Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF et de la Commune d'Anderlecht
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour participer au BGF avec les Seigneurs du chaos, ça se passe ici !
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
25 ans d'ASBL, ça se fête Very Happy
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Je suis très désappointé !
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 AdC Across Times 1930/1940

Aller en bas 
AuteurMessage
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: AdC Across Times 1930/1940   Dim 19 Mar 2017 - 11:29


_________________


Dernière édition par Brett le Dim 19 Mar 2017 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: The Home   Dim 19 Mar 2017 - 11:41


La maison tel que vous l'avez vue en Espagne




Dans les escaliers : galerie de tableaux de ...vous et un buste de...

Quelques vues extérieures depuis sa 'seconde' localisation





Pour ceux qui reconnaitraient merci de ne PAS spolier


J'attends vos message pour savoir ce que vous y avez fait

REPONSES (ON-GOING)

La maison extérieurement est la même, le contenu est différent. il n'y a pas la galerie de tableaux en Espagne
Il y a quelques aménagements différents mais la structure est la même
Il y a une demi-douzaine de chambres mais elles ne paraissent pas être "affectée" à l'un ou l'autre
Vous ne trouvez aucun message
Les tableaux des personnages dépeignent les personnages fort jeune (quelques années avant leur créations, et donc un âge variable). il est très difficile de donner un âge au buste, en tout cas ni enfant, ni vieillard
La servante semble disposer de sommes d'argent importante...qui ont toujours été là. Elle montre au moins deux coffres de piécettes d'or, de diverses sortes, certaines couvertes de signes cabalistiques.
La ville est construite en pente autour d'une immense faille
Très loin on peut apercevoir une forteresse noire, le long d'une mer sombre

_________________


Dernière édition par Brett le Lun 15 Jan 2018 - 21:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tonio
Causeur
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 47
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Charlotte   Lun 20 Mar 2017 - 9:27

Voici ce que Charlotte a fait dans la maison:

- Fouiller la maison
- Laisser des marques (à la Gwetlung)
- Regarder si c'est la même maison de l'austre côté mais à un autre endroit et/ou autre époque

Et Ricardo:

- Fouille la maison aussi
- Est-ce que chaque "perso" a sa propre chambre?
- Y-a-t-il des objets/messages laissés par d'autres persos?
- J'essaie de faire un plan complet de la maison et je compare avec celle de Sant Andreu de Llavaneres
- Les tableaux des personnage (et le buste) dépeignent les personnages à quel âge?
Revenir en haut Aller en bas
Gwetlung
Causeur
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2015

MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   Dim 16 Avr 2017 - 16:27

Victor fouille la maison de fond en comble et s’approprie la première chambre qu'il peut fermer à clef. Il passe aussi un certain temps à scruter par le fenêtre pour s'habituer à la diversité de ce nouveau paysage. Après un certain temps, il ouvre même une fenêtre pour écouter les bruits de la rue, écouter le ou les langages de la foule... S'il s'aperçoit qu'il ne déteint pas dans le paysage, il n'hésite pas à faire quelques pas dehors pour observer les passants de plus près à fin de se faire une idée de quel genre de peuple c'est et quelles genre d'armes ils transportent sur eux.
Il essaye de cuisiner la servante pour savoir comment elle se procure la nourriture et quel genre d'argent ils ont ici.

Du côté espagnol, il balance les cadavres qui traînent dans la maison par la falaise (si personne ne l'en empêche) et fouille le bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Les Cinq supplices   Jeu 29 Juin 2017 - 15:32

Ce qui suit sont des extraits de la campagne avec le (copyright) que cela implique.




Tout à commencé
La veille de votre visite à l'exposition ferroviaire de Paris, vous assistez à une représentation dans un théâtre d’ombres chinoises et y apprenez la légende du Rançonneur de Droit Divin. Mais un incendie se déclare dans le théâtre et vous contraint à fuir. Perdus dans les ruelles du quartier chinois de Paris, vous finissez dans les sous-sols et y découvrez  un épouvantable pentagramme.
Formé des cinq éléments de la culture chinoise : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau, l’arcane met au supplice cinq individus mourants, entourant une jeune Chinoise captive.
Le lendemain
Vous vous rendez à une exposition ferroviaire en gare de l’Est
La principale attraction de l’exposition est le pavillon chinois. Le pavillon est richement décoré de pièces de collection d’un riche industriel français : Louis Lonsdale. L’endroit attire surtout la curiosité et l’avidité du chef de la délégation mandchoue Sayk Fong Lee, dont on dit qu’il est sorcier et devin.
Durant cette visite, vous êtes approchés par une société secrète chinoise installée à Paris : les Gardiens du Dernier
Sacrilège
, qui viennent solliciter leur aide. Ils révèlent que Liu Chen est la petite-fille d’un maître tatoueur appelé Agaï Chen dont Sayk Fong Lee exige les services
Guang Ying,
Vous rencontrez Guang Ying un des Gardiens du Dernier Sacrilège et Louis Lonsdale, un vieil homme collectionneur de reliques chinoises convoitées par Sayk Fong Lee.
Mais surtout vous êtes confrontés à une menace étrange : l’ombre d’un cerf-volant flottant au-dessus
de Paris
Vous lutterez encore contre ces ombres.... What a Face

Les objets dérobés dans la collection de Louis Lonsdale :
• Un médaillon représentant Le Coursier des Tourmentes, XIXème siècle Province de Yunnan
• Une dague rituelle mandchoue, XVIème siècle Côte Mandchoue
• Une écritoire de mandarin, XVIIème siècle




Sayk Fong Lee semble être reparti en Transsibérien avec la bénédiction et même la protection des autorités françaises

En mourant le vieux Chinois Guang Ying vous a raconté
• « Soyez remerciés de votre aide contre Sayk Fong Lee. Même si nous avons échoué à sauver Liu Chen, vous avez
repoussé l’ombre de l’Esprit Affamé qui planait sur Paris. »
• « Le sorcier mandchou a réussi à capturer Liu Chen. Elle est la petite fille d’un maître tatoueur chinois appelé Agaï
Chen, sur lequel il peut désormais exercer un chantage. L’unique raison de ce chantage serait d’avoir besoin de tatouer
son propre dos. »
• « Sachez que le plus puissant des tatouages magiques doit être dessiné sur le dos de son porteur. C’est le Tatouage Suprême des Rançonneurs de Droit Divin, qui offre des pouvoirs inconcevables et permet de commander à leur monture infernale : le Messager des Tourmentes. »
• « Si Sayk Fong Lee devient un Rançonneur de Droit Divin, les hommes et femmes qui sont tatoués par le Sceau du Dragon deviendront ses serviteurs aveugles. »
• « Vous devez vous rendre en Mandchourie, et trouver Agaï Chen avant que Sayk Fong Lee le trouve ! Il saura comment obtenir l’aide des Gardiens du Dernier Sacrilège. »
• « Sayk Fong Lee manipule les forces de la région. Mais il a un ennemi, qui n’est pas notre allié… [Il reprend son souffle
une dernière fois]… N’approchez pas de l’Océan Noir… »

A Paris vous avez croisé
Liu Chen
Riu Ru. Un jeune marionnettiste disciple d’un magicien chinois résidant à Paris.
Sayk Fong Lee. Sorcier mandchou
Ran Gaar Kha. Bras droit de Sayk Fong Lee.
Ivan Dimitri Donovief. Officier soviétique
Meï Fang. Conservatrice des antiquités chinoises du collectionneur Louis Lonsdale.
Le Marchand Ambulant. Personnage énigmatique.
Les Gardiens du Dernier Sacrilège. Les membres d’une société secrète chinoise établis à Paris.
Louis Lonsdale. Collectionneur d’antiquités
Công Tâm. Un artisan indochinois

      Paris-Dairen par les airs

L'equipage au départ
• Édouard Loudin – le pilote
• Jacques Morin – le mécanicien
• Georges Guédon – Affaires étrangères et opérateur radio
• Meï Fang – experte en antiquités et légendes chinoise

Ce que le père Paolo vous a appris au Vatican
• Au XIIIe siècle, deux moines chrétiens établis en Chine furent envoyés par le grand Khan en délégation auprès du Pape. Ils se nommaient Rabban Cauma et Rabban Marcos.
• Les textes anciens rapportent qu’ils étaient accompagnés « d’hommes honorables », probablement des officiels mongols, militaires et aristocrates.
• Ils portaient une proposition d’alliance du grand Khan contre les Arabes, afin de libérer la ville sainte de Jérusalem.
• Après avoir rencontré les cardinaux et obtenu une audience auprès du Pape, les émissaires repartirent en Chine.
• Sur le chemin du retour, Rabban Marcos devint Mar Yahballaha le catholicos, père de l’Église nestorienne dont l’antique siège est établi à Bagdad.
Et après quelques insistances et allusions de votre part
• Rabban Cauma était venu en Occident pour chercher de l’aide.
• Son roi était aux prises avec des créatures surgies de l’Empire des Ombres.
• En échange de l’alliance contre les Arabes, le Pape mit Rabban Cauma sur la piste d’un livre très ancien, dont on dit qu’il aurait le pouvoir

Athènes
RAS

Latakia
Vous y avez croisé un avion de "Chinois" faisant le vol en sens inverse....

Bagdad

L’église de Mar Yahballaha le catholicos: dans l’église de Rabban, dans un des plus anciens quartiers de Bagdad, à proximité du fleuve Tigre, qui traverse la ville, dans des ruelles encombrées d’attelages et d’étals, aux impasses à peine plus larges que les épaules d’un homme, par une chaleur suffocante, à l’atmosphère chargée des odeurs nauséeuses du fleuve : un large bâtiment sorti d’un autre âge.
En partie détruit, on devine, à la majesté de sa grande arche, qu’il fut un joyau architectural de son temps. Dans ses sous-sols vous avez rencontré un érudit … ou un fou : Tarec Salam Upkaï qui vous y a conté les contes ou histoires suivantes :
« Avant que les hommes ne fussent divisés par leurs langues, avant que ceux qui vivent dans la lumière fussent séparés de
ceux qui vivent dans l’ombre et que la science ne fut distinguée des savoirs impies, les esprits lettrés consignèrent par écrit les plus grands secrets de notre monde. Mais avant de parvenir jusqu’à nous, cette connaissance fut interprétée, traduite,
déformée et recopiée, jusqu’à ce que la vérité soit diluée dans l’ignorance. »
• « Vers l’an 730 de notre ère, un Arabe appelé Abdul Al Alzred rédigea un livre intitulé Al Azif “le Livre des Morts”.
Certains rapportent qu’il l’écrivit sous la dictée d’entités invisibles, d’autres qu’il le rédigea en rêvant. Plus tard, comme pour les anciens écrits perdus, l’ouvrage fut traduit en grec par les premiers chrétiens de l’Église nestorienne, dont le siège était établi ici et qui le nommèrent Necronomicon. Puis, au XIIIe siècle, deux moines chrétiens venus de Chine se présentèrent à Bagdad sur recommandation du Pape et emportèrent le livre pour affronter les ombres. Cette
histoire était consignée ici, dans les archives de l’église de Rabban que j’ai découvertes. »
• « Il y a plusieurs mois ou même plusieurs années, un homme est venu me voir. Il avait en sa possession un ancien livre à
la reliure de cuir. Il m’a dit que le livre l’avait conduit jusqu’ici. Quand j’ai vu l’ouvrage, j’ai deviné que c’était peut-être
vrai. L’ouvrage avait retrouvé le chemin de Bagdad depuis la Chine lointaine. »
• « J’ai gardé le livre durant trente jours avant de le renvoyer vers la France en lui recommandant de le faire disparaître. Si vous êtes ici, c’est que vous suivez sa piste : pour le retrouver ou retrouver ceux qui s’en sont emparés avant vous. »
• « Il y a quelques jours, un imam de Bagdad m’a rapporté que trois personnages aux yeux étrangement plissés ont tenté de s’introduire dans une ancienne basilique chrétienne reconvertie en mosquée. D’après ses dires, ils recherchaient des informations sur le pèlerinage de deux moines venus d’Asie. Mais ils n’ont pas eu l’opportunité de venir jusqu’à moi. »

Il utilisa un fragment du Necronomicon, posé sur le sol, devant une fenêtre ouverte sur la nuit...
Une fois éclairé par la lumière de la Lune, une ombre commence à se dessiner sur les parois et ensuite se matérialise. Impossible de bouger le fragment qui semble peser des tonnes, ...vous avez évité le pire en couvrant le fragment de sable




_________________


Dernière édition par Brett le Lun 15 Jan 2018 - 21:05, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: La légende du Rançonneur de Droit Divin   Sam 21 Oct 2017 - 10:45

« Bien avant l’arrivée des premiers évangélistes portugais, longtemps avant le rayonnement de la dynastie Shang, les Rançonneurs de Droit Divin faisaient planer sur toutes les provinces chinoises le murmure terrifiant de leurs étendards de soie. Investis des plus terribles pouvoirs et escortés par de monstrueux coursiers des tourmentes, ils pouvaient faire trembler la terre ou rouler des torrents de boue. L’annonce de leur approche faisait fuir les esprits tandis que les prêtres s’enfermaient en récitant des litanies que seule la mort pouvait interrompre. Les peuples qui ne payaient pas l’impôt millénaire exposaient leurs terres, leurs vies et celles de leurs descendances aux châtiments des Rançonneurs.
Sachez qu’il fut un prince pour invoquer un jour l’abolition du droit. Il unit les provinces et lança des millions d’hommes contre cette caste de seigneurs infernaux. La guerre dura des siècles. Des millions de guerriers furent sacrifiés. Jusqu’au jour où les Rançonneurs durent se réfugier dans leur dernière citadelle. Las de cette guerre, l’un d’eux proposa une trêve aux hommes et ouvrit les portes de la forteresse. Les Rançonneurs dénoncèrent dans l’instant ce sacrilège et châtièrent le traître en lui arrachant la peau du dos. Ils le condamnèrent à errer dans les limbes, à la recherche du repos de l’âme. Puis, étreignant leurs lames d’acier, ils affrontèrent l’armée des hommes. Le combat dura de longs mois et les soldats moururent par milliers. Mais l’un après l’autre, les Rançonneurs s’écroulaient. Grièvement blessé, le dernier d’entre eux enfourcha son coursier et parvint à s’échapper.
Il se réfugia dans une cité de basalte d’où il invoqua les démons. Pour le protéger des guerriers, les démons noyèrent la cité. Tel fut le destin des Rançonneurs de Droit Divin.

Cependant, écoutez la mise en garde des anciens :
Ne peut jamais mourir, celui qui, éternellement, peut gésir.

_________________


Dernière édition par Brett le Lun 15 Jan 2018 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Plan de Vol   Sam 21 Oct 2017 - 10:47

Voici le plan vol tel qu’il est prévu au départ
de Paris :
• Paris – Rome : 1 105 km/690 miles
Environ 6 h
• Rome – Athènes : 1 050 km/652 miles
Environ 5 h 50
• Athènes – Latakia : 1 109 km/692 miles
Environ 6 h
• Latakia – Bagdad : 825 km/516 miles
Environ 4 h 30
• Bagdad – Djask : 1 400 km/870 miles
Environ 8 h
• Djask – Karachi : 1 000 km/621 miles
Environ 5 h 40
• Karachi – Bhopal : 1 060 km/659 miles
Environ 5 h 50
• Bhopal – Calcutta : 1 126 km/700 miles
Environ 6 h 10
• Calcutta – Rangoon : 1 030 km/640
miles Environ 5 h 50
• Rangoon – Hanoï : 1 120 km/696 miles
Environ 6 h
• Hanoï – Hong-Kong : 870 km/540 miles
Environ 4 h 40
• Hong-Kong – Shanghai : 1 230 km/764
miles Environ 7 h
• Shanghai – Port Arthur : 850 km/528
miles Environ 4 h 50
• Port Arthur – Dairen : 40 km/25 miles
Environ 0 h 30
Total : 13 815 km/8 593 miles


_________________


Dernière édition par Brett le Lun 23 Oct 2017 - 20:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   Dim 22 Oct 2017 - 16:03

Scénario joué le 21/10 par Didier/Bill, Anne/Paul, Gwet/Victor (vos persos des années 30s)
scénar de Tristan Lhomme
Joué à la lueur des bougies

Nos héros sont invités en Normandie par Jérôme Donat, celui semble bien au courant des aventures asiatiques de leurs 'binomes' et c'est même son reproche, comme nos héros vont le découvrir en étant projeté dans le monde des rêves/l'univers des Ombres
Ils y vaincront une dangereuse ombre qui avait pris le contrôle d'une Tonkinoise: Dai-ti Gaï et y passeront un marché avec L'Eunuque des Félicités Ténébreuses
Au passage Bill a échappé à une Maigre Bête de la Nuit (mais ne lui a pas fait face assez longtemps pour être immunisé contre une future perte de SAN)

Ils doivent lors des trois prochaines pleine lune invoqué son nom et sacrifié un animal


Jérôme Donat qui s'est éclipsé dès le début et que nos héros ne portent pas dans leurs cœurs


_________________


Dernière édition par Brett le Lun 15 Jan 2018 - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: DJASK   Lun 23 Oct 2017 - 13:41

DJASK

« Djask ! Est-il possible que les hasards de l’existence m’aient fait un jour tomber à Djask ! Quelques paillotes au bord du
sable, une caserne de soldats persans, en képis et pieds nus, un phare, un poste de TSF, les baraquements de la douane, le terrain d’atterrissage, et c’est tout. » Paris Saïgon dans l’Azur – Jérome et Jean Thabaud – Librairie Plon – Juin 1932

A Djask, vous y "récupérez" Wemang un séide prisonnier, de 26 ans laissé à son sort pas ses compagnons.

_________________


Dernière édition par Brett le Lun 15 Jan 2018 - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Kouang-Tchéou-Wan   Lun 23 Oct 2017 - 20:39

Le Kouang-Tchéou-Wan, également orthographié Guangzhou Wan ou Guangzhouwan2est un territoire de 1 300 km2 situé dans l'actuelle Chine, « prêté » par bail à la France en 1898 à la suite du traité de Kouang-Tchéou-Wan. Rattaché administrativement à l'Indochine française, il englobait des territoires situés sur la côte nord-est de la péninsule de Leizhou, à l'ouest du Guangdong, comptant notamment la ville actuelle de Zhanjiang, ainsi que les îles de Donghai et Naozhou.
(merci Wiki)

A Kun Cha, village lacustre Le petit village est réparti entre les habitations flottantes des pécheurs, des demeures sur pilotis et quelques ruelles aux maisons de bois, nos héros rencontrent un vieil homme, Liok Han Tai, maître artisan.
Son histoire :
 D’aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours travaillé les peintures sur bois
et son père avant lui. Il y a une dizaine d’années, alors qu’il terminait la restauration de fresques de bois dans un temple d’Hanoï, il a été guidé par une mystérieuse prédiction provenant des vapeurs d’offrandes faites aux divinités.
Elle lui disait de se mettre en route pour cette petite île et que la dernière tâche de sa vie serait d’y restaurer un très ancien paravent de bois et de toile.
Il se mit en route et découvrit l’ancienne pagode abandonnée. L’édifice abritait le paravent de la prédiction. Elle était donc vraie et il terminerait ses jours à sa restauration.
 Il regroupa des artisans autour de lui, principalement des femmes suffisamment patientes pour réaliser ce genre de travail minutieux. Il se procura divers matériaux auprès d’un négociant d’Hanoï qu’il connaissait bien : un Européen du nom de Marcel Passignat
Le Paravent
C’est une très large fresque de bois et de toile qui occupe tout le fond de la pagode. Elle représente une scène de bataille
faisant s’opposer des légions humaines à des guerriers étranges montés sur des créatures indescriptibles. Au bas de la
composition, le sol est jonché des corps de milliers de soldats. Le coeur de la fresque fait s’aligner des troupes prêtes au dernier sacrifice face à la terrifiante menace. À l’arrière-plan, au milieu des silhouettes noires d’arbres décharnés, d’étranges portes élevées selon une illusion de géométrie vomissent un flot noir de combattants qui n’ont plus rien d’humain.





_________________


Dernière édition par Brett le Dim 14 Jan 2018 - 11:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   Lun 23 Oct 2017 - 20:39

placeholder

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   Lun 23 Oct 2017 - 20:39


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   Lun 23 Oct 2017 - 20:41


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gwetlung
Causeur
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2015

MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   Dim 14 Jan 2018 - 2:08

Un petit résumé de la partie du 12 janvier

La jeune journaliste June Hawkins se retrouve dans la cité des ombres après être partie à la recherche de son grand père disparu. Partie de Hong Kong, elle traverse la Chine sur la piste de son grand-père, jusqu'à ce que des sorciers transporte son esprit dans le monde du rêve.
A travers un dédale de corridor et poursuivie par des goules, elle fini par tomber sur une asiatique et une grande créature horrible (probablement un Yigh) qui dégomme les goules. L'asiatique la cache dans un coin en lui confiant un livre mais après un certain temps June reprends son chemin et se retrouve dans une grande salle où des goules d'ombre jouent à un jeu sur des tables de différentes qualités.
Elle est invité par une ombre à jouer à ce jeu. Elle accepte naïvement de jouer sans poser de questions. Elle apprend vite que c'est sa vie qu'elle joue et sans connaitre le jeu et ses règles, elle fini par perdre et tombe inconsciente, glacée.
Elle se réveille entourée de cadavres dans une pièce sombre où elle passe un temps qui lui semble énorme. Elle fini par se réveiller péniblement face à au visage caucasien. Elle arrive à peine à entrouvrir les lèvres pour attirer son attention. Elle arrive à s'agfriper à cette personne mais se sent tomber entre les cadavres dans l'eau glacée.

Retour sur l'île chinoise
Après avoir convaincu le restaurateur de la fresque de la cacher, celui ci nous emmène dans une petite hutte où se trouve une européenne d'une vingtaine d'année au teint blafard.
L'homme explique qu'ils l'ont trouvé il y a trois jours dans une ruelle mais ils n'ont pas pu beaucoup l'aider, disant qu'elle souffre d'un mal profond.
Le docteur (Charlotte) l'examine mais à première vue elle est morte. En faisant, le bouche elle se sent happée par la fille, tirée sous l'eau. Victor tente de dégager Charlotte mais lui aussi se sent attirer sous l'eau.
Dans son lit d'Hopital Paul se sent lui aussi attirer au fond de son lit et s'enfoncer dans l'eau.
Finalement tout le monde est attiré et se retrouve dans un marais au milieu de la nuit éclairé par une énorme lune. June est là aussi.
Nos chers enquêteurs avancent dans le marais et sont d'abord attaqués par un grand ver (voonith) qui fini par partir. En essayant de rejoindre une barque, ils se rendent comptent qu'elle est occupée par deux goules. Après avoir tirés sur les goules, une tombe à l'eau et se fait attaquer par le ver. Tout le monde fonce vers la barque et se débarrasse de la seconde goule. Après quatre heure de navigation nous arrivons à une berge.
Après réflexion, nous nous rendons compte que nous sommes physiquement dans le monde des rêves et qu'il faut trouver une sortie.
Au lever du jour, on voit très loin une montagne tranchée en deux avