son pouvoir télépathique mais elle n'entend que le vide. Même les autres sons semblent s'être éteints. Par réflexe, Cassie se met à courir à grande vitesse. Le soldat la poursuit mais Cassie voit une personne sur son chemin laisser son vélo devant une enseigne. Elle saisit le vélo et parvient in extremis à semer le soldat.

Lyanna s'excuse d'avoir blessé son amie, qui est la seule encore avec elle dans le vestiaire de l'école. Les cours sont terminés le lycée semble désert. Son amie s'en va et quelques minutes plus tard, Lyanna sort. Alors qu'elle descend les marches extérieures du lycée, deux soldats se ruent vers elle. Le parking de l'école étant pentu, Lyanna s'en sert pour accélérer sur son skateboard et échapper aux soldats. Elle voit un scooter foncer dans sa direction. Il s'agit de Charlie qui crie à Lyanna de s'agripper à son scooter. Elle fait alors demi-tour et roule sur l'herbe. Malheureusement, le skateboard a du mal à rouler sur l'herbe et Lyanna trébuche. Elle ne tombe pas mais se met à courir à toute vitesse. Les soldats à leurs trousses, les jeunes essaient de les semer. Cassie arrive alors et assiste à la scène. Le chemin qui mène de l'école à la route périphérique de la ville étant plutôt raide, les jeunes sèment leurs assaillants. Lyanna leur propose d'aller à Hayward Park, où se trouvent le parc de skateboard ainsi qu'une usine désaffectée.

Une fois à l'usine, les quatre jeunes semblent à l'abri. Un bruit les alarme mais il s'agit de deux ivrognes dont un reconnaît Lyanna, qui a l'habitude de taguer dans le coin. Charlie leur donne de l'argent pour qu'ils partent et se saoulent ailleurs. Alors qu'ils réfléchissent au pourquoi du comment, ils entendent le bruit d'un hélicoptère qu'ils voient passer par-dessus l'usine. Celle-ci est complètement abandonnée et l'intérieur grouille de cylindres métalliques, de vieux tapis roulants et d'un petit atelier de deux étages dans le coin, où doivent se trouver le bureau de l'ancien gérant. Kashi décide de monter sur le toit... mais les échelles ne sont plus accessibles, il décide donc de concentrer son pouvoir sur ses jambes pour sauter assez haut et casser à l'aide de son poing chargé la verrière. Une idée folle mais le jeune garçon, déterminé, y parvient. Non sans mal, puisqu'il se tord la cheville en retombant sur le toit.

Il voit alors l'hélicoptère à une centaine de mètres, juste au-dessus du parc de skateboard. Il voit cependant une petite patrouille de soldats approcher l'usine. Il le dit à ses camarades restés en bas. Cassie tente d'utiliser son pouvoir télépathique pour traquer les mouvements des soldats à l'extérieur. Ceux-ci sont trop nombreux (six, d'après le compte de Kashi) pour que Cassie puisse tous les entendre. Lyanna décide de taguer au sol une tourelle pour la faire apparaître. Elle y parvient et elle dresse la tourelle à la petite entrée par laquelle ils sont rentrés. En effet, l'énorme porte principale de l'usine est condamnée. Ils s'éloignent de la tourelle, tandis que Kashi décide de redescendre. Il prend encore une décision insensée car il saute du toit et charge toute l'énergie possible dans ses jambes pour éviter de se les casser. Ouf ! Rien de cassé mais une nouvelle blessure à la jambe, tout de même.

Les jeunes vont dans l'atelier et aperçoivent deux lumières vertes à l'entrée de l'usine. Cassie les entend penser, ils sont surpris par la tourelle. Celle-ci se désagrège toutefois et redevient un dessin au sol une fois que Lyanna s'éloigne de trop. Dans l'atelier, les jeunes montent à l'étage où se trouve une vieille chambre improvisée. Ils ne savent plus quoi faire. C'est alors qu'ils demandent à Lyanna de dessiner un gorille qu'elle animera pour attaquer les soldats. Pour gagner du temps, Cassie utilise son pouvoir pour projeter des images mentales dans la tête des deux soldats. Ils y voient le groupe de jeunes courir en forêt. Cela les ralentit considérablement mais Cassie se met à saigner du nez. Le gorille, très rudimentaire, est fin prêt.

Lyanna retourne dans la salle principale de l'usine discrètement, suivie de Charlie. Kashi est toujours blessé à la jambe et Cassie se remet de son exercice mental, assez éprouvant. Lyanna anime son gorille afin qu'il se rue sur un des soldats. Celui-ci est projeté avec une grande force sur l'un des cylindres et tombe au sol, inerte. L'autre a entendu le bruit et s'approche, passant juste à côté de Charlie, qui se met à paniquer. Mais à sa grande surprise, le soldat ne réagit pas et regarde autour de lui pour chercher d'où venait le bruit. Charlie regarde autour d'elle et se rend compte qu'elle est invisible, comme si elle avait pris la forme du gros cylindre métallique derrière, à l'image d'un caméléon. C'est alors que le second soldat se tourne vers une masse énorme se ruant vers lui - le gorille - qui le projette également. Les deux soldats étant inconscients, Lyanna en prend les casques, qui portent une lunette de vision nocturne ainsi qu'une radio.

De retour dans l'atelier, Lyanna donne le casque à Kashi car une voix féminine grave et sévère appelle à la radio. "Unité 3, quelle est votre situation ?" Kashi, la voix tremblotante, répond : "Tout est en ordre ici, rien à signaler". Son bluff ne marche pas et la femme au bout de la radio répond : "Ici l'agent Diane Lockley, vous avez cinq minutes pour vous rendre. Le bâtiment est encerclé". Le bruit de l'hélicoptère s'intensifie. Les jeunes sont perdus et proposent à Kashi de casser la porte principale de l'usine pour avoir l'effet de surprise et essayer désespérément de se sauver. Ils se rendent tous devant la porte alors que l'agent Lockley intervient cette fois-ci au mégaphone. Elle donne une dernière sommation, après quoi les soldats prendront d'assaut l'usine.

C'est à ce moment que des coups de feu et des cris se font entendre de l'autre côté de la grande porte. Les jeunes ne savent plus très bien ce qui se passe. Kashi se dit que c'est le moment de casser la porte et charge l'énergie bleue dans son poing. Alors qu'il s'apprête à frapper, un énorme coup détruit la porte, repoussant les quatre adolescents. Dans l'embrasure de la porte se trouve Neuf - le jeune homme musclé au cheveux noirs de la vision - qui leur dit : "Suivez-moi, on n'a pas une seconde à perdre !"

[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Jeu 25 Mai 2017 - 23:05

L'explosion de la porte du hangar projette Cassie et Charlie contre deux énormes cylindres métalliques rouillés de l'usine. Elles perdent conscience. Kashi se précipite vers Charlie pour la porter mais Neuf s'interpose et lui somme de partir. Un garçon blond à lunettes arrive, une arme à feu étrange dans les mains. Kashi proteste : "Mais je peux pas la laisser ici ?!" En guise de réponse, Neuf prend Cassie et Charlie et les porte sur ses épaules, comme s'il s'agissait de vulgaires sacs. Il se met à courir à une vitesse surhumaine. Kashi et Lyanna suivent le garçon blond à lunettes et tous courent vers le skate park. Kashi boîte un peu mais face au spectacle chaotique qu'il a devant les yeux, il en oublie sa douleur. Lyanna et lui voient un groupe de personnes se battre contre les agents du FBI. Non, en fait, ils voient surtout des agents du FBI se faire propulser dans tous les sens. Coups de feu, flammes, éclairs... peut-être est-ce l'adrénaline mais ils voient également une sorte de monstre à tentacules en plein milieu.

À l'entrée du skate park, une fille blonde attend Kashi et Lyanna. Comme le garçon blond à lunettes, elle tient une arme étrange. Kashi et Lyanna sont escortés vers d'énormes cylindres de construction en pierre superposés dans un coin du parc, tandis que les cris et les bruits d'explosion semblent s'éloigner. À l'intérieur d'un des cylindres, Neuf a déposé Charlie et Cassie. Lors de sa fuite, Lyanna s'est blessée à l'épaule (un coup a dû l'effleurer) et elle commence à ressentir la douleur. Cassie saigne également de la tête. Neuf dit à la fille blonde et au garçon blond qu'il va chercher Marina. Il part à grande vitesse vers le champ de bataille et revient quelques instants plus tard avec une grande fille brune, très belle (un détail qui n'échappe pas à Kashi, malgré l'intensité du moment), aux cheveux longs, soyeux et bouclés (elle était aussi dans la vision). Elle se précipite vers Cassie et pose sa main sous sa tête. Une lumière pure semble émaner de sa paume et elle se relève quelques secondes plus tard. Elle pose sa main sur l'épaule de Lyanna et, même chose, une faible lumière brille tandis que Lyanna a une sensation de soulagement incroyable. Kashi n'en croit pas ses yeux quand il voit la blessure - totalement disparue - sous la déchirure du gilet de Lyanna. Alors qu'il souhaite parler, Neuf se tourne vers eux et les traite d'imbéciles.

Toujours sous le choc de cette succession d'événements, les deux adolescents ont du mal à répondre. Quand Neuf accuse Kashi de s'être filmé en utilisant ses pouvoirs alors qu'il leur avait été spécifié de rester discrets, celui-ci bégaie qu'il a été prudent. Neuf s'énerve alors et frappe du côté du poing dans la paroi du cylindre dans lequel ils se trouvent. Ce qui a pour effet de tout faire bouger et surtout d'effrayer Kashi et Lyanna. Neuf leur dit qu'il est en colère et qu'il ne vaut mieux pas jouer avec ses pieds. La fille nommée Marina demande alors à Neuf de se calmer, et Kashi et Lyanna décèlent un léger accent hispanique. Elle se tourne vers eux et leur adresse un sourire chaleureux, tout en leur expliquant qu'ils auraient dû être plus prudents. Neuf s'adosse contre l'une des parois et commence à admirer ses ongles, les bras croisés.

Au fur et à mesure que les bruits de combat s'estompent, plusieurs personnes arrivent dans le cylindre. Kashi et Lyanna reconnaissent petit à petit les personnes qu'ils ont vues dans leur vision. Le garçon aux cheveux blonds foncés, courts et bouclés, qui semble être le référent. Les autres l'appellent John. Quand il revient, la fille blonde qui tenait une arme se jette dans ses bras. Kashi se dit que lui aussi pourrait avoir une copine, s'il se la pétait avec ses pouvoirs... et son regard se tourne vers Marina. À son grand regret, celle-ci prend un garçon dans ses bras, qui vient juste d'arriver. Celui-ci est aussi grand qu'elle, mince et à la peau brune claire (serait-il d'origine indienne aussi ?). D'autres l'appellent Huit. Finalement, une fille aux cheveux noirs et lisse arrive. Pas très grande, elle est mince mais musculaire. Son regard est très grave, sa peau est mat et elle a les yeux verts. John l'appelle Six.

John marche vers Kashi et Lyanna et leur répète ce qu'a déjà dit Neuf - sans être aussi excessif. Il leur explique également qu'il comprend leur excitation mais que la situation est trop sérieuse que pour se compromettre. John ajoute que les adolescents ont eu de la chance qu'ils ne se trouvaient pas trop loin quand ils ont appris que le FBI allait tenter de les appréhender. Il confirme au passage que "l'attentat déjoué" dans une ville voisine concernait un cas similaire.

Kashi n'en peut plus, les questions qu'il a réfrénées jusque là se mettent à sortir de sa bouche. Qui sont ces gens ? D'où viennent ces pouvoirs ? Pourquoi portent-ils des noms de numéro pour certains ? Et John se tourne alors vers le garçon blond à lunettes, qu'il appelle Sam, qui fait le guet. Sam leur dit qu'ils ont le temps, que le FBI a dû fuir, voyant la police arriver. La police est près de l'usine et enquête, ils vont donc devoir attendre que celle-ci parte avant de pouvoir bouger. John prend alors le temps de répondre à toutes les questions de Kashi et Lyanna :

John leur répète qu'ils viennent d'une planète appelée Lorien. Ils sont les derniers survivants et surtout, ils sont la Garde (des personnes dotées de pouvoirs). Ils sont arrivés sur Terre il y a environ une dizaine d'années, quand ils avaient environ 6 à 8 ans (selon les normes terrestres). Ils étaient accompagnés de leur Cêpan (une sorte de tuteur sans pouvoir qui devaient les protéger et les former). Ils ont dû se séparer car les Anciens de leur planète avaient jeté un "sort" (John précise que la magie ne fonctionne pas vraiment à la façon des films chez eux...) sur les enfants afin qu'ils soient protégés. Ainsi, si les Mogadoriens - ou les Mogs - voulaient les tuer, ils devaient les attaquer dans l'ordre. De 1 à 9. Neuf intervient alors et explique qu'en fait ils sont dix. John répond en disant que la dixième personne, Ella (de la vision), est arrivée avec un autre vaisseau et qu'ils ne savent toujours pas exactement comment c'est possible. John reprend son histoire et, avec une certaine tristesse dans sa voix, dit à Lyanna et Kashi qu'il est le numéro Quatre. Les numéros 1 à 3 sont déjà morts. Tous les Cêpan sont morts également. C'est pourquoi la Garde s'est recomposée, pensant devoir s'organiser contre les Mogs et la menace qu'ils constituent. Kashi et Lyanna apprennent enfin qu'ils ne savent toujours pas où est Cinq, tandis que Marina est le numéro Sept. Si elle a un nom - comme John -, c'est pour des raisons purement circonstancielles.

Huit (qui a un léger accent indien), Marina et Neuf se permettent quelques commentaires durant les explications. Six intervient à quelques moments aussi et tout au long de la discussion, John et elle échangent des regards. Six, toujours l'air sérieux, explique que le FBI et d'autres institutions sont infiltrées par les Mogs (ou plutôt par leurs larbins). C'est pourquoi le FBI a fui, car il s'agissait certainement d'un groupe pro-Mog et il ne voulait pas que la police pose des questions. Après cet amas d'informations, Kashi et Lyanna demandent ce qu'ils doivent faire. Six leur répond de reprendre leur vie, de faire comme si de rien n'était car la présence de la Garde ici va détourner l'attention du FBI. Le Bureau est clairement plus intéressé d'attraper la Garde que des adolescents avec l'un ou l'autre pouvoir. Six ajoute toutefois qu'ils doivent tous préparer un sac dans lequel ils mettront vêtements, nourriture et autres objets qu'ils prendront avec eux en cas d'urgence. Elle leur dit enfin, peut-être avec une certaine froideur, de profiter du temps qu'ils ont avec leur famille. "On ne sait pas de quoi demain est fait".

Lyanna et Kashi sont choqués par tout ce qu'ils viennent d'apprendre. Cette dernière phrase les met particulièrement mal à l'aise. Sarah, la fille blonde avec l'arme, vient alors vers eux et pose la main sur l'épaule de Lyanna. Elle leur sourit chaleureusement - un sourire plein d'ondes positives, très bienveillant - et leur dit : "Vous inquiétez pas, je ne peux pas vous dire que tout ira bien, mais on fera tout pour. Je comprends ce que vous ressentez mais vous devez suivre les conseils qu'on vous a donnés, c'est important". Sam intervient : "C'est bon, ils sont partis". Le groupe décide de raccompagner les jeunes. Avant ça, Kashi demande s'ils peuvent les contacter en cas de besoin. En souriant un peu, John dit : "Ce serait trop cliché si je vous disais que c'est nous qui vous contacterons... mais bon, prenez ceci", dit-il en prenant une sorte de bille pendant au bout d'un fil qu'il prend à Six. Il ajoute toutefois qu'ils ne pourront l'utiliser que s'il est activé de leur côté (ça ne veut pas dire grand-chose pour Kashi). John décide de donner la bille à Lyanna.

Huit ramènera Kashi chez lui avec le scooter de Charlie et Lyanna s'agrippera au scooter depuis son skateboard. Neuf porte de nouveau Cassie et Charlie et les ramène chez elles. Kashi est déçu et aurait bien voulu se faire raccompagner par Marina. Lorsqu'ils arrivent au scooter, Huit relève celui-ci en utilisant de la télékinésie.

Durant le trajet, Kashi pose encore quelques questions, tandis que Lyanna, elle, stresse quant au retour chez ses parents. Il est 3h du matin et même si ce n'est pas la première fois qu'elle rentre tard, elle craint la réaction de ses parents. Peut-être est-ce dû à ce que vient de dire Six : "profiter du temps qu'on a avec nos familles ?" Quand ils arrivent chez Lyanna dans la banlieue huppée de Crescent Valley. Passant le grillage, elle s'installe sur le porche de la maison, ne sachant trop quoi dire ni quoi penser de tout ce qu'elle vient d'apprendre. Elle envoie un message à son copain Shawn pour lui dire qu'elle ne se sent pas bien. Elle espère aussi que le froid entre eux va se dissiper. La porte s'ouvre alors et sa mère, vêtue d'un élégant peignoir, lui dit de rentrer. Elle est trop fatiguée pour avoir une discussion avec sa fille et lui somme de monter dans sa chambre et de se coucher, ajoutant qu'elles discuteront le lendemain. Une fois dans sa chambre, elle reçoit un message de Shawn. Un message plutôt gentil, bien que toujours légèrement distant, et il lui souhaite de bien se reposer afin qu'ils se parlent le lendemain.

Pendant ce temps, Neuf a déposé Charlie chez elle. Il a réussi à l'installer dans sa chambre discrètement. Il ramène alors Cassie chez elle qui commence à se réveiller, remarque qu'elle a la tête en l'air sur l'épaule de quelqu'un et se débat comme une furie. Neuf la dépose et lui dit se calmer. Cassie est très gênée et intimidée par ce beau garçon - qu'elle reconnaît de sa vision au bout de quelques instants. Neuf n'a pas le temps de lui expliquer quoi que ce soit et lui dit de parler à "Apu" pour plus d'informations. Voyant que Cassie ne saisit pas, il ajoute : "L'Indien qui était avec vous". Cassie comprend alors qu'il parle de Kashi. Neuf lui dit alors "au revoir" et s'en va au pas de course, tandis que sa vitesse augmente à mesure qu'il s'éloigne. Cassie rentre chez elle et file dans sa chambre. Elle sent une lourdeur à l'arrière de sa tête, est complètement déboussolée et n'arrive pas à dormir. Sa mère arrive dans sa chambre, l'air complètement hagard, probablement réveillée par le bruit de la porte grinçante (Cassie habite dans le quartier moins aisé de la ville, un détail qu'elle essaie de cacher à ses "copines"). Sa mère voit que Cassie est dans le lit, soupire et sans rien ajouter, se retourne comme si de rien n'était.

Huit arrive enfin chez Kashi. Il demande à ce dernier s'il a une bonne excuse pour ses parents ; Kashi prend alors conscience de l'heure et, sous le coup du stress, demande à Huit de le suivre, le tirant du bras. Huit ne comprend pas ce qui se passe et la porte de la maison de Kashi (aussi dans le quartier populaire) s'ouvre et sa mère lui lance un regard noir. "Non mais t'as vu l'heure ?!", lui lance-t-elle. Kashi répond que c'est parce qu'il était avec Avijit, un étudiant étranger fraîchement transféré (il montre Huit, qui sourit béatement en regardant la mère de Kashi) à qui il montrait le coin. Ils n'avaient pas vu l'heure passer. La mère de Kashi se contient et se tourne vers Huit en lui parlant en hindi. À la grande surprise de Kashi, Huit répond en hindi et les deux garçons entrent dans la maison. La mère de Kashi leur dit qu'il y a à manger dans la cuisine (Kashi se rend compte à quel point il a faim alors...) et va se coucher. Elle insiste pour que Huit reste dormir, ne voulant pas le renvoyer chez lui, seul, à cette heure. Kashi se confond en excuses auprès de Huit, qui semble embêté mais ne le montre vraiment pas, gardant son sourire cool et rassurant à la place. Les deux garçons mangent et discutent. Kashi a encore beaucoup de questions, notamment sur l'origine de la Garde. Huit lui explique en fait que leur planète présente - ou présentait - des caractéristiques parfaitement similaires à la Terre. La seule différence, c'est que sa civilisation a fini par délaisser tout ce qui nuisait à la planète et qu'au fil du temps, celle-ci le leur a rendu. Elle a désigné des membres de son espèce, la Garde, qui aurait pour mission naturelle de la protéger.

Kashi pose alors des questions sur les pouvoirs de la Garde. Huit lui apprend qu'ils ont de nombreux pouvoirs. La Garde peut utiliser la télékinésie, a des facultés physiques au-dessus de la norme. Et puis, chacun a ses pouvoirs spécifiques. Huit peut ainsi se métamorphoser. "Ah c'était toi, le Cthulhu... enfin le poulpe ?" demande alors Kashi. En effet. Même si, en voyant une statuette de Vishnu dans un coin de la pièce, il se dit que c'était plus ça qu'une sorte de Cthulhu. Kashi demande aussi si eux vont avoir de nouveaux pouvoirs. Huit confirme, sachant que ces humains sont devenus la Garde le planète Terre depuis que celle-ci a accueilli en son sein l'esprit de Lorien. Ces pouvoirs sont leur héritage. Après ce qui semble être un moment d'hésitation, Huit dit aussi qu'il a des visions du futur, mais préfère ne pas trop s'attarder sur cette question précise. Les garçons vont dormir et Huit s'apprête à partir. Kashi insiste pour qu'il reste, car si sa mère ne voit pas "Avijit" au réveil, il va se faire tuer. Huit téléphone alors très brièvement aux autres pour leur dire de partir "au Centre". L'appel est haché et dure pas plus de 10 secondes.

Au réveil, Lyanna est complètement fatiguée. Elle n'a pas le temps de se doucher et met les mêmes vêtements (avec le trou à l'épaule) que la veille. Son frère et sa soeur sont déjà à table pour déjeuner. Son père aussi, lisant le journal et faisant mine d'ignorer Lyanna. Celle-ci est excessivement (et inhabituellement) polie avec sa mère et son père, mais elle ignore toujours son frère et sa soeur. La mère de Lyanna commence à la gronder pour hier, mais la jeune fille tente de se contenir pour éviter que la situation n'explose. Le père commence à feuilleter son journal avec un peu plus de vigueur. Le bus arrive et les enfants sortent. Enfin, Lyanna n'est pas tout à fait prête et part chercher ses affaires et rate le bus... Elle décide de se précipiter avec son skateboard pour ne pas arriver en retard.

Kashi et Huit se réveillent. Huit remercie chaleureusement la mère de Kashi pour son hospitalité et quand ils sortent, Huit prend le scooter de Charlie et s'en va pour le ramener chez elle. Kashi reçoit un appel de Charlie, qui panique totalement et ne sait absolument pas ce qui s'est passé. Ils se retrouvent dans le bus de l'école pour en discuter. Cassie, qui fait un long détour pour marcher jusqu'au quartier huppé pour y prendre le bus avec ses copines, est aussi dans le bus. Elle est d'une humeur massacrante et prend même le risque de "griller" son pouvoir auprès de ses copines. Chaque fois que ces dernières, en réalité tyrannisées par Cassie, ont une pensée négative à son sujet, celle-ci rebondit avec véhémence. Kashi essaie de faire signe à Cassie dans le bus mais celle-ci l'ignore complètement. Une fois à l'école, Cassie fait passer un mot à Kashi par un gars à qui elle demande d'être discret. Il donne le mot à Kashi : "Faut qu'on parle de toute urgence !" et montre du doigt Cassie devant tout le monde (ce qui l'agace fortement). Comme si ça ne suffisait pas, Kashi marche ensuite vers Cassie, et ses copines tentent de le remballer avec mépris. En plus, Kashi s'est habillé et peigné en vrai "premier de la classe" (il voulait donner bonne image à sa mère, qui l'a malgré tout grondé pour une semaine sans sortie... alors que Kashi ne sort presque jamais). Cassie arrive à trouver une excuse bidon pour rembarrer Kashi et lui dire qu'ils doivent se retrouver à la récré dans le parking arrière de l'école, derrière un pick-up où personne ne vient jamais.

Entre le cours de math de Madame Wilson où Kashi a du mal à rester éveillé et le cours d'histoire du robotique Monsieur McCormick, sans compter le corps d'éducation physique où Lyanna - qui est arrivée en retard - a du mal à tenir, les jeunes sont complètement crevés. Kashi en profite pour acheter une boisson énergisante (ce qu'il ne fait jamais) et retrouve un gain d'énergie presque malsain (il a l'air de sautiller sur place). Voyant Charlie somnolante à la récré, il lui en prend une aussi mais elle ne semble pas faire effet. Lyanna rejoint Cassie, Charlie et Kashi sur le parking arrière de l'école. Lyanna et Kashi racontent tout à Cassie et Charlie. Ils leur parlent aussi de préparer leurs sacs "au cas où". Le même jour, de nombreuses rumeurs courent quant au fait qu'il y aurait une grosse bagarre près du skate park (des jeunes qui ont de la police dans la famille en auraient parlé mais apparemment faut pas que ça se sache, ce qui amène certains jeunes à parler de complot).

Les jours passent, les jeunes ont enfin l'occasion de digérer ce qui s'est passé. Charlie est excitée d'en parler avec Kashi, mais elle n'a pas vraiment vécu les événements de la même façon que lui donc l'excitation s'estompe un peu. Lyanna, elle, commence à se lasser de cette histoire et de situation avec sa famille. Perturbée, elle laisse la vie reprendre son cours et se dit qu'au fond, tout ça n'était peut-être qu'une bêtise. Elle ne sait plus trop quoi en penser et préfère simplement éviter de se poser la question. Elle passe son temps avec Shawn au skate park et utilise son pouvoirs très discrètement à la maison afin de s'assurer que tout cela n'est pas un rêve. Kashi, lui, continue à "combattre le crime" (en s'attaquant à des dealers isolés dans les mauvais quartiers du "centre-ville" de la bourgade de Crescent Valley) mais sans se faire filmer par Charlie. Cassie, elle, s'est calmée avec ses copines mais continue - comme à son habitude - de les tyranniser. Elle sent d'ailleurs que ces dernières commencent à en avoir marre et que des tensions se font sentir. Sans compter qu'elles en ont marre de payer pour ses affaires (ne sachant pas que Cassie est en réalité issue d'une famille assez pauvre). Lors de ses cours d'art avec Madame Rogers, Lyanna se demande si elle ne pourrait pas tout simplement utiliser son pouvoir pour devenir une vraie artiste, et de se tirer de ce patelin l'an prochain avec Shawn, comme elle l'avait toujours prévu avant que tout ne soit chamboulé.

Cassie prépare son sac avec principalement des vêtements (elle veut être présentable lors de sa prochaine rencontre avec Neuf). Lyanna a complètement oublié d'en préparer un. Kashi, de son côté, a préparé un sac énorme en se renseignant sur le net sur des sites spécialisées en survie. Il s'y trouve des outils, de la nourriture, de l'eau, des vêtements. Charlie a aussi préparé un sac.

Kashi élabore par ailleurs tout un plan sur son ordinateur quant à la marche à suivre pour combattre les Mogs (dont il ne sait pourtant rien). Il ne perd absolument rien de sa motivation et demande un jour à Lyanna d'apporter la bille car il veut vraiment contacter la Garde. Il retrouve alors Lyanna, Charlie et Cassie dans la salle d'informatique du lycée, qui fait aussi office de salle d'audiovisuel (avec beaucoup de vieux matos) et de rédaction du journal scolaire (en gros, c'est principalement fréquenté par Charlie et Kashi). Cassie s'assure que personne ne sache qu'elle est là avec ces "losers". Lyanna semble vraiment blasée par rapport à toute cette histoire après quelques semaines sans nouvelles de la Garde. Kashi essaie de lui prendre la bille mais elle résiste et la bille tombe par terre. Finalement, Lyanna en marre et lui donne. Kashi prend la bille alors et l'approche de sa bouche. "John ? ... Neuf ? ... Huit ? ... (plissant les yeux en espérant une réponse) Marina ?" Aucune réponse. Lyanna et Cassie ne peuvent s'empêcher de rire, vu le ridicule de la situation (le gars parle à une bille).

C'est alors qu'un bruit de choc se fait entendre à l'extérieur de la pièce, provenant du couloir. Des rires s'ensuivent. Cassie se cache sous une table, craignant que quelqu'un la voie ici. Kashi ouvre la porte et une jeune fille (qui doit avoir 12-13 ans) est par terre, en train de ramasser des feuilles éparpillées. Deux bullies s'éloignent en riant, ce qui met en colère Kashi qui se précipite près de la fille et l'aide à ranger ses affaires. Kashi se présente et la fille s'appelle Tina. Elle est nouvelle et Kashi étant l'un des référents pour les nouveaux élèves, il lui propose de lui faire faire le tour de l'école. Pendant ce temps, Cassie essaie d'utiliser son pouvoir sur la bille mais rien ne se passe. Pire, elle a l'impression que son pouvoir ne marche pas. Elle se force et du sang coule de son nez. Lyanna lui propose de s'arrêter (Charlie ne dit rien, préférant éviter pour l'instant tout échange avec Cassie). Cassie se met toutefois à paniquer et essaie d'utiliser son pouvoir sur Lyanna. Silence total. Au fil des minutes, Cassie continue d'utiliser son pouvoir et elle semble entendre des bribes mais c'est tout. Elle commence à transpirer et s'arrête. Kashi, qui est à l'autre bout de l'école avec Tina, prend congé de celle-ci qui le remercie beaucoup. Kashi ne manque pas de noter qu'elle est adorable, elle lui rappelle l'une de ses sœurs, le genre de fille qu'on n'apprécie pas de voir bousculée par des idiots. Les mêmes idiots qui n'ont cessé de martyriser Kashi ces dernières semaines, comme d'habitude.

Le soir même, tout le monde est chez soi, Lyanna a accepté de laisser la bille à Kashi. Les jours s'enchaînent et tout le monde commence à avoir l'esprit dissipé. Cassie a récupéré ses pouvoirs, semble-t-il. Kashi tente quotidiennement de parler à la bille mais rien ne se passe. Un soir, Lyanna regarde la petite télé dans sa chambre et un flash info affiche "Crop circle : intox ?", montrant un étrange symbole brûlé dans un champ dans une ville voisine de l'Indiana. Charlie tombe sur la même information sur son PC. Cassie, elle, entend la télé à travers les murs très fins de sa maison, depuis la chambre de ses parents (qui la négligent, comme à leur habitude). Kashi, installé en famille dans leur petit salon, voit la même chose à la télé. Il sent alors quelque chose briller dans sa poche et regarde si c'est son téléphone. C'est la bille. Paniqué, il a le réflexe de mettre la main sur sa poche tout en se raidissant. Il prend congé de ses parents et monte à toute vitesse dans sa chambre. Il sort la bille qui brille d'une lumière bleue et il entend alors : "Cinq ?"

[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Dim 28 Mai 2017 - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Ven 26 Mai 2017 - 21:40

Résumé des personnages de la campagne (si nécessaire, je mettrai à jour ce post à l'avenir) et des informations que vous avez décelées à leur sujet (il peut s'agir de vraies informations ou parfois d'impressions/conclusions hâtives) :

LA GARDE

Numéro Quatre (John) - Garçon mince mais assez bien bâti. Taille un peu au-dessus de la moyenne pour un garçon de 16-17 ans. Cheveux ébouriffés, courts et légèrement bouclés. Caractère assez serein, bien que pas toujours sûr de lui. Yeux bleus. Petit ami de Sarah.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie / aptitudes physiques surhumaines (c'est-à-dire qu'il est plus fort, rapide et endurant que la moyenne) / projection de feu / communication avec les animaux / soin

Numéro Cinq - Bourru, carrure large, cheveux coupés très courts (type militaire). Taille un peu en dessous de la moyenne. Caractère taciturne, socialement inadapté. A l'air plus détaché encore des humains que de la Garde. Agacé par Neuf. Il a trahi le groupe et a laissé sa frustration envers Neuf exploser au point de le tuer, avant que Huit ne s'interpose et ne prenne le coup fatal.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie / aptitudes physiques surhumaines / vol / transformation du corps (en métal, pour ce que vous en avez vu)

Numéro Six - Taille moyenne, mince mais musculaire (dans le sens où ses muscles sont bien tracés). Le teint mat, olive. Cheveux noirs et lisses jusqu'aux omoplates. Yeux verts.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie / aptitudes physiques surhumaines (plus que les autres, hormis Neuf) / contrôle des éclairs / invisibilité

Numéro Sept (Marina) - Grande, semble un peu plus âgée que le reste (18, 19 ans ?). Très belle, des cheveux soyeux, châtains, longs et bouclés. Léger accent hispanique. Yeux marron clair. Gentille et petite amie de Huit.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie / aptitudes physiques surhumaines / soin / contrôle de la glace

Numéro Huit ("Avijit") - Plutôt grand aussi, peau basanée (type indien), toujours souriant (l'air joueur) et aura cool. Yeux verts émeraude. Fort mince et élancé. Petit ami de Marina.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie / aptitudes physiques surhumaines / métamorphose (si Kashi en a parlé aux autres) / visions prémonitoires (si Kashi en a parlé aux autres) / téléportation

Numéro Neuf - Grand (l'air 19 ans), costaud et l'air cynique et sûr de soi. Cheveux noirs mi-longs attachés parfois en catogan. Aime s'habiller de sorte à se mettre en valeur. Sens de l'humour sarcastique. Au tempérament sanguin. Franc-parler.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie / aptitudes physiques surhumaines / super force / super vitesse / anti-gravité (peut courir sur les murs ou "marcher au plafond") / communication avec les animaux

Ella (Dix ?) - Jeune (14 ou 15 ans), cheveux auburn attachés en natte. L'air extrêmement gentil et bienveillant, avec un côté un peu plus espiègle. S'entend bien avec tout le monde et est la protégée du groupe. Arrivée dans un autre vaisseau que la Garde, seule avec un adulte mort, elle ne se souvient pas très bien du reste.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie (en cours de perfectionnement) / télépathie (très puissante)

GARDE HUMAINE ET ALLIÉS

Sam - Blond très mince flottant dans un t-shirt une chemise par-dessus. Lunettes. Chétif mais au regard concentré et déterminé.

Arrow Pouvoirs connus : télékinésie

Sarah - Blonde (couleur foncée) aux yeux bleus. Bienveillante et chaleureuse. Aura apaisante. Morte lors de la confrontation du groupe contre Setrakus Ra au Mexique.

Arrow Aucun pouvoir

Adamus "Adam" Sutekh - De taille moyenne, mince, pâle, les cheveux noirs mi-longs faisant effet de rideaux et décoiffés. Les yeux mauves, le teint pâle. Une voix grave. Adam est un Mog, fils du Général Andrakkus qu'il tue lors de la prise de la Résidence Ashwood. Son père lui a fait subir des expériences afin de développer des héritages en insérant les gènes de Un dans son corps. Cela a marché mais Adam a également développé une sorte de connexion lointaine avec l'esprit de Un.

Arrow Pouvoirs connus : onde de choc sismique

Malcolm Goode - Père de Sam, qui a été enlevée pendant quelques années par les Mogs afin d'obtenir des réponses sur les Lorics. Il a rencontré Pittacus Lore qui est arrivé sur Terre avant de mourir pour l'avertir de l'invasion. Malcolm était un Hôte, un humain censé accueillir les Lorics en cas de besoin. Torturé, il a perdu une partie de sa mémoire et tente de se racheter en offrant son aide à la Garde.

Bernie Kosar - Chimère très proche de John, qui prend généralement la forme d'un beagle

Dust - Chimère arrivée avec le second vaisseau, très proche d'Adam et de Cassie, qui prend généralement la forme d'un chien-loup

Felix - Chimère arrivée avec le second vaisseau, qui prend généralement la forme d'un chat roux

Stanley - Chimère arrivée avec le second vaisseau, qui prend généralement la forme d'un berger allemand

Adamus "Adam" Sutekh

Agent Diane Lockley du FBI - Autrefois chargée d'arrêter la Garde et ses alliés, l'agent Lockley croyait bien faire en pensant que les Mogadoriens étaient les "bons" de l'histoire. Rà a en effet convaincu certaines figures importantes de la diplomatie internationale que la Garde était en train d'envahir l'humanité en octroyant des pouvoirs aux humains pour créer une armée et prendre le contrôle de la planète. Lockley a découvert la vérité : en fait, certaines personnes malintentionnées ont passé un accord avec les Mogs pour leur permettre à eux de prendre le contrôle en échange d'avantages inconnus.

ENNEMIS

Setrakus Rà - Chef Suprême des Mogadoriens, de très grande taille (plus de 2 mètres) et d'une carrure très large. Le visage frappé de rides non-naturelles, des veines noires parcourant ses bras. Doté d'une armure imposante. Une trace mauve lui entoure le cou. Il a les cheveux longs et attachés, noirs, les yeux mauves, un front très proéminent (comme si sa chevelure commençait au premiers tiers de sa tête). Il a une voix très grave.

Arrow Pouvoirs connus : ?

AUTRES

Madame Wilson - Prof de math du lycée, cinquantaine, sévère mais juste et de nature à encourager les aspirants mathématiciens

Monsieur McCormick - Prof d'histoire, soixantaine, robotique et soporifique (pour la plupart des élèves)

Madame Rogers - Prof de dessin, quadragénaire passionnée

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Sam 2 Déc 2017 - 23:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Lun 29 Mai 2017 - 10:08

Super résumé ! Merci.

Pour ma part Charlie a été interprétée parfaitement, plutôt taciturne qui ne parle pas beaucoup sauf à Kashi.
Si Kashi lui parle de Marina, Charlie va se sentir blessée et sera évidemment jalouse. Kashi est son seul ami et je pense qu'au fond d'elle elle en pince un peu pour son super héros préféré.
Je pense que Charlie vit assez mal la situation après la fameuse nuit : Kashi continue à combattre le crime mais ne souhaite plus que Charlie le filme (même si elle comprend pourquoi, c'est difficile pour elle que Kashi la tienne à l'écart)
A priori Charlie va remarquer la "souffrance" de Lyanna. Se sentant délaissée par Kashi elle aimerait se rapprocher de Lyanna mais n'a aucune idée de comment faire.
Par rapport à Cassie, la confiance est loin d'être établie et Charlie continue de se méfier d'elle, il vaut mieux garder ses distances pour éviter que Cassie n'apprenne que Charlie en pince pour Kashi et qu'elle se serve de cette information pour détruire la relation qu'elle a avec Kashi.

Au niveau de la gestion de mon pouvoir je reste discrète, n'en parle à personne. Je me sers de mon pouvoir pour suivre Kashi lorsque celui-ci va combattre le crime afin de surveiller que sa vie n'est pas en danger et intervenir au cas où.

D'ailleurs petite question : Si Charlie devient invisible, ses vêtements le sont ils également? Si je suis sur mon scooter au moment où je suis invisible, celui-ci l'est il également?

Par rapport à ma famille, car j'ai l'impression que vous avez du étayer un peu à ce sujet là Smile
Des parents très occupés avec leur travail, complètement à côté de la plaque par rapport au fait d'élever une ado.
Ex : La première fois que Kashi a raccompagné Charlie chez elle, le père de Charlie, pendant le repas du soir a directement proposé à Charlie d'aller chez le gynécologue...
Ex : Charlie es une ado très intelligente, première de classe, mais qui cause peu et n'a que très peu d'amis (juste Kashi) du coup ses parents sont convaincus qu'elle est une gothique dépressive et suicidaire, régulièrement Charlie trouve dans sa chambre des dépliants pour tel ou tel centre d'écoute...
Ex : Ses parents ont conscience pence que Charlie est "surdouée" et ils n'ont aucune idée de comment gérer cela, ils ne parlent pas le même langage. Très vite Charlie est devenue "indépendante" et la réaction des parents, impuissants, a été de laisser tomber. Ils communiquent avec elle suivant les clichés qu'ils peuvent voir autour d'eux et n'essaient jamais de la comprendre.

Charlie est fille unique, mais elle a une cousine, la fille de sa tante (la soeur de sa mère). Cette cousine s'appelle Quinn, elle est belle, populaire (elle fait partie de la bande de Cassie) et ses seules préoccupations sont ce qu'elle va porter, son maquillage et les garçons. Autant dire que Charlie la trouve inintéressante et "stupide à manger du foin"

Les parents de Charlie adorent Quinn, ils la trouve bien élevée, tellement jolie et sociale....régulièrement ils essaient de forcer Charlie et Quinn à sortir, les deux ados acceptent car elles sont bien élevées mais cela se termine toujours "mal" : Quinn et Charlie trouvent toujours un compromis qui fait que leurs parents les voient partir et revenir ensembles mais entre temps elles se sont éclipsées chacune de leur côté.

Voilà j'espère que ça va pour vous. Si vous avez des questions n'hésitez pas.
A mercredi Smile
Revenir en haut Aller en bas
KamiSeiTo
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4139
Localisation : Merode
Date d'inscription : 18/08/2013

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Lun 29 Mai 2017 - 11:52

Je me permets rapidement juste quelques précisions :
• Kashi n’a pas parlé de Marina à Charlie, ne serait-ce que parce que lui-même n’a pas complètement intégré qu’il en pince pour elle (on est dans le semi-conscient, variante autruche) et quelque part inconsciemment il voit/pense que ça pourrait blesser Charlie (je l’ai jouée comme ça, KST docteur ès drama rôlistique ^^)maintenant si elle est un minimum observatrice, elle aura facilement remarqué qu’il a le béguin pour elle (Kashi est pas hyper subtil, d’autant plus que c’est pas conscient chez lui). C’est cool que tu embrayes là-dedans, je voyais la relation Kashi-Charlie comme ça aussi et je me disais que ça ferait une chouette dynamique. ^^’

• Tel qu’on l’a dit à la séance dernière (mais tu peux modifier), Charlie continue à suivre Kashi dans ses opérations de super-héros, mais sans caméra (à la connaissance de Kashi ; après, Charlie est genre embusquée à l’angle d’une rue, Kashi a autre chose à regarder, de nos jours on fait de très petit caméscopes qui tiennent sans souci dans la poche ventrale d’un sweat à capuche… ^o^). Mais clairement Kashi ne l’implique pas moins là-dedans (sauf si elle-même prend des distances).

• Je kiffe la famille de Charlie (toi aussi tu fais un doctorat un drama rôlistique ?? :Þ) !

_________________
Sur demande, je peux organiser pour un petit groupe des One Shot découverte de : Die for you, Lady Blackbird, Prosopopée, Rōnin, Lacuna, Mordiou !, Monsterhearts, ou Psi*Run. Nouveaux venus, anciens meubles, vétérans curieux ou grands débutants, n'hésitez pas !
Ma présentation, mes goûts rôlistiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Lun 29 Mai 2017 - 13:24

Kami, j'adore on est sur la même longueur d'onde c'est parfait!
Si ca va pour le Meujeu alors niquel Smile
Revenir en haut Aller en bas
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Lun 29 Mai 2017 - 16:20

Tout ça me va très bien et donc Quinn est l'une des acolytes de Cassie qui commence sérieusement à en avoir ras-le-bol de se faire martyriser juste pour rester populaire...

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Lun 29 Mai 2017 - 16:31

@Saymu a écrit:
Et donc Quinn est l'une des acolytes de Cassie qui commence sérieusement à en avoir ras-le-bol de se faire martyriser juste pour rester populaire...

Par exemple...et puis j'imagine qu'elle aimerait bien être calife à la place du calife ^^
Revenir en haut Aller en bas
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Dim 18 Juin 2017 - 15:19

Kashi a les yeux grands ouverts face à cette bille qui brille toujours. Il entend une nouvelle fois "Cinq ?" et reconnaît la voix de John. Ce dernier semble surpris, voire embêté, de tomber sur Kashi, qui en profite pour - enfin ! - parler aux Lorics. Il demande des nouvelles à John avec excitation. Il demande également ce qu'il peut faire pour les aider mais John lui dit simplement de continuer à attendre. Kashi tente de réagir mais il entend alors en fond la voix de Marina qui dit à John "C'est Cinq, il faut y aller... c'est dans deux jours. mais c'est peut-être un piège". Kashi comprend que le symbole vu à la télé est un message de Cinq et s'empresse donc de poser des questions à John, ignorant complètement les instructions de ce dernier. Soudain, quelqu'un frappe à la porte de la toilette, où s'est enfermé Kashi. Celui-ci prétexte qu'il est au téléphone avec... Avijit ! (Ouf, bien trouvé !) Mais la mère de Kashi est surtout confuse par le fait que son fils parle au téléphone aux toilettes.

"Il marche toujours ce truc-là ?" C'est Neuf qui pose la question. Kashi cesse de respirer pour éviter le moindre bruit et au bout de quelques secondes, la bille cesse de briller. À peine le temps de la remettre en poche que Kashi est de nouveau saisi par une lumière et une vibration. C'est son téléphone.

Pendant ce temps, Charlie dîne avec ses parents. 19 heures... l'heure qu'elle déteste le plus. Celle où il va falloir répondre aux sempiternelles questions sur sa journée à l'école, ses nouveaux amis, etc. Comme si une journée au lycée pouvait être différente de la veille, comme si d'un seul coup les bullies pouvaient abandonner leurs préoccupations débiles pour s'intéresser à Bukowski ou Miller. Mais ce soir-là, ses parents sont captivés par la télévision. Dans l'Indiana, l'état voisin, une sorte de crop circle faisait les gros titres de la presse locale. D'ordinaire, Charlie s'en serait moqué mais au vu des récents événements, le journal pique aussi sa curiosité.

Avalant rapidement son repas, Charlie grimpe dans son antre et se jette sur son ordinateur, persuadée de respecter toutes les consignes de sécurité de Kashi pour chercher discrètement des informations sur "Crop Circle / Indiana" via Google. Elle sait au fond que c'est idiot et qu'elle ne trouvera rien de plus qu'à la télé mais Charlie est convaincue qu'il y a un lien avec leurs "nouveaux amis". Rien. Charlie se console en se disant que demain est le dernier jour d'école et qu'elle pourra ensuite profiter des vacances loin des vicissitudes du lycée. Elle n'arrive pourtant à chasser le flash info de son esprit et décide d'appeler Kashi. Celui-ci répond et veut absolument raconter à Charlie ce qui vient de se passer mais se ravise, d'autant qu'il est interrompu par Charlie qui lui propose de se voir dans le petit parc du centre-ville.

Lyanna est dans sa chambre et suit aussi l'info sur l'Indiana. Elle pense toutefois à un bête canular qui fera le buzz dans ce coin paumé... Elle reçoit alors un message de Charlie via le téléphone de Kashi. Un message bizarrement très anodin lui demandant de venir au petit parc à 21 heures dans le centre-ville. Elle répond un message faisant mention de leur secret mais n'a plus aucune réponse. Lyanna se dit que ce petit rendez-vous est toujours préférable à une soirée passée "en famille" et prend donc son skate. Heureusement, elle n'habite pas loin du centre, vivant dans le quartier huppé. Elle arrive donc en premier et s'installe sur le dossier d'un banc dans le petit parc, entouré de tous les "hauts lieux" de leur petite bourgade. Deux jeunes visiblement hilares s'approchent de Lyanna et lui tendent un flyer pour l'inviter à la fête de Mike (un des athlètes populaires du lycée) qui aura lieu demain pour fêter les vacances. Néanmoins, les deux ados n'arrivent à réprimer un fou rire en donnant le papier à Lyanna.

Charlie et Kashi arrivent alors. Le garçon fait part aux filles de la conversation qu'il a eue avec les Lorics. Pour Charlie, c'est l'évidence même : il s'agit de Cinq. Lyanna et Kashi sont plus perplexes et pensent à un piège (d'ailleurs, Marina n'a-t-elle pas évoqué cette possibilité ?). Charlie parvient toutefois à convaincre les deux autres qu'une petite virée dans l'Indiana pourrait être intéressante, il faut juste trouver un moyen de convaincre leurs parents respectifs. Lyanna en profite pour aborder la fête et leur propose d'y aller. Charlie et Kashi lui lancent d'abord un regard hébété mais la jeune fille parvient à les convaincre (du moins, c'est ce qu'elle croit). En rentrant chez elle, Lyanna passe devant la chambre des jumeaux pour entendre des bruits de télé et file ensuite dans sa chambre. Elle envoie un message à Shawn pour lui proposer d'aller à la fête demain. Il lui répond par l'affirmative, promettant de "foutre le bordel".

Kashi, qui a dû faire le mur (encore une fois), rentre discrètement chez lui. Dans le salon, le père, seul, regarde encore la télé. Kashi regagne sa chambre et se couche en se voyant déjà aux côtés des Lorics dans deux jours... Il leur prêtera main forte et, sans nul doute, ils lui seront reconnaissants. Il s'endort sur ces douces pensées.

La mère de Charlie accueille celle-ci avec un grand sourire. Sa soeur l'a appelée pour lui parler de la fête lycéenne de demain. Quinn, la cousine de Charlie et accessoirement l'un des bras droits de Cassie, y sera. La mère de Charlie semble insistante, pour le plus grand malheur de Charlie qui hésite à répondre "oui". Voyant le sourire de sa mère s'effacer d'un coup, elle se met à culpabiliser, ce qui l'agace davantage. Elle change donc de sujet pour rejoindre son père dans son bureau, derrière une pile de dossiers. Elle lui dit platement qu'elle a besoin de la voiture pour aller camper avec des amis quelques jours dans l'Indiana à partir de ce weekend. Le père, pris au dépourvu, se ressaisit et est surtout content que sa fille lui demande la permission de faire quelque chose "avec des amis". Il lui demande d'ailleurs s'il n'y a pas une fête demain, il croit avoir entendu sa mère l'évoquer. Charlie lui répond qu'elle veut bien aller à la fête si elle a le droit d'aller camper. Son père accepte mais demande à avoir toutes les informations nécessaires afin de laisser sa fille partir tout en ayant l'esprit tranquille. En sortant du bureau, elle dit à sa mère, qui est en train de siroter une tisane, qu'elle ira à la fête avec Quinn. Bien que ça semble embêter Charlie, sa mère rayonne suite à cette décision. Avant de dormir, Charlie fait les réservations dans un site de camping (histoire que son alibi tienne la route) et prépare un dossier qu'elle dépose sur la table de la cuisine afin que son père le voit le lendemain.

Le lendemain, Kashi et Charlie se retrouvent dans le bus. Cassie est assise au fond, comme d'habitude, accompagnée de Quinn et Leonna. Cassie n'a pas l'air dans son assiette, quelque chose semble la déranger. En réalité, c'est parce qu'elle n'arrive pas à lire sereinement dans les pensées de ses deux copines. Elle n'entend que des chants et des fredonnements... de même, les deux filles sont très silencieuses et feraient presque mine d'ignorer Cassie, si celle-ci était parano. À ce moment, Charlie arrive et "rappelle" à Quinn qu'elle est censée passer la chercher à 20h pour la fête. Quinn est prise de panique et regarde autour d'elle, comme pour s'assurer que personne n'a entendu ça. À ce moment, les pensées de Quinn et Leona redeviennent claires pour Cassie mais sont orientées vers Charlie. Celle-ci repart sans rien dire, un léger sourire aux lèvres, tandis que Quinn déblatère des excuses comme quoi c'est sa cousine, que sa mère l'a obligée, etc.

Lyanna se réveille une nouvelle fois en retard, dévale les escaliers, avale en vitesse les oeufs préparés par Coralie et s'élance sur son skate, direction le bahut. Le pion, fidèle au poste, lui tend un billet de retard comme il l'a l'habitude de le faire avec Lyanna, sans le moindre commentaire. La matinée est longue, les profs n'ont pas l'air d'avoir compris que c'étaient les vacances et chargent les élèves de devoirs.

À la pause, Cassie se dirige à contre-coeur vers Kashi mais est d'abord accostée par un des athlètes du lycée qui lui dit qu'il a hâte de la retrouver à la fête ce soir. Cassie le regarde d'un air surpris. Elle ignore complètement qui est ce garçon mais entend aussi dans ses pensées qu'il est loin d'être respectable. Elle hoche la tête et poursuit sa route vers la table de Kashi, choqué de la voir s'installer à ses côtés. Cassie, qui n'a toujours pas l'air en grande forme, demande des nouvelles des Lorics au jeune garçon. Elle n'attend même pas que celui-ci réponde et "puise" les informations dans son esprit. Kashi est embêté par cette "intrusion" et essaie donc de maîtriser son esprit mais plus il essaie, plus Cassie en apprend... jusqu'à ce que s'installe un silence complet. Cassie, qui a appris que Neuf était impliquée et qui souhaite donc en savoir plus, force son pouvoir. Elle se met à saigner du nez. Perturbée, elle se cache le visage et file. Kashi veut l'emmener à l'infirmerie, inquiet malgré tout, mais elle refuse. La soeur de Kashi passe alors par la table, accompagnée de Tina, et dit bonjour à son frère et Charlie.

Le cours d'éducation physique commence. Cassie est absente et Kashi et Charlie sont peu excités à l'idée de jouer au Ballon au Prisonnier (une faveur pour le dernier cours avant les vacances, selon le prof). Charlie monte sur le parquet avec des pieds de plomb et Quinn l'élimine rapidement, ravie de se venger de l'humiliation dans le bus. Lyanna fait une fois de plus preuve d'une grande sportivité mais c'est Kashi qui attire l'attention. D'habitude mou, il se "révèle" sous les yeux médusés de la classe. Il court à toute vitesse, évite les balles pour finalement se retrouver seul sur le terrain face à l'un des jocks qui aime tant le martyriser. Suite à un échange intense, Kashi parvient à le toucher et, à sa grande surprise, fait gagner son équipe qui le félicite. Il est même content d'entendre le prof annoncer une seconde manche, contrairement à Charlie qui n'attend qu'une chose : se faire éliminer à nouveau. Néanmoins, par miracle, elle arrive sans problème à arrêter un ballon qui s'approchait à vive allure d'elle. Et elle le renvoie avec une certaine force dans l'estomac de Quinn qui s'effondre, folle d'une rage qu'elle contient tant bien que mal. Charlie et Kashi se font ensuite rapidement éliminer, de même que Lyanna.

Une fois le cours terminé, Charlie et Kashi se retrouvent. Celui-ci fait part de son inquiétude concernant Cassie mais Charlie le prend mal et plante Kashi, qui ne comprend pas bien la réaction de son amie. Ils se retrouvent dans le bus et Charlie se détend un peu. Kashi change de sujet et se dit persuadé que leurs "pouvoirs" sont en train de se manifester, c'est ainsi qu'il explique leurs "prouesses" lors du cours. Ils arrivent ensuite chez Kashi où Charlie a pour mission de convaincre les parents de son ami pour qu'il puisse aller à la fête ainsi qu'à la randonnée du weekend. Les parents de Kashi acceptent (mais il doit rentrer de la fête à 22 heures tapantes !). Ils insistent aussi pour que Charlie, qu'ils apprécient beaucoup, reste pour dîner. Tina est également invitée par la soeur de Kashi. Charlie la toise, elle n'a pas confiance dans cette jeune fille.

Entre temps, Lyanna est chez elle et discute de la soirée et du camping avec ses parents. Elle pense les avoir convaincus assez facilement et elle se lève après avoir entendu un coup de klaxon. Il s'agit de Shawn, dont la mère de Lyanna regarde la voiture avec exaspération. En voiture, Lyanna annonce à Shawn qu'elle va partir dans l'Indiana quelques jours et celui-ci semble embêté qu'elle ne lui propose pas de venir. Arrivée à la fête, qui bat son plein, Lyanna retrouve son pote conspirationniste. Celui-ci parle d'un site Internet et commence, comme d'habitude, à raconter n'importe quoi... jusqu'au moment où il utilise le mot "Mogadorien". Choquée par ce qu'elle vient d'entendre, Lyanna lui demande le nom du site : www.ilssontparmisnous.net. Rassurée d'abord de tomber sur un site qui a vraiment l'air d'être tenu par des fous paranos, elle tombe sur le mot Mogadorien aussi et constate que ce qui est dit à leur sujet (qu'ils auraient infiltré les humains) est vrai. Elle est ensuite distraite par Shawn, voyant celui-ci se servir un verre. Elle espère ne pas partir en étant en mauvais termes avec lui.

Quinn vient chercher Charlie et Kashi. Elle est évidemment excessivement gentille avec la mère de Charlie mais n'adresse plus un mot à personne une fois en voiture. Kashi est tout excité à l'idée d'aller à une fête de l'école, lui qui n'y est jamais le bienvenu d'habitude (d'ailleurs, pas sûr qu'il le soit cette fois-ci non plus...). Kashi porte avec lui son sac, "au cas où...". Une fois à la fête, Quinn quitte les deux et Charlie regrette déjà d'être là. À cet instant arrivent les bullies qui aiment tant Kashi, surpris et heureux de le voir là. Tellement heureux qu'ils le soulèvent et se ruent vers la piscine de la demeure. Kashi file rapidement son sac à Charlie, qui le cache dans un buisson discrètement. Plouf ! Kashi vient d'être balancé dans l'eau et en ressort assez content malgré tout, se disant que ça fait partie de l'ambiance. Charlie apprécie moins et décide de le venger en ignorant le conseil des Lorics et en utilisant son pouvoir. Elle devient invisible et sème le trouble autour de la cuisine, bousculant les uns, provoquant des altercations, poussant d'autres dans l'eau... finalement, elle y prend un certain plaisir. Elle rejoint Lyanna au bar. Celle-ci est saisie quand elle entend une voix invisible. Elles commencent à discuter, Lyanna lui parle du site, ce qui rend Charlie curieuse. Elle enchaîne ensuite avec ses préoccupations sur son couple, ce qui laisse Charlie complètement indifférente.

Autour de la piscine se trouve un projecteur qui diffuse des clips musicaux un peu rétro sur le grand mur de la baraque. Kashi sort de l'eau et entre dans la maison. Il se rend dans la salle de bain pour trouver de quoi se sécher. À un moment, la musique s'éteint mais Kashi n'y prête pas plus attention.

Autour de la piscine, Leona et Quinn se sont installées à côté du projecteur et ont coupé la musique. Elles expliquent à tout le monde qu'il y a une arnaqueuse dans cette école qui a essayé de berner tout le monde. Une fille que personne ne connaissait et qui est devenue la diva de l'école en quelques mois. Elles annoncent solennellement qu'elles vont ce soir même mettre toute la lumière sur ce mystère et ils lancent alors le projecteur montrant des photos du quartier pauvre où habite Cassie. Sur la photo, on la voit elle ainsi que sa mère et ses frères et soeurs. Cassie est clouée sur place, rouge de honte, les larmes aux yeux. Alors que Quinn et Leona continuent, Charlie - toujours invisible - sur rue sur elles et les fait tomber à l'eau. Elle fait aussi tomber le projecteur, si bien que le spectacle s'arrête. Heureusement, l'un des gars déjà bien éméchés de la soirée crie et remet la musique. Malgré tout, plusieurs regards sont tournés vers Cassie qui prend ses jambes à son coup et part. Charlie essaie de la retrouver mais Cassie est déjà partie.

Charlie récupère Kashi, qui n'a rien suivi. Malgré son inimitié pour Cassie, Charlie tente de l'appeler mais elle ne répond pas. Ils passent donc devant chez elle, après une très longue marche, et Charlie décide de sonner. La mère de Cassie lui ouvre et dit que sa fille est fatiguée et est montée se coucher. Charlie dit à sa tante qu'il faut rappeler à Cassie qu'ils partent camper demain. La mère de Cassie semble surprise (Kashi aussi...) mais elle dit qu'elle le fera. Charlie ajoute qu'ils passeront à 10h30 demain pour venir la chercher. Malgré sa surprise, Kashi comprend le geste de Charlie, qui a juste envie de sortir Cassie de cette petite ville pendant quelques jours, elle en aura besoin.

Lyanna rentre chez elle extrêmement tard et a un peu trop bu. Elle dort à pas d'heure et se réveille le lendemain, complètement crevée et encore une fois à la bourre. Charlie en a profité pour aller chercher Kashi et Cassie, qui ne comprend toujours pas pourquoi elle doit aller en "randonnée" avec ces losers. Elle sait malgré tout ce que son ancienne amie a fait pour elle hier soir et lui est intérieurement reconnaissante. Elle cache par ailleurs son visage derrière de grosses lunettes noires, n'ayant probablement pas envie de voir les séquelles de la nuit derrière sur ses yeux. Charlie et Kashi ont pris leurs "sac de survie", tandis que Lyanna a demandé à Coralie de lui préparer un sac avec des vêtements. Dans la voiture, Kashi et Charlie, enthousiastes, jouent à un jeu impliquant des citations de films, pendant que Cassie reste silencieuse et que Lyanna dort.

Presque arrivé à destination, ils s'arrêtent à une station-service. En repartant, ils voient qu'un vieux pick-up les suit (ou est-ce leur imagination ?). S'engage alors une discussion pour semer la voiture mais celle-ci finit par tourner, soulageant les jeunes. Enfin, pas Charlie qui a tout de même envie de la suivre mais le groupe décide finalement de reprendre sa route. Ils arrivent enfin au milieu d'un champ où se trouve le symbole, qui a visiblement été tracé au feu (mais comment ?). Charlie commence à se dire qu'elle avait tout de même tort et qu'il s'agissait peut-être bien d'un canular.

Ils attendent quelques heures malgré tout et arrivent alors deux voiture. Une noire et une voiture sportive. Elles quittent la route également pour se diriger vers le groupe, qui se planque derrière la voiture de Charlie. Neuf sort de la voiture sportive, tandis que John, Six et Huit sortent de l'autre grosse voiture. Ils rejoignent le groupe et ne semblent pas très heureux de le voir ici. John et Neuf rappellent à Kashi et les autres qu'ils sont censés se planquer mais finalement John se résigne, comme s'il n'avait pas le temps de se préoccuper de ça et il appelle Sam à qui il dit de venir.

Arrive alors le pick-up qui suivait Charlie et en sortent Sam et... Tina ? Est-ce bien elle ? On dirait bien que oui mais elle a l'air d'avoir 14 ou 15 ans et pas 12. La jeune fille leur dit alors qu'elle est en réalité Ella, sans plus d'indications. Charlie lui dit qu'elle savait qu'il y avait quelque chose de louche avec elle et Ella lui répond télépathiquement qu'elle avait raison.

C'est alors que le groupe est interrompu par un : "Ah ben vous êtes là !". Une voix fade, sans émotion interpelle tout ce beau monde. Elle provient d'au-dessus et les regards se tournent vers le ciel pour voir à 5 mètres du sol un jeune homme qui descend en flottant. Un garçon trapu, à la carrure plutôt large, les cheveux noirs coupés très courts type militaire, se tient devant tout le monde et lève paresseusement la main pour les saluer...

[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Mer 12 Juil 2017 - 13:29

Les yeux sont rivés sur ce nouvel arrivant. Neuf le regarde, incrédule, et rit nerveusement. Il dit qu'il aurait presque préféré que ce soit un canular ou un piège des Mogs car il ne peut pas croire que Cinq - qui d'autre serait capable de voler et de dessiner le symbole sur le sol ? - soit assez bête pour donner un indice aussi gros qu'une maison (qu'un champ, même !) aux Mogs qui, pour rappel, traquent sans relâche la Garde. Neuf agrippe Cinq par le col mais les autres interviennent. Comme toujours, John se montre diplomatique et tout le monde décide de partir, le groupe humain étant surpris par la tournure des événements. Alors que tout le monde se redirige vers les voitures, plusieurs camions et 4x4 approchent. De manière méthodique et de chaque direction, comme pour cloisonner la zone. Impossible de sortir de là. Kashi, Lyanna, Charlie et Cassie foncent vers la voiture de Charlie et emmènent Cinq, celui-ci se laissant faire, pas sûr de comprendre ce qui se passe. Neuf fonce vers sa voiture de sport et dit à Charlie de le suivre. Le reste de la Garde reste là... Avant de monter dans la voiture, Cinq s'envole pour fuir.

Les deux voitures foncent et Neuf parvient à effectuer une manoeuvre pour éviter deux camions et briser cette "barrière" qui se forme. Heureusement, Charlie a le bon réflexe sous le coup de l'adrénaline et suit Neuf sans encombres. La voiture tangue dans tous les sens mais les deux véhicules s'en sortent. Une fois hors de portée, tout le monde sort de sa voiture. Neuf s'assure que tout le monde est là et semble communiquer avec Ella. Il parle de Sam et Sarah... en effet, où sont-ils ? La situation est trop dangereuse pour eux aussi. Pendant ce temps, les camions et 4x4 ont encerclé la Garde. Des camions sortent 3 énormes monstres, des "Pikens" si l'on en croit Neuf. Des monstres quadrupèdes lézardesques de la taille d'une grande pièce. Alors que les humains sont médusés par ce spectacle, Six apparaît subitement à leurs côtés, en même temps que Sam, Sarah et Ella, comme s'ils étaient invisibles. Sam proteste et dit qu'il veut aller aider mais Six refuse de manière sèche, ce qui semble l'agacer encore plus. Dès que Neuf les voit, il fonce à super vitesse vers le champ de bataille, tandis que Six redevient invisible. Ella se concentre, plisse légèrement les yeux pour suivre ce qui se passe télépathiquement.

Cassie essaie de faire de même. Pendant ce temps, Kashi se change, pensant qu'il doit aller aider la Garde. De grands bruits de monstres et d'explosion proviennent du champ de bataille, à quelques centaines de mètres. Sam peste car il souhaite aider. Ella leur décrit la situation autant que possible. Cassie tente d'aider Neuf en lui communiquant quelque chose mais son pouvoir fait encore des siennes et elle entend que Neuf semble distrait un instant puis... silence radio. Elle n'arrive plus à l'entendre. Les humains voient ensuite une silhouette passer au-dessus d'eux en volant vers le champ de bataille.

Kashi est enfin prêt et court vers le champ de bataille. Cassie, inquiète pour Neuf, veut voir ce qui se passe et Charlie propose de l'accompagner, en restant invisible. Ella tente de dissuader le groupe mais rien n'y fait. Alors qu'il s'approche, Kashi voit sortir du cercle de véhicules un Piken qui se débat contre un autre monstre... Ce dernier ressemble à un chien mutant qui aurait décuplé de taille. Sauf que sa fourrure semble plus écailleuse, ses poils plus hérissés et son visage n'a rien d'un chien. Plus féroce, avec de gros crocs, la bête se fait choper au cou par le Piken. Kashi se dirige vers lui et concentre toute son énergie dans son poing. Il donne un violent coup de poing dans la gueule du Piken qui perd l'équilibre et lâche l'autre bête, qui reprend immédiatement le dessus.

Quand Charlie arrive, suivie d'assez près par Cassie, elle voit un spectacle terrifiant. John se bat contre ce qui ressemble à des Mogs (des gens pâles et chauves, avec des tatouages sur le crâne et des yeux entièrement noirs et... des dents acérées ?). Ses mains sont en feu... mais ça ne semble pas le déranger, il projette d'ailleurs une boule de feu sur un Mog qu'il propulse contre une voiture. Charlie ne voit pas Neuf. Six apparaît et disparaît et assène de violents coups aux Mogs. Un Piken est à Terre, tandis que le dernier Piken se bat contre... une créature incroyable. Une sorte de représentation de Vishnu, un être à huit bras qui utilise intelligemment chacun de ses membres pour immobiliser la bête et la frapper. Cinq vole au-dessus d'un groupe de Mogs et sa peau brille... elle a l'air d'être en métal. Le nombre commence à diminuer mais ils sont toujours très nombreux. Ella communique avec tout le monde pour leur dire de se replier car Six va frapper. Charlie ne comprend, Six est là en train de se battre mais tout le monde suit le conseil et se replie, tandis que le dernier Piken est projeté au sol, toujours vivant. Un grand nuage noir se forme dans le ciel et le bruit de l'orage commence à gronder. La créature aux différents bras reprend la forme de Huit, qui disparaît sous une sorte d'éclair bleu. Il se retrouve hors du cercle quelques instants plus tard avec John. Bernie Kosar arrive également, ayant repris sa forme de chien (puisqu'il semble clair désormais qu'il était le grand monstre se battant contre le Piken).

Tout le monde se dirige vers les voitures, tandis que John demande à Huit où est Neuf. Ils demandent à Ella de le trouver mais elle n'y arrive pas, très perturbée et inquiète. Huit disparaît de nouveau. Cinq vole hors du cercle. Quelques secondes plus tard et Huit se téléporte de nouveau près du groupe avec Neuf dans ses bras. La seconde suivante, des éclairs tombent sur le cercle, faisant exploser une voiture, provoquant un hurlement terrible du Piken encore en vie. Un spectacle effroyable et impressionnant à la fois. Toute la Garde, rejointe après les explosions par Six, se trouve désormais près des voitures. Neuf semble très mal en point, Cassie s'en veut énormément et Ella lui lance un regard noir, comprenant manifestement ce qui s'est passé.

John propos d'emmener Neuf au "Centre" (quel centre ?) avec sa voiture de sport et Cassie propose de l'accompagner. Il accepte et ils partent à toute vitesse. Cinq dit qu'il ira en volant et s'en va. Le reste du groupe n'a donc d'autre choix que de partir avec la voiture de Charlie. De longues discussions ont lieu avec le groupe et la Garde. Tout le monde semble tendu. Une fois à Chicago, en revanche, certains sont surpris, n'étant jamais (ou très peu) sortis de leur bourgade. John, Cassie et Neuf arrivent plus tôt et John dit à Cassie de paraître normale. Il soulève Neuf comme si celui-ci se tenait sur son camarade et rentre en riant dans le John Hancock Centre de Chicago. Le portier semble surpris puis John lui dit en riant que "Stan" a encore trop fait la fête hier ! Le portier rit et les trois jeunes montent dans un ascenseur qui monte à toute vitesse. Dans la seconde voiture qui vient de rentrer dans la ville, Six demande à Ella si elle peut déjà contacter Marina pour la mettre au courant. Pendant ce temps, l'ascenseur arrive au penthouse et Marina les attend devant la porte pour faire entrer Neuf et le poser sur un canapé et le soigner. Elle pose ses mains sur son thorax et cette même lumière brillante s'illumine à nouveau. Neuf commence à grogner, pour le plus grand soulagement de Cassie, qui se met à regarder autour d'elle. Ils sont dans un penthouse gigantesque, dont rien que salon (qui contient aussi la cuisine et la salle à manger) fait la taille de sa maison.

Quelques instants plus tard, les autres arrivent, tandis que Cinq est assis sur la terrasse, au sol, comme s'il était déjà là depuis un moment. Le groupe est soulagé de savoir que tout va bien et tout le monde peut enfin se reposer. Neuf se lève et va se laver. Les autres membres de la Garde se débarbouillent. Bernie Kosar se frotte contre les jambes de Kashi, qui l'a tiré d'une situation dangereuse lors du combat. Les humains font le tour du propriétaire. Le penthouse compte deux étages (trois si on inclut le toit, qui peut faire office d'héliport). La terrasse longe deux façades. Il y a une énorme salle d'entraînement, tandis que l'étage inférieur contient les chambres avec sanitaires. Les humains pourront y rester le temps qu'ils passent ici. Lyanna va sur le toit, perdue sans ses pensées et Sam la rejoint. Ils discutent assez longuement et Sam lui dit tout ce qu'il sait sur les Lorics. Pendant ce temps, le reste du groupe parle dans le salon. Sarah contre John et Marina contre Huit, tout le monde sirote quelque chose. Charlie est installée dans un fauteuil, seule. Les humains en apprennent un peu plus sur les Lorics également. Neuf revient et se lâche une nouvelle fois sur Cinq, qui est entré dans l'appartement. Entre moquerie et dénigrement, Neuf dit ne pas comprendre comment on peut être aussi bête. Cinq, qui a l'air à peine agacé, ne répond pas. Charlie, en revanche, répond vivement à Neuf, qui balaie l'air d'un signe de la main et dit qu'il va s'entraîner. Au fil de la discussion, Six explique aussi aux humains qu'ils n'ont pas conscience des enjeux et que tout ceci n'est pas un jeu, qu'ils devraient vivre leur vie tant qu'ils le peuvent. Elle s'en va rejoindre Neuf pou s'entraîner aussi. Cinq va sur la terrasse et Charlie le rejoint, ils regardent tous les deux silencieusement le soleil qui commence à se coucher.

Cassie va voir Neuf s'entraîner, d'autres la rejoignent. Le combat entre Neuf et Six est impressionnant, difficile de dire qui a l'avantage car chacun utilise ses pouvoirs intelligemment. Neuf est capable de marcher sur le mur ou le plafond, tandis que Six se rend invisiblement, obligeant Neuf à se concentrer. Le spectacle est impressionnant. Le soir, Kashi et Charlie propose de regarder un animé pour détendre l'atmosphère. Entre temps, Ella dit à tout le monde que Cassie est responsable de la blessure de Neuf (elle explique les faits, elle ne semble accuser personne) ce qui oblige cette dernière à se rendre dans sa chambre. Ella la rejoint et les deux filles discutent. Ella lui explique que s'il lui arrive de bloquer ses pouvoirs, ce n'est pas pour l'embêter mais parce qu'elle sait ce qu'implique la télépathie et que c'est un pouvoir dont il ne faut pas abuser. Elle parle aussi des enjeux de l'intimité et de l'abus. Sans compter la discrétion, puisque les "copines" de Cassie ont compris que quelque chose clochait chez Cassie et en parlaient sur les réseaux sociaux, c'est ce qui a amené le FBI à s'intéresser à Cassie. Celle-ci promet de faire plus attention, même si ça la frustre.

De son côté, Lyanna est dans sa chambre et essaie d'utiliser, juste pour le fun, le pouvoir de télékinésie. Elle fait bouger une petite pièce à toute vitesse contre le mur. Elle appelle les autres et leur montre. Kashi est secrètement jaloux et essaie à son tour, en toute discrétion, mais rien n'y fait. La Garde propose d'aller se coucher, tout le monde étant fatigué. Les longues discussions auront lieu le lendemain...

D'ailleurs, le jour suivant, au petit déjeuner autour de l'énorme table, la Garde et les humains discutent. Ceux-ci apprennent qu'ils sont confrontés à un choix. Soit ils retournent vivre leur vie, avec les risques que ça implique désormais car ça fait deux fois qu'ils sont au contact de la Garde. Soit ils restent avec la Garde. Ils peuvent aussi tout simplement partir et vivre leur vie ailleurs, afin de ne pas mettre leurs familles en danger. Le groupe est assez fort perturbé par cette révélation, même si Cassie et Charlie semblent s'en accommoder sans trop de problèmes. Lyanna, elle, est bouleversée. Elle ne s'imagine pas ne pas vivre une vie normale, ne pas aller à l'école, ne pas avoir de job. Six se lève de table, visiblement agacée en entendant parler de choses aussi triviales, et rappelle aux humains qu'ils sont en guerre, même s'ils ne le savent pas encore. Elle n'est pas désagréable ou méchante, elle semble juste embêtée que les personnes en face d'elles ne saisissent pas l'ampleur de la situation. Les humains décident d'aller discuter sur le toit. Ils sont rejoints par Sarah et Sam, qui ont un vécu similaire au leur et qui leur fait part de leur expérience. Encore une fois, Sarah se montre chaleureuse et rassurante. Tout le monde redescend mais Lyanna reste un peu sur le toit pour réfléchir.

Finalement, le groupe de décide de sortir un peu pour explorer la ville, une idée proposée par Sam et Sarah. Entre humains (sauf Cassie qui préfère rester près de Neuf). John n'est pas très à l'aise à cette idée mais Sarah le rassure. Bernie Kosar accompagnera en plus le groupe. Les jeunes font donc le tour dans le centre de Chicago, ils vont au Chicago Comics où Lyanna discute avec une étudiante universitaire, histoire de se reconnecter au monde des humains. Kashi, pendant ce temps, feuillette les dernières sorties. Charlie discute avec Sarah, tandis que Sam s'intéresse aussi aux nouveaux comics avec Kashi. Au Centre, Neuf s'entraîne de nouveau et invite Cinq à s'entraîner avec lui. Le jeune homme est suspicieux mais accepte. Neuf ne manque pas une occasion de le faire tomber et de lancer une remarque sarcastique. Cinq fois... Dix fois... La onzième fois, Cassie jurerait voir un éclair de malice dans le regard de Cinq, agacé par cette séance d'humiliation. Alors que Neuf fonce subitement sur lui, ce dernier se change en métal pour donner un coup dans le visage et Neuf et le faire tomber. Tout le monde est surpris mais Neuf se relève, rit un bon coup et donne une tape dans l'épaule de Cinq en lui disant : "Ben tu vois, quand tu veux !".

En ville, le groupe se rend dans un musée d'art, malheureusement Bernie Kosar ne peut entrer. Sarah le laisse à l'entée en lui disant de rester là, après quoi Bernie Kosar se contente de s'asseoir et d'attendre sans bouger. Dans le musée, les jeunes discutent, même si Lyanna est toujours perdue dans ses pensées. Mal à l'aise, elle sort avant les autres. Bernie Kosar n'est plus là. Elle demande au guichetier s'il a vu quelque chose mais celui-ci devait être distrait. Lyanna sort et regarde autour d'elle. La rue n'est pas très fréquentée mais aucun signe de Bernie Kosar. Elle se retourne alors et tombe face à un homme capuchonné qui met la main sur son visage et Lyanna perd conscience tandis qu'on la pose dans la voiture juste à côté très furtivement.

Charlie, Kashi, Sarah et Sam sortent. Même problème, aucun signe de Lyanna et Bernie Kosar. Charlie regarde autour d'elle et voit un homme  capuchonné entrer dans un véhicule noir, qui s'en va. Parano ou clairvoyante, Charlie se crée 1001 scénarios dans sa tête aboutissant à l'enlèvement de Lyanna par cette voiture. Les jeunes font appel à un taxi et préviennent entre temps la garde. Malheureusement, le temps que le taxi s'arrête, l'autre voiture a disparu et il devient impossible de la suivre. La garde retourne au Centre et Kashi et Sam utilisent leurs connaissances en informatique pour essayer de localiser Lyanna grâce à son téléphone. Ils y parviennent et se rendent à l'orée du Harold Washington Park où ils retrouvent le téléphone à terre. Tout le monde retourne au Centre. Charlie est très inquiète et tout le monde réfléchit au meilleur moyen de retrouver Lyanna. Les idées fusent et John et Neuf repensent au QG mog où celui-ci était emprisonné (et où il aurait été torturé, si l'on en croit les sous-entendus). Ils pensent aussi au centre secret du FBI où Sarah aurait été emprisonnée. Ils soupçonnent un de ces centres secrets de se trouver dans le Wisconsin et après de longues recherches, Kashi trouve un endroit qui consomme une grande quantité d'énergie mais où l'on ne voit rien sur aucune carte.

Pendant ce temps, Lyanna se réveille dans une cellule (ou ça en a l'air) très froide. Le sol est en béton, les murs aussi et une plaque métallique fait office de lit. Elle frappe contre la porte mais personne ne répond. Quelques instants plus tard, une femme entre et pose une chaise devant Lyanna. Elle s'installe et se présente : Diane Lockley du FBI. Elle veut savoir où est la Garde... Lyanna fait mine de ne pas comprendre et Lockley se contente de replier sa chaise et de sortir en disant que Lyanna sera plus loquace après un instant de méditation passé dans le noir. La porte, surveillée par deux gardes armés, se referme et Lyanna se retrouve dans le noir.

La Garde décide d'aller chercher Lyanna, en espérant qu'elle se trouve bien là où ils pensent. John et Neuf se préparent mais les humains insistent pour les accompagner. Neuf soupire quand John cède. Lyanna est de nouveau interrompue, les lumières se rallument, l'aveuglant. Lockley est de retour et répète la même manoeuvre. "Je ne vois pas de quoi vous parlez", rétorque Lyanna une nouvelle fois et Lockley ressort, laissant la fille dans le noir.

Sur le trajet, le groupe discute des Mogs. Les humains apprennent que ces derniers se divisent en deux catégories. "Les moches et les plus moches encore", selon Neuf. Les "plus moches" constituent les petits soldats, qui sont très bêtes mais sont de féroces combattants. Ils sont très pâles, chauves et ont des tatouages noirs ainsi que des dents pointues. Leurs yeux sont aussi noirs que du goudron. Les autres, moins fréquents, semblent plus haut-placés et plus intelligents (ils le sont même clairement, ajoute John). C'est le cas du "Chef Suprême" des Mogs, un certain Setrakus Rà que la Garde aurait déjà affronté une fois (Six y avait fait allusion lorsqu'elle s'était emportée sur les humains et leur inconscience). Ces Mogs-là sont assez pâles aussi mais ont des cheveux, pas de tatouages normalement. Ils ont des dents normales mais des yeux à l'iris violet.

Au bout de quelques heures (Lyanna n'a plus aucune notion de temps), le sol se met à trembler légèrement. Lyanna, surprise et se demandant si son imagination lui joue des tours, se lève. Nouveau tremblement. Elle entend des coups de feu et des bruits de l'autre côté de la porte. Les bruits cessent. La porte se met alors à trembler, de même que le sol et les murs autour. Enfin, le mur se fissure et une brèche est visible. Un jeune homme à la voix grave se tient de l'autre côté. Il tend la main vers Lyanna et lui dit de la suivre. Hésitante, la jeune fille accepte. Elle se trouve face à un jeune homme aux cheveux noirs qui encadrent son visage et aux yeux violets. Bernie Kosar se rue sur Lyanna et suit le jeune homme qui s'en va. Rassurée de voir Bernie Kosar suivre la personne, Lyanna suit à son tour. Ils sont dans un sous-sol, des soldats jonchent le sol. Quelques animaux, dont un aigle, un chat et un loup suivent le jeune homme, qui monte des escaliers. Ils sont interceptés par un homme d'une quarantaine d'années (même si ses cheveux ébouriffés, ses vêtements usés lui donnent plus...). Il tient une arme mais il interpelle le jeune homme en l'appelant "Adam". Lyanna est rassurée de voir qu'il ne s'agit pas d'un ennemi, les yeux rivés sur l'arme. Arrivés à l'étage supérieur, le groupe semble être face à la sortie mais il y a deux soldats. L'un tire sur Lyanna qui se jette sur un creusement dans le mur à toute vitesse. Elle évite le coup mais se déboîte l'épaule à cause du choc. L'homme âgé tire sur les soldats, ce qui les distrait. Adam se concentre alors et tape du pied sur le sol, une onde de choc le fissure et fonce sur les soldats. Le sol tremble à nouveau et les animaux foncent sur les soldats pour les mettre hors d'état de nuire.

La Garde est arrivée à l'emplacement. Il y fait sombre, en dehors d'un peu de lumière à une centaine de mètres. Charlie part en éclaireuse et fait mine à Neuf et John de la suivre, finalement contents de pouvoir compter sur quelqu'un d'invisible. Kashi, qui s'est changé entre temps, les rejoint malgré les contre-indications. Ils trouvent une porte qui donne sur un couloir semblant s'enfoncer dans le sol. Ils entendent alors beaucoup de bruits à l'intérieur, des bruits de choc et de coups de feu. Neuf et John se positionnent d'un côté de la porte chacun. Charlie tient une arme (reçue au Centre) qu'elle pointe, toujours en étant invisible, sur la porte. Kashi est resté en retrait, ne pouvant s'approcher plus. La porte s'ouvre alors subitement et en sort un jeune homme aux cheveux noirs. Charlie tire par réflexes mais rate son coup. John et Neuf font une prise au Mog et le balancent contre un arbre, il perd connaissance. Trois oiseaux sortent à toute vitesse du couloir, surprenant le groupe. Kashi utilise son pouvoir pour sauter vers la porte, afin d'aider les autres mais se réceptionne mal. C'est alors que Lyanna sort du trou, suivie d'un autre homme armé, Bernie Kosar sur leurs talons. L'homme, qui porte un gros sac sur le dos, se précipite vers le Mog en l'appelant Adam. Celui-ci bouge timidement, reprenant conscience. John et Neuf ne comprennent pas la réaction de l'homme, qui tient toujours une arme également. Pendant ce temps, Kashi fonce sur la porte blindée en métal qui donne sur le complexe souterrain et essaie de la fermer. Il pousse de toutes ses forces, jusqu'à ce que la lumière émane de ses mains et il parvient à la fermer. Des soldats semblent débarquer de l'autre côté et commencent à tirer sur la porte, le bruit est assourdissant pour Kashi. Entre temps, le Mog s'est relevé et dit à l'homme de partir avec les autres, expliquant qu'il va retenir les soldats. John ne sait pas trop quoi penser mais il prend l'homme avec eux et tout le monde monte dans la voiture de Charlie. Avant de montrer, Bernie Kosar aboie et John le regarde en hochant la tête. Quelques secondes plus tard, Bernie Kosar se transforme en oiseau et s'envole. Tout le monde s'en va, tandis que John lance des regards furtifs vers la silhouette du jeune Mog qui rétrécit dans le rétroviseur...

[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Dim 30 Juil 2017 - 1:03

Alors que Kashi, Charlie, Lyanna et l'homme sont en voiture avec John qui conduit, Cassie est avec Neuf dans sa voiture. Tout le monde semble perturbé, en particulier John et Neuf qui viennent de voir un Mog se "sacrifier" (sont-ils sûrs d'avoir bien compris ?) pour un humain ? Entre temps, les jeunes s'assurent que Lyanna va bien, ce qu'elle confirme, même si elle est tout aussi perdue que les autres. John et Kashi interrogent l'homme, qui répond au nom de Malcolm Goode. John écarquille les yeux et comprend qu'il s'agit du père de Sam, disparu il y a environ deux ans.

Malcolm explique aux jeunes qu'il est un Hôte, c'est-à-dire un des humains qui étaient chargés d'accueillir des Lorics sur Terre si la situation l'exigeait un jour. John comprend mieux pourquoi Henry, son Cêpan, voulait aller à Paradise, la petite ville où vivaient Sam et Sarah. C'était probablement pour y rencontrer Henry. Kashi semble nerveux, Charlie aussi. Ils ont du mal à faire confiance à l'homme et se demandent si tout cela n'est pas un coup monté (y compris le Mog) afin de détecter la Garde. Malcolm parvient à convaincre le groupe qu'il est bien qui il affirme en expliquant à John qu'il a vu Pittacus Lore. Le nom ne dit rien aux autres mais John est une de fois plus perturbé par ce qu'il apprend. Il dit aux autres qu'il leur expliquera qui est Pittacus Lore quand ils seront réunis. Malgré tout, Kashi et Charlie refusent d'aller directement au Centre sans prendre des précautions. Malcolm prend la cagoule de Kashi et l'enfile pour rassurer le groupe. Lyanna lui pose aussi certaines questions quant à sa captivité et Malcolm explique qu'il a été enlevé, qu'on l'a torturé et qu'il a dit ce qu'il savait. Heureusement, il ne savait pas grand-chose, le "protocole" des Hôtes empêchait de livrer trop d'informations, si bien que Malcolm ne savait absolument pas où était la Garde. Néanmoins, ce qu'on lui a fait a eu des séquelles et il a quelques trous de mémoire.

Entre temps, Neuf demande à Cassie, qui en a profité pour appeler la Garde et rassurer tout le monde, d'écouter ce qui se passe dans l'autre voiture car lui non plus n'a pas confiance dans "le vieux", comme il l'appelle. Mais Cassie ne semble repérer aucun mensonge dans les pensées de l'homme. Au bout d'un moment, la connexion télépathique cesse car Charlie demande à John de s'arrêter et reprend le volant. Alors qu'ils arrivent à Chicago, elle va dans un parking au milieu de nulle part, même si John considère que c'est nécessaire. Charlie veut s'assurer que Malcolm n'a pas de GPS implanté, tandis que Kashi se demande s'il n'a pas été hypnotisé pour devenir fou quand ils seront au Centre (personne n'a l'air de prendre cette question-là au sérieux). Neuf arrive au Cantre et reçoit un appel de John. Agacé, il les rejoint au parking souterrain où ils se trouvent afin de vérifier que Malcolm n'est pas un "piège". Neuf appelle Six et lui demande d'effectuer quelques manipulations dans la salle des ordinateurs. Il prend Malcolm avec lui et le fait bouger, demandant de détecter un signal GPS mais en dehors du téléphone de Neuf et de sa voiture, Six affirme qu'il n'y a aucun signal. Tout le monde rassuré, le groupe rentre au Centre.

Une fois arrivés, Sarah enlace John et tout le monde entend "Papa !?". C'est Sam, les yeux grands ouverts et humides, qui regarde son père comme s'il le voyait pour la première fois. Malcolm, sous la saleté et sa barbe broussailleuse, semble aussi ému. Ils s'approchent lentement l'un de l'autre et se serrent fort dans les bras, Sam éclate en sanglots et serre très fort son père, qui lui caresse les cheveux, comme pour le réconforter. Charlie prend quelques boissons énergisantes dans le frigo et s'installe dans le rocking chair du salon. Cinq est assis dans le canapé, le regard perdu, et fait tourner une bille en métal et une autre en caoutchouc dans sa main. Ella a l'air fatigué, même si son visage affiche un sourire. Tout le monde va progressivement se coucher alors qu'il fait pratiquement jour. Six rappelle à Kashi que leurs "vacances" sont sur le point de se terminer et qu'une dure décision les attend.

Il est midi quand les premiers se réveillent. Petit à petit, tout le monde va dans le salon et s'installe à table. Les premiers présents, qui avaient visiblement beaucoup choses à se dire, sont Sam et Malcolm. Ce dernier est méconnaissable, propre, rasé et peigné, il ressemble à un quadragénaire à l'air sérieux et sympathique. Paternel, aussi. Tout le monde discute comme si de rien n'était. Les derniers à arriver sont Charlie et Cinq. Ce dernier est muet et impassible, comme à son habitude, tandis que Charlie a eu du mal à dormir à cause de ses boissons énergisantes, ça se voit à son visage. Malcolm, installé au bout de la longue table, prend la parole : "Je me doute que vous avez beaucoup de questions...". Et il reprend donc son récit. Il explique plus en détails ce que sont les Hôtes et parle de Pittacus Lore... Neuf demande à John de "quel" Pittacus il parle et Malcolm lui demande s'expliquer.

John explique alors aux humains qui est Pittacus Lore : il s'agit du Loric le plus connu. L'un des Anciens, ces Lorics honorés par tout leur peuple. Il était la figure d'autorité des Lorics et était réputé pour avoir de nombreux héritages - à savoir tous les pouvoirs possibles et imaginables pour un Loric, là où les Lorics autour de la table ont tout au plus 2 ou 3 héritages. Malcolm raconte comment il a rencontré Pittacus, quelques années après avoir été contacté par des Lorics pour la première fois, alors que celui-ci était mortellement blessé et était venu sur Terre pour mettre en garde Malcolm contre la menace dont il avait été mis au courant. Malcolm a caché le corps de Pittacus dans son abri, où il n'en reste plus qu'un squelette immense (Pittacus était un homme d'une stature très grande), le reste de son corps s'étant désagrégé et ayant nourri le sol. John a vu le corps, ainsi que Sam, c'est pourquoi il savait que Malcolm était bien celui qu'il prétendait. Par contre, Malcolm demande à la Garde ce qu'ils entendent par "quel Pittacus". John explique que dans la lettre que lui a laissée Henry, son Cêpan, après sa mort dans son coffret, il affirmait que Pittacus allait se "réincarner", sans plus d'explications. Et neuf enchaîne en disant qu'il croyait que John était cette réincarnation, même si John lui-même n'en semble pas convaincu. "Il est pas le seul", ajoute Neuf et les deux jeunes hommes se regardent, un léger sourire complice aux lèvres.

Ensuite, Malcolm demande des explications quant à l'esprit de Lorien sur Terre. Il dit avoir compris ce que Sam lui a expliqué mais ajoute en toute logique que les autres pendentifs des Lorics pourraient servir à renforcer Lorien. Il sort alors de son sac trois coffres. Il s'agit des coffres de Un, Deux et Trois. Ce qui lui permet d'expliquer pourquoi Adam, le Mog de la veille, était une personne de confiance et non un traître. Du moins, pas un traître pour eux. En effet, Setrakus Rà, le Chef Suprême des Mogadoriens, est féru d'expérience et de "progrès". Lorsque les Mogs ont tué Un, ils ont pu en récupérer le corps et ont décidé de mener des expériences dessus. Ils ont utilisé ses cellules et les ont injecté à Adam, un Mog "naturel" (ceux aux cheveux noirs, assez pâles et aux yeux violets). Ils espéraient ainsi octroyer des héritages aux Mogs. L'expérience a visiblement "mal" tourné car ça a changé Adam (même si le jeune a explique à Malcolm qu'il s'est toujours senti différent des autres Mogs...). Il a développé un pouvoir qu'il maîtrise mal, celui de provoquer des mini-séismes. Il l'a utilisé pour permettre l'évasion de Malcolm et de Lyanna. Malcolm revient aux coffrets et John les ouvre. Il y trouve trois pendentifs, entre autres choses. Il ne manque donc plus qu'un seul coffret, celui de Cinq.

Tout le monde prend le temps de digérer ces informations. Six reste impassible, de même que John et Neuf. Marina et Huit regardent attentivement Malcolm, ensuite John. Sarah tient la main de John, qu'elle caresse par automatisme dans les siennes. Cinq ne dit toujours rien et lance quelques regards à Malcolm, plissant légèrement les yeux comme s'il s'en méfiait. Au bout d'un moment, Six se tourne vers Kashi, Charlie et Lyanna, et John leur demande s'ils ont pris leur décision. Kashi commence, en expliquant que cette décision était prise le jour où ils ont reçu des pouvoirs. Qu'il ne sert à rien de se cacher alors que la guerre se prépare et qu'il souhaite contribuer au salut de l'humanité car il ne peut se dérober à cette responsabilité, qu'il estime être - aussi - la sienne. C'est au tour de Charlie, qui dit qu'elle restera là où Kashi restera. Le garçon semble surpris par cette déclaration, tandis que d'autres alternent du regard entre Kashi et Charlie. Lyanna, elle, soupire un coup et affirme vouloir rester. Oui, c'est un choix difficile pour elle mais elle est conscience qu'elle ne peut plus retourner à une vie normale tant que cette situation ne sera pas résolue. Elle veut donc contribuer aussi, dans l'espoir - auquel elle s'accroche très fort - d'un jour retourner à une vie ordinaire, une fois que la guerre sera gagnée. John la met en garde contre une telle présomption mais n'insiste pas, comprenant l'état d'esprit de la jeune fille. Cassie, elle, répond d'emblée que le choix n'est pas difficile pour elle, qu'elle n'a pas l'impression de laisser grand-chose derrière elle et que sa place est ici. Kashi demande toutefois s'il est possible de laisser un mot pour les parents, une sorte de "couverture" et Neuf lui dit qu'il s'en chargera, en expliquant bien que ce sera un leurre qui aura un effet limité, à moins que ses parents soient de parfaits idiots. Kashi veut juste laisser une trace à laquelle ses parents pourront se raccrocher.

À la fin de la conversation, Bernie Kosar arrive en aboyant et Neuf et John l'écoutent. Débarquent alors dans la pièce depuis la terrasse un loup (Dust), un chat tigré (que Charlie décide de nommer Felix) et un berger allemand (Stanley).

C'est ainsi que l'entraînement débute pour les premiers membres "officiels" de la Garde humaine. Entraînement physique et un peu stratégique. Si Neuf enseigne par l'expérience directe, Six donne de précieux conseils à Kashi, Lyanna, Cassie, Sam et Charlie durant les entraînements. Les humains commencent à développer aussi des aptitudes physiques et ils ignorent si c'est dû à leurs héritages ou si c'est l'entraînement.

Durant les quelques semaines qui s'écoulent...

John coordonne tout. Il répond aux questions des humains et détermine les actions à mener. Celles-ci ne sont pas bien nombreuses pour l'instant, les Lorics préférant pour l'instant se concentrer sur la recherche du coffret de Cinq afin d'en trouver le pendentif et jeter tous les pendentifs restants dans le puits du temple maya au Mexique. Kashi propose de chercher les autres humains dotés de pouvoirs mais on lui fait comprendre que c'est risqué et - pour appuyer - on lui rappelle sa propre situation, celle d'une personne qui a dû tout abandonner. Par ailleurs, la plupart des humains ont respecté la consigne de discrétion qui leur fut donnée, il est donc impossible d'en trouver beaucoup. Néanmoins, la Garde y a déjà pensé et a déjà commencé à compiler une liste minime (d'une quinzaine de personnes, dans différents endroits du monde) et garde l'idée en tête pour un futur plus lointain.

Cinq s'entraîne avec le reste, même s'il reste toujours aussi impassible. Charlie discute avec lui de temps en temps, même si leurs échanges sont très brefs. Neuf aime bien le charrier, pour sa carrure, son air perdu et il aime surtout l'embêter lors de l'entraînement. Cela dit, quand Cinq parvient à prendre le dessus à de rares occassions, Neuf ne semble pas en colère du tout, il le prend même bien. Cinq reste toutefois très hermétique aux propos encourageants (bien que brefs) de Neuf. Il n'a pas l'air de l'apprécier, même si son air est difficile à déchiffrer.

Six aide les humains à l'entraînement, comme Neuf. Elle est toutefois plus pédagogique. On sent bien qu'elle n'a jamais été pédagogue mais elle arrive à partager avec une certaine habileté sa propre expérience. Neuf, lui, opère plus par la pratique pure et dure. Six semble aussi regretter le choix des humains, pas forcément parce qu'elle ne les aime pas (même si sur le plan émotionnel, il faut avouer que Six est très froide) mais plutôt parce qu'elle trouve leur choix ridicule. Aussi, un soir, elle se confie lors d'une conversation à eux, elle leur parle de son passé. Elle raconte comme sa Cêpan a été tuée devant ses yeux alors qu'elle devait avoir 12 ou 13 ans. Comme elle a été emprisonnée dans une base, dont elle a réussi à s'échapper en développant son pouvoir d'invisibilité et comment elle survit seule depuis lors. Ce qui explique pourquoi les références de Charlie et Kashi ne lui parlent absolument, ayant grandi dans un environnement et dans un contexte nettement plus brut et hostile.

Marina participe à l'entraînement physique, comme tout le monde. Elle est assez douée, tandis qu'elle maîtrise très bien la télékinésie. En dehors de ça, elle est toujours là au cas où il faudrait soigner quelqu'un. Elle passe aussi beaucoup de temps avec Huit, et tout le monde constate l'alchimie qu'il y a entre ces deux-là. Marina resplendit en compagnie du jeune homme dont la bonne humeur est contagieuse, même en de telles circonstances.

Sans compter que Huit est aussi un excellent combattant. Il maîtrise parfaitement l'art de la téléportation et il l'utilise à son avantage. Sa métamorphose aussi est un plus indéniable qu'il gère avec brio. Il discute avec tout le monde et garde cet air rieur et insouciant qui permet à tout le monde de se décontracter.

Neuf, lui, est un phénomène. Il peut être très grossier et d'une arrogance exaspérante mais il n'est pas méchant (sauf parfois peut-être avec Cinq, au goût de certains). Et il n'est absolument pas rancunier. Il est joueur, il est cynique et sarcastique mais il est bien intentionné. Il aide aussi à l'utilisation de l'équipement électronique, si bien que Malcolm (avec de bonnes idées de la part de Kashi) parvient à développer des moyens de recherche plus efficaces.

Ella, elle, voit son état de fatigue s'amplifier. Et pour cause, plusieurs jours d'affilée, elle n'arrive pas à dormir, son sommeil perturbé par d'horribles cauchemars - si l'on en croit ses hurlements. John va régulièrement s'assurer qu'elle va bien à son réveil, Sarah est également là. Marina a dormi à quelques reprises avec elle. Un soir, Cassie essaie de voir ce qui se passait dans l'esprit d'Ella - celle-ci refusant de se confier, prétextant qu'elle ne savait pas trop de quoi elle rêvait. Cassie voit alors une succession de visions très brusques. Une ville rougeoyante à cause des flammes qui brûlent des immeubles en feu. Des gens à genou. Un visage effrayant. Une vision qui la laisse sous le choc, malgré son côté très énigmatique.

Un soir, alors qu'Ella rêve, tout le monde se précipite dans sa chambre. Elle hurle et au bout d'un moment se décontracte totalement, silencieuse. Elle a perdu connaissance. John la secoue un peu mais rien n'y fait. Il pose les mains sur elle, se concentre et... il tombe à son tour. Sarah se rue vers lui, paniquée. Neuf secoue John mais celui-ci semble aussi inconscient. Cassie se propose de voir ce qui se passe. Elle se concentre, semble avoir du mal à créer une connexion mentale avec Ella, puis s'évanouit comme les autres. Six tente de calmer tout le monde et explique qu'il n'y a rien à faire. Les trois jeunes respirent encore et leur coeur bat, il n'y a donc rien à craindre, il va juste falloir attendre qu'ils se réveillent. Tout le monde retourne se coucher... ou du moins essaie.

Pendant ce temps, Cassie et John se retrouvent dans une sorte de vision cauchemardesque. Ils reconnaissent les rues de Chicago, dont les bâtiments ont été détruits pour une partie. Les flammes font office de seul décor, propagées un peu partout. Ils sont dans une grande rue, au bout de laquelle se trouve une plaza, avec une sorte de petite estrade. Un vaisseau se trouve en plein milieu. Devant le vaisseau, deux rangées de ce qui ressemble à des humains, agenouillées, des Mogs qui les tiennent en joug. Trois silhouettes encagoulées sont traînées vers l'estrade, où le vaisseau s'ouvre. En descend un homme... non, ce n'est pas un homme. Une montagne de plus de 2 mètres à la carrure impressionnante. Malgré sa peau burinée, il semble en pleine forme. Des veines noirâtres parcourent ses avant-bras jusqu'à l'armure robuste qu'il porte. Ses cheveux noirs commencent au tiers de son crâne, attachés en arrière. Il a les yeux mauves... une couleur qui fait aussi le tour de son cou, comme la cicatrice d'un étranglement. La foule de Mogs, bruyante jusque là, se tait alors que l'homme s'apprête à parler, d'une voix grave et tonitruante : "Amenez-moi ces fourmis qui souhaitent s'en prendre au grand Setrakus Rà !". La foule se met à hurler alors que les trois personnes encagoulées montent maladroitement sur l'estrade.

C'est alors que John écarquille les yeux. Cassie regarde à son tour et elle voit que le soldat qui escorte les personnes cagoulées n'est pas un Mog. C'est Cinq, les cheveux très courts, vêtu d'une armure noire, un oeil borgne. Il donne un coup de pied dans le jarret des trois humains qui s'agenouillent malgré eux devant Setrakus Rà. Il ôte leur cagoule et Cassie et John reconnaissent Sam, Sarah et Six. Sam est méconnaissable. Plus maigre qu'il ne l'est déjà, il a les cheveux aussi plus longs et quelques cicatrices sur les bras. Six, elle, a troqué ses cheveux longs pour une coupe courte. Elle aussi semble blessée. Sarah n'a pas trop changé, si ce n'est le dégoût méconnaissable qui se dégage de son regard en fixant Rà. "Voilà donc cette "garde", qui était censée nous défier !" s'exclame Rà devant la foule qui s'excite. "Regardez bien ce qu'il en coûte, voyez pourquoi il est futile d'essayer d'empêcher le progrès, de NOUS empêcher de nous développer encore et toujours plus !" Il fait alors signe à Cinq qui sort une épée et qui s'apprête à la planter dans le dos de Six. Celle-ci lance un regard noir à Cinq, un mélange de dégoût et de mépris, mais elle est violemment soulevée du sol par Rà qui l'attrape par la gorge. C'est alors que Cinq reprend son geste et plante l'arme dans le dos de Six. Celle-ci ouvre grand les yeux, en choc, face à Rà. Une larme unique et incontrôlable coule sur sa joue sale, tandis que Rà la regarde avec un sourire sadique. John crie, Cassie est sous le choc et subitement les deux plongent dans le noir.

Le lendemain, alors que tout le monde commence petit à petit à se réveiller, il y a de l'agitation près de la salle des ordinateurs. Kashi, Charlie et Lyanna entendent Six et Neuf débattre. Malcolm est également là. Il semblerait que l'idée de Kashi et le travail de Malcolm aient abouti car ils ont trouvé le coffret de Cinq. Il se trouve bel et bien en Floride sur une petite péninsule dans les Everglades. Neuf pense qu'il faut y aller mais Six préfère attendre le réveil de John. Or, ni lui ni Ella ni Cassie ne semblent se réveiller. Cinq estime aussi qu'il doit aller chercher son coffre. Six évoque la possibilité d'un piège, comme la dernière fois, mais cède tout de même à la volonté du reste du groupe. Charlie insiste pour y aller et demande à Cinq de l'emmener avec lui en volant. Ce dernier ne semble pas emballé par l'idée mais accepte. Toutefois, contrairement à la dernière fois, Six préconise de voler en soirée, à une heure plus creuse afin d'éviter d'être aperçu. Cinq et Charlie acceptent. Ce qui va aussi donner le temps à Neuf, Huit, Marina, Kashi et Lyanna de partir en voiture, afin que les deux groupes se rejoignent. Neuf donne un GPS avec les coordonnées du coffre à Charlie, qui fait aussi office de traceur, si bien que Neuf et les autres pourront les suivre au cas où un problème surviendrait.

Le premier groupe en voiture s'en va. Le trajet est très long - plus ou moins toute la journée - et il faut attendre la fin d'après-midi pour qu'ils arrivent enfin en Floride. Dans le milieu d'après-midi, Six dit qu'il y a un bon créneau pour que Charlie et Cinq s'en aillent également. Elle les invite à être très prudents et s'engage pendant ce temps à protéger le QG, quoi qu'il arrive.

Charlie a le coeur sur le point d'exposer en volant. Les sensations sont trop vites, trop brutales, ce qui amène Cinq à ralentir. Ils doivent également faire quelques pauses, vu la longueur de la distance à parcourir. Entre temps, le premier groupe voit le signal GPS de Cinq bouger et se diriger vers la Floride. Au bout d'une dizaine d'heures, Cinq et Charlie arrivent enfin dans un coin abandonne des Everglades. Ils atterrissent dans une zone où nul ne les verra. Ils suivent le signal GPS. Cinq devient subitement loquace et demande à Charlie quelles sont ses motivations. Il lui demande aussi si elle croit vraiment qu'ils ont une chance de s'en sortir, ce à quoi Charlie répond clairement non. Elle avoue aussi qu'elle n'est là que pour Kashi, à qui elle tient et dont elle ne souhaite pas se séparer. Cinq hoche la tête mécaniquement pour acquiescer, tandis qu'il s'approche du signal. Entre temps, l'autre groupe arrive aussi dans les Everglades.

Cinq dit avoir trouvé le signal. Il se met à creuser puis utilise la télékinésie pour sortir le coffre. Pendant ce temps, Charlie entend du bruit et se retourne. Un grondement de plus en plus bruyant. Elle voit alors 6 voitures débarquer et s'arrêter devant elle et Cinq. Elle est tétanisée, alors qu'elle voit sortir des Mogs de toutes ses voitures. Elle se rend invisible et entend alors un craquement. Elle se tourne et voit que Cinq laisse tomber le GPS, cassé, au sol. Il s'envole alors. Neuf dit aux autres dans la voiture qu'il a perdu le signal et accélère. Kashi met sa cagoule. Neuf s'arrête net quand il voit les voitures et les Mogs. Il sort et fonce vers eux. Huit se précipite vers un arbre et se téléporte vers les branches de celui-ci. Lyanna, Marina et Kashi sortent mais ne savent pas encore très bien que faire.

Les Mogs s'apprêtent à tirer dans la direction présumée de Charlie mais Neuf bondit sur l'une de leurs voitures et en sautant au sol agrippe un Mog qu'il projette sur les autres. Huit arrive en se téléportant et se bat contre d'autres. Marina utilise sa télékinésie, de même que Lyanna. Kashi concentre sa force dans son poing et frappe sur une voiture qu'il arrive à faire chavirer sur quelques Mogs. Il semblerait que l'entraînement n'ait pas été inutile, vu la coordination de l'attaque mais les Mogs sont encore une dizaine. Neuf est alors projeté férocement contre une voiture. C'est Cinq, qui s'est propulsé vers lui en volant, sa peau une nouvelle fois en métal. "J'ai l'impression qu'on fait un peu moins le fier, là, non ?" dit-il alors sur un ton qu'on ne lui connaissait pas.

Tout le monde semble sous le choc par cette révélation. Neuf aussi est sous le choc, les yeux grands ouverts. On sent alors la rage bouillir en lui et il sort son bâton. Cinq dispose d'une épée, avec laquelle il se défend très bien. Il est visiblement plus doué qu'il ne l'avait laissé penser, d'autant qu'il tient le coffre sous son autre bras. Les Mogs s'apprêtent à tirer sur Neuf mais Marina intervient. Huit regarde en direction de Neuf et de Cinq qui se battent à toute vitesse avec une grâce incroyable. Chacun pare le coup de l'autre, avant d'utiliser une manoeuvre impressionnante pour essayer de prendre le dessus. Difficile de dire qui a l'avantage. Kashi n'en peut plus et se propulse sur ses jambes pour essayer de prendre le coffret. Il fait perdre l'équilibre aux deux Lorics en faisant tomber le coffret de Cinq. Neuf est à terre et Cinq se ressaisit très vite. Il lève son épée et s'apprête à frapper Neuf de toutes ses forces. Tout va très vite. Un flash bleu lumineux. Huit s'est téléporté devant Neuf et a pris le coup à sa place, dos à Cinq et faisant face à Neuf. Ce dernier s'arrête de respirer face à la vision d'horreur qu'il a devant lui. Quelques secondes d'un silence pesant, comme si tout le monde avait perdu l'ouïe. Cinq lui-même semble surpris par la tournure prise par les événements. Il sort sa lame, laissant Huit tomber aux pieds d'un Neuf plus déboussolé que jamais. Ce lourd silence est brisé par un cri déchirant, comme si l'air lui-même était en train de se briser. Marina. Elle hurle de rage, de tristesse et l'air se refroidit subitement autour d'elle. L'humidité ambiante se solidifie et Cinq se tourne vers elle. Un pieu de glace prend forme à côté de Marina et fonce sur Cinq. Pris au dépourvu, celui-ci prend le pic en plein dans l'oeil droit. Il hurle à son tour et tombe à genou. Il ôte le pic, sous le regard horrifié de tous.


[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Jeu 7 Sep 2017 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Sam 5 Aoû 2017 - 7:39

Beau résumé, merci, meme si j'ai encore du mal à lire la fin Smile
Revenir en haut Aller en bas
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Ven 8 Sep 2017 - 0:28

Tout se passe au ralenti, comme dans un cauchemar qu'on se ressasse involontairement. Neuf et Cinq se battent. Kashi intervient pour arracher le coffret des mains de Cinq. Il y arrive mais suite à l'interruption du combat, Cinq voit une opportunité et désarme Neuf. Il s'apprête à lui enfoncer son épée dans le torse quand un éclair bleu apparaît et Huit, qui s'est interposé, prend le coup et meurt. Marina hurle, tout le monde est pétrifié. Des pics de glace se forment autour d'elle et elle en propulse un dans l'oeil de Cinq qui hurle à son tour. Les Mogs restants attaquent la Garde. Charlie, qui est réapparue, est immobilisée et ne sait plus quoi faire. Kashi la voit devant les Mogs et veut courir pour la sortir de là. Un flash bleu se forme et la seconde d'après, il se trouve près de Charlie. Il la prend et - nouveau flash - s'éloigne de la zone de combat. Il a développé un nouvel héritage... le même que Huit. Lyanna utilise sa télékinésie contre des Mogs mais d'autres lui tirent dessus et elle prend un coup à l'épaule. Elle s'effondre... mais bizarrement, la douleur disparaît assez vite. Charlie veut se déplacer à son tour et court à une vitesse incroyable. Alors que les derniers Mogs s'apprêtent à tirer sur Marina qui s'est effondrée près du corps de Huit, Cinq hurle à son tour et se tourne vers les Mogs. Une main contre son oeil ensanglantée, l'autre tenant son épée, il tue en quelques coups les Mogs. Sans les regarder, il dit aux autres de prendre le corps de Huit et de fuir. Il s'envole et fuit à son tour. Neuf est catatonique, toujours sous le choc de ce qui s'est passé.

Alors que la Garde lutte contre la traîtrise d'un des leurs, Ella est toujours inconsciente, Cassie et John encore piégés dans sa vision de cauchemar. La vision d'une apocalypse, de la trahison de Cinq, d'une Ella méconnaissable derrière un Setrakus Rà plus formidable que jamais. Le Cher Suprême des Mogadoriens qui a enfin mis la main sur d'irréductibles résistants exécutés publiquement pour asseoir le pouvoir d'un despote aux motifs obscurs. C'est ensuite le noir complet. Il ne reste plus que l'écho de la voix d'Ella qui dit à John et Cassie qu'il n'y a plus de temps. Qu'elle va disparaître. Mais que eux doivent se battre coûte que coûte et empêcher cette vision de se réaliser. C'est le fou. Cassie se sent secouée. C'est John, qu'elle entrevoit à travers ses paupières lourdes. "Réveille-toi, Cassie ! On est attaqué !", lui dit-elle. Cassie se lève et entend en effet un grand fracas à l'étage du dessus, dans le loft. John sort et dit à Cassie de se mettre à l'abri mais celle-ci le suit. Ils arrivent au salon alors que Six se bat contre des Mogs. Ils sont déjà une dizaine, voire une quinzaine désintégrés au sol, ayant laissé une tache de poussière. Ils sont encore 6 ou 7. Mais Six est blessée et tient mal debout. Bernie Kosar est blessé également, tandis que Dust, Felix et Stanley ne sont pas là. Cassie sent alors ses mains chauffer et voit un rayon de lumière apparaître dans ses paumes. Soudain, ses deux mains s'enflamment et elle en tend une par réflexe pour l'éloigner d'elle. La boule de feu que propulse sa main désintègre immédiatement le Mog devant elle. John, de son côté, utilise le même pouvoir pour terrasser les Mogs restants. Six s'effondre. John s'assure qu'elle est en vie et fonce sur le toit. Un hélicoptère est en train de fuir avec Ella à son bord. Cassie est aussi montée et tente de brouiller l'esprit du Mog qui tient Ella pour qu'il la lâche mais elle n'y arrive pas. Les deux redescendent et voient à côté du corps de Six Adam, le Mog "renégat" qu'ils avaient laissé à la base du FBI. Il lève les mains en guise de bonne volonté mais John lui fonce dessus. Adam explique qu'il peut aider Six et, malgré les réticences de John, Cassie insiste car il faut absolument aider Six. Adam s'y met et nettoie puis bande les plaies de Six, faible mais en vie.

John fonce à la recherche de Malcolm, Sam et Sarah. Il les retrouve cachés dans la salle d'entraînement, inconscients. Sam est vraiment mal en point, blessé par une arme mog. Il pose ses mains sur lui et, sans qu'il s'en aperçoive, celles-ci se mettent à briller d'une lumière blanchâtre, surnaturelle. Quelques instants plus tard, Sam se réveille en sursaut. John a développé un nouvel héritage, comme Marina. Il se met alors à soigner tout le monde, y compris Six.

Voilà les souvenirs amers, tragiques et flous qui hantent l'esprit des Lorics et des humains, alors qu'ils sont de retour au loft, la pluie battante s'écrasant avec fracas sur les vitres. Huit est drapé, allongé sur la table de la salle à manger. Marina est assise à côté. Adam est contre un mur, éloigné de tout le monde (ce qui ne surprend pas, vu les regards rouges qui pèsent sur lui). Neuf est sur les escaliers de la terrasse, isolé du reste et trempé. Charlie est sur le toit, seule. Cassie est assise sur un fauteuil, Dust contre ses jambes. John est assis à côté de Sarah. Six est debout dans le salon, aussi adossée contre un mur, le regard qui oscille entre Adam et les autres. Sam et Malcolm sont aussi assis côte à côte. Bernie Kosar est prêt de Kashi, debout dans la cuisine aussi, pas très loin de Marina et du corps de Huit. Lyanna est installée sur un fauteuil. Tout le monde se ressasse les événements bouleversants des dernières heures (ou jours ? plus personne n'a la notion de temps).

Adam leur a expliqué que les Mogs avaient reçu l'information et il a compris que Cinq était un traître. Il est venu avertir tout le monde mais c'était trop tard. Malgré les suspicions à son égard, Adam reste très stoïque et ne s'en formalise pas. Lorsque John demande l'avis des autres, sachant que le Centre n'est plus un lieu sûr, Adam propose une idée. Aller à la Résidence Ashwood, à quelques heures au sud de là, car il s'agit d'une planque des Mogs. Il ajoute que les Mogs préparent l'invasion et que par conséquent, ce type de planque compte un effectif très réduit. En outre, cette planque dispose de moyens de communications qui permettra à la Garde d'avoir des informations sur les activités des Mogs. Forcément, peu sont enclin à lui faire confiance, d'autant que Marina, dont le regard noir est méconnaissable et qui n'a rien dit depuis la mort de Huit, intervient de manière sèche en disant qu'il faut aller au Mexique. En effet, les pendentifs sont désormais tous réunis, grâce au coffret pris par Kashi, et il est temps de finir ce qui a été commencé des mois plus tôt en insufflant l'esprit de Lorien sur Terre. Marina ne semble toutefois pas se soucier de cet aspect et souhaite juste "enterrer" Huit dans le puits du temple maya où doivent être jetés les pendentifs. C'est décidé : il faut diviser le groupe en deux. L'un ira à Ashwood, l'autre au Mexique.

Entre temps, Kashi essaie de parler à Charlie sur le toit mais celle-ci ne souhaite pas lui adresser la parole. Kashi pense qu'elle lui reproche la mort de Huit en s'étant interposé et celui-ci se sent effectivement coupable. La tension monte mais Charlie ne dit toujours rien et redescend dans le loft. Quand il est question de savoir qui va dans quel groupe, la répartition est la suivante :

John, Neuf, Sam, Malcolm, Adam, Cassie, Charlie et les chimères iront à Ashwood. Sarah hésite longuement mais elle souhaite aller avec Marina, Six, Kashi et Lyanna au Mexique. Tout le monde (ou presque) se dit adieu dans le parking, après que tout le monde a préparé ses affaires, pris des provisions et tout entreposé dans deux véhicules utilitaires noirs. Les deux voitures prennent la route vers le sud et finissent par se séparer...

Près d'Ashwood, John arrête la voiture et le groupe réfléchit à un plan. Charlie va s'avancer en éclaireuse, suivie de près par John et Neuf. L'objectif étant de voir qui est là et comment mettre hors d'état de nuire les gardes. Selon Adam, à côté du manoir de la demeure se trouve une petite baraque anodine. C'est là que se cachent en réalité les outils de communication avancés des Mogs. C'est donc la cible. Sam et Malcolm doivent rester, tandis que les chimères accompagneront Charlie. Cassie, de son côté, reste en retrait et tente de suivre ce qui se passe télépathiquement. C'est parti.

Charlie devient invisible et entre dans la demeure, dont l'énorme grille est ouverte. Elle se dirige vers la baraque et y voit deux gardes. Elle tente de rester discrète mais marche sur un petit caillou et fait du bruit. Heureusement, le Mog devant elle ne s'en soucie pas davantage. Charlie, qui tient une arme mog en main, réapparaît soudain et tire sur le Mog devant elle. De son côté, Dust, qui s'était transformé en minuscule lézard, prend subitement la forme d'un puma et se rue vers le Mog à l'intérieur de la petite baraque. Le bruit attire une dizaine de Mogs à l'intérieur du manoir. John et Neuf arrivent rapidement et sont aux prises avec plusieurs Mogs. Charlie se fait tirer dessus mais évite le coup. Dust se rue sur le porche du manoir où se trouvent les Mogs et prend un coup après avoir terrassé un ennemi. Le combat fait rage pendant de longues minutes, quand la porte s'ouvre et un énorme Mog sort. Il s'agit du même type de Mog qu'Adam : cheveux noirs, yeux mauves. D'un grand gabarit, il dégaine une énorme épée et s'en prend à Charlie, qui n'arrive pas à riposter. Quand Cassie voit que les choses tournent mal, elle accourt vers le manoir, suivie de Sam. Malcolm s'approche plus précautionneusement. Adam intervient et se bat contre le grand Mog. Il a beaucoup de mal mais Charlie l'aide en lui tirant dessus et permet à Adam de se saisir de l'épée énorme qu'il plante dans le thorax du Mog en lui disant : "Adieu, Père !"

Après le combat, Neuf, qui reprend des couleurs depuis sa phase de dépression, demande à Adam ce qu'il voulait dire par "père". Celui-ci explique que le Mog mort, qui contrairement aux autres ne se désintègre pas, s'appelle Andrakkus Sutekh, et que lui-même s'appelle Adamus Sutekh. C'était donc son père, celui-là même qui a accepté que Setrakus Rà fasse des expériences dessus avec les gènes de Un, ce qui a permis à Adam d'avoir certains de ses pouvoirs. Alors que John se met à soigner tout le monde, un bruit de sirènes retentit. Plusieurs véhicules noirs apparaissent devant la résidence Ashwood. Du véhicule de tête sort une, les mains en l'air. Il s'agit de l'agent Lockley, qui avait poursuivi les jeunes à Crescent Valley et qui avait enfermé Lyanna. D'autres agents du FBI sortent et suivent l'exemple de Lockley. La Garde est surprise et ne sait pas trop comment réagir. Ils laissent Lockley avancer vers elle et Neuf demande à Cassie de garder un oeil sur son esprit pour s'assurer qu'elle ne ment pas. Lockley leur apprend qu'elle s'est faite dupée et que le temps presse. Il faut absolument arrêter les Mogadoriens... Neuf la fait entrer à l'intérieur avec Cassie afin de l'interroger.

Lockley leur apprend que les Mogs ont menti aux humains depuis le début. Du moins aux institutions qu'ils contrôlent. Ils leur ont fait croire que les Lorics étaient la menace, qu'ils distillaient leurs pouvoirs sur Terre afin d'en prendre le contrôle. Ayant mis la main sur des documents très confidentiels, Lockley a appris en réalité que certains humains haut-placés dans des institutions internationales avaient simplement permis aux Mogs de s'infiltrer afin qu'ils prennent le contrôle un jour. En échange, les Mogs leur ont promis monts et merveilles. Lockley ajoute que l'invasion est imminente. Cassie vérifie le tout télépathiquement et confirme que ce qu'elle dit est vrai. La Garde réfléchit à un plan et se demande si elle doit faire confiance à Lockley. En attendant, Adam décide de prendre un petit vaisseau mog de deux places pour aller au Mexique et prévenir les autres. Il juge qu'à ce stade, il vaut mieux éviter des moyens de communication électroniques afin de ne prendre aucun risque de griller leur localisation. Dust, qui s'est visiblement attaché à Adam, vient se frotter contre lui. Adam le caresse et s'en va.

Décidés de lui faire (en partie, du moins) confiance, John demande à Lockley ce qu'elle compte faire. Elle explique que Rà passera demain lors d'une émission spéciale en direct de l'ONU pour s'annoncer au monde, désigner les Lorics comme une menace et proposer son aide pour les arrêter. Il le fera avec la concurrence d'un sénateur, Sanderson, qui aura été son relais. La Garde se repose et se prépare le lendemain à prendre la route vers le siège de l'ONU à New York.

Entre temps, l'autre groupe est arrivé au Mexique, dans un énorme désert avec un temple maya au beau milieu de nulle part et une sorte de forêt asséchée à une centaine de mètres. Marina décide de porter le corps de Huit et le groupe entre dans le Temple. En passant l'entrée, tous sentent parcourir leur corps une sorte de rayon. Comme s'ils étaient passés sous une cascade rafraîchissante. S'enfonçant dans le Temple et en utilisant un téléphone pour avoir de la lumière, le groupe arrive devant un mur que se met à pousser Six, activant un mécanisme donnant sur un très petit escalier en colimaçon. En descendant, le groupe aperçoit une lueur bleu luminescente qui se répercute sur les parois. Une en bas, ils sont tous face à un puits dont émane cette lumière incandescente. Marina laisse le drap se dérouler et le corps de Huit tomber dans ce puits. La lumière devient plus vive l'espace d'un instant puis s'estompe à nouveau, pour reprendre une teinte moins intense. Kashi en profite pour s'excuser de la mort de Huit, il dit savoir pertinemment bien que c'est de sa faute et qu'il aimait beaucoup Huit mais que c'est son intervention lors du combat qui a causé sa mort, il s'en veut et... Marina l'interrompt. Elle dit que le seul responsable, c'est ce traître de Cinq. Et c'est lui qui paiera. Un propos qui suscite l'approbation générale. Kashi donne le pendentif qu'il a à Six, qui jette le tout dedans. Après un long silence, le sol commence à vibrer, Marina regarde d'assez près, Kashi aussi. Le puits se met à illuminer la pièce au point d'aveugler tout le monde, cette lumière bleue plus vive que jamais. Tout devient bleu et la Garde est à nouveau confronté à une vision.

Après des mois, tout le monde est de retour dans cette pièce circulaire qui se dérobe à l'espace et au temps. Le centre, toujours aussi clair, laisse la place au flou ambiant à mesure qu'on s'éloigne du centre. Au centre se trouvent, autour de la grande table circulaire, John, Neuf, Six, Marina, Ella et... Cinq. Entre Ella et Marina se tient une silhouette qui semble avoir embrassé la lumière bleue qui nimbe cet endroit mystérieux. Même Adam est là. Près du centre se trouvent enfin Kashi, Cassie, Charlie et Lyanna. Alors que Neuf essaie de foncer sur Cinq, il le "transperce". Tout est intangible en ce lieu, Cinq propose donc de remettre les hostilités à plus tard. Ella intervient aussi pour dire à quel point elle est désolée. Elle s'en veut d'avoir été enlevée et explique qu'elle a essayé de s'échapper avec Cinq mais ils n'ont pas réussi. Kashi interrompt alors tout le monde et s'adresse à l'assemblée d'humains présents. Il leur explique que les Lorics ici présents sont là pour défendre la Terre de l'ennemi. Il ajoute qu'il est de leur devoir, avec les pouvoirs dont ils disposent, de se joindre à eux et de ne pas laisser les Mogs prendre le contrôle de la planète. Il renvoie tout le monde à La Fanpage Officielle de Blue Light sur Facebook pour faire passer le message et trouver un moyen de s'organiser. Il se tait. Tout le monde semble le regarder. John ne peut s'empêcher de sourire.

Il appuie les propos de Kashi, plus posément et avec plus de pédagogie, et insiste sur l'imminence de l'invasion extraterrestre, ce qui surprend le groupe se trouvant au Mexique. Il ajoute que ce n'est plus qu'une question de jours, voire d'heures... certaines personnes dans la foule vague réagissent, en acquiesçant ou en s'offusquant. Mais le message est passé. Avant de pouvoir continuer, la vision commence à prendre fin et Kashi, Six, Marina, Lyanna retrouvent Sarah dans la grotte sous le temple maya. Celle-ci a les yeux grands ouverts rivés sur le puits. Au-dessus de celui-ci flotte une silhouette bleue, celle qui était dans la vision. Elle prend petit à petit forme et la lumière bleue enveloppe Huit, qui s'adresse aux Lorics d'une voix à l'écho très fort, comme si des centaines de personnes parlaient d'une seule voix. "L'esprit de Lorien défendra la Terre. Faites bon usage de mon héritage. Battez-vous et protégez la planète de la menace." La silhouette se tourne alors vers Marina, qui a les yeux choqués, en larmes en voyant le corps de Huit devant elle. La silhouette lui dit : "Vous n'aurez qu'un bref instant". Elle se pose devant Marina, ferme les yeux et les rouvre. Le regard à la fois perdu et béat, Huit regarde Marina et lui dit : "Si seulement tu pouvais ressentir ce que je ressens...". Il la regarde, toujours sous le choc, incapable de parler sous le coup de l'émotion. Huit lui caresse le visage délicatement et l'embrasse... avant de se dissiper. Des bruits de coups de feu retentissent alors à la sortie du temple. Marina, qui semble plus apaisée que ces deux derniers jours, reprend ses esprits et part d'un pas déterminé vers la sortie, affirmant ne plus laisser ces saletés de Mogs leur faire du mal. En effet, une quinzaine de Mogs se trouvent hors du temple mais ne semblent pas pouvoir y entrer.

Six et Marina se battent contre les Mogs, suivis de Sarah qui tire avec son arme. Lyanna utilise sa télékinésie pour en mettre hors d'état de nuire. Kashi tente de se téléporter mais a du mal à viser pour l'instant, son pouvoir étant encore neuf. Le groupe parvient toutefois à prendre le dessus assez facilement, quand il aperçoit dans le ciel une sorte de capsule ovale blanche qui fonce vers eux. Ils ne savent pas quoi faire mais aperçoivent enfin Adam sortir de la capsule. Celui-ci leur explique la raison de sa venue, même s'ils sont désormais au courant de l'invasion suite à la vision. Le ciel semble alors s'assombrir, comme si un énorme nuage noir leur passait par-dessus la tête et transformait la couleur dorée de la terre sablée en couleur terne. Des nuages s'extrait alors un énorme vaisseau qui s'approche du temple...

[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Dim 10 Sep 2017 - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Dim 10 Sep 2017 - 15:26

NEW YORK

John, Neuf, Sam, Cassie et Charlie arrivent à l'hôtel à côté du siège de l'ONU, accompagnés de l'agent Lockley, qui arrive à les faire entrer avec son badge. Ils reçoivent une carte magnétique donnant accès au 13e étage où se trouve Sanderson. Deux gardent se trouvent devant la chambre et empêchent le groupe de passer, alors que Lockley se fait passer pour l'escorte censée accompagner Sanderson à l'ONU. Les gardes, peu loquaces, se montrent suspects en voyant des adolescents prétendant être en "couverture". Avant qu'ils ne puissent réagir, ils sont cloués télékinétiquement au plafond par John et Neuf qui les refont tomber, inconscients, sur le sol.

Ils entrent dans la chambre et sont surpris de voir Sanderson cloué au lit, à côté de nombreuses machines affichant des graphes et entonnant des bips. Ayant l'air d'avoir pris 20 à 30, le sénateur ressemble à un vieil homme malade alité, des larmes noires séchant autour de ses yeux. Il tourne lentement la tête vers ses invités et parle d'une voix rauque pour demander qui est là. Tout le monde, Lockley incluse, semble surpris. En l'interrogeant, le groupe comprend que Sanderson s'est fait doubler par Rà. En réalité, les Pro-Mogs auxquels il avait promis monts et merveilles se sont fait duper... Sanderson explique qu'on lui a donné quelque chose mais que son corps ne réagit pas bien (probablement qu'il ignorait l'existence de tels effets secondaires). La télé, allumée, passe alors à un flash info. Il est question d'une annonce imminente à l'ONU, qui va changer la face et l'avenir de l'humanité. Des journalistes intrusifs évoquent des rumeurs d'une rencontre extraterrestre. Une image montre un jeune homme de grande taille, au regard très charismatique et imperturbable, portant une longue robe boutonnée à partir de la taille et portant un sceptre à la main. En regardant de plus près, Charlie s'aperçoit qu'il a une trace mauve faisant le tour de son cou, tandis qu'il est suivi de ce qui ressemble être Cinq. Setrakus Rà ! Charlie voit également émaner du sceptre de Rà une lueur mauvre noire étrange et qu'il pourrait être à l'origine de sa transformation, puisqu'on lui a dit qu'il ne ressemblait pas à ça.

Le groupe se prépare à aller à l'ONU quand Sanderson retient le bras d'un d'entre eux et leur demande de l'aider. Bien qu'il s'agisse d'un traître, John soupire et pose ses mains qui s'illuminent. Mais quelque chose ne va pas... John semble avoir mal et Sanderson se met à crier avec le peu de voix qui lui reste. Son corps se met à "dégonfler", le liquide noir visqueux coulant à flots de ses yeux, ses narines et sa bouche. John retire violemment les mains et reprend son souffle. Personne ne comprend ce qui vient de se passer mais pas le temps de se poser des questions. Charlie est très mal à l'aise et commence à paniquer mais Lockley la saisit par les épaules et lui demande de se calmer, expliquant qu'il est plus que jamais urgent de ne pas perdre la tête, sachant la catastrophe imminente.

Là encore, Lockley doit faire des pieds et des mains pour faire entrer son petit groupe à l'ONU et elle arrive finalement à duper les gardes en les intimidant. Entre temps, Charlie s'est rendue invisible et entre avec tout le monde à l'ONU. Ils arrivent à la grande salle de l'ONU, complètement vide, en dehors de caméramans qui préparent leur matériel, avec une projection sur le grand écran en passe d'être lancée. Arrive alors Setrakus Rà, suivi de Cinq. Charlie, Cassie, Sam, Neuf, John et Lockley sont cachés à un coin. La diffusion commence à Setrakus Rà s'adresse à l'humanité. Il explique qu'il est là en paix et qu'il va aider les humains contre les Lorics, qui ont disséminé leurs pouvoirs sur Terre pour...

Rà est interrompu par Charlie qui le bouscule, invisible, en arrivant à toute vitesse. Cassie essaie de perturber Cinq mentalement et ensuite, c'est la cohue ! John vient se battre contre Cinq qui a propulsé Charlie contre le mur. Charlie lui crie de casser le sceptre de Rà et il arrive à s'en saisir alors que ce dernier est distrait. Rà commence alors à se convulser et reprend ses traits marqués, son visage aux rides non-naturelles, sa tête large et son regard mauve féroce, avec une mâchoire large et son gros cou entouré de cette marque mauve. John se bat à son tour contre Cinq mais des Mogs arrivent pour permettre à Rà de fuir. Quand Neuf essaie de blesser Rà en lui sautant dessus, Cinq intervient en volant et lui dit que s'il le blesse, il risque de blesser Ella ! John se bat contre les Mogs, aidé de Sam qui leur tire dessus avec une arme sur laquelle il met la main. Cinq et Neuf reprennent leur combat, qui finit dans les airs quand Cinq empoigne Neuf et s'envole au loin... Une fois les Mogs mis hors d'état de nuire, tout le monde sort de l'ONU, ne voyant plus aucune trace de Lockley.

Dehors, c'est la panique générale... alors que tout semblait calme il y a de ça une heure. Le ciel devient sombre et en regardant, Sam fait signe aux autres car un énorme vaisseau s'approche. Des bruits de hurlement, de sirènes, puis le bruit sourd d'un vrombissement désagréable devient plus en plus audible... Une lueur noire se forme sous l'énorme vaisseau se situant à plusieurs blocs, puis un silence assourdissant suivi d'un flash de lumière et une explosion. Un mur de poussière s'approche du groupe qui se met à fuir et puis plus rien. Le noir complet.

MEXIQUE

Au Mexique, les Mogs débarquent avec leur vaisseau et le groupe veut fuir. Mais Marine refuse, elle ne veut pas laisser les Mogs s'en prendre au Temple, qui semble être la destination du vaisseau qui ralentit à mesure qu'il s'appuie dessus. Ella communique télépathiquement avec les autres et leur dit de partir coûte que coûte ! Malgré l'insistance de Kashi et Six, Marina ne veut pas partir. Kashi et Lyanna la convainquent donc d'aller dans la petite forêt à peine boisée derrière eux pour s'y cacher. Alors qu'ils courent, Adam retourne rapidement à son petit vaisseau, se penche dedans puis revient vers les autres. Derrière lui, le vaisseau émet une faible lueur noire sous sa cuirasse et un rayon fait exploser le toit du Temple, alors que Marine regarde, désemparée. Un énorme nuage de poussière enveloppe la forêt et Adam n'y voit plus grand-chose mais Kashi émet une forte lueur de ses mains pour attirer son attention. Adam rejoint Marina, Kashi, Lyanna, Six et Sarah. Ils regardent attentivement à mesure que la poussière se tasse et voient des Mogadoriens débarquer et se diriger vers le temple. Une machine est ensuite déployée vers le sol.

Au bout d'une dizaine de minutes, Adam se retourne vivement, l'arme au poing mais une vingtaine de Mogs se trouve derrière le groupe, les armes pointés dessus. Le groupe jette ses armes et décide de ne pas réagir pour l'instant. À la tête des Mogs, une Mogadorienne qu'Adam appelle "Phiri". Ils s'avancent vers le petit vaisseau d'Adam, à côté duquel ont atterri une dizaine d'autres petits vaisseaux blancs comme le sien. En approchant du temple et de l'étrange machine tripède qu'y ont installée les Mogs, le groupe voit la silhouette d'une jeune fille aux cheveux noirs et aux yeux noirs perdus. Il s'agit d'Ella. Une Ella méconnaissable, avec des yeux entourés de noir et un air catatonique.

NEW YORK

Les retombées de l'attaque sont palpables, tant le coup fut violent. La poussière est omniprésente, il est difficile de respirer. Charlie se réveille et commence à chercher autour d'elle. Elle finit par croiser Sam. Cassie voit John et le groupe croise des survivants paniqués, qui demandent s'ils ne sont pas "avec les autres" (faisant référence probablement aux Mogs). En effet, certains patrouillent dans les rues d'une Manhattan aux quartiers dévastés. Le groupe se déplace prudemment et des survivants se collent à eux, histoire d'être plus nombreux. Certains disent avoir entendu qu'il y avait un camp qui, depuis la veille, était en train de se former à Battery Park, au sud de l'île. Alors qu'ils s'apprêtent à entrer dans une ruelle, John et les autres entendent du bruit. Des Mogs tiennent leur arme en joug sur ce qui ressemble à une petite banque. L'un d'eux entre dans la banque et en ressort propulsé dans les airs. John pense que Neuf est à l'intérieur et Charlie se rend invisible pour aller y jeter un coup d'oeil. Elle entre très prudemment et une fois à l'intérieur, elle voit une fille de 16 à 17 ans cachée derrière un comptoir. Cassie écoute les pensées de Charlie et fait le topo à John. Celui-ci s'avance et distrait les Mogs avec l'aide de Cassie et ils arrivent à les mettre hors d'état de nuire. La fille qui sort de la banque au comportement désinvolte dit s'appeler Daniela. De taille moyenne et à la mine athlétique, elle a les cheveux châtain mi-longs et non-peignés. Elle dit chercher sa mère et accepte donc de suivre le groupe jusqu'à Battery Park. Une fois sur place, John et les autres font la file pour se fondre dans la masse... mais ils sont retrouvés par Lockley qui dit aux soldats de laisser passer John, Sam, Charlie et Cassie. Sam et John disent que Daniela est avec eux et Lockley lui demande de la suivre.

Après l'attaque, des généraux "fiables" ont été dépêchés sur place, selon Lockley. Le camp militaire de fortune a été établi et Charlie, qui reprend enfin conscience après tous ces moments de détresse, insiste pour avoir un téléphone et appeler ceux au Mexique pour s'assurer qu'ils vont bien. Lockley la calme et lui dit qu'elle va faire de son mieux pour trouver un téléphone. Daniela, pendant ce temps, va du côté des réfugiés pour chercher sa mère. Lockley explique qu'elle n'est pas en charge mais, ayant selon les généraux plus d'expérience que les autres, c'est à elle qu'on pose toutes les questions, ce qui rend sa situation très délicate et difficile. Alors qu'elle parle au groupe, des soldats font du bruit à l'extérieur et en sortant, tout le monde voit un soldat allongé sur une civière presque inconscient, le torse nu, un grand cinq gravé dessus couleur sang. Les soldats affirment que celui-ci faisait partie du groupe parti sur Liberty Island en reconnaissance. Cinq serait donc sur Liberty Island...

MEXIQUE

La machine installée par les Mogs ressemble à une sorte de foreuse sortie d'un film de science-fiction. Elle se met à creuser près de l'endroit où se trouvait le temple et pompe une sorte de liquide (ou de roche ?) d'un bleu éclatant (comme la lumière qui émane des mains des Kashi). La machine est reliée à un réservoir complexe qui emmagasine cette substance étrange. Adam, voyant des Mogs près de son petit vaisseau, exige de Phiri que personne ne s'approche de celui-ci. Phiri raille à la figure du jeune homme et somme ses soldats d'aller voir son vaisseau. Ceux-ci s'en approchent et se penchent dedans... BOUM ! Une explosion fracassante qui, sous un effet domino, fait exploser quatre autres vaisseaux et déstabilise tout le monde. Marina, Six, Sarah, Lyanna et Kashi en profitent pour désarmer leurs assaillants et se battre.

Des piques de glace se matérialisent autour de Marina qui les projette à toute allure sur les Mogs autour d'elle, tandis que Six devient invisible puis visible puis invisible à nouveau en terrassant chaque fois des Mogs au passage. Lyanna profite du chaos pour désarmer des Mogs avec sa télékinésie et prend une arme. Adam saute sur Phiri et s'ensuit un affrontement acharné où les deux Mogs se roulent au sol, tentant de prendre le dessus. Kashi charge ses jambes et saute vers la machine des Mogs. Il atterrit violemment dessus, se blessant au passage. Il redescend et se cache derrière pour éviter des coups de feu. La situation est tendue mais Kashi reprend rapidement son souffle et charge son poing. Il casse avec fracas l'un des trois pieds de la machine qui s'effondre. Celle-ci n'a pas vraiment de foreuse et semble fonctionner avec une plaque magnétique, dont le trou au milieu aspirait la substance souterraine. Après avoir détruit la machine, Kashi voit un autre vaisseau blanc débarquer plus loin. Celui-ci atterrit et Kashi voit en sortir un Mog de grande taille, les cheveux noirs attachés en arrière avec un front proéminent, des rides étranges, une mâchoire et un cou large, celui traversé par une sorte de cicatrice mauve. Kashi est encore assez loin pour se cacher derrière la machine. Six et Marina arrivent près de lui en courant, s'étant débarrassés des Mogs qui les attaquaient, Lyanna s'approche également. Sarah est en couverture derrière un vaisseau, à l'abri des tirs des Mogs restants, sur lesquels elle tire à son tour dès qu'elle en a l'occasion. Adam, lui, se bat toujours avec Phiri au corps à corps et les deux Mogs semblent bien blessés. Marina dit à Kashi que le Mog fraîchement débarqué est Setrakus Rà et lui dit qu'ils doivent partir. À ce moment-là arrive un vaisseau à toute vitesse et dépasse le champ de bataille pour se poser près de la forêt. Marina et Six le regardent les yeux grands ouverts... il s'agit d'un vaisseau loric !

NEW YORK

John, Sam, Cassie et Charlie se rendent sur Liberty Island en hélicoptère. Le nuage de poussière a pris la forme d'un brouillard de poussière. Aussi le pilote avance précautionneusement vers Liberty Island. Alors que le groupe commence à voir la silhouette de la Statue de la Liberté, Cassie voit quelque chose de noir tomber dans l'eau, au loin. Elle semble être la seule, peut-être qu'il s'agit de son imagination qui lui joue des tours. Une fois près de Liberty Island, les jeunes sautent de l'hélicoptère censé repasser dans une heure pour les ramener. En s'avançant vers le socle de la statue, le groupe voit Cinq, qui a pris sa forme de métal, assis par terre. Malgré ses traits lisses en acier, on jurerait qu'il est épuisé. Plus étrange encore, une tige en métal sort de son thorax avec lequel elle ne semble faire qu'un. Les jeunes reconnaissent l'arme de Neuf. John et les autres voient ensuite sur le socle, couché sur le pied de la statue, Neuf. Inconscient. John se précipite vers lui et semble très inquiet, les signes vitaux de Neuf étant au plus bas. Il pose ses mains sur Neuf et tente de le soigner mais rien ne se passe. La sueur commence à perler sur le front d'un John complètement épuisé, après les derniers événements. Au bout d'un moment, la poitrine de Neuf semble s'élever et la lumière s'éteint. John assure les autres que Neuf devrait survivre... il l'espère, en tout cas.

En redescendant près du sol avec le corps de Neuf dans ses bras, John lance un regard noir à Cinq. Celui-ci demande si Neuf est envie et semble rire amèrement (enfin, pour autant qu'on puisse appeler ça un rire avec la force qui lui reste) et se dit qu'il a perdu. Les autres comprennent alors pourquoi Cinq est en métal, si jamais il reprend sa forme normale, l'arme avec laquelle Neuf l'a empalé l'achèvera. Charlie et Cassie commence à poser des questions à Cinq, en particulier Charlie qui est très virulente, elle qui a mal digéré la trahison de Cinq. Ce dernier ne se cherche même pas d'excuses et crache à la figure des humaines qu'elles ne savent rien de ce qu'il a vécu, de leur passé, et surtout d'être les derniers représentants d'un espèce décimée. Il ne souhaitait pas revivre ça et savait que le combat était perdu... Il s'énerve aussi quand on lui parle de Huit, affirmant qu'il ne voulait pas le tuer lui !

C'est alors que sort du lac un monstre énorme. Une sorte de gorille géant de 12 mètres, si ce n'est qu'il n'est pas poile et à la peau grisâtre. Celle-ci est parsemée de petites piques, tandis que ses poings sont gigantesques, de même que sa mâchoire aux crocs terrifiants. La bête hurle à rendre sourd la Garde. John réfléchit à la marche à suivre. Même Cinq semble surpris de voir cette bête surgie de nulle part. Il crie alors à John de le soigner pour l'aider à combattre la bête. Cassie insiste aussi, affirmant qu'ils n'ont pas le choix. John projette des flammes de ses mains en feu, Cassie aussi, toujours en demandant à John de soigner Cinq. Ce dernier appelle toujours John, promettant de se faire arrêter s'il le faut après le combat. Charlie proteste mais John finit par se rendre près de Cinq et demande à Sam de l'aider. Il doit en effet enlever la barre en métal de Neuf progressivement tout en soignant Cinq pour éviter qu'il meure. L'opération est épuisante et douloureuse pour Cinq, ce qui n'est pas pour déplaire à Charlie. Enfin, Cinq est guéri et se lève difficilement, retrouvant l'équilibre. Il dit à John de lui balancer une boule de feu, ce dernier s'exécute. Le corps de Cinq prend alors feu et celui-ci se met à voler, comme une torche humaine, vers la bête. Il la déstabilise. John se redresse mais se frotte la tête, il semble avoir mal. Il essaie aussi de blesser la bête mais celle-ci lui assène un coup qui le projette contre le mur du socle de la statue. Cinq évite à la bête de frapper Cassie et Sam, dangereusement près d'elle. De loin, et en colère contre la décision de John, Charlie reste près du corps de Neuf. Celui-ci finit par se lever et demande à Charlie ce qui s'est passer. Il a l'air assez déboussolé mais reprend vite ses esprits. Il trouve son arme par terre, étend la barre métallique et fonce à toute vitesse vers la bête. Il passe derrière ses jambes et la frappe pour lui faire perdre l'équilibre. John est penché en avant, s'agrippant la tête avec force... Il se met à crier et relève la tête. Des rayons bleus sont projetés par ses yeux sur la bête, qui commence à se ralentir et... à se pétrifier. Cette pétrification s'étend lentement sur toute sa peau, jusqu'à ce que la bête ne soit plus qu'une énorme statue à son tour.

MEXIQUE

Au Mexique, Kashi court vers Sarah et Adam pour les aider. Celui-ci s'en sort finalement bien et met Phiri à terre. Mais il est aussi surpris que les autres par l'arrivée du nouveau vaisseau. Sarah aussi parvient à dégommer quelques Mogs en sortant furtivement de sa couverture. En se retournant, Kashi voit Marina et Six se battre contre Setrakus Rà. Celui-ci est excessivement agile pour sa carrure. Il tient une épée qu'il manie avec dextérité. Lyanna est toujours là et tire sur Rà pour le déstabiliser et ce dernier prend les coups mais ne semble pas vraiment blessé. La distraction fonctionne toutefois, permettant à Six et Marina de poursuivre le combat sans trop de danger. Kashi voit alors Ella traîner les pieds, toujours avec cet air catatonique, vers le trou foré par la machine. De celui-ci émane cette couleur bleue éclatante. Kashi court pour essayer de l'empêcher d'atteindre le trou mais Ella se jette dedans et semble flotter quelques instants avant de retomber, inconsciente. Rà semble très en colère par la tournure des événements et se met à combattre Six et Marina avec plus de force. Kashi veut aller les aider mais voit Ella par terre, qui semble retrouver sa couleur de cheveux auburn. Du noir coule aussi de ses yeux et de son nez. Kashi la prend et court le vaisseau récemment arrivé. Sarah a terrassé le dernier Mog qui l'attaquait avec l'aide d'Adam et tous courent vers le vaisseau. Celui-ci s'ouvre et en sort une femme noire, élancée, les pommettes hautes et les cheveux très courts. Elle fait signe à tout le monde de monter dans le vaisseau mais Kashi se contente de déposer Ella dedans, perplexe face à cette femme survenue comme par magie pour les aider. Elle affirme en plus être une Loric !

Lyanna tire sur Rà, permettant à Six et à Marina de fuir également vers le vaisseau. C'est surtout Marina qui court, Six semble vouloir se battre davantage. Rà les poursuit et difficile de le semer. Sarah retourne au combat et tire sur Rà. Kashi la suit. Lyanna, qui courant devant Six et Marina, se retourne aussi. Adam, qui n'arrive plus à tirer que d'un bras, l'autre pendant lamentablement sur le côté, tire aussi. Marina projette des piques de glace que Rà évite grâce à sa télékinésie. Les multiples distractions permettent enfin à Six de se concentrer et d'utiliser ses pouvoirs métérologiques. Un vent très agressif se lève, au loin un éclair s'abat sur le désert, Six semble presque flotter du sol. Des débris des vaisseaux explosés plus tôt se mettent à voler à toute vitesse en direction de Rà. Celui-ci utilise toujours sa télékinésie et renvoie des débris aux autres. Des objets volent dans tous les sens dans les airs, pris entre deux forces destructrices. Six semble presque en transe quand - enfin ! - un débris transperce Rà en plein thorax. Au même moment, une giclée de sang vient frapper de plein fouet le visage de Six et les autres...

NEW YORK

Un hélicoptère ramène John et les autres au camp de Battery Park. Cinq est là, des menottes au main (probablement pour rassurer les soldats qui les accompagnent). Il semble docile et baisse le regard. Ce qui l'empêche de voir le regard noir que lui lance Charlie en permanence. Sam et Cassie sont épuisés, de même que John qui a encore développé un nouveau pouvoir. Une fois arrivés, Lockley apprend à Charlie qu'ils ont trouvé un téléphone satellite et celle-ci se rue dessus. Elle compose le numéro de Kashi, qui répond, la voix tremblante.

VAISSEAU

Dans le vaisseau, Kashi, Six, Marina et Adam sont prêts des corps de Ella, inconsciente, et de Sarah, mourante. Alors que Six avait enfin pu toucher celui qui avait voué sa vie à les exploiter ou les exterminer, Rà avait aussi pu toucher l'un des leurs. Sarah. Celle que John aimait de tout son coeur. Celle qui a toujours été d'une nature douce et positive avec les autres. Celle qui était là pour leur faire retrouver le sourire quand ils en avaient besoin. Cette lycéenne qui, il y a quelques mois encore, ne se séparait jamais de son appareil photo pour immortaliser tous les moments de sa vie. Celle qui avait été arrachée à cette vie par sa rencontre avec les Lorics. Avec un Loric. Marina, qui semble n'avoir plus de larmes à verser, est pétrifiée car elle ne peut soigner Sarah. Une énorme plaque scinde presque en deux le corps de la jeune fille et impossible de la soigner sans retirer la plaque, ce qui entraînera automatique sa mort. Le téléphone de Kashi sonne, ce qui le saisit. Il répond. C'est Charlie. Kashi demande à Charlie de lui passer John.

NEW YORK

John se saisit du téléphone, face à une Charlie qui ne semble pas bien comprendre la requête de son ami. Le regard du garçon change alors subitement. Quelque chose ne va pas...

[À SUIVRE...]

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Lettre de Charlie à Kashi   Jeu 5 Oct 2017 - 11:38

Kashi,

Si tu lis cette lettre c’est que j’aurai disparu, dans le meilleur des cas je suis partie avec 5, dans le pire…

Tu me connais, je suis pragmatique et pas douée pour les longs discours, cependant il est nécessaire que je prenne le temps de tout t’expliquer. Tu trouveras peut-être lâche de ma part de te faire parvenir un courrier écrit avant le dénouement de toute cette histoire et de ne pas avoir osé te parler en face à face, mais je m’en sens incapable, l’idée même de soutenir ton regard m’est insupportable et je n’aurai pas la force de partir si je te laisse l’opportunité de m’en empêcher.

Tout d’abord je tiens à te remercier pour ces dix années passées ensembles, grâce à toi tout a été plus gai, plus beau, plus serein. Tu es la seule personne à m’avoir vu, à m’avoir regardé malgré mon « invisibilité » je chéris nos fous rires, nos coups de gueule, nos rêves, nos désillusions, chaque seconde passée avec toi m’a fait me sentir plus forte, meilleure.

Je t’ai aimé dès le début et cet amour n’a fait que grandir et s’intensifier, si seulement j’avais su te le dire…

Et puis les Lorics…mon monde s’est écroulé. Mon monde avant eux c’était juste toi, moi et le lycée. Ils débarquent avec leurs histoires, leurs pouvoirs, on se rapproche de Lyanna et de Cassie, et finalement le « toi et moi » d’avant, qui m’était indispensable mais dont je n’avais pas encore conscience, se retrouve parasité, par des questions de mort, de souffrance, de guerre, de ton attirance pour Marina…

Moi qui suis d’habitude observatrice, peu dans l’émotionnel, me retrouve à épier le moindre de tes regards, le moindre de tes gestes, à t’imaginer avec une autre fille, à envisager ta mort et pendant que mon cerveau est occupé à tout cela, je ne vois pas que 5 est un traître.
Je sais tu vas me dire que je n'y suis pour rien…peut-être, mais peut-être pas.
Et puis 5 trahit, 8 meurt et mon premier sentiment est d’être soulagée que ce ne soit pas toi ! Depuis la mort de 8 je n’ai plus jamais regardé Marina je n’ose pas affronter son regard de peur qu’elle découvre que je suis un monstre d’égoïsme.

Puis c’est au tour de Sarah de disparaître. Là j’ai pu voir John changer, devenir un autre homme ni moins bien, ni meilleur que la première fois où nous l’avons rencontré, juste différent. Mais une différence significative, il n’est plus le même, et ne sera plus jamais le John d’avant.

Lyanna qui par amour pour Shawn a voulu le rejoindre et qui en mourra avec lui.

Est-ce cela l’amour ? Vivre avec cette impression que si l’autre n’est plus le monde s’écroule ? Car moi, Kashi c’est là que j’en suis, si tu disparais mon monde s’écroule, je ne peux imaginer de vivre sans toi, et pourtant notre proximité m’étouffe, je ne suis plus moi même quand tu es là : j’ai peur pour toi, je m’inquiète de ce que tu penses, de ce que tu ressens, j’essaies d’imaginer tes envies, tes désirs, et d’y répondre au mépris de ce que je ferai habituellement dans le seul et unique but de te faire plaisir.
Les sentiments que je ressens pour toi me font mal physiquement : la boule au ventre, l’impression que mon cœur va éclater, des bourdonnements dans ma tête, mes jambes flageolent lorsque tu es près de moi. Me maîtriser me demande un effort considérable qui m’épuise.

J’ai compris que je ne pouvais rester à tes côtés lorsque Sam a failli nous crasher, tu es venu derrière moi et tu m’as serré contre toi – j’aurai aimé que cet instant dure toujours – je ne suis pas dupe Kashi, je sais que tu te préparais à nous sauver tous les deux, mais pourquoi mériterai-je plus que n’importe qui d'autre ce traitement ? Si tu avais dû en arriver là, comment aurions pu nous vivre avec cela ? Moi j’en suis incapable.

Alors voilà j’ai décidé de partir avec 5, pas parce que j’ai des sentiments pour lui. Il est vrai que c’est une personne qui me touche, car je me retrouve en lui sous certains aspects, mais s’il y a une chose dont je suis intimement convaincue c’est que c’est toi dont je suis amoureuse : toi et personne d’autre.
Mais cet amour pour toi m’affaiblit, je ne sais pas le gérer, je ne supporterai pas de te perdre. J’ai besoin d’apprendre, 5 ne sera peut-être pas le meilleur professeur du monde, mais il est en métal.

Pardonne-moi.

Je t’aime sincèrement et pour toujours,

Charlie

PS : Lors de la nuit des « cauchemars » je ne sais pas pour les autres, mais pour moi, c’était un rêve : nous étions tous les deux à Stonehenge et tu me demandais ou je voulais aller, tu m’emmenais chez toi, en Inde... Cette nuit-là, Râ aurait pu me demander ce qu’il voulait, j’étais prête à tout pour que mon rêve devienne réalité et je m’en veux terriblement pour cela.

--------------------------------------------

Quelques jours après qu'on se soit revus en Inde dans la grotte de 8, tu trouves dans une chambre que tu occupes une seconde lettre.

Kashi,

Comme tu le sais maintenant, les choses ne se sont pas déroulées comme prévues. Après la mort de Râ, 5 a disparu. Je l’ai cherché pendant des semaines pour le trouver dans une grotte, la peau sur les os, rongé par la souffrance, je lui ai tenu la main jusqu’à son dernier souffle le suppliant de ne pas mourir…Puis je l’ai enterré, lui : l’homme de métal, lui qui ne pouvait pas mourir.

J’ai soufflé ma dix-huitième bougie à Stonehenge en pensant à toi, en versant toutes les larmes de mon corps.
Il n’a pas été difficile de retrouver ta trace, je t’ai suivi et ai eu souvent l’envie de venir te parler, t’appeler. Mais la honte, la culpabilité et la peur que tu me rejettes m’en ont empêché.
C’est, résignée, que j’ai trouvé le mot de John me donnant rdv en Inde.

Te revoir m’a fait comme l’effet d’une bombe. J’aurai aimé me jeter dans tes bras, mais j’ai vu ton regard qui m’a glacé le sang, alors j’ai ravalé mes larmes et suis restée droite, comme la Charlie qui contrôle tout.

Aujourd'hui je me sens prête à répondre à tes questions et à soutenir ton regard aussi réprobateur puisse t-il être, mais bon j'ai conscience que ce n'est peut être pas ton cas.
Je ne t'oblige à rien, surtout sens toi libre de faire ce que tu penses le mieux pour toi. Quand à moi je ne serai jamais loin, il te suffira de prononcer mon nom si tu souhaites me voir.

Je t’aime,

Charlie.
Revenir en haut Aller en bas
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Dim 3 Déc 2017 - 0:18

Petite question à Kashi et Charlie : sont-ils toujours ensemble ?

Ensuite, je n'aurai jamais le temps d'écrire un résumé de la fin donc voici un très grossier plan des événements qui ont suivi :

- Sarah est morte. John en est bouleversé et se renferme sur lui. Les Lorics et les Gardiens humains vont dans une base datant de la guerre froide à Patience Creek, dans le centre des USA. Cinq y est amené et arrêté. Neuf y est convalescent. Lexa, celle qui a sauvé le groupe du Mexique, est là et apprend à tout le monde qu'elle est arrivée avec Ella dans le second vaisseau. Rencontre avec Caleb/Christian et le général Lawson. Mauvais contact au départ. John emmène le corps de Sarah à Paradise, son village natal.

- Kashi et Ella concoctent un plan tant qu'Ella a ses pouvoirs boostés pour essayer de contacter d'autres Lorics. Kashi utilise une vidéo que lui a donné Sarah avec les "exploits" des Lorics. Ils lanceront une mission plus tard pour aller en chercher deux : Nigel au Royaume-Uni (Stonehenge) et Ran au Japon (Mont Fuji). Celle-ci perd quelqu'un durant la mission et ne semble pas parler anglais. Entre temps, Sam découvre un nouveau pouvoir, celui de contrôler les appareils électroniques... et ça marche avec la technologie Mog.

- Sam et Adam développent un plan : utiliser le pouvoir de Sam pour prendre un vaisseau Mog et essayer de tuer la protection des vaisseaux Mogs afin que des équipes d'assaut puissent entrer dedans et en prendre le contrôle (les exploser serait un trop gros risque pour les humains vivant à proximité). Adam sème également le trouble chez les Mogs via leurs communications en expliquant que Ra est mort.

- John revient mais Lyanna a disparu. Par la suite, des Mogs "transformés" attaquent la base (ils l'ont trouvée grâce à Lyanna qui mourra, avec son petit-ami Shawn). Les Mogs sont repoussés grâce au groupe, épaulé par Cinq qui protège Charlie en sortant de sa cellule. Entre temps, Cinq, toujours prisonnier, a appris à John comment voler.

- Le plan est mis en marche mais pendant ce temps, Ra entre dans les rêves du groupe pour les déstabiliser. Par ailleurs, Ella profite de son pouvoir amplifié (pour peu de temps encore) pour montrer l'origine de Ra à tout le monde. C'était un Loric idéaliste et égalitarien qui s'est fourvoyé. Et qui a mortellement blessé Pittacus Lore avec une arme dont on ne se remet pas facilement, même avec des pouvoirs. On apprend aussi qu'Ella est l'arrière-petite-fille de Ra.

- Pour le plan, il faut deux groupes. Un qui attaque l'Anubis, le vaisseau amiral de la flotte Mog qui se trouve au Nouveau Mexique. Un autre qui s'en prend à la base même du Nouveau Mexique, la base Dulce, où se trouve normalement Ra ainsi que ses sbires transformés grâce à la Loralite qu'il a extraite et corrompue au Mexique (pas beaucoup, heureusement !).

- Dans la base, gros affrontement entre Neuf, Cinq, John et Ra. De l'autre côté, Kashi, Caleb/Christian, Cassie et Charlie sont confrontés au Mastodonte qui émet des ondes de choc rencontré à Patience Creek. Le combat fait rage mais les Mogs sont extrêmement puissants. Bernie Kosar affronte d'énormes monstres (des Piken, notamment). Alors qu'il s'apprête à lui foncer dessus, Cinq reçoit un projectile de Ra qui annule ses pouvoirs. Alors qu'il volait, Cinq tombe dans une cuve pleine de cette substance noire dégoûtante. Il n'en ressort pas... Enfin, sans très bien savoir comment, Ra pousse un hurlement déchirant. Tout s'arrête soudain. Les regards sont tournés vers la scène. John lui-même est surpris et regarde ses mains. Une lumière éclatante en émane alors et il pose ses mains sur le visage de Ra, qui pour la première fois semble plus effrayé que jamais. Du liquide noir commence à couler de ses orifices... en le soignant, John "sauve" le corps de Ra de sa Loralite corrompue et tue finalement Ra, ce Loric autrefois aux idées nobles, qui meurt dans d'atroces souffrances, dans le désespoir total et dans la solitude. Alors que tout semble terminé, une silhouette sort de la cuve à toute vitesse et s'en en volant.

- Sam contacte les Lorics et les humains dans la grotte grâce à Cassie. Il leur dit que le vaisseau va s'effondrer sur la base et qu'ils doivent absolument en sortir. Ils parviennent à quitter les lieux à temps... le vaisseau s'écrase et la base est détruite. Et le monde est enfin sauf... pour l'instant... et à quel prix !

- Le second groupe du vaisseau semble s'en être sorti indemne. En dehors de Dust, qui est mort en sauvant Adam. Un choc pour ce dernier mais aussi pour Cassie. Charlie est quant à elle bouleversée par la disparition de Cinq. Tout le monde peut enfin souffler et essayer de retrouver une vie plus sereine...

- Dans les semaines qui suivent, les humains ont l'occasion de retourner à Crescent Valley pour voir leur famille. Ils revoient les lieux si lointains qui ont marqué leur parcours... le parc où ils s'étaient vus la nuit avec Lyanna pour discuter de leur excursion dans l'Indiana. La rue commerçante où un membre du SWAT poursuivait Cassie. L'entrepôt près du skate-park où ils ont rencontré les Lorics pour la première fois. Tout cela semble si loin. Kashi est ému de retrouver sa famille, bouleversée de voir leur garçon en vie. Charlie est, malgré elle, soulagée et heureuse de voir ses parents. Les jeunes vont ensuite parler aux parents de Lyanna pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. Les mois qui vont suivre ne seront pas faciles mais pour une fois depuis longtemps, il y a de l'espoir. Il y en a même beaucoup !


CE QUI S'EST PASSÉ PENDANT UN AN (plus ou moins) copié/collé du topic :

Citation :
- Concernant les Lorics, ils ont plus ou moins disparu durant l'année qui vous séparait de la victoire et de la réunion dans la grotte en Inde. John (Quatre) a plus ou moins disparu et vous avez compris qu'il avait passé pas mal de temps à préparer cette grotte et probablement à panser ses blessures mentales et morales. Idem pour Marina (Sept), qui semble d'ailleurs s'être fort rapprochée de John, ce qui n'est pas surprenant vu la double douleur qu'ils partagent. Vous n'avez plus vraiment de nouvelles de leur part, ils se sont un peu coupés du monde mais vous savez que chaque année, vous vous retrouverez dans la grotte à la même date. Vous savez également que vous pouvez toujours compter les uns sur les autres (le "vous" auquel je m'adresse est le groupe complet de la Phase 1). Neuf est le seul à être présent et pour cause, il vit avec Cassie en Californie (à Point Reyes, près de l'Océan), où se situera l'Académie de la Garde Humaine, dont l'ouverture est imminente. Six, qui a enfin pu se débarrasser des troubles qui la hantaient, qui peut enfin s'autoriser à avoir une vraie vie, a décidé de passer une année "sabbatique" avec Sam à travers le monde. Il reste donc Ella, qui est restée quelques mois à circuler entre John et Neuf, qu'elle considère comme des grands frères. Mais au bout du compte, John s'est arrangé avec Lockley pour créer une identité factice pour Ella afin qu'elle puisse étudier et vivre chez les Panyandi avec la soeur de Kashi à Crescent Valley. Enfin, Adam est incarcéré dans la prison pour Mogs en Alaska. Comme il vous l'a dit, John a bien essayé de l'en faire sortir mais Adam a demandé à rester car malgré l'injustice d'une telle décision, il se sent utile auprès de certains Mogs qu'il convainc avec ses idées. Reste que le lieu est dangereux pour lui, Adam étant un traître pour bien des siens.

- Concernant les autorités. Le Général Lawson a enfin pu prendre sa retraite. Il a signé une flopée de documents lui interdisant de divulguer plein d'informations et en échange, on le laisse vivre sa petite vie tranquille dans le Sud des États-Unis. L'agent Lockley, elle, a été promue pour devenir la Commissaire onusienne chargée des affaires Lorics. Lockley a souhaité en parler avec les Lorics mais difficile de les joindre. Neuf a toutefois approuvé la décision, sachant que lui ne voulait pas se mêler de politique.

- Concernant l'Académie. Il a fallu un an d'âpres négociations pour qu'elle se trouve aux États-Unis. Un choix qui reste malgré tout polémique. Parmi les nombreux arguments avancés, une communication implacable tournant autour de la fille du Président (monde fictif, le président est "impersonnel"). Une image a circulé, la montrant en train de porter une voiture. Cela dit, beaucoup de gens soupçonnent qu'il s'agit d'un montage Photoshop (même si elle a réellement des pouvoirs). S'est ensuite posé la question de l'objectif de l'Académie. S'il y a une Charte officielle, celle-ci reste assez vague et chaque politique y va de sa petite opinion/propagande. Parmi les objectifs cités : préparer l'humanité contre une autre potentielle menace extraterrestre / former la Garde humaine pour protéger la Terre / la former pour permettre aux Gardiens d'utiliser leurs pouvoirs à bon escient et aider les autorités contre d'autres Gardiens qui en abuseraient / certains généraux américains ont de plus obscurs desseins... Bref, comme je disais, tout le monde essaie de faire pencher la balance de son côté. Mais officiellement, le but c'est bien de former des Gardiens pour le "greater good", sans que celui-ci ne soit clairement défini pour l'instant.

- Pour le fonctionnement de l'Académie, il s'agit d'une école. Les Gardiens y ont donc cours. Des cours théoriques (car faut bien apprendre) et pratiques. Pour cela, Caleb est instructeur, de même que Neuf. L'Académie est divisée en plusieurs niveaux, basées notamment sur l'âge (les plus jeunes Gardiens ayant 12/13 ans) et les aptitudes. Enfin, il y a des grades pour permettre à terme d'envoyer des Gardiens en mission. Parmi les Gardiens "réservistes", il y a Cassandra (Cassie pour les intimes) ainsi que les instructeurs. Tout cela est en pleine évolution (tant dans ma tête que dans l'univers du jeu). Du coup, question pour Cassie : caches-tu ton identité au public ? Es-tu dans le registre ? À toi de me dire.

- La photo de la First Daughter a posé une grande question : faut-il archiver l'identité des Gardiens ? Oui, non ? Comment ? Finalement, il a été décidé que toute personne manifestant des pouvoirs en public était obligée de se déclarer auprès des autorités de s'inscrire dans le registre international des Gardiens. À noter que seuls les membres de la commission de l'ONU en charge des Affaires Lorics ont le droit de consulter ce registre, ainsi que les autorités nationales sur demande spéciale. On ignore quelle proportion de Gardiens a accepté mais y en a quand même pas mal, visiblement. Beaucoup ont été inspirés par Blue Light, qui reste un "héros masqué" mais dont l'identité se trouve dans le registre. Son costume a aussi pas mal évolué... (c'est pas du luxe)

- Le monde n'est pas resté immobile face aux grands changements qui l'ont chamboulé. Tout d'abord, qui dit pouvoir dit grande responsabilité... et dans un monde d'irresponsables, c'est pas terrible. On a donc vu des gens peu recommandables (allant du simple délinquant/cas social au criminel pur jus) développer des pouvoirs. Il semblerait toutefois que les pouvoirs aient amené des gens qui n'étaient pas forcément mauvais à adopter des comportements malsains suite à la facilité octroyée par leurs pouvoirs.

- Des groupes suprémacistes humains ont aussi vu le jour. Ils considèrent au mieux que les Gardiens humains sont des traîtres... ou des aliens déguisés (après tout, comment faire la différence ?). Ce ne sont que des rumeurs pour l'instant mais on voit bien sur les réseaux sociaux que des gens se déchaînent, estiment qu'il faudrait enfermer ces gens qui constituent une menace, partagent des vidéos, etc. Le pompon, c'était la décision par la commission Loric de créer une espèce de police internationale constituée de Gardiens (genre casques bleus) - un truc qui n'est pas encore entériné car sujet à débat.


UN AN PLUS TARD...

L'histoire va reprendre quelques temps après un passage emblématique : la réunion de tout le groupe dans une grotte en Inde. Tout le monde comprend assez vite qu'il s'agit de la grotte où Huit avait peint ses prémonitions, dont celle de sa propre mort. En effet, une peinture semble le montrer, transpercé par une épée dans le dos.

John, qui a pris le temps de chercher tout le monde un par un, a "redécoré" la grotte. On y trouve une grande pierre ronde faisant office de table au milieu avec des symboles lorics. Comme dans la pièce circulaire des visions qu'ont eu les humains, avec cette table au centre qui est en fait la table du Conseil des Lorics. John "proclame" le nouveau conseil et dit à toutes les personnes présentes qu'elles auront toujours un endroit où aller dans cette grotte. Toujours des alliés. Après un moment très solennel, tout le monde sort de la grotte et descend la colline où elle est cachée. En bas, dans un village, des enfants sont en train de jouer...

FIN DE LA PHASE 1

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Mar 1 Mai 2018 - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Saymu
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2213
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Mar 19 Déc 2017 - 19:43

L'Héritage de Lorien - Phase 2 avec Felondra, Lyli, KamiSeiTo, Myleke et JeudiMaster.

Résumé des personnages de la campagne (si nécessaire, je mettrai à jour ce post à l'avenir) et des informations que vous avez décelées à leur sujet (il peut s'agir de vraies informations ou parfois d'impressions/conclusions hâtives)

[POUR INFO : Les descriptions physiques sont sommaires, c'est-à-dire ce qu'on voit en premier lieu. Une fois qu'on creuse, on peut trouver des cicatrices, des défauts, etc. mais ce n'est pas l'objectif de cette description. Par exemple "mince" ici veut dire "ce qu'on voit chez la personne avec les vêtements", ce qui ne signifie pas qu'il y a un 6-pack en dessous ou qu'il n'y a pas de ventre, c'est juste l'impression générale au premier regard]

L'ACADÉMIE (Cadre, profs et référents)

Diane Lockley - Femme blanche de +/- 40 ans. Les cheveux miel grisonnants, jusqu'au cou. Yeux bleus. Toujours habillée en pantalon et en veston, sans chichi. L'air constamment fatigué.

Ex-agent du FBI devenue commissaire onusienne aux Affaires de la Garde Humaine (AGH), Lockley est overbookée. Responsable officielle de l'Académie, elle ne s'en occupe pas, sauf pour l'aspect administratif et politique. Une femme sévère qui peut devenir beaucoup plus chaleureuse et amicale avec les personnes qu'elle considère proches. Pas vue d'un bon oeil par tous les membres de la Commission AGH et rumeurs concernant ses accointances avec des aliens. Elle doit redoubler d'efforts pour maintenir sa place car elle ne souhaite pas que n'importe qui se trouve à la Commission.



Cornel Williams - Homme blanc de +/- 25 ans. Yeux marrons. Les cheveux châtain foncé, courts et soigneusement peignés sur le côté avec une faible couche de laque. Taille moyenne (1m75-80) et mince. Le regard perpétuellement vif et concentré, vêtu d'un costard-cravate standard.

La position d'un homme si jeune à un poste si important (directeur en fonction de l'Académie) reste un mystère. Il s'agit pourtant d'un choix approuvé à l'unanimité par la Commission AGH. Certains articles de presse ont souligné l'âge et se sont posés des questions. Reste que peu d'informations sont disponibles au sujet de Cornel Williams et de son passé, si ce n'est qu'il est un administrateur extrêmement brillant. Et en effet, malgré les déboires de l'Académie et le côté sommaire de sa conception, sa gestion est parfaitement maîtrisée par le directeur Williams.



Caleb Crane - Homme blanc de +/- 20 ans. Yeux bleus. Les cheveux très courts, juste assez pour ne pas pouvoir être peignés, et châtain très clair. Un gabarit athlétique et svelte. Le regard perçant et concentré.

Caleb est diplômé de l'école militaire, neveu de l'illustre Général Lawson qui a mené l'offensive humaine contre les Mogs il y a un an. Il a pu rapidement faire ses armes en combattant l'ennemi (certains prétendent même qu'il a combattu le chef des Mogs), ce qui pourrait expliquer le choix de Williams de le désigner responsable de la sécurité de l'Académie. Un choix aussi surprenant que celui de Williams au poste de directeur. Reste que Caleb prend son job au sérieux, malgré certains aspects de sa formation qui se poursuivent, et il tente constamment de faire face à la pression de celui-ci.



Neuf - Homme blanc de +/- 21 ans. Les cheveux noirs, longs jusqu'aux épaules et parfois attachés en catogan. Yeux verts foncés. Gabarit très athlétique, toujours mis en valeur par un t-shirt ou un débardeur à l'entraînement. L'air toujours décontracté, voire déconnecté tant il semble sélectif quant à l'intérêt qu'il porte aux choses. Très sûr de soi. Bras gauche coupé jusqu'au coude.

Neuf est une boule de confiance en soi. Trop, selon certains. Ceux qui le connaissent savent toutefois que Neuf, sous ses airs de mauvais garçon désagréable, est un véritable ami, toujours présent en cas de besoin. Les Gardiens savent qu'il est un Loric et qu'il a combattu les Mogs pour protéger la planète.

Arrow Pouvoirs connus : Télékinésie / Super vitesse (le mot super est moins fort dans cet univers-ci que dans les comics) / Anti-gravité / Super force / (Communication avec les animaux pour ceux qui le savent, d'où les parenthèses)



Daniela Morales - Fille hispanique (teint mat) de +/- 17 ans. Cheveux châtain soyeux, coupés irrégulièrement (jusqu'à l'épaule d'un côté, jusqu'à l'oreille de l'autre). Yeux marrons clairs. Mince et athlétique, relativement grande (1m75-80). Toujours habillée de manière décontractée, avec un t-shirt d'un groupe de punk rock et un pantalon déchiré.

Daniela est une "rebelle du lycée", toujours prompte à remettre l'autorité en question (avec de bonnes manières, cela dit) ou en tout cas à en déjouer les règles discrètement. Son rôle de sous-référente l'amène toutefois à se montrer (un peu) plus exemplaire (et donc à déjouer les règles encore plus discrètement, si besoin). Elle dispose en outre d'un talent inné dans l'utilisation de ses pouvoirs, notamment la télékinésie qu'elle maîtrise parfaitement. Rumeurs concernant ses accointances avec les Lorics.

Arrow Pouvoirs connus : Télékinésie / Aptitudes physiques au-dessus de la moyenne humaine / (Pouvoir de Méduse)



Nigel Barnaby - Garçon (très) blanc de +/- 17 ans. Cheveux roux court avec une mini crête au milieu. Yeux bleus. Amateur de punk aussi, à en croire ses t-shirts et ses gilets en jeans déchiré. Pas du tout athlétique, plutôt replet et tête de bon vivant.

Nigel ressemble de prime abord à une version masculine de Daniela. Or, en dehors de leurs goûts musicaux, tout les oppose. Nigel est plutôt fainéant, donne l'air d'être sûr de lui mais stresse plus rapidement et préfère tout de même suivre les règles (c'est moins d'efforts). Il est toujours souriant et sympathique et prend son rôle de sous-référent au sérieux. Rumeurs concernant ses accointances avec les Lorics.

Arrow Pouvoirs connus : Télékinésie / (Contrôle des abeilles)



Farouq Ajahat - Homme brun (type indo-pakistanais) de +/- 35 ans. Cheveux noirs légèrement grisonnants très lisses plaqués en arrière. Yeux châtain clair. Vêtu d'un costard mais avec un air décontracté, chemise hors du pantalon et dernier bouton ouvert. Toujours le sourire aux lèvres et un regard qui dit "je sais ce que tu penses". Gabarit ordinaire, avec un léger ventre qui se dessine selon ses positions.

Professeur Ajahat est en charge du cours de maîtrise mentale. Il incite ses élèves à se poser des questions et surtout à prendre le contrôle de leurs pensées.



Roberta Vasquez - Femme hispanique (teint assez foncé) de +/- 45 ans. Cheveux d'un noir profond et bouclés qui lui tombent sur la moitié du dos. Yeux châtain foncé, presque noirs. Regard perçant, air strict. Toujours vêtu d'une chemise et d'une jupe plus ou moins longue selon les circonstances. Le visage légèrement ridée et le gabarit plutôt mince. Des bracelets ronds ornent ses bras.

Professeur Vasquez est en charge du cours des sciences humaines. D'après les personnes qui ont eu cours avec elle, elle très gentille mais tolère peu la bêtise. Elle raconte aussi son cours d'un point de vue très factuel afin d'expliquer le comportement humain d'une part, et de décrire la situation socio-politique dans laquelle se trouve la Garde aujourd'hui.



Robert Wilson - Homme blanc de +/- 60 à 65 ans, bossu et au regard très strict ou las (selon les interprétations). Crâne dégarni avec des cheveux blancs sur les côtés. Yeux virant au gris, difficile à dire tant ils sont toujours plissés. Gabarit relativement petit et rond. Habillé d'un pantalon et d'une veste en tweed pas vraiment assortis, avec une chemise généralement blanche bien boutonnée. Les mains soit jointes, soit derrière le dos.

Professeur Wilson est en charge du cours d'histoire. Son air sévère se transforme quand il raconte l'Histoire, en transe et visiblement passionné par celle-ci et surtout les implications de l'Histoire en cours. Par contre, toujours aucun signe de son aptitude à sourire.

...

L'ACADÉMIE
(Recrues - liste des personnes avec lesquelles vous avez interagi, qui est donc évolutive, le but étant de vous donner une image de gens que vous croisez, plutôt que d'avoir des figurants visages vides et inexpressifs)

Cody Stuart - Blanc. Vêtements très casuual. Cheveux blonds foncés et courts. Yeux bleus. Replet. 16 ans. Timide et peu sûr de soi. Très sympa.

Arrow Pouvoirs : Télékinésie / Déphasage

Jamie Johnson - Blanche. Cheveux auburn lisses et attachés. 18 ans. Svelte. Insondable. Vêtements très variés, de "garçon manqué" à robe de soirée. Idem pour le look.

Arrow Pouvoirs : Télékinésie / Super force

Kai-Minh Koo - Asiatique. Mince et athlétique. Grand. Cheveux noirs en piques. Yeux noirs. 17 ans. T-shirt serré et jeans délavés.

Arrow Pouvoirs : Télékinésie / Lecture des objets

Jonathan Philips - Blanc. Cheveux blonds très foncés, coupe dégradée soigneusement taillée et peignée sur le côté. Assez grand et mince. 18 ans. Chemises aux manches retroussées, pantalon striés. Type "bourgeois" (pour reprendre l'expression de Peter).

Arrow Pouvoirs :

Ryan Carter - Blanc. Cheveux châtain jusqu'au cou, régulièrement attachés en arrière. Yeux verts. 18 ans. Plutôt musclé, vêtu d'un blouson sportif (ancienne école) et vêtements de marque. Pote de Jonathan.

Arrow Pouvoirs :

Cynthia Jones - Noire. Cheveux noirs aux coupes variées. Parfois en afro, parfois en tresses. 19 ans. Look rétro (elle aime les pattes d'éléphant) ou très tendance (généralement en accord avec la coupe). Elle aime également porter des vêtements de cultures variées. Athlétique et grande.

Arrow Pouvoirs :

Jaleel Abrams - Noir. Cheveux en brosse. L'air somnolant en permanence. 17 ans. Visiblement fan de basket, selon les maillots qu'il porte. Très mince et plutôt grand.

Arrow Pouvoirs :

Leyla Zengin - Méditerranéenne. Cheveux constamment couverts d'un bandana ou d'un turban. 17 ans. Styles variés, soit pull avec jupe, soit pantalon/chemise, le bandana étant la constante. Mince et plutôt petite. Pote de Cynthia

Arrow Pouvoirs :

Kenny Arston - Blanc, un peu potelé. Cheveux courts entre châtain et roux. 16 ans. Physionomie très banale, avec un air toujours innocent, l'air de n'avoir rien compris. Pas toujours clair sur les conventions sociales.

Arrow Pouvoirs : Télékinésie / Communication avec les animaux

...


LORICS (et alliés)(pour ceux qui les connaissent et pour les descriptions, qui n'ont pas beaucoup changé, voir parmi les premiers posts)

John (Numéro Quatre) : Pas de nouvelles depuis la réunion à la Grotte. Il serait en compagnie de Marina (en couple ?) à un lieu inconnu, complètement détaché des affaires du monde et de la Garde Humaine. Il fait confiance à Lockley (et accessoirement à Neuf).


Six : Pas de nouvelles non plus. On sait qu'elle vit désormais avec Sam (voir plus haut). Ils ont fait le tour du monde pendant un an et seraient, aux dernières nouvelles, à Paradise dans l'Ohio.


Marina (Numéro Sept) : Cf. John.


Ella : Aux dernières nouvelles, elle vivrait à Crescent Valley chez les Panyandi, la famille de Kashi, avec l'identité d'une étudiante étrangère. Identité neuve et vivant une ville humaine normale, à la requête de John qui estime qu'elle en a assez bavé.


Sam : Cf. Six.


Adamus "Adam" Sutekh : Emprisonné dans la prison des Mogs en Alaska. Souhaite y rester, malgré les invitations à l'en faire évader par John.


Kashinath / Blue Light : Petit-ami de Charlie, "super héros" à ses heures. Il travaille activement avec la Commission pour préparer le terrain à la création officielle de La Garde Humaine afin de devenir "officiellement" un "héros" (terme qu'il réfute, préférant "protecteur"). Projet qui ne fait pas l'unanimité, notamment au sein des forces de police.

_________________
Je ne suis pas très tactile comme personne (en gros, dites-moi bonjour de loin ou d'une poigne, merci !) mais je suis très sympa... enfin, ça dépend du jeu !

N'hésitez pas à jeter un oeil à nos parties sur demande, j'y propose une série de jeux que vous pouvez découvrir à la demande.

Vous pouvez lire mes articles et critiques de jeux de rôle ici : http://www.sitegeek.fr/jdr/


Dernière édition par Saymu le Mar 1 Mai 2018 - 12:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sitegeek.fr
Felondra
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1577
Date d'inscription : 17/01/2015

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Jeu 21 Déc 2017 - 23:18

La nuit est tombée sur ce petit vilage dont l'histoire a oublié le nom. Un camion fait pause là après une longue route ; il faut sans doute remettre de l'essence. Alors qu'il s'arrête, une silhouette en descend. Un garçon, petit, maigre, des cheveux courts en bataille, pull à capuche élimé, jeans troué, chaussures usées jusqu'à la corde.
- Viens, Steve !
Il tend les bras et un autre enfant, encore plus petit et plus maigre, descend à son tour.
- On y est bientôt, Peter ?
- Oui, je te le promets. Demain, on sera à l'Académie !

Peter tire Steve. Ils s'enfoncent dans le village, sacs clinquants des quelques conserves dedans qui s'entrechoquent, esquivent un adulte qui leur demande si ils sont perdus.
Arrivés devant l'église, ils en font le tour.
- J'ai faim.
- Bientôt, Steve. On fait comme d'habitude, hein ?
Peter lui fait un signe. Steve se mord la lèvre. Son visage est sale et sillonné de traces de larmes.
Peter disparait, coule au sol comme une flaque.
Steve attend, seul dans le noir.
- Peter ?

Peter réapparait finalement. Il semble se rematérialiser depuis les ombres qui baignent l'entrée de l'église.
- C'est bon, y'a personne. Viens vite.

Avec un cliquetis la porte s'ouvre. Ils s'enfoncent, descendent dans le sous-sol. Ils dormiront au milieu de quelques reliques et sépultures. Ils sortent les dernières boites de conserve.
- Demain, j'te l'jure, tout s'ra fini.

Steve essaye très fort de croire son frère.


***

Léa ne touche pas le sol. Ses pieds nus sont dans le vide. C'est toujours gênant pour elle, ça la coupe de quelque chose. Surtout dans une situation pareille.
Dans l'avion, les odeurs, les bruits, la température, rien n'est normal. Elle ne peut s'empêcher de tourner sa tête de gauche à droite. Les boules blanches que sont ses yeux ne voient rien depuis sa naissance. Elle a appris à faire avec.
Sa robe colorée laisse voir sa peau noire, ses nattes. Changement de continent. Changement de vie. Seule. Elle retient un frisson.

A l'arrivée à l'aéroport, elle se guide aux voix. Une femme l'interpelle : je peux t'aider jeune fille ?
- Vous savez où est l'Académie ?
- Quelle académie ? Il y en a beaucoup, en Californie, tu sais...
- Ah, dans ce cas vous ne pouvez pas m'aider. Au revoir.

Elle se détourne de la femme qui étouffe une réponse. Entend un groupe qui parle de comment c'est l'Académie, toi aussi tu viens pour l'Académie ? Moi pour eux, ils ont l'air fous!
Elle doit être au bon endroit.
Une jeune femme, petite, un peu ronde, farouche, prend les présences et se met déjà à gendarmer malgré elle.
Charlie en a déjà marre et elle est là depuis vingt minutes seulement. Tous ces gens, qui ont son âge ou presque et qu'elle est censée chapeauter, ça n'a pas de sens.

Dans le groupe, la petite aveugle lui court déjà sur le haricot. A l'aéroport, dans le bus, elle ne perd pas une occasion de foutre les gens mal à l'aise en les fixant et de faire des remarques sur tout et n'importe quoi. Charlie doit vachement prendre sur elle pour pas l'envoyer bouler. Même pas le premier jour et déjà des casse-bonbons dans les nouveaux.

A l'entrée, un gars d'une vingtaine d'années, cheveux en brosse et uniforme de l'Académie impeccable sur lui, les accueille. Nigel. Léa a tout de suite senti qu'il était spécial, elle commence à lui poser des questions sur ses pouvoirs, l'Académie, tout ça. Jusqu'à ce que la voiture approche.
Le bruit s'est fait de plus en plus grand avant qu'elle ne déboule. Elle fait des embardées et en approchant se met à klaxonner violemment. Elle se dirige droit sur les jeunes autour du bus et la seule entrée de l'Académie.
Le gars de vingt ans se dédouble soudain. Il est là, à côté de Léa, et il est derrière la voiture aussi, à la soulever pour bloquer le train arrière. Elle s'arrête, il relâche. Disparait de chez Léa.

Dans la voiture, Steve s'est ouvert l'arcade sourcilière et Peter s'est fait une belle bosse.
Charlie vient voir, étouffe un juron devant l'âge du conducteur, lui demande ce qu'il fait là.
- C'est ici l'Académie ?
- Euh, oui pourquoi ?
- Je peux venir ?

Ils ne sont pas sur les listes de Charlie, ça l'ennuie. Le petit a 8 ans, ça la fait mal. Le grand 15 même si il prétend en avoir 17. Elle interpelle une grande blonde athlétique, cheveux ondulés, très apprêtée, magnifique.
- Cassie, tu peux t'occuper de ces deux-là ? Le petit a besoin de soin. Puis comme ça je reste avec ceux qui sont sur les listes.
- Bien sûr Charlie.

Quand Cassandra demande à Peter son âge, il ment, elle le lit dans son esprit. Elle lit aussi qu'il la trouve très à son goût, au cas où son visage écarlate ne parlait pas assez clairement. Elle leur sourit, ébouriffe les cheveux du petit et leur demande de la suivre.
L'Académie vient d'être construite. Tout y sent le neuf. Des dortoirs et bâtiments de classes cernent des terrains de sport, au milieu. Tout autour, des pelouses, des arbres... jusqu'aux grillages qui assurent que personne ne rentre, ni ne sorte. Une seule entrée, celle où la voiture empruntée par Steve et Peter gît toujours.

La cinquantaine de nouveaux sont amenés par Charlie devant l'Agent Luckley, une femme d'une quarantaine d'année a l'air fatigué.
- Bien voici la nouvelle présidente de l'Académie. On pourrait dire que c'est la présidente virtuelle, vu ce que vous la verrez...
- Virtuelle ? Tu veux dire quoi par là, relance Léa. Les mots que tu emploies ne sont pas toujours précis.
- Bon, très bien, n'hésite pas à me reprendre alors, lance Charlie d'une voix cinglante. Quand tu veux.

Un grand gars éclate de rire, derrière Lockley. « Ah, c'est comme ça qu'il faut faire avec toi alors, Charlie ? Faut pas te fâcher comme ça. »
Charlie tourne sur lui un regard de haine. Puis lance « bah très bien, occupe-toi d'eux, Neuf, si t'es si malin ! »
Elle s'est éloignée avant qu'il puisse répliquer et il se tourne vers les jeunes qui le regardent, béats. Lui a plutôt l'air ennuyé.

Peter et Steve reviennent avec Cassandra de l'infirmerie. Steve a un sparadrap sur l'arcade et une galette en main. Il murmure à Peter « j'veux bien rester, moi ». Peter sourit et lui dit « reste près de moi. » Dans le groupe, deux gars se poussent du coude en pointant un petit replet qui tient un radiocassette à la main. Neuf leur dit « bah, vous allez choper vos chambres alors ? » et les emmène vers les dortoirs. Peter et Steve vont suivre mais Charlie leur demande de venir avec elle.

Dans le bureau de Charlie, le ton monte un peu mais elle garde le contrôle. Elle comprend que Steve n'a pas de pouvoir mais promet qu'ils resteront ici, à condition qu'ils soient honnêtes avec elle. Elle leur file une chambre et des habits. Les plus petits taillent douze ans, Steve nage complètement dedans. Ils prennent leur première douche chaude depuis plusieurs mois...

Charlie va chez Williams. Elle ne sait pas trop pourquoi mais elle s'est prise d'affection pour les deux frères. Ils lui ont dit que leur père était quelqu'un de mauvais, que leur mère était aux abonnés absents et qu'ils s'étaient barrés il y a un an, au deuxième flash de Peter. Ca fait tout ce temps qu'ils sont sur les routes. Comment ont-il pu survivre et arriver de Detroit ici ?
Williams, vice-directeur de 27 ans en costard, lui demande ce qu'elle veut. Elle prétexte quelle n'a jamais eu l'occasion de remplir le formulaire d'inscription à l'Académie pour en prendre deux. « Mais pourquoi en as-tu besoin de deux ? » Bah au cas où, on sait jamais !
Quelques minutes plus tard, les frères ont rempli les papiers et elle se rend invisible pour aller les mettre dans la pile incognito. Elle arrive dans le bureau, se rematérialise... et tombe sur Williams, qui était accroupi pour récupérer un bic. « Un problème, Charlie ? » Elle se débat dans des excuses pour finalement cracher le morceau. Il accepte de garder les frères mais demande à les voir. Elle demande à être présente. Il accepte.

Daniela, une jeune femme de dix-huit ans, mince, aux cheveux bruns, lisses et longs, toque à la vingt-cinquième chambre de sa journée. Les tâches ingrates doivent être accomplies aussi, non ?
Elle tombe sur Léa, qui s'est approprié un lit et la moitié d'une chambre. L'autre lit du dortoir est visiblement occupé aussi. Elle étouffe une remarque en remarquant la cécité de Léa.
- Euh... Ran est déjà là ?
- Ran ?
- Oui, la fille qui occupe l'autre lit ?
- Non.
- Ok. Besoin d'aide ?
- Parce que je suis aveugle ? Non, merci.
- Ok...

Steve et Peter sautent sur leur lit quand le petit replet arrive.
- Ah, pardon, pas vu que c'était tout occupé.
- Non, non, reste, on prendra un lit et tu peux avoir l'autre !
- Euh... d'accord.
Il s'appelle Coddie. Il a l'air de chérir son gros radiocassette plus que tout.
Charlie et Daniela arrivent là au même moment. Charlie demande à nouveau à Peter et Steve de la suivre. Devant leur réticence, elle les rassure. « On va chez un copain, vous inquiétez pas. » Daniela remarque que normalement c'est deux par chambre. Charlie dit qu'elle trouvera un troisième lit, qu'elle ne s'inquiète pas.

Arrivés devant chez Williams, Peter voir l'affiche « vice-directeur » marqué dessus.
- Chez un copain, hein... et c'est toi qui parlais d'être honnête ?

Charlie pique un fard quand la porte s'ouvre. Après quelques discussions supplémentaires, il est décidé qu'ils pourront rester. Aux yeux du reste de l'Académie, Steve a eu les flashs mais n'a pas encore développé de pouvoir.
- Ca veut dire que je dois mentir ?
- Ouais, pour qu'on reste, ok ?
- Ok.

Avant de partir, Peter fourre ses mains dans son futal. Euh, pour l'argent, ...
- Quel argent ? C'est gratuit. Sinon, qui voudrait venir avec tous les problèmes qu'il y a eu l'an dernier ?

De son côté, Léa pense à tout ce qu'elle a vécu aujourd'hui. Visiblement, Nigel pouvait se projeter à deux endroits à la fois. Et elle ?
Elle se concentre, fort. Daniela arrive alors qu'elle pense y être presque.
- Tu m'as déconcentré... Quand commencent les cours ?
- Lundi.
- Non, je veux commencer maintenant.
- Lundi c'est le premier jour. D'ici là, repose-toi.
- Mais ?

Daniela est déjà partie.

Charlie raccompagnait Steve et Peter à leur chambre en les rassurant – tu sais, Peter, je gère pas beaucoup plus que toi ici, faut juste suivre le mouvement – quand un grand bruit les interrompt. Tous courent voir dehors.
Le raffut est causé par trois hommes en costard noir et lunettes de soleil qui discutent de plus en plus fort avec Nigel et les gardes de l'entrée. Ils sont sortis de quatre berlines noires aux vitres teintées, ornées de drapeaux des Etats-Unis. Alors que l'attroupement augmente, Cassandre court chercher Neuf, qui s'entraine sûrement au gymnase, comme d'habitude.
Coddie est là, avec Steve et Peter. Il murmure « regarde, c'est la fille du Président !
- Quel Président, répond Peter l'air déjà ennuyé.
- Le Président d'Amérique ! Elle est trop jolie, en plus.
- Pas tellement, répond Peter en regardant Cassie revenir avec Neuf dans ses talons.

Neuf s'approche des gorilles, son air décontracté plaqué au visage.
- Bonjour messieurs. Pourquoi êtes-vous là ?
- Nous devons vérifier les environs et rester avec la fille de Monsieur le Président afin d'assurer sa sécurité. Merci de nous laisser entrer et faire votre travail.
- Mais pourquoi vous êtes-là ?
- Je vous ai déjà répondu, pour...

A ce moment, la vieille voiture laissée hors de l'enceinte par Steve et Peter se soulève dans les airs de quelques mètres, se retourne et retombe brutalement au sol.
- Si ça arrive, par exemple, vous allez faire quoi ?
Le visage du garde se crispe et la discussion monte d'un cran.
Coddie et Peter se désintéressent de cette discussion.
- Tu sais faire quoi, toi ? Marmonne Coddie.
- Boh. Toi tu sais faire quoi ?
- Moi j'ai... j'ai qu'un pouvoir et...
- Montre !
Coddie prend la manche de Steve qui pend, trop longue pour lui. D'une main il la tient tendue et de l'autre, il passe DANS la manche. Plusieurs fois. Soupir d'étonnement de Steve et Peter. Puis, après quatre ou cinq passages, la main se rematérialise. Dans la manche.
- Ah ! Ouais, tu vois, je... je le maitrise bof bof et...
- Bah, pas grave. T'es là pour apprendre.

Plus loin, un accord semble trouvé. Deux militaires en tenue de camouflage portent aussi dignement que possible les valises de la Fille du Président.
Tous la regardent passés. Ils ont sûrement en tête les images d'elle soulevant une voiture. Ils pensent peut-être aux discussions qui ont suivi, certains pensant que c'est du photo-shop un peu grossier, qu'un humain même avec un pouvoir pourrait pas faire ça. Mais si elle est là c'est que c'est vrai, non ?


***

Il est tard, on va bientôt manger le repas du soir. Coddie et Peter discutent, pendant que Steve dort. Coddie lui avoue tout : sa mère morte quand il était petit, son père mort d'une attaque il y a un an, lui qui vivait chez sa tante... Son radiocassette c'est tout ce qu'il lui reste de son père.
- Tu veux écouter ?
- Ouais.
Content, Coddie commence à rembobinner la cassette.
- Rembobinner ?
- Ouais, pour écouter faut... laisse tomber, c'est du vieux truc.

Le radiocassette crachote une chanson sur le Vietnam, qui dit qu'un autre monde est possible. Ils s'abîment dans leurs pensées en écoutant la chanson...
Peter, il aime bien Eminem. Et il a aussi un souvenir : un petit lecteur mp3, un 256 Mo sur lequel il n'y a qu'un album : le Best-Of de Nina Simone. Il veut lui passer sa préférée, qui parle d'une âme qui ne veut pas être mal comprise, quand on les appelle pour le repas.

A table, de grandes tables sont établies. Une, pour les professeurs, près de la porte. Et quatre grandes, qui s'élèvent d'un bout à l'autre de la grande salle. A la fin, le service de cantine et les cuisines, où chacun fait la file avec son plateau. On dirait Poudlard mais pas tout à fait.

Charlie, en prenant sa nourriture, hésite. Elle n'a pas envie de manger avec les professeurs, elle a l'âge de certains des gamins qui sont censés être sous sa garde, ça ne rime à rien !
Cassandra lui dit par pensée de se calmer, si on l'a mis la c'est qu'on croit en elle, ça va bien se passer.
- Mais non, rien ne te dit que ça va bien se passer ! Crie presque Charlie, avant de s'excuser devant l'air épouvanté de la cantinière.
- Oui, je veux bien du pain, merci.

En ramenant son plateau, elle veut prendre son pain pour manger déjà. Il semble glisser comme un savon dans son assiette. Elle jure, lance un regard furieux vers la table des professeurs. Neuf semble en discussion passionnée avec Williams. Ca ne peut pas être lui mais... Elle fulmine en parlant tout bas à Cassandra, qui répond d'une voix amusée dans sa tête.

Léa s'assied en face de Peter, ils se mettent à discuter. Elle est étonnée : il est le seul ici que sa cécité ne semble pas gêner. Pour lui, c'est simple, elle est comme Daredevil.
Une lueur d'intérêt nouvelle s'allume chez elle. Elle passera le reste du repas, long parce qu'ils vont se resservir plusieurs fois, à les cuisiner sur ce Daredevil. Steve est trop content d'en parler, il connait le film par coeur. Ils se sont faufilés dans pas mal de cinémas et ce Marvel-là, ils l'ont vu quatre fois. Une fois, elle se tourne vers Peter et lui demande ce que lui sait faire. Il lui dit qu'il se fond dans les ombres.
- Les quoi ?
Dur de lui expliquer ce que c'est. Heureusement, au bout d'un temps, Steve se remet à parler de Daredevil.

Charlie, finalement, repart. Elle veut prendre son pain pour le manger en chemin. Cassandra tente de l'en empêcher par télékynésie, entend Neuf dans sa tête lui murmurer « Plutôt comme ça » et voit le pain voler deux mètres plus loin et Charlie exploser.
« Tes cours ont pas été si efficaces, en fin de compte », lance Cassie à Neuf d'une pensée souriante.

La fille du Président, elle, s'est mise à l'écart de la plupart des élèves. Les deux qui riaient en pointant Coddie tout à l'heure se sont invités à sa table. Elle ne dit rien mais leur présence semble la gêner.
Hors du réfectoire, Charlie parle à Kashi au téléphone. Elle a besoin de lâcher de la pression. Elle se sent si peu légitime. Qu'est-ce qu'elle va leur apprendre ?
Lui proteste que ce n'est facile pour personne, il a lui-même une interview pour la télévision, à New-York, ça le stresse et...
- Oui mais toi tu l'as cherché ! Moi je n'ai pas demandé à être « Madame » !
- Mais tu t'en sortiras sûrement très bien. J'ai pleine confiance, en tout cas.
- Pff, si tu savais. Salut.

Elle coupe le téléphone. Reçoit un message quelques minutes plus tard « j'ai dit quelque chose ? » y répond sincèrement « on avait fini non ? »
Cassandra va voir Williams. Il a déjà l'air claqué.
- Euhm, tu comptes nous donner un planning pour les jours qui viennent bientôt, ou ?
- Ecoute, Cassandra, faut gérer sur le tas, je tatonne aussi moi. Inauguration est à 14h, on verra après. Personne n'est formé, on fait avec, d'accord ?
- D'accord.

Quand Steve et Peter reviennent à leur chambre, un lit a été ajouté près de celui de Peter. Ils s'endorment aussitôt.

***

De grand matin, Charlie est allée acheter un jogging de la bonne taille pour Steve.
Ils se lèvent tard, Peter et Steve. Trouvent le jogging sur le pas de la porte. Sourire. C'est mieux comme ça, non ?
- Ouais. On reste, dis ?
- Bah ouais. J'te l'avais promis, non ?

Au petit déjeuner, Coddie arrive encore après eux. Il a l'air ennuyé et quand Peter lui demande si ça va, il change de sujet.
- T'as entendu, il parait qu'un mur a pêté au troisième la nuit passée ! Des gars qui testaient leur pouvoir !
- Tu crois pas qu'on l'aurait entendu ?
- Bah...

Léa s'est assise en face d'eux et reprend l'interrogatoire sur Daredevil, auquel Steve est trop content de répondre. Il continue le récit du film, scène par scène, plan par plan.

Ils sortent tous en même temps que la fille du Président. Léa, qui la sent près d'elle, lui lance Alors, c'est vrai que t'es super forte ?
- Il parait.
Sa réponse parait tellement fausse qu'alors qu'elle part, Peter ne peut pas s'empêcher de la rattraper.
- T'inquiète, on a chacun nos secrets. Moi c'est Peter, et toi ?
Elle le regarde, étonnée. Tourne les talons et part.

Dehors, Nigel, Neuf et d'autres ont des brassards de sécurité. Quand Charlie et Cassie arrivent, ils leur en passent. Charlie regarde son brassard, dubitative.
- On va mettre ça et faire la police ? Alors qu'ils ont notre âge ?
- Ca n'a rien à voir, tu ne sens pas que t'as des choses à leur transmettre après ce qu'on a vécu ? lâche Cassandra. Franchement ?
- Je maitrise à peine mes pouvoirs !
- C'est déjà bien plus qu'eux, tu sais... Qu'est-ce que ?
Une clameur s'élève d'un coin de la pelouse, où un groupe de nouveaux s'est formé. Charlie et Cassie vont voir. Un élève avec des dreadlocks regarde avec satisfaction un autre, qui balbutie, les pieds gelés.
En voyant arrivé les femmes au brassard, le groupe s'éloigne un peu des deux. Après avoir demandé ce qu'il avait en tête, Cassandra s'attache à dégeler les pieds du jeune qui bredouille qu'il voulait pas que ça aille si loin. Ses mains brillent de plus en plus et elle les approche. Alors qu'elle fait fondre la glace, elle entend soudain « Oh non, ça recommence encore... » Un cri la fait revenir à elle. Dans son application, elle a brûlé au deuxième degré.
- Tu pouvais pas faire gaffe !
- Dis-moi, demande-t-elle en l'emmenant à l'infirmerie. Qu'est-ce qui va recommencer ?
- Hein ?
Elle lit dans ses pensées que ce n'est pas lui en effet qui l'a « dit ». Elle l'emmène à l'infirmerie tout de même, l'air songeuse.

Le reste des élèves entre au gymnase pour l'inauguration. Le Président est même là, entouré de gardes du corps à l'air nerveux.
L'agent Lockley donne le premier discours : étant donné les délais très courts laissés pour la mise en place de l'Académie, elle remercie l'immensité du travail accompli et promet de faire son maximum.
Le vice-directeur Williams enchaine, remerciant surtout les recrues ayant prises sur elles de former l'ensemble des nouveaux arrivants et assurant qu'à l'image de ce qui s'est passé hier, les incidents seront bien traités. Il a toute confiance en son équipe.
Le Président prend le relai, remerciant l'équipe éducative et plaisantant sur le fait qu'ils ont intérêt à bien traité son joyau, sa fille chérie, qu'il remet entre leurs mains.

Tous enchainent avec soulagement sur un buffet monstrueux. Peter et Steve se mettent dans un coin et mangent autant qu'ils peuvent. Steve adore le gout des crevettes qu'il essaye pour la première fois.

Cassandra s'est fait alpaguer par un journaliste qui enchaine les questions gênantes sur des incidents qui seraient liés à des gens ayant des... pouvoirs et insiste : pour vous, cette Académie ne comporte pas de risque ? Elle n'est que positive ? Une législation plus ferme envers les gens... à pouvoir ne serait pas indiquée ?
Elle garde sa position, non, l'Académie est une chance, justement le moyen de former des gens pour qu'ils utilisent correctement leurs pouvoirs ! Elle lit son esprit en même temps, se rend compte que ses questions sont personnelles plus que professionnelles, qu'il se méfie immensément de tout ça. Alors qu'il part, elle lui envoie une pensée de peur. Il s'arrête un moment avant de s'en aller vers la sortie.
Le Président occupe bien sûr l'essentiel des caméras, sa fille à ses côtés.
- Pff, si elle pouvait nous faire une petite démonstration, murmure Peter.
- Pourquoi tu dis ça ? Répond Léa.
- Ca se voit qu'elle kiffe d'être au centre de tout ça. Avec son papa chéri sur la couverture des magazines. Connasse de bourge.
- Je te demande pardon ?
Charlie a entendu les dernières paroles de Peter. Il la rembarre sévère, elle lui prend la tête. Il part en prenant Steve qui voudrait bien encore des crevettes. Une journaliste l'arrête en chemin, lui demande si elle peut lui poser des questions.
- Non.

Au moment où il prend la porte, une lampe située au-dessus de la fille du Président explose. Les gardes du corps couvrent les deux personnalités et dégainent, mais trop tard : les deux jeunes qui se moquaient de Coddie la veille sont plaqués au mur et Neuf sort de la foule apeurée, l'air confiant.
- Rangez vos armes, messieurs. Je vous l'avais dit, ce n'est pas de votre ressort. Je m'en occupe.
Il les traine à l'extérieur. Alors que Steve, Peter et Léa sortent, ils voient Neuf faire faire des pompes aux deux rigolos.

A un moment, Cassandra les rejoint. Elle veut savoir si tout va bien. Peter apprend à cette occasion qu'elle ne leur donnera pas cours et qu'elle est fiancée à Neuf. La déception se peint sur son visage, qui s'aggrave quand elle ajoute « mais même autrement, tu sais... Bon, bonne journée p'tit gars ». Et elle s'éloigne après avoir ébouriffé les cheveux de Steve qui murmure qu'il l'aime bien, celle-là.

Au soir, Coddie ne vient pas manger. Charlie demande à Peter si c'est normal, lui couvre son nouvel ami en prétendant qu'il se sentait mal et qu'il ne voulait pas manger. Elle doute quand même, fait le tour des dortoirs, ne le voit nulle part. Avec Cassie, elle interroge les deux rigolos, elle a vu sur leurs papiers d'inscription qu'ils ont des pouvoirs potentiellement... dangereux. Ils nient toute implication et Cassie les entend penser « merde, on va encore avoir des emmerdes à cause du p'tit gros. »
- Du p'tit quoi ?
- Hein mais j'ai rien dit !
- Oui mais tu l'as pensé, alors ?
- Mais c'est privé purée vous avez pas le droit on a rien fait !

Elles n'en tireront rien de plus. Charlie, un peu en désespoir de cause, prévient Williams que le jeune a disparu. Il la remercie.

Peter, quant à lui, va voir dans sa chambre. Le radiocassette est là, Coddie ne s'est pas enfui. Il le prend en main, sent quelque chose de gluant. Il y a du sang plein le coin de la radio.
Revenir en haut Aller en bas
KamiSeiTo
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4139
Localisation : Merode
Date d'inscription : 18/08/2013

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Ven 22 Déc 2017 - 17:51

Excellent !! ^^
Merci pour le résumé très détaillé. Pour quelqu'un comme moi qui a loupé la partie, c'est très précieux.

Ça me fait bizarre de voir "Cassandra" au lieu de "Cassie" (la première fois il m'a fallu un petit temps pour percuter ^^') ; c'est comme ça que les gens l' appellent, maintenant ? n_n

_________________
Sur demande, je peux organiser pour un petit groupe des One Shot découverte de : Die for you, Lady Blackbird, Prosopopée, Rōnin, Lacuna, Mordiou !, Monsterhearts, ou Psi*Run. Nouveaux venus, anciens meubles, vétérans curieux ou grands débutants, n'hésitez pas !
Ma présentation, mes goûts rôlistiques.
Revenir en haut Aller en bas
Myleke
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 309
Localisation : quelque part sur terre
Date d'inscription : 18/02/2017

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Sam 23 Déc 2017 - 17:38

Il n'y a que les intimes qui m'appelle cassie 😊 donc ça veux dire kashi, charlie, l'agent lockley et mon fiancé neuf et les autres lorics donc oui tout les autres m'appelle cassandra
Revenir en haut Aller en bas
Felondra
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1577
Date d'inscription : 17/01/2015

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Jeu 25 Jan 2018 - 18:02

Ca commence à la télé.
Mesdames et Messieurs... BLUE-LIGHT !
Sous un tonnerre d'applaudissement, une chaleur de four et des spots éblouissants, il arrive. Démarche sûre malgré le trac. Un masque bleu ne laisse voir que deux yeux et deux lèvres. Une combinaison bleu roi aux rayures bleu électrique. Une matière étrange.
- Venez, venez. Alors, très cher, pouvez-vous rappeler votre nom à nos téléspectateurs ?
- Blue-Light.
Le rire claque, tente de cacher que la joute a commencé.
- Vous faites partie des héros ayant combattu les envahisseurs extra-terrestres il y a un an de cela maintenant. Grâce à vous, la Terre a été sauvée... et votre vie, elle a bien changé aussi, non ?
- C'est sûr.
- Et comment faites-vous ? Comment avez-vous su ? J'essaye régulièrement devant mon miroir mais aucun pouvoir ne se déclare...
- Vous pouvez arrêter. Tous ceux qui ont un pouvoir l'ont su.
- Ah ? Comment ?
- Ils l'ont su. Ils sauront à quoi je fais référence.
- Ah, malheure, moi qui me voyais déjà enrôlé dans notre belle Académie... Quoique, elle n'a pas que des louanges ! Et vous, Blue-Light ? Qu'est-ce qu'un héros de l'humanité pense de cette Garde Humaine qu'on forme ? Certains craignent une instrumentalisation, d'autres les dangers que représentent les humains dotés de pouvoirs... Et votre avis ?
- J'ai beaucoup milité pour que cette Académie soit placée sous la seule juridiction de l'ONU.
- Quant aux rumeurs voulant que le Président ait prétendu que sa fille ait des pouvoirs pour placer l'Académie aux Etats-Unis ?
- Ah pardon, je n'ai rien entendu de tel. Je suis sans doute trop occupé à parcourir les plateaux-télé !

Rires dans la salle. Les chauffeurs font du bon travail, on ne les entend presque pas du plateau. Pause.

- Bon, vous vous en sortez très bien !
- Vous aussi, vous n'êtes pas mal !
- Haha, toujours le mot pour rire... mais dites-moi, juste entre nous. Les rumeurs de militants anti-Académie qui seraient sur le pied de guerre, d'un attentat qui se prépare. Vous êtes au courant de quelque chose ?
- Je sais juste que les Gardiens sont là, dorénavant. Ils ont la situation bien en main.
- Ah, il n'y a aucun risque alors ?
- C'est trop tôt pour le dire mais si quelqu'un peut empêcher un tel acte, ce sont les Gardiens.
- Et le registre, vous l'avez signé ?
- Bien sûr.

ON REPREND DANS DEUX MINUTES !

___

Dans la chambre de l'Académie, Peter retourne la radio sans oser toucher le sang qui colle à l'appareil et forme une tache sur la moquette de la chambre. Vingt centimètres de diamètre. Seule trace d'effraction...
Clic.
Avant que Peter ait pu l'en empêcher, Steve a enclenché la mise en marche du radiocassette. Toujours cette même vieille chanson sur le Viet-Nam.

I'd love to change the world
But I don't know what to do
So I'll leave it up to you


Steve regarde Peter en fronçant les sourcils.
- Pourquoi il dit qu'il sait pas comment faire ?

Je crois que c'est comme la chanson de Maman, tu te souviens ? I'm just a soul whose intentions are good ? On fait ce qu'on peut mais on n'est pas parfait. Hein ?

Charlie a entendu la fin de cette conversation. Elle faisait les chambres, invisible. Elle écoute un temps la chanson, hésite. Va de l'autre côté de la porte, se rend visible, toque. Entre. Peter coupe la musique.
- C'est quoi ça ?
- J'comptais te l'dire.

Toujours cette agressivité voilée dans la voix. Qu'est-ce qu'il a pu vivre ?
- Bon, j'vais prendre les choses en main. J'vais demander pour qu'on vous change de chambre. Steve, tu prends quelques affaires ? Et vous m'attendez dans le couloir ? Ca sera pas long, j'vous assure.

Elle les laisse dans le couloir, à moitié consciente qu'elle prend un risque. Tout à parier que Peter parte chercher Coddie de son côté. Vu la confiance qu'il a dans le système... Elle part quand même vers le directeur. Peut-être qu'il attendra quelques minutes avant de décamper.
Elle doit trouver Cassie d'abord. Puis Williams. Puis Caleb. Ca fait du monde mais si on veut retrouver Coddie, faut se dépêcher.

Avant de partir, Peter a attendu quelques minutes. Puis a envoyé son poing dans le mur en jurant, faisant trembler Steve. Puis s'est accroupi, lui a dit qu'il devait aller chercher Coddie mais qu'il revenait très vite, ok ? Il a fait le check de Bro, ça Steve aime bien, puis il est parti. Laissant Steve dans le couloir.

Peter est parti à un autre étage. Il a qu'une piste mais il est sûr de son coup.
Quand il toque, c'est Jamie qui ouvre, l'oeil interrogateur.
- Tu sais où ils sont Jonathan et Ryan ? Les deux qui faisaient chier Coddie tout à l'heure ?
- Oui, ils sont là-bas. Ca va ?
- Non.
Il s'en va avant qu'elle puisse protester. Elle l'énerve, Jamie, avec son joli sourire et son côté fille à papa. Pff.

Il tambourine à leur porte. Ryan ouvre. Il le prend à la gorge, le pousse. Agir vite, avant qu'ils ne voient qu'il est tout seul. Il le plaque contre le mur, gueule un coup. Z'avez fait quoi de Coddie ? Tu me le dis où je vous balance pour de la drogue sous votre matelas. Et sois sûr que les profs vont en trouver.
- Quoi ?
Putain ils sont quatre. Peter a juste le temps d'envoyer Ryan sur les autres et de battre en retraite. Il se retourne pour se barrer. Trop tard. Il se sent décoller du sol deux secondes avant de heurter le mur dans un craquement sourd. Il étouffe un cri.
- Tu vas te calmer !?!
C'est la voix de Jonathan. Peter sent du sang qui lui coule le long du nez. Pitié qu'il soit pas encore pêté, ça avait fait mal la dernière fois que le docteur l'avait remis droit.
- Je sais qu'vous avez foutu Coddie quelque part, dites-moi où !
- C'est qui, Coddie ?
- Le petits gros avec son radiocassette, connard !
- Ah ? Mais on lui a rien fait !
- Y'a un problème ?
Jamie. Maintenant qu'il fait gaffe, Peter entend et voit d'autres gens qui sont dans le couloir. Certains ont l'air effrayé, la plupart excités. Un combat dans les chambres le troisième soir, chic !
Ryan, Jonathan et leurs deux potes leur disent de rentrer dans leurs chambres, que c'est juste une discussion entre potes. Qu'est-ce qu'ils veulent à rester mater là ?
- Peter ? Y'a un problème ?
Il a du mal à articuler une réponse, avec son visage écrasé contre le mur.
- Tu les as entendus, Jamie. Rentre dans ta chambre, tout baigne.


Léa a du mal à dormir. Au moment où elle s'endormait, elle a entendu un choc sourd plus loin dans le couloir. Et des voix, des gens qui sortaient de leur chambre. Elle a décidé d'aller voir.
En approchant, elle sentait qu'elle approchait d'une scène tendue. Les énergies des gens présents étaient coupantes, violentes. Il lui semble que...
- Rentre dans ta chambre, on a dit.
- Lâchez-le.
Elle continue d'avancer. Peter lui dit de partir, que c'est bon, mais elle entend bien que ce n'est pas ok. Il y a une odeur de sueur, presque une peur matérialisée. Tout à coup elle sent quelque chose lâcher. Un corps – celui de Peter – qui glisse au sol. Il se relève, envoie un coup dans le visage de Jonathan – ça doit être lui – qui lui fait face. Jonathan le maitrise d'une clé de bras.
- Tu vas te calmer. On n'a rien fait au p'tit gros, ok ? On l'a un peu fait chier mais c'es tout. Alors tu te casses maintenant. Et si tu veux nous balancer pour de la soi-disant weed dans notre chambre, j'te ferais dire que la joue de Ryan commence à drôlement enfler, hein Ryan ?
- Ouais, je sens qu'il y aura un sale hématome demain. Du genre impressionnant. Puis y'a plein de témoins qui t'ont vu m'en mettre une, pas vrai les gars ?
Approbation de deux autres, depuis la chambre.
Peter se relève et s'en va. Léa parie qu'il a fait un geste obscène en partant. Elle n'a rien entendu mais elle commence à le connaitre.


___

Charlie fait irruption chez Caleb. Il est en train de regarder la deuxième partie de l'interview de Blue-Light. Kashi. Elle essaye d'être ferme mais ne peut pas s'empêcher de demander comment ça se passe pour lui. Caleb répond distraitement, ça a l'air important. Ca parle intégration des jeunes avec des pouvoirs, tolérance, peur.
- Bon, euh, y'a un gamin qui a disparu. Il y a une tache de sang dans sa chambre et tout. Faut que t'organises les secours. Genre maintenant !
- Euh ouais, ouais !

Ils sont restés dix secondes encore sur l'interview. Puis, à contre-coeur, ils coupent pour s'occuper de Coddie.


___

Cassandra est tombée sur Peter et Léa qui descendaient de leur étage en montant chercher une nouvelle chambre pour Steve.
- Qu'est-ce que tu t'es fait ?
- J'suis tombé.
D'un petit effort elle soulève sa tête et lit dans ses pensées.
- Ca sert à rien de me mentir, tu sais ça ?
- Oui, bon. Vous avez du nouveau pour Coddie ?
- Pas pour vous. Prends ton frère et va dormir, on vous a trouvé une chambre au 5ème.
- J'peux pas aider ? S'il te plait !
- Bon. Mais tu prends Steve avec toi !

____

24 heures plus tôt.

Ran est en escale à Hawaii. C'est la première fois qu'elle prend l'avion seule. Elle parle mal l'anglais, essaye de suivre. Elle lit, relit les panneaux. Retard. Intempérie. Pourquoi rien n'est en japonais ? Il y a beaucoup de japonais à bord, pourtant !
Elle téléphone à son Sensei, Kashi. Elle est inquiète. Si elle rate le premier jour, sa place sera-t-elle assurée ? Sera-t-elle renvoyée de l'école ? Vaut-il encore la peine d'aller jusque là ?
Comme souvent, son Sensei ne fait pas montre de grandes qualités d'organisation ni d'une parfaite précision dans ses réponses. Il lui assure pourtant que tout ira bien. Alors elle le croit. Même si le doute montre le bout de son nez.
En attendant que son avion reparte, elle regarde un spot à la télé. Elle ne comprend pas bien mais la nouvelle l'intrigue ; elle distingue des mots comme Garde Humaine, Lockley...
Une annonce tombe. Elle sera aux Etats-Unis dans la nuit de dimanche à lundi. Son coeur accélère.

___

Retour au présent. Charlie débarque chez Williams alors qu'il claque le téléphone. On lui a déjà rapporté la disparition de Coddie. Il vient de prévenir Lockley. Elle veut qu'ils quadrillent la zone au plus vite, fouillent tous les bâtiments. Dans l'éventualité où il se serait caché quelque part sur le périmètre de l'Académie.
Elle le prévient que normalement, Caleb est en route. Il devrait prendre les choses en main rapidement.
- Très bien. Quant à toi, je... j'ai quelque chose à vérifier. Tu peux attendre une seconde ?
Pas la peine de répondre. Elle attend qu'il pianote sur son ordinateur.
- Mmh, oui. Tu peux aller chercher Ran Takeda à l'aéroport ? Son avion a été retardé elle arrive... maintenant.
- Maintenant... maintenant ?
- Oui, si son retard ne s'est pas agravé elle devrait atterrir dans deux minutes. D'après son dossier elle ne parle pas bien anglais.

Charlie étouffe une réponse acide. Part en claquant la porte. Elle se sent mise à l'écart. Tout ça à cause de sa négligence. Mais en même temps il a vraiment l'air débordé. Et il n'a pas vraiment demandé à être mis dans ce merdier.

Elle file à sa voiture, démarre en trombe, appelle Ran en chemin.
- Bonjour, je suis désolé, je suis en retard, j'arrive.
- Ok. Je viens d'arriver vous savez. C'est Ok.
- Tutoie-moi s'il te plait. C'est plus simple et j'ai quasi ton âge et ta formation. Je serai là bientôt. Je t'amène à manger ?
- C'est Ok. Ils ont donné quelque chose à manger dans l'avion. C'est Ok, ne vous inquiétez pas.
- Tutoie-moi s'il te plait. Je suis là dans une vingtaine de minutes.
- Ca va. Ok. Je suis bien. Ok.

Arrivée sur place, Charlie n'a pas de mal à la trouver. Elle a l'air perdu au milieu de l'aéroport où circulent tant de gens qui savent. Elle regarde autour d'elle, accrochée à son téléphone comme à une bouée.
- Bonjour, je suis Charlie, tu te souviens de moi ? Désolée pour le retard. Je t'ai amené à manger quand même. Tiens. Non, tutoie-moi s'il te plait. Tutoie-moi. Bon, laisse tomber. Viens.

Elle a été formée par Kashi, Ran. Avec Cassandra, Daniela et cette... génération-là. Ca fait bizarre à Charlie de penser comme ça mais c'est ce qu'elle fait maintenant.
Quand elle revient à l'Académie, un groupe s'est formé qui ratisse les environs des bâtiments. Elle conduit directement Ran aux dortoirs, vérifie son assignement.

Je suis de retour... Ran se demande comment ça va se passer avec les autres. Ils sont tellement. Tellement différents. Mais elle doit se montrer à la hauteur. Kashi. Tout le monde. Tous comptent sur elle. Elle ne peut pas les décevoir.
Elle a somnolé tout le trajet en voiture. Elle n'osait pas se laisser dormir mais elle est dans une brume qui ne veut pas se dissiper. Le décallage horaire et le trajet en avion l'ont tué, même si elle ne le reconnaitrait pas pour tout l'or du monde. Elle a raté le début de l'année. Cette seule pensée lui met le rouge aux joues encore maintenant.
Quand elle arrive dans sa chambre, elle pose ses affaires sans un bruit, n'enlève que son manteau et se glisse dans son lit. Elle doit être debout dans six heures pour le premier jour de sa...
- AAAAAAAH !

Quelqu'un dans son lit ?!? Mais c'est impossible, elle avait laissé des affaires dessus, Daniela lui avait assuré qu'on lui gardait son lit !
La jeune blanche lui parle vite en anglais. Elle comprend qu'elle s'excuse, mais son lit était plus confortable que l'autre... non, elle doit mal comprendre.
Moi suis désolé. Je vais chercher une autre chambre.
Non, reste ! Je m'appelle Léa !
Moi Ran. Takeda Ran.
Rrran ?
Non, Ran. Mais c'est ok.
Non. Lan ?
Non. Ran. Un seul R mais un R quand même.
Rran ?
Non. Mais c'est ok.
Non c'est pas ok. Rlan ?

Elles mettront un quart d'heure à ce que Léa prononce à peu près correctement le prénom de Ran. Puis Takeda Ran prend le temps d'une rapide toilette maintenant qu'elle est réveillée. Elle est aveugle sa... collocataire.
C'est une de ses dernières pensées avant de s'endormir.


Les autres chercheront plusieurs heures. Peter continuera longtemps avec Steve dans les bras, endormi. Il renonce finalement, pour aller le mettre au lit. Et parce que lui-même n'en peut plus.
- Putain, Coddie, tu fais chier.

____

Lundi matin, les recherches n'ont rien donné. Beaucoup sont fatigués.
En rejoignant les autres référents, Charlie se rend compte qu'ils ont tous et toutes des brassards indiquant leur fonction.
- Non, sérieux Cassie ? Je vais pas mettre ça.
- Allez, fais pas d'histoire s'il te plait.
- Pff...


Daniela est passé réveiller tout le monde. Quand elle toque à la chambre de Léa et Ran, celle-ci sort tout de suite de sa chambre.
- Ran ! Comment ça va !?! T'as fait un bon vol ?
- C'était ok. Je suis contente de te voir, Daniela ! Ca fait longtemps !
- Oui, moi aussi ! T'as reçu ton brassard de référente ?
- Non ?
- Mais tu es référente.
- Non non. J'ai marqué « élève » sur les documents.
- Oui mais tu es en deuxième. Tu es mieux formée à tes pouvoirs que la plupart des jeunes ici, tu sais.
- Non non. J'ai marqué « élève ».
- Pas le choix. Désolé. Tiens.

Léa sort de la chambre à ce moment-là.
- Des nouvelles de Coddie ?
- Coddie ? Demande Daniela.
- Bah oui, il a disparu. Tu ne savais pas ?
- Non...

En se mettant en route, Daniela murmure à Ran « ça va ? Si tu veux j'ai une place dans ma chambre. »
- Ah c'est gentil. Mais c'est vrai qu'elle est un peu bizarre.
- J'entends tout, vous savez ? Je suis juste là...
Elles se retournent, un peu honteuses, lui font un sourire réflexe. Avant de se figer face aux orbites blanches.
Dans un soupir, Léa accélère, les dépasse.
Derrière, elle les entend murmurer « mais elle est aveugle, je suis désolé mais c'est bizarre... »

A la caféteria, personne ne semble au courant pour Coddie. En tout cas aucune rumeur ne court, aucun bruissement. Si ce n'est celui de la bagarre d'hier soir. Peter croise Ryan, qui pointe sa joue mauve avant de lui faire un clin d'oeil. Il réprime l'envie de répondre par un doigt d'honneur.
La seule commotion visible est à la table des professeurs. Peter croise le regard de Charlie, en grande discussion avec d'autres – Caleb, 9, Cassandra, Williams notamment. Elle s'approche, se penche sous prétexte de lui donner un papier, lui murmure de ne rien ébruiter.
- Ok mais vous m'informez ! Et puis vous faites quoi, c'est quoi ces messes basses. Si vous le dites aux gens ils pourront aider, non ?
- Tu te calmes.
- Mais y'a pas un Cérébro ?
Tous deux se tournent vers Steve, qui regard Peter l'air sérieux.
- Non, je t'ai dit c'est pas X-Men ici. La magie marche pas comme ça.
- Et ça ne marche pas comme de la magie non plus... bon, écoute, on sait que Coddie n'est pas dans un rayon d'un kilomètre autour d'ici. On l'aurait senti. On te dit ce qu'on sait et on te maintient informé, mais toi tu arrêtes de faire les gros bras, ok ?

A ce moment, sentant peut-être la marmite chauffer, Cassandra vient chercher Steve. Il doit aller chercher des affaires et puis va avec Charlie.
- Hein Charlie, appuie Cassandra. Tu seras prête dans dix minutes pour commencer avec Steve, hein ?
- Oui, bien sûr. Toi – elle se tourne vers Peter – tu restes tranquille !

Une cloche retentit cinq minutes plus tard. Face à l'incrédulité des élèves, Williams se lève, demande le silence. Il a les traits tirés.
- Bon, comme vous l'avez entendu, une cloche a retenti. Dorénavant, ce sera le signal pour aller à votre cours suivant. Je vous demande, autant que possible, de vous diriger vers vos différents lieux de cours en silence, dorénavant. Ce matin, nous commenceront un peu plus tard. L'occasion pour moi de vous présenter vos professeurs. Veuillez sortir dans le calme vers le terrain de Basket-Ball s'il vous plait.

Les cours commencent aujourd'hui. Plutôt que de faire comme « les autres » écoles, l'Académie a fait le pari d'une formation adaptée. Des cours dynamiques, impliquant les étudiants. Des matières revues : sciences humaines (sociologie, droit, philosophie, ...), histoire, maîtrise de son mental propre, éducation physique.

Dans la cour, tout le monde est là sauf Steve. Une petite estrade a été montée. Quelques personnes attendent dessus ; un indo-pakistanais poivre et sel, un vieux caucasien au crâne dégarni au milieu, une femme latina aux cheveux noirs bouclés cascadants, 9, Ran Nigel, Kaleb, Daniela.
- Un peu de calme, s'il vous plait, entame Williams. Comme vous le savez, ceci est la première rentrée de cette Académie si particulière. J'aimerais que vous sachiez que nous sommes là pour vous. Les enjeux sont énormes : votre éducation. J'espère que nous serons capables de vous outiller au mieux pour l'avenir si... particulier que vous serez amené à vivre. Alors aidez-nous à tirer le meilleur de vous-mêmes. Ecoutez vos professeurs. Donnez-leur une chance, ils savent ce qu'ils font... la plupart du temps. (Rire gêné de quelques-uns). Bon, trêve de discours.

L'Indo-Pakistanais s'appelle Ajahat. Il enseignera... une sorte de yoga. Le regard et le sourire qu'échangent les deux hommes en dit long sur le peu de compréhension que Williams a de la matière enseignée par Ajahat. D'ailleurs Ajahat semble apaisant, souriant, simple.
Le vieux caucasien est Wilson. Il a l'air aigri. Il enseignera l'histoire. Il se contente d'un geste de la main.
La latina s'appelle Vasquez. Elle vous enseignera les sciences humaines. Des matières ingrates mais de grande valeur : le droit, la sociologie, la philosophie...
Enfin 9, que vous connaissez tous, vous enseignera l'éducation physique. L'utilisation de vos pouvoirs mais aussi le développement de vos autres capacités. Parce qu'on ne peut pas se reposer uniquement sur une ou deux capacités... extraordinaires.

Je vous rappelle que Ran, Nigel, Daniela et Kaleb sont sous-référents. Si vous avez un problème, une plainte, quoi que ce soit, référez-en à ces personnes. Elles sauront vous aider.
Charlie et Cassandra sont référents. Elles sont mes auxiliaires, en quelque sorte. D'avance merci pour l'aide précieuse et la collaboration fructureuse que nous aurons tout au long de l'année.

Il me reste à vous souhaiter une excellente rentrée à toutes et à tous.

A la fin du discours, un flou plane un instant avant qu'on ne dirige chacun vers son lieu de cours. Les référents commencent avec éducation physique, les sous-référents avec histoire, les élèves de première année avec ce... yoga.

Peter s'y rend. Il a du mal à comprendre mais, apparemment, tous les élèves de première année ne vont pas au yoga. En tout cas ils ne sont qu'une dizaine, dont Ryan, dans la salle.
Monsieur Ajahat prend la parole de sa voix douce. Il prévient : lui n'a pas de pouvoir. Mais il n'en faut pas pour apprendre à contrôler ses pensées.
Il laisse faire quelques instants quand les gens réagissent à cette annonce. Pas de pouvoir ? Mais qu'est-ce qu'il va pouvoir faire ?
- Vous voyez, les pensées sont comme un flot. Elles coulent en nous et hors de nous. On peut en garder un instant une prisonnière mais elle finit toujours par s'échapper.
Certaines personnes utilisent leur pouvoir pour lire dans ses pensées. Alors il peut être utile de savoir en maitriser le cours, de le masquer à la vue des autres. Qu'ils ne puissent s'y abreuver à l'envi.
Pour cela, je vous enseignerai une série de techniques de maitrise de vous-mêmes. Dont le yoga et la méditation. Ce n'est qu'une technique parmi d'autres, malgré ce qu'en dit Williams.

- Euh, excusez-moi m'sieur ?
- Oui ? Comment t'appelles-tu ?
- Peter. Euhm... Ca se sent quand quelqu'un lit nos pensées ?
- Non Peter. D'où l'importance d'être vigilant.

Peter ne répond pas mais s'avance sur sa chaise, une lueur nouvelle dans le regard.



___


Ran a ouvert son carnet dès qu'elle a été assise. Ce cours d'histoire s'annonce intéressant, mais c'est étrange, elle semble la seule à avoir ouvert son cahier.
Monsieur Wilson, un petit homme gris, leur demande ce que c'est, pour eux, l'histoire ? A quoi ça sert ?
Personne ne répond.
Alors ça arrive.
Il se tourne vers elle.
Il lui demande.
- Toi, par exemple. Que voudrais-tu que l'on dise de toi dans cent ans ?
Elle devient rouge.
- Sais pas...
Elle a chaud.
- Mais oui, tu dois savoir. Qu'est-ce que tu veux qu'on retienne de toi ? De spécial ?
Elle sent ses mains moites et glacées.
- Sais pas...

Heureusement il finit par se détourner. Il se lance sur des bases de l'histoire.Elle note frénétiquement. Es autres suivent sans trop noter. Voire sans cahier. Williams semble se déployer soudain, sa voix devient chaude, son regard pétillant. Le petit homme gris est parti.


____

Cassandra a un cours... particulier avec Neuf. Il lui demande où se trouve Charlie, Cassandra répond qu'elle s'occupe de Steve.
- Euh... ce n'est pas censé être obligatoire, comme cours ?
- Bah, moi je suis là.
- Oui, ok. Bon, on va s'entrainer aux flames si ça te va ? Il me semblait que t'étais un peu faible de ce côté, non ?

La première attaque de Cassandra prend 9 presque au dépourvu. Presque.


___


Charlie est avec Steve dans la bibliothèque. Elle a beaucoup insisté pour que cette bibliothèque soit faite, qu'on y amène des livres en braille aussi. Là elle galère un peu – elle teste où en est Steve. Il sait lire et écrire avec un peu de difficulté. Il compte mal. Elle fait des essais par des jeux. Y'a du boulot mais c'est moins pire qu'elle le pensait. Puis il est craquant. Ca aide à être patiente.

A la pause, elle va voir Williams. Lui a épluché la liste des invités à l'inauguration d'hier. Il y en a un qui cloche. Un soi-disant journaliste qui a une identité fausse presque parfaite. Presque. Il a juste fait une erreur en donnant son numéro d'accréditation. Un rien mais il veut vérifier. Surtout que le gars a un appartement à San Fransisco qu'il loue depuis très peu de temps. Comme si il était venu spécialement pour ça et pas comme reporter sur la côte Ouest comme le dit son descriptif.
- Ok, j'vais vérifier. Mais je veux aussi qu'on informe Peter. Il va nous claquer dans les doigts si il découvre qu'on lui cache des choses. Autant qu'il voit qu'on tient notre part du marché.

Williams est pas chaud. Il préférerait envoyer Kaleb et 9 dans leur coin. Qu'ils fassent ça vite et bien, sans que ça s'ébruite.
Elle préfère qu'un des deux reste ici. Au cas où, ce sont les deux responsables de la sécurité. C'est trop dangereux.
- Bon, alors Kaleb et Cassandra iront.
- Ok. J'vais parler de ça à Peter.
- Non, je vais le faire, Charlie. Amène-les moi s'il te plait.


___

En sortant de cours, Ran et Daniela discute de leur premier contact avec l'histoire. Ran comprend mal ce qu'attend le professeur comme travail. Il faut étudier tout ce qu'on a noté ?
- Quoi, il fallait des notes ?

Charlie leur passe devant pour attraper Kaleb – Faut que t'ailles chez Williams maintenant, c'est urgent. Daniela se retourne l'air de rien.
- Pourquoi tu dois aller chez le directeur, Kaleb ? T'as fait quoi encore ?
- C'est pas tes oignons, claque Charlie. On doit régler un problème de sécurité, c'est tout. Allez, viens.
- Il y a un problème de la sécurité ? Intervient Ran de sa petite voix.
- Non, y'a pas de problème.
- Ok.

A peine Charlie et Kaleb sont partis que Daniela se tourne vers Ran.
- T'as vu comment ils nous parlent alors qu'on a aussi des brassards ? Allez viens !
- Mais non ils ont dit pas les suivre.
- Alors empêche-moi d'y aller !

Daniela est déjà au bout du couloir quand Ran lui emboite le pas.

___

Dans le bureau du sous-directeur, Steve, Léa et Peter reçoivent les informations sur cette première piste, à l'exception de l'adresse exacte du faux-journaliste, en présence de Charlie, Kaleb et Cassandra. Ils partent ensemble ; les uns explorer, les autres attendre.
En sortant, ils tombent sur Daniela, qui leur demande où vont les trois autres. Peter refuse de répondre. Elle les voit s'éloigner, tente de les suivre. Peter se met dans son chemin.
- Non.

Elle le regarde en souriant, fait mine d'avancer. Il se jette sur elle et, sans comprendre, se retrouve au sol. Elle est déjà loin quand il se relève, avec Ran dans son ombre. Et... Léa ?
Au bout de quelques secondes de négociation, Daniela, Léa et Ran embarquent dans la voiture de Daniela et suivent la voiture de Charlie qui s'éloigne déjà.

____

Peter y pense en rejoignant la caféteria. Puis il voit Jamie et n'arrive plus à penser trop clair. Il capte deux-trois fois son regard pendant le repas et baisse la tête ou prétend essuyer le menton de Steve qui lui dit qu'il est pas sale !

L'après-midi, il a éducation physique, avec 9 et un groupe de première année dont Jamie.
Leur professeur les accueille avec son sourire habituel. Il grimpe... au plafond, l'air entendu.
- Vous voyez, face à un adversaire qui a une possession pareille du terrain, vous faites comment ? Allez, le premier à me mettre à terre a gagné !

Plusieurs essayent. L'une fait un flash de lumière en claquant ses mains l'une contre l'autre et le destabilise un instant. Jamie, elle, se contente de rester là. Quand il attaque en piqué pour la renverser, elle croise simplement les bras, en garde. Il la percute et elle recule à peine. Il atterrit, marque son approbation, puis d'un coup précis la met à terre.
Quand c'est au tour de Peter, il éteint la lumière. La lumière ne rentre plus beaucoup dans le gymnase, à peine par quelques fenêtres en hauteur. Il semble fondre littéralement dans les ombres et se place dans un coin. Il attend.
Au bout d'un temps, comme piqué, 9 se met à faire le tour de la salle en marchant sur les murs.
- Attends que je te trouve...

Il va de plus en plus vite dans ses tours. A un moment, quand il le sent, Steve tend son bras, qui percute la jambe de 9 et l'envoie au sol. A peine leur prof a atterri que Peter est là, sous lui. Il sort un bras des ombres autour de lui et prend 9 à la gorge.
- Pas mal, murmure celui-ci avant de tirer son bras.
Tout le corps de Peter suit.
- Mais quand tu sors, tu redeviens vulnérable !
Sans qu'il comprenne, le jeune est retourné et maitrisé.
9 le lâche finalement.
- Mais bravo, tu es le premier à me mettre un peu en danger !
Tout ce que Peter sait, c'est que Jamie a tout vu.


___

Ils sont arrivés à l'adresse mentionnée. En descendant de la voiture, Charlie sent que quelque chose ne va pas. Tout a l'air abandonné, le gazon n'est pas entretenu, les rideaux tirés même si il fait beau.
Ils s'approchent. Sonnent.
Pas de réponse.
Kaleb leur demande de se reculer. Il enfonce la porte sans trop d'effort.
A l'intérieur, tout a l'air vieux, poussiéreux, abandonné.
Des traces de sang, frais ou séché.
Partout.
Au mur, ces mots écrits dans un sang qui n'a pas fini de sécher.
BIEN ESSAYE

Et à côté un étrange symbole.

Revenir en haut Aller en bas
Felondra
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1577
Date d'inscription : 17/01/2015

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Jeu 15 Fév 2018 - 23:10

Ran, Daniela et Léa ont vu les autres arrêter leur voiture et descendre. Elles se parquent un peu plus loin, coupent les phares.
Léa et Daniela sortent l'air de rien, avancent résolument.
Ran hésite. Elle a le feu aux joues. Combien de règles a-t-elle rompue aujourd'hui ? Elle soupire et suit.
Dans la maison, ils sont cueillis par Charlie et Cassandra – qu'est-ce que vous faites là ?
- Parce que vous avez une autorisation, vous ?

Après avoir empêché Léa de toucher le mur – désorientée par l'odeur cuivrée du sang omniprésente elle a du mal à rester loin des choses – Charlie et Cassandra prennent des photos qu'elles envoient à Williams, Adam, Lockley, Kashi.
Des meubles ont été retirés après que le sang ait séché. Léa suggère que la personne qui a fait ça avait un pouvoir lié au sang d'une manière ou d'une autre.
Alors qu'ils allaient sortir, Ran tombe sur un bracelet. Tressé, simple. Elle le prend. Aussi, elle prélève un peu de sang moite sur le symbole tracé au mur. Peut-être qu'on pourra l'analyser plus tard.
Avant de fermer la porte de la maison, Cassandra insiste. Que personne ne parle de ça à quiconque tant qu'on n'est pas sûr de ce que c'est. Rien en sert de créer la panique pour rien.

___

De son côté, Steve a passé l'après-midi avec l'infirmière. Quand Peter vient le chercher, il râle – l'infirmière fait genre qu'elle connait les super-héros mais elle se gourre tout le temps entre Death Stroke et Dead Pool, c'est relou.
Peter, lui, raconte... avantageusement la session d'entrainement avec Neuf.

___

Williams ne veut pas qu'ils préviennent quiconque. Surtout pas Peter. Charlie craint que le gosse leur claque entre les doigts si ils lui cachent trop de chose – il est fragile et du genre à partir dans son coin à la recherche de ce copain de deux jours qu'il s'est fait.
Williams est ferme – Diane Lockley a été prévenue, quand elle sera là on préviendra la police. D'ici-là, à part les parents, on ne met personne au courant. S'il vous plait.

___

Peter repère Ran, Daniela et Léa dès qu'elles mettent le pied dans le réfectoire. Elles s'asseyent près de lui, l'air défait, après avoir été prendre à manger.
- Alors ?
Elles restent vagues en coulant des regards vers la table des profs. Léa hasarde qu'on ne l'a pas retrouvé. Ca n'a pas trop avancé.
Peter se lève et part. Laissant Steve pétrifié le suivre finalement.
Léa tente de le rattraper mais Ran la rappelle. Il est enfant, il s'occupe pas ça. C'est sous-directeur Wilson qui s'occupe. Kashinat-Sensei a parlé de un groupe anti-gardien. Peut-être c'est lui qui a fait ça ?
Ran et Daniela se lèvent, vont chercher Charlie, s'isolent avec dans une classe, expliquent leur théorie.
- Attendez. Daniela, va chercher Peter et Léa.
Quand ils reviennent avec Steve accroché à Peter, elles lui racontent tout. Puis Léa propose – et si HF, c'était Human First ?
Ça parait tellement évident. Et pourtant.
Charlie va sur des sites conspirationnistes, des forums glauques. Elle lit tout en diagonale, l'air dégoûté. Puis elle tombe sur un message d'un utilisateur identifié comme Human-First. Un message clairement anti-gardien.
Charlie et Cassandra filent prévenir Williams. Celui-ci veut que Caleb reste là pour assurer la sécurité du site mais permet qu'elles partent avec Neuf si nécessaire. Elles ont carte blanche pour mener l'opération – tant que les élèves de 1ère année restent en-dehors de ça. Charlie fait la grimace  - elle espérait qu'il lui donne simplement carte blanche pour pouvoir emmener Peter avec. Tant pis.

Charlie en parle quand même à Cassandra au sortir du bureau de Williams. Quand elles avaient découvert leurs pouvoirs, ce n'est pas en étant sur-protégées qu'elles avaient appris des choses. C'est en allant au front. Les Lorics les avaient emmenées avec eux en opération, en les couvrant mais leur permettant de voir ce qui se passait, de participer dans une certains mesure... On devrait faire pareil avec eux.
- Ah, t'as qu'à demander son avis à Cinq !

Après un blanc de choc, Charlie part. Cassandra se mort la lèvre. Part.
Elle va chercher Neuf. Lui explique la situation. Puis a un flash. Elle voit Huit qui bascule. Voit la mort dans ses yeux. Ce jour-là elle était dos à lui. Là elle le voit avec les yeux de Neuf. Le flash est terminé. Neuf ne s'est rendu compte de rien apparemment.
- Bon, on va chercher Charlie et on y va ?
- Elle veut emmener Ran, Daniela, Léa et Peter.
- C'est qui Léa et Peter ?


_____


Dans le local informatique, la tension monte. Ran a créé une session sécurisée pour Peter, qui lui a assuré qu'il gérait bien ce genre de truc. Elle a commencé à chercher les caméras entourant la maison. Peter doit s'occuper des caméras de la ville. Régulièrement elle revient à lui, le rassure – tu fais comme avec Google. Elle se dit qu'il a pas l'habitude de cet outil-là, il dit qu'il maîtrise c'est qu'il doit utiliser autre chose d'habitude.
Au bout d'un temps elle a quand même un doute. Finit par faire sa partie du travail et trouve rapidement une caméra de la ville accessible. Elle demande à quelqu'un de regarder la caméra aux heures où il pourrait s'y passer quelque chose d'intéressant, passe à la suite – trouver un moyen de contacter HF.

Pendant ce temps, Léa détend ses jambes contre le mur.

Peter finit par s'énerver – c'est super lent, dans NCIS ça va tout seul !
Charlie revient à ce moment. Elle demande comment ça se passe, on lui dit.
- Ok. Bon, pour être franche avec vous, ...
Cassandra et Neuf arrivent.
... Williams ne veut pas que vous veniez, Léa et Peter. Il dit que c'est trop dangereux pour vous. Moi je pense que vous devez avoir votre mot à dire, je vous propose donc de venir mais en sachant que vous risquez une sanction de Williams. Quand on avait votre... « âge », on n'a rien appris d'utile avant de pouvoir aller sur le terrain. Donc je veux vous proposer de venir. De vous former là où vous pourrez apprendre des choses... réelles.

Finalement tous sont partants sauf Steve et Peter. Ils se sont échangés un long regard puis Peter a dit - non. On peut pas se faire virer, on... je vais rester.

Alors qu'ils allaient partir, Ran lève doucement la main. On met un moment à la voir puis Charlie marmonne qu'elle n'a pas à lever la main pour parler.
- Euh, oui, euh. J'ai trouvé moyen de contacter le HF. On envoie quoi ?


Charlie propose un message. Peter répond sèchement – tu veux nous faire buter ou quoi ? Faut pas demander tout de suite de rendez-vous. Faut y aller mollo. D'abord on dit qu'on aime c'qu'ils font. Puis on attend qu'ils contactent. On les laisse venir.
Charlie va répondre mais Neuf s'interpose. Il le fera.
Il s'assied et commence à écrire un premier message. À un bras. C'est long.

Pendant ce temps Charlie appelle Lockley – elle est une ancienne du FBI, après tout. Charlie la briefe sur HF, demande si elle a des échos – oui, un peu. Surtout, est-ce que vous pourriez nous avoir une autorisation pour une caméra de banque située en face de la maison où on a retrouvé le sang ?
Temps.
- Je vais voir ce que je peux faire, Charlie. Je ne suis plus au FBI.

Neuf a réussi son hameçonnage. Il a prétendu avoir un « freak » dans sa rue qui lui foutait les boules. HF répond « ok, dis-moi où se trouve le freak. On s'en occupe. »
Tous se regardent.
Peter hasarde qu'il s'est arrêté dans un petit village en venant ici. New Hampton, un truc du genre. L'église était plus ou moins abandonnée, ça pourrait le faire, non ?
Rendez-vous est donné.
- Et puis, continue Peter, je peux servir d'appât si ils se sont renseignés sur qui habite à l'adresse qu'on a donné.
Il passe la main sur son visage et... c'est un autre qui est là, devant eux. Mêmes vêtements mais taille, couleur de cheveux, formes différentes.
- T'es métamorphe, étouffe Charlie.
Peter est à nouveau là, devant eux.
- Alors ? J'peux être utile, non ?
Il sent que quelqu'un lui sert la main fort. Il baisse les yeux. Steve le fixe, des larmes lui mouillant le regard.
- Tu vas partir ?
- Mais je dois aider, tu sais bien ?
- Je veux pas que tu partes.
- Mais...


____


Ils se retrouvent dans la cour.
Peter a couché Steve, lui disant que comme un super-héros, il avait des responsabilités maintenant. Et que si il foutait le prof KO le premier jour, il fallait bien qu'il soit là pour veiller sur eux quand il y aurait de l'action. Il a fini sur un check de bro en mettant son frère au lit. Il espère que Steve trouve le sommeil facilement.

Ran est allée chercher sa tenue près du corps et son arc.

Charlie est allée parler à Caleb, qui supervise la garde à la sortie de l'école. Il a accepté de ne prévenir Williams que dix minutes après leur départ. Qu'ils fassent gaffe à eux.

Neuf a pris sa voiture de sport deux places. Il voulait que Peter vienne avec lui dedans. Il a glissé à Cassandra qui ne voulait rien entendre qu'il pourrait garder un œil sur lui, comme ça. Elle lui a répondu qu'il n'avait qu'à aller dans le van avec les autres, elle prendrait la voiture avec Daniela. Neuf a obtempéré en grognant quelque chose.

Charlie, Neuf, Ran, Léa et Peter sont dans le 4X4 de Charlie. Ran demande leurs pouvoirs à tous pour faire un plan.
Charlie peut se rendre invisible, Peter tique. Léa confirme que Charlie l'a déjà espionné en étant invisible. Elle n'en mène pas large.
Léa a les sens très développés.
Peter peut se fondre dans les ombres et se transformer, mais pas ses vêtements. Et puis il s'y connaît en mécanique auto.

Ran chipote, écrit.
Voilà le plan.
Ran, Daniela et Charlie seront à trois points différents où fournir un appui-feu.
Neuf servira d'appât.
Peter pourra aller casser les voitures de ceux qui viendront.
Léa et Cassandra feront le guet.


______


Une fois arrivés, ils s'arrêtent à la vieille station service de la ville. Puis se séparent.
Neuf monte sur le toit proche de la maison-cible, pour repérer les environs.
Ran monte sur le toit de l'église.
Peter et Léa se placent dans une ruelle proche.
Les autres se mettent en soutien à divers endroits.

Pendant qu'ils attendent, Léa et Peter discutent un peu. Léa veut savoir pourquoi Peter est si tendu à l'idée d'être renvoyé. Il répond que c'est perso. Elle dit qu'elle non plus n'aurait nulle part où aller. Ses parents sont tous les deux morts dans une guerre entre villages, dans son pays.
Peter s'est barré de chez son père avec son frère avant que son père ne les tue. Il avait déjà tué sa mère.
Léa a été recueillie par une famille un temps. C'était bien. Mais elle n'y retournera pas.
...
Qu'est-ce qu'on fait là ?

De son côté, Cassandra a des doutes pour la sécurité de la famille. La maison est là, quelques lumières allumées, on devine un peu d'animation à l'intérieur. Et si ils décident de tout faire sauter à distance ?
Neuf lui répond télépathiquement qu'il est là. Qu'elle ne s'inquiète pas.

De leur côté, Ran et Charlie se sont assoupies. Beaucoup d'émotion, trop peu de sommeil. Elles récupèrent un peu, dira-t-on.

Soudain la voiture est là.
Soudain deux gars en sortent. Un mince mal rasé de vingt-cinq ans. Un plus vieux. Tatouages qui dépassent du t-shirt.
Ils ont tous les deux des vêtements larges, des vestes qui gigotent dans le vent.

Sans attendre, Peter se coule dans les ombres. On dirait qu'il se dissout ou quoi. Une ombre plus ombre que les autres ombres se faufile, évite les ombres des hommes, file vers la voiture d'où ils sont sortis, à mi-chemin de la pompe à essence.
Sans attendre, Cassandra réveille Ran et Charlie mentalement. Ran pense en japonais, c'est bizarre.
Un.
Deux.
Trois.
Neuf est redescendu de son toit. Neuf les soulève. Neuf les fait disparaître dans une ruelle perpendiculaire. On les dépouille, on les sonne.

Peter s'est rematérialisé sous la voiture, a fait sauter un ou deux câbles, déboulonné un truc rapidos. Elle ne repartira plus.
Il tente de se faufiler dans la voiture mais ne trouve pas d'accès suffisant. Il prend toujours un certain espace en ombre, ne peut se faufiler partout.
Il se rematérialise à côté de la voiture. Place le tournevis le long de son bras. Éclate la vitre passager dans un bruit sourd. Plonge le buste dans la voiture pour attraper la boite à gants. Tout pour des infos sur ces gars. Sur l'endroit où ils tiennent Coddie. Sur.
*click*
- Tu bouges t'es mort, ducon.

- Ca va, Peter ?
Heureusement que Cassandra est toujours trop inquiète.
- Euh, j'me fais braquer là. Vous pouvez faire quelque chose ? Y'a un mec armé dans la voiture.
- On arrive !

- T'es qui ducon ?
- À ta place je lâcherais mon arme. On est dix. On est du FBI.
Il sent que c'est la phrase en trop. Trop tard. Le mec rit, passe doucement sur le siège avant.

A ce moment, Peter se fait tirer en arrière. Un trait rouge brillant atterrit à côté de la voiture et explose, du côté du mec qui braquait Peter. Il sent le corps de Neuf qui le protège quand la détonation retentit. Puis la voix de Charlie, qui crie au mec de sortir de jeter son arme et de sortir de la voiture.

- Merde, ils se réveillent !
Cassandra fait léviter un des hommes de la ruelle qui, effectivement, reprennent conscience. Elle le maintient là pendant que Léa, d'un coup sec, broie les couilles de l'autre après l'avoir fait chuter.

Des cris commencent à retentir dans le voisinage. Des avertissements – on a prévenu les flics, dégagez !

Avant de partir, Peter a pris une poignée de papiers dans la boite à gants et Ran a regardé dans le coffre. Rien.
En partant, Léa demande de s'arrêter à hauteur de la voiture. Elle a un doute. Elle descend. Inspire un grand coup. Sélectionne les odeurs, retire l'asphalte brûlé, l'essence, l'adrénaline, la sueur. Là. Du sang. De la voiture. Elle soulève le coffre, enlève le tapis qui masque la roue de secours. La vague du sang lui monte. Elle tend la main, saisit le cric. Le sent. Il y a le métal du cric et le métal du sang séché aussi. Elle le prend.

Alors qu'ils partent, des sirènes retentissent. Ils sont suivis par la police.
Alors qu'ils approchent d'un croisement, Ran touche une flèche qui se met à rougoyer. Bande son arc. Tire, au passage du croisement. De loin, les flics voient soudain deux lueurs, deux phares qui vont dans des directions différentes. Ils choisissent la mauvaise, celle où a lieu une détonation.

Un des hommes capturés porte, tatoué sur sa peau, le symbole peint en sang dans la maison.
Neuf propose de les amener là-bas, dans la maison.
Les gars se réveillent enfin. Tous décident de s'arrêter sur le bas-côté.

Charlie regarde enfin son téléphone. Un message de Kashi.
Arrêtez d'enquêter sur eux. Dangereux. Je te recontacte.
Revenir en haut Aller en bas
Felondra
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1577
Date d'inscription : 17/01/2015

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Ven 9 Mar 2018 - 16:57

Ils arrivent à la maison. Steve a frappé un des... prisonniers, on a dû les séparer. Léa elle aussi a tenté d'en agresser un. Les « adultes » s'échangent des regards, regrettent d'avoir emporté ces jeunes qu'ils ne connaissent finalement pas dans une mission pareille.
Alors que Neuf et les autres amènent les gars de Human First dans la maison, Charlie attrape Cassandra par le bras. Elle lui demande de se concentrer sur Peter, de garder un oeil dans son esprit. Elle craint que le petit pète un plomb.

A l'intérieur, Peter dit qu'on les sépare dans deux pièces, qu'ils puissent pas s'entendre. Il ne le demande pas, il le dit. Neuf hoche la tête, l'air un peu contrit, puis en emmène un dans la cuisine. Cassandra le rejoint là.
Léa reste dans le couloir, à portée d'oreille des deux.
Peter emmène l'autre dans ce qui a dû être un salon à un moment. Il l'attache au radiateur avec sa ceinture, le saucissonne avec ses lacets. Puis se dresse et lui envoie un coup de pompe dans la gueule. Le mec gémit, le radiateur derrière laisse couler du rouge.
- Réveille-toi.

Alors qu'il arme un deuxième coup, Neuf débarque, l'engueule – non mais t'es malade ! Va dans la cuisine ! - Peter obtempère en murmurant qu'il faut savoir, que si on veut les faire parler faudra y aller.
Dans la cuisine, Cassandra veille l'autre, attaché sur une chaise. Elle le regarde simplement, sans rien faire. Peter souffle, se penche, retire la chaussure et une chaussette du gars. Cassandra lève un sourcil suspicieux. Il va au lavabo, mouille la chaussette, la passe sur le visage de l'homme qui s'éveille en sursaut.
- Bah voilà. Bon, maintenant tu vas parler. Tes potes se mettent à table, déjà. C'est au premier qui nous dit ce qu'on veut savoir, tu connais la routine. Où est Coddie ?

L'homme en face murmure « qui ? » et se met à sourire. Peter se rapproche brusquement, sent Cassandra dans son dos qui se tend. Elle doit sûrement lire son esprit, là. Puis semble glisser dans l'esprit de leur prisonnier, dit que c'est bizarre, elle a du mal à lire son esprit, des choses glissent, échappent. Mais tout de même, d'autres personnes de leur groupe ont amené Coddie ici, eux ne savent pas qui. Ils reçoivent leurs ordres séparément, par message. Ils vont où on leur dit et font ce qu'on leur dit. Ils sont persuadés d'agir pour le bien de l'humanité, contre des envahisseurs extraterrestres. Pour eux cette académie est une bombe à retardement, un vivier utilisable comme arme par le gouvernement quand il voudra se débarrasser des gêneurs. Eux au moins se dressent contre la menace.

Tout est flou dans ce qui suit. Charlie montre le message de Kashi à Neuf – ce ne sont pas de simples ploucs, Cassandra n'arrive pas à lire leur esprit et Kashi nous prévient de décrocher, on a merdé. Elle a appelé le FBI pour qu'ils viennent les récupérer.
Ran et Daniela sont sorties chercher de quoi soigner le prisonnier, elles craignent que ça ne dérape. Ran, particulièrement, dit que les enfants n'auraient pas dû être là, qu'ils sont fous, qu'ils vont les tuer. Que ça ne va pas. Daniela acquiesce, l'air effrayé.

Le chaos monte. Peter à un moment se jette sur un gars, se fait plaquer au mur par Neuf.
Charlie téléphone à Williams, elle dit être débordée, qu'elle a pris des élèves avec pour qu'ils aient une expérience de terrain et qu'elle regrette. Peter lui passe devant, il sort.
Il va dans la voiture, prend le pistolet d'un des gars. Sa main tremble à peine quand il met une balle dans la chambre. Il entend au loin deux véhicules qui arrivent à vive allure. Vu l'heure, ça doit être le FBI. Il a peu de temps.
Il glisse le pistolet dans son pantalon.
Il met son gros sweat-shirt par-dessus.
Il remonte.
Il va commencer par le gars dans le salon.
En haut la tension est redescendue. Les mecs ne parlent plus, Cassandra n'arrive pas à lire leur esprit.
Rien à faire.
Alors qu'il tend le bras, il entend quelque chose. Tire. Est projeté au mur.
Il a juste le temps de voir le gars qu'il visait hurler, il l'a touché à l'épaule, Neuf qui le regarde avec horreur doit l'avoir balancé avant que Peter ait pu le tuer. Bande de cons.
Le FBI débarque. Costards sombres. Cris.


___

- Mais qu'est-ce que tu crois ?

Charlie a conduit un peu après que le FBI soit venu chercher les deux hommes. Là elle s'est arrêtée sur le bas-côté.
- Tu es un psychopathe, Peter. Un malade. Tu as des pouvoirs mais tu n'en es pas digne. Et toi, Léa, j'espère que tu n'iras pas dans cette voie-là.

Ils repartent, l'air parait glacé dans le véhicule.

A l'arrivée aux portes de l'Académie, ils trouvent Kaleb à la garde. Il leur annonce sobrement que la sécurité a été doublée sur tout le périmètre de l'Académie. Il fait ensuite un clin d'oeil à Charlie – il n'a pas prévenu Williams de leur escapade.
- T'aurais dû.

Elle le laisse bouche béante et entre. Une fois sur le parking, Neuf empoigne Peter dès la descente de la voiture. Lui ne bronche pas. Il se laisse envoyer au sol, réprimander, se relève, part vers les dortoirs. Charlie, invisible, le suit. Elle le voit qui s'arrête sur un banc, se prend la tête dans les mains et repart en essuyant ses yeux. Elle le voit entrer dans sa chambre, trouver Jamie endormie à côté de son petit frère.
Charlie part alors, elle doit aller voir Williams. Elle ne voit donc pas Jamie crier contre Peter – mais qu'est-ce que tu fais, le laisser seul comme ça ? T'es vraiment...
- Pars.

Elle reste interdite. La froideur de la réplique interdit la discussion. Elle sort, presque choquée de ne pas trouver de quoi répondre.
Peter, lui, ferme la porte doucement puis prend son frère encore assoupi dans les bras.
- Désolé Steve, j'ai merdé. Faut qu'on parte.
- Mais... quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?
- Rien, on va se faire exclure de l'Académie. A cause de moi. Je suis désolé. Tu rassembles nos affaires, je vais chercher de quoi.
- Mais ?
- Non, discute pas s'il te plait.

Peter passe à la salle de bain, se passe de l'eau sur le visage. Sort.


Léa et Ran sont rentrées ensemble dans leur chambre. Elles se sentent sales et plus encore fatiguées. Léa va dans son lit. Elle a l'air ailleurs. Ran l'interroge du regard un instant puis va à la douche. Quand elle revient dans la chambre, Léa semble dormir. Elle va au lit aussi. Elle est si fatiguée...

Charlie est dans le bureau de Williams. Le FBI vient d'appeler, il est arrivé sur place il y a quelques minutes, il n'y avait plus personne.
- Mais ?
- Oui, ce n'était pas le FBI qui est venu récupérer les deux personnes que vous reteniez.
Avant de s'écrouler, Charlie se souvient pourquoi elle est venue là.
- C'est ma faute. Si les petits étaient avec, c'est moi qui les ai obligés.
- Très bien, Charlie.
- Ah, aussi. Cassandra n'arrivait pas à lire les pensées des gars qu'on avait. Comme si ils étaient entrainés ou protégés par quelque chose. Ce n'est pas n'importe qui face à qui on est.
- Je l'avais remarqué, Charlie. Ils ont au moins su écouter vos téléphones. Se faire passer pour le FBI. J'espère que la panique ne va pas secouer l'Académie.

_______

Léa ne dormait pas quand Ran est revenue. Elle a attendu un peu, puis s'est levée pour aller prendre une douche à son tour. Elle a fait couler l'eau.
L'odeur du sang, son goût métallique, la peur aussi. Des souvenirs reviennent. Du village. Du nettoyage. Des souvenirs qu'elle aurait voulu laisser là où ils sont. Elle est dans sa tête. Loin de ce corps recroquevillé dans une cabine de douche. Loin de cette eau chaude qui coule sur cette chair. Le temps est élastique.
Ces gens sont déterminés. Elle doit l'être autant. Ils n'hésitent pas à tuer. Elle doit en faire autant. Détermination. Déterminée.

Avant de dormir, Ran a envoyé un message à Kashi. Il faut apprendre la morale dans l'Académie, ça ne va pas. Les élèves sont fous et les adultes ne font rien de bien contre !

_____

Peter est dans les couloirs. Il veut trouver de l'argent. Il est neuf heures, tout le monde est à la cafétéria. En tournant le coin, il voit Neuf, Cassandra et Charlie à l'extérieur du bureau du vice-directeur. Il lui faut agir vite. Il change son apparence. Marche, sûr de lui.
Charlie lui demande de venir.
Visiblement sa transformation n'a pas fonctionné.

- Bon, ce n'était pas le FBI qui est venu récupérer les gars. Ca devait être des gens d'Human First. Alors s'il te plait, va dans ta chambre et restes-y, repose-toi. On va trouver une solution. Mais pour ta sécurité, pour le moment, je te demande de ne pas quitter le périmètre de l'Académie. C'est compris ?
Oh et, si on te demande, je t'ai forcé à venir avec nous. Tu n'as rien fait de particulier. Tu n'as pas eu ton mot à dire. D'accord ?

Sans attendre son accord elle rentre dans le bureau de Williams avec Neuf et Cassandra.
Pendant un moment Peter ne sait plus, ne comprend plus.
Puis un réflexe lui vient. Il se met près de la serrure. Ecoute. Ils ont l'air de dire la même chose. Ils n'ont pas l'air de vouloir le vendre. Que faire ? Réfléchis !
Dans le bureau de Williams, Charlie, Neuf et Cassandra confirment la version présentée avant. Ne mentionnent pas le coup de feu.
Pour Williams, la priorité est de retrouver Coddie, d'enquêter discrètement et, en parallèle, de former les jeunes au mieux. Lockley a encore des contacts au FBI, apparemment une équipe est sur le cas « Coddie ».

Parce que Peter ne sait pas quoi faire, il rentre dans sa chambre. Dit à son frère de déballer les affaires, ignore son air ahuri qui n'ose plus espérer. Va prendre un déjeuner. Bon Dieu, ce qu'il a faim ! En allant vers la table du déjeuner, il demande à son frère comment elle était, Jamie. Tu crois qu'elle aime bien les fleurs ?


En sortant de chez Williams, Charlie va voir tous ceux qui ont participé à l'opération de la nuit pour accorder les versions et prévenir que le FBI n'était pas le FBI.
En réveillant Ran, celle-ci lui dit qu'elle ne s'inquiète pas, elle a prévenu Kashi. C'est un bon maître.
- Non mais attends, il a dit de ne plus le contacter.
- Ah oui mais je lui ai tout dit pour qu'il puisse aider. Regarde.
Elle montre à Charlie des messages décrivant l'opération d'hier.
Les sms n'ont pas été reçu d'ailleurs, bizarre...
Charlie part avec un soupir de soulagement.
Ran ajoute un message spécifiant que le FBI n'était pas le FBI et qu'ils ont peur que peut-être Kashi est en danger.

Dans le réfectoire, la nouvelle de la disparition de Coddie s'est répandue. Peter et Steve mangent, un peu à part du brouhaha. Charlie vient voir Peter, lui dit que pour l'information relayée par Williams, on est d'accord que...
- Quelle information ?
- Bah, l'information, tu vois...
- Non, je ne vois pas. Et je t'ai déjà dit, j'avais rencontré Coddie deux jours avant sa disparition, je sais rien de ce gars.
- Ah, euh, ok.

Charlie part, un peu dépitée, avant de voir les regards interloqués lancés des tables alentours.


____


A l'appel de Williams, tout le monde s'est rassemblé au gymnase. Un article de presse a relayé toute l'histoire ce matin – l'enlèvement de Coddie, qui est Human First, les suspicions de violence anti-gardiens à leur charge, le risque identitaire qu'ils représentent.
Williams demande le calme puis se lance dans un discours se voulant rassurant. L'Académie est un endroit sûr. Il sait que Human First traque « les gens comme vous », mais qu'ils ne s'inquiètent pas, l'Académie est là pour eux. Il est vital qu'ils se forment, qu'ils apprennent à maitriser leur potentiel, pour pouvoir se défendre quand ce sera nécessaire.
A ce moment un murmure court dans le gymnase.
N'arrivant pas à obtenir le silence, Williams demande ce qui se passe.
Plusieurs élèves sont sur leurs écrans. Un lien passe, est relayé. Tous voient la vidéo maintenant.
Tous voient la pièce vide.
Tous entendent la voix trafiquée déclarer que « notre identité est connue », que « nous ne mangerons pas la boue vendue par les Aliens qui souhaitent conquérir notre planète », que « nous défendrons la race humaine contre tous ses ennemis ». Que « voilà le sort que nous réservons à nos ennemis. »
Le focus de la caméra change. Il y a un corps. Coddie. Enchainé. Dressé. Le corps plein de coupures, de sang, de bleus. Le visage bouffi par les coups. Le sigle HF taillé sur le ventre.
Mort.
Revenir en haut Aller en bas
Felondra
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1577
Date d'inscription : 17/01/2015

MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   Sam 31 Mar 2018 - 12:16

La stupeur a laissé place aux cris. L'auditoire est plein de gens qui se lèvent, courent, sous les appels de Williams à rester calme.
Dans un coin, Léa demande à un élève des détails sur les images. Elle est calme, presque simplement curieuse. L'élève la regarde les yeux exorbités. Donne quelques informations. Part.
Ailleurs, Ran est devenue blanche. Elle ne peut quitter l'écran des yeux. Dans un coin de l'image, il y a un masque. Un masque bleu.
De son coté, Charlie s'est évanouie. Cassandra et Ran viennent près d'elle. Neuf l'emmène, Cassandra la suit.
Peter, lui, a Steve sur les genoux. Léa est venu le trouver. « Si il est mort, ils payeront. » Elle a une froideur étrange dans la voix. Peter regarde ailleurs – il ne veut pas la regarder. « Tu ne le connaissais pas, qu'est-ce que ça peut te foutre. »
- Y'a quoi sur la vidéo, Peter ?
- C'est Coddie, Steve. Il est mort.

Il sert son frère.

Les cours sont suspendus.


___

Ran et Cassandra sont à l'extérieur de l'infirmerie. Elles discutent du masque de Kashi – Ran est certaine que c'est lui, sur la vidéo. Si ils l'ont attrapé il faut faire vite, il faut le sauver. La pierre de téléport, il a pu s'en servir ?
Cassandra n'en sait rien, elle ne pense pas.
- Mais toi tu peux avec la pierre lire les pensées de tout le monde partout, non ?
- Non, ça ne marche pas comme ça Ran.
Ran prend son téléphone. Les messages à Kashi ne lui sont toujours pas parvenus. Elle téléphone et tombe sur son répondeur.
- Il faut faire quelque chose vite. Viens.
- Non, Ran, on attend de voir ce qu'on fait.

Elle part après avoir presque crié quelque chose en japonais. Cassandra est à peu près sûre que c'était une insulte.

____

Léa s'est mise en tête de faire le tour de l'école. De voir qui avait des pouvoirs utiles. De s'organiser.
Elle alpague un jeune gars, lui fait part de son projet. Elle veut fonder une sorte de club de défense.
- T'as quoi comme pouvoir, toi ?
- Euh... file-moi un objet à toi, auquel tu tiens mais pas trop ?

Après réflexion, Léa lui passe le brassard rouge qu'elle porte toujours. Le jeune homme le prend – ses battements de coeur augmentent un peu – semble se concentrer.
- Mais c'est pas à toi ce brassard ?
Quand Léa comprend que Kaï peut lire l'histoire des objets, il a eu le temps de sentir une grande violence soudaine. Elle lui prend le brassard avant qu'il ait pu en voir plus. Lui dit qu'elle le recontactera. S'éloigne.

___

Ran a trouvé Léa dans les couloirs.
– Kashinat Sensei est en danger.
- Quoi ?
- Kashinat... Bulu Righto !
- Quoi ? Désolé Ran mais je ne comprends pas le japonais.

____

Peter et Steve sont au gymnase. Peter a besoin de se défouler. Steve. Coddie. Steve. Coddie.
- Viens, Steve, je vais te montrer comment faire pour plus être triste. Tape là-dedans.
- Mais je veux pas taper dans le sac de sable.
- Si, vas-y, tu vas voir ça va t'aider. Allez tape. Plus fort !

Steve tape mollement en regardant son frère. Qui approuve vigoureusement et le laisse. Va à un autre sac. Tape. Oublie. Tape. Oublie. Tape.
- Mais qu'est-ce que tu fous ? Tu vois pas que tu lui fais peur !
Peter se retourne. Neuf est là, près de Steve. Steve a l'air terrorisé.
- Mais enfin, Steve, pourquoi tu ne tapes plus dans ton sac ?
- Mets des gants, plutôt que de l'engueuler le pauvre.

Peter regarde ses mains. Elles sont poisseuses, écorchées, rouges. Il regarde le sac où des traces demeurent. Regarde son frère qui a l'air effrayé.
- Viens on y va.
- Eh pas si vite bonhomme.
- Lâche-moi.
Le mot est parti comme une lame de couteau. Neuf laisse les deux frères s'en aller.


____

Cassandra est avec Charlie dans la chambre. Elles parlent du masque de Blue Light. Et si c'était un piège ? Un faux mis là par Human First pour nous provoquer ? C'est devenu un super-héros, Blue Light, on achète son masque à 5$ où on veut...

___

Ran, Léa et Daniela ont trouvé Peter et Steve. Elles veulent que Peter viennent les aider à chercher Kashi.
- Non. Si vous voulez allez-y, faites votre truc. Ton Senseï, c'est un gugnol qui passe à la télé, qu'il se débrouille tout seul.
Léa tente de le chauffer – je pensais que t'avais plus de jus que ça en toi, que Coddie pourrait compter sur toi.
Les phalanges de Peter blanchissent quand il se retourne. Moi j'ai un petit frère dont je dois m'occuper. Cet endroit est le seul sûr pour lui, donc pour moi. Je veux plus risquer qu'il perde ça. Alors Fuck. You.
Il se retourne pour ne pas voir leur visage. Il ne doit pas craquer. Il rattrappe Steve, qui est avec Jamie. Jamie...
En s'éloignant, son petit frère à la main, Peter dit peut-être un peu haut « je t'ai laissé tomber, mais ça n'arrivera plus. Je te le promets. »

Ran, Léa et Daniela, se murmurant ce qu'elles pensent de Peter, partent de leur côté à la recherche de Kaï. Si elles peuvent lui mettre le bracelet que Ran a récupéré dans la maison, il pourra peut-être leur donner une piste. Mais Léa peine à donner un signalement – il avait une voix plutôt fluette, il était de taille moyenne, il sentait le savon industriel...
Au bout d'un temps, Ran les laisse – elle se sentira plus utile à tenter de localiser Kashi. Elle va dans la cellule informatique de l'école et se met au travail – hacking de base pour retrouver les bornes GPS activées par le téléphone de Kashi. Elle a commencé par essayer de repérer le téléphone mais impossible, il doit être éteint, batterie enlevée...

____

Après un temps d'hésitation, Peter a dit à Steve d'aller au réfectoire qu'il arrive.
Au regard interrogateur que lui lance son frère, Peter répond parole de bro. Ils checkent. Steve s'en va, toujours dubitatif.
Peter, de son côté, enfile les couloirs jusqu'à retourner à son ancienne chambre. Il entre dans les ombres, franchit le seuil sans difficulté – évidemment, l'intérieur est sombre. Il se rematérialise. La radio est toujours là. La tache au sol aussi.
Il met l'appareil en bandoulière, jette un oeil autour. Ne peut pas se résoudre à brûler l'endroit, trop risqué. Il n'a qu'à croiser les doigts que ce mec qui lit dans les objets ne puisse pas le faire dans le sol de la chambre.
Il ouvre la fenêtre, sort, referme. Il n'y a que deux étages. Facile pour lui.


_____

Cassandra est allée trouver Neuf au gymnase.
- Et dire qu'on se plaignait de vous... Vous étiez du gâteau à côté de ceux-ci.
- Mais pas du tout, on faisait ce qu'il fallait, c'est tout !
- Toi tu t'étais évanouie, le premier jour. Fais pas genre ! J't'ai même ramené chez toi !
Nan, les Mogs c'était facile face à ça. On sait pas qui est l'ennemi et les Gardiens sont des gamins qui pêtent des plombs...
- Bon, si t'as fini avec tes états d'âme, je dois y aller. Je voulais te demander de surveiller Ran.
- Ran ?
- Oui, Ran.
- La Japonaise qui bouge pas un cil même quand on le lui demande ? Attends, tu veux dire que Ran va faire une connerie et pas Charlie ? Mais tout fout le camp !


______

- C'est lui !
Kaï Nimho a essayé d'esquiver Léa mais sans succès. Daniela et elle lui tombent dessus. Tentent de lui résumer la situation sans trop lui en dire. Finissent par lui fourer le bracelet dans les mains. Tu vois quoi ?
Du flou. Du très violent.
- Oui mais précisément ?
- Je sais pas trop... vous savez, ça ne fonctionne pas toujours pareil. Je... je maitrise pas encore bien le truc.
- Bon, viens avec nous !

Elles l'emmènent dans l'ancienne chambre de Coddie. Daniela fait sauter le verrou d'un geste. Léa se demande à quoi peuvent bien servir de fermer sa chambre à clé dans cette école...
La radio n'est pas là.
Daniela ne pense pas que des gens de l'école l'aient déplacé. Le but était de garder la scène comme elle était au cas où...
- Bon, Kaï, tu peux faire ton pouvoir sur le sol ?
- Euh bof. C'est mieux si les gens ont tenu l'objet, ont un gros lien avec. Ca... l'imprègne, tu vois ?
Du coup vous n'avez plus besoin de moi ? Je peux y aller ?
Daniela acquièce. L'air pensive, elle ferme la fenêtre. Qui a eu l'idée de la laisser ouverte ?
Léa pendant ce temps tâtonne dans les armoires. Les affaires de Coddie sont encore là. Mais rien de spécial, juste des vêtements...
Finalement elles partent. Il faut mieux surveiller Ran.

____


Neuf est avec Ran. Il l'a trouvée dans la salle informatique, en train de pianotter sur un clavier. Il est resté quelques secondes à la regarder aller si vite.
- Tu cherches Kashi
Un hochement de tête.
- Et si c'était un piège ?
- Non, pas possible, regarde. Il y a quelques jours il était aux USA. Puis est allé en Afrique du Sud, regarde ça passe de l'un à l'autre d'un coup. Soit il s'est téléporté, soit il a été transporté avec son téléphone coupé. Il a un peu voyagé dans l'Afrique du Sud. Puis plus rien.
Neuf ne pense pas qu'il y ait de pierre de téléportation en Afrique du sud. Le mieux serait d'aller sur place, voir ce qu'il en est.
- Attention, soit ils entendent nos conversations, soit il y a un traitre dans l'école. Il faut qu'on fasse attention.
Quand Neuf part, elle continue à travailler sur ses pistes. Elle finira par s'endormir dans la salle informatique.


___


Steve et Peter mangent à la cafeteria. Beaucoup de gens chargent leurs assiettes et mangent dans leur chambre. Il y a une ambiance étrange, faite de chuchotement et de pas de loup.
Steve demande à Peter de sa petite voix qui c'est qui a pris Coddie.
Peter répond qu'il ne sait pas. Des gens qui veulent du mal aux gens qui ont des pouvoirs. Donc t'as rien à craindre, ajoute-t-il dans un sourire.
- Tous ? Du coup toi aussi ?
- Oui mais ne t'inquiète pas, ici on craint rien. Le gouvernement a mis trop d'argent dans cette école que pour nous laisser nous faire tous pourrir. Ils espèrent nous récupérer comme arme après, tu vois. Du coup ils doivent bien nous former, s'assurer qu'il ne nous arrive rien.
Ce soir on fait ce que tu veux. T'as envie de quoi ?


____


Cassandra et d'autres sont chez Williams. Il doit faire une conférence de presse le lendemain. Il reçoit beaucoup d'appels de parents qui veulent venir chercher leurs enfants. Il doit essayer de calmer les choses mais ça s'annonce compliqué.
Cassandra rappelle l'importance de surveiller Ran.

_____


Neuf est allé voir Charlie à l'infirmerie. Il est là, sur une chaise, une jambe du pantalon retroussée, à caresser d'étranges cicatrices, quand Cassandra arrive. Il a l'air absent. Ces cicatrices, Cassandra sait ce que c'est. Une pour chaque loric mort. Chacun son symbole dans cette étrange langue. Neuf n'est pas humain, cette jambe le rappelle à Cassandra brutalement.
- Comment tu vas ?
Il répond par un petit grognement. Puis dévie – parle de Ran et de ses découvertes. Charlie intervient soudain.
- Il ne faut plus qu'on fasse toutes ces erreurs. Il ne faut plus qu'on expose ces gamins autant. Ca nous dépasse, ce qui se passe là, hein ?

Les autres acquiècent, la discussion se prolonge. Finalement Cassandra et Neuf sortent dans le couloir. S'arrêtent là.
- Tu sais, Neuf, ça fait deux ans. Tu peux me faire confiance. Si t'as besoin de te livrer ou...
- On était censé faire un tour du monde. C'était ça qu'on s'était dit au début. Puis tout a changé... Tu sais, Kashi c'est quelqu'un de capable. Ce n'est plus le gamin qui jouait trop avec sa pierre. Mais tu lui dis surtout pas, hein ?
Toujours ce sourire et cette esquive. Ils s'éloignent dans le couloir, sous un néon qui grésille.

____


Au matin du lendemain, Charlie est partie avec Kaleb. Plus trace à l'infirmerie, elle a pris ses affaires... Merde.

Ran, de son côté, a envoyé tout ce qu'elle avait comme données GPS et autres à Charlie en lui souhaitant bonne chance.

Williams tient une conférence de presse face à un parterre de journalistes déchainés. Pourquoi avoir rassemblé et exposé ces élèves ? Pourquoi tant de moyens pour si peu de gens, quand l'éducation publique américaine est en crise généralisée ? La fille du président est-elle en danger ? Veut-il faire de l'eugénisme en rassemblant « la prochaine étape de l'humanité » ? La veille, un incendie a éclaté dans une prison d'Alaska censée, d'après des rumeurs, contenir des extra-terrestres. Y'a-t-il un lien ?
Face à tout ça, Williams n'a qu'une carte à jouer. La garantie d'une hyper-sécurité du campus. Et la langue de bois.

Ensuite il rassemble les élèves et s'adresse à eux. Le monde devient dangereux, de plus en plus dangereux. Il faut s'armer, il faut qu'ils s'entrainent au mieux pour être le mieux armés face à ce monde.
Malgré ça, beaucoup de parents viennent déjà reprendre leurs enfants.

En quittant le gymnase où avait lieu le discours de Williams, Léa demande l'air de rien à Peter où est la radio de Coddie. Peter répond qu'il n'en sait rien. Léa détecte son coeur qui s'accélère, sent une légère acidification de son odeur corporelle. Elle reste interdite un moment, lui presse le pas. Elle le rattrappe.
- J'aurais jamais cru que tu me mentirais sur un truc pareil. Pourquoi tu me mens ? Elle est où la radio ?
Lui tente de se dégager mais le flot d'élève ne lui permet pas d'esquiver comme il voudrait. Il voit des visages se tourner. Il faut qu'il se sorte de là. Léa continue à le presser de question. A un moment, il se retourne, poing crispé, vise la tête. Elle esquive le coup avec sa nonchalance habituelle, il tombe, s'écrase au sol. Mais l'ouverture est créée, des élèves se sont écartés en voyant Peter tombé. Il s'élance dans le trou... pour y trouver Cassandra qui le somme de s'arrêter. Il accélère, elle le rattrape, le prend par le bras. Il se retourne prêt à frapper mais ne peut s'y résoudre.
- Je l'ai planquée la radio, pour que vous la trouviez plus et que vous ne sachiez pas où trouver ces mecs, ok ?
- Mais je ne veux pas de cette radio, je veux que tu t'occupes de ton frère. Tu te rends compte qu'il souffre de tes explosions continuelles ?
- C'est ce que je veux ! Pourquoi personne me laisse être un élève normal ? Pourquoi quand je veux aller sauver un ami on me l'envoie à la gueule et quand je ne veux rien faire d'autre que m'occuper de mon frère et pas faire de vague on me fait chier aussi ? Lâchez-moi !

Léa est arrivée à leur hauteur pendant l'engueulade. Elle est où, précisément ?
- Ce n'est pas à vous de vous occuper de ça, lance Cassandra froidement. Laissez-nous faire et aller au réfectoire, tous les deux. Et dans le calme !

____


Il y a moins de gens dans le réfectoire. Des parents sont venus vite.
Peter et Steve sont assis dans un coin. Steve a le nez dans son assiette. Peter, lui, a l'air de surveiller ce qui se passe. Il capte Léa qui rentre, va trouver Daniela et lui murmure quelque chose. Il a le sentiment qu'il a fait une grosse erreur en venant au réfectoire. Il se dresse, ne prends pas le temps de répondre à l'interrogation dans les yeux de Steve. Part en courant. Cassandra et Daniela sont sur ses talons. Il se disait qu'il les devancerait rapidement mais elles ont l'air de tenir la distance. Il accélère, son coeur bat à ses tempes, il presse encore l'allure. Il arrive à sa chambre, l'ouvre à la volée, va chercher la radio, la met en bandoulière, file par la fenêtre. Il entend Daniela qui hurle son nom mais s'en fout. Il fonce. Se retrouve aux bennes à ordures de l'école. Voilà, il va fracasser la radio, mettre les morceaux dans des poubelles et tout ira bien.
Il prend la radio en main. La radio de Coddie. Coddie.

Quand il ne pleure plus, il remonte, la radio en bandoulière. Maintenant, plus personne ne cherchera dans sa chambre. Ils l'ont vu partir de là avec. C'est devenu une bonne planque. En tout cas, Peter s'en persuade en s'essuyant les yeux.

Quand il revient dans le réfectoire, Jamie est là, encore. Elle a un don pour se téléporter au pire moment. Elle propose à Steve de jouer avec.
- Non, t'inquiète, je m'en occupe. C'est mon petit frère après tout. Mais merci.
Elle lui jette à peine un regard avant de s'éloigner. Il fait la moue en regardant son frère, qui ne sait plus à quel saint se vouer.


___


Ran a besoin d'être seule. Elle enfile les couloirs en direction du gymnase. Ils ont cours dans une heure, elle a le temps. Puis entend quelque chose. Williams et... Ajahat ?
Sans trop réfléchir elle se coule dans la classe à côté de celle où ils parlent – fort. Elle use doucement de son pouvoir pour faire perdre sa substance à un petit morceau du mur. Juste assez que pour entendre. Si seulement elle pouvait confirmer ses soupçons qu'Ajahat est un infiltré...
Williams lui demande de faire bien attention à ce qu'il enseigne aux jeunes. Ajahat répond, calmement, qu'il ne comprend pas ce qu'il y a de mal à ça. Il sort. Elle referme le mur. Tant pis.

Elle se dirige vers le gymnase. Entre. Goûte cet immense espace vide, cette fine odeur de vieux cuir et de poussière. Se met en tenue.
Elle prend quelques inspirations, se coule dans son arc qu'elle bande, s'unit à la flèche qu'elle tient, ne fait qu'un avec la cible. Tout embrasser pour tout lâcher. La flèche, la cible, la colère, la peur. Elle lâche.

A cet instant précis, elle est belle. Elle est noble. Elle est grande.

La poussière danse dans le soleil.



Des applaudissements rompent l'harmonie.
Ran ouvre grand les yeux et fond, reprend son allure de fille peu sûre. En un clin d'oeil.
- Waouh. Hyper impressionnant !
C'est une fille noire de peau qui a parlé. Elle a les cheveux tressés très près du crâne, un pantalon à pattes d'éléphant, le visage rayonnant.
Ran range, s'excuse, part se changer. La fille – Cynthia – veut visiblement sympathiser. Elle vient de Chicago. Elle est super impressionnée par le tir à l'arc de Ran. Elle lui demande depuis combien de temps elle est là – elle l'a pas vue à l'inauguration, si ? Ran rougit, murmure, s'efface. Pense qu'arriver aux vestiaires ne suffira pas, c'est une fille aussi, elle va y entrer avec elle. Calvaire.

___


Aujourd'hui les sous-référents et cadets ont cours d'éducation physique ensemble. Neuf a disposé des balles un peu partout. Le but : travailler la télékynésie en faisant un ballon prisonnier. On ne peut toucher la balle qu'avec ses pouvoirs. Si on touche l'autre on a gagné.
Léa se retrouve avec Ran.
Peter et Jamie se retrouvent ensemble. Evidemment.
Rapidement des balles volent partout. Le cours devient autant de l'esquive externe que de la balle du partenaire.
Peter ne peut se résoudre à frapper fort sur Jamie. C'est une fille, après tout. Il y met ce qu'il faut... et elle le renvoie vivement.
- Bon, tu vas commencer à jouer ou tu vas continuer à faire l'andouille ?
Il rougit à cette injonction et évite de justesse la balle qu'elle lui lance. Ils vont de plus en plus fort.

____


Cassandra est en cours de méditation avec Ajahat. Elle peine à faire le vide et laisser couler ses pensées en même temps. Elle finit fatiguée.
A la fin du cours, elle va le voir. Lui demande comment peut-on savoir si, quand on... lit les pensées de quelqu'un, celui-ci nous montre ce qu'il veut bien nous montrer ou si on voit réellement ses pensées propres.
Il réfléchit un temps puis lui propose d'essayer. Elle se projète en lui. Un magma de pensée s'élève, confuses. Elle saisit quelques morceaux, a du mal à tout lire.
- Si tu veux bien arrêter. Voilà. Maintenant, reviens.
Elle retourne en lui. Cette fois tout est clair, limpide. Se déroule devant elle une pensée claire et structurée, presque une histoire.
- Bien. Que penses-tu ?
- Que la première fois, vous ne contrôliez pas vos pensées ?
Bien.

Elle part, quelque part rassurée. Les membres de Human First qu'ils ont interrogés ne contrôlaient pas ce qu'ils pensaient. Elle n'a juste pas su tout lire.

___


Pour clôturer le cours, Neuf propose de passer par duo devant les autres pour que chacun puisse observe la technique de ses camarades. Chacun a une balle, l'objectif est de toucher son partenaire. Quelques beaux coups se montrent mais globalement, on sent surtout un manque de maitrise généralisé.
En partant, Léa demande à Peter où est la radio. Celui-ci répond, en regardant Jamie, qu'il choisit son frère...
Hurlement.
Tous se retournent.
Neuf est au sol, tordu de douleur, les mains plaquées sur sa jambe. Une lumière très vive en sort. De là où se trouvent déjà plusieurs cicatrices...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Héritage de Lorien - Campagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Héritage de Lorien - Campagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FULL] Campagne L'Héritage de Lorien
» [Campagne][L'Héritage de Dunwich][Deluxe] L'Héritage de Dunwich / The Dunwich Legacy
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» marnes 1918: friedensturm hexasim la campagne!! trop top!
» LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Deux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: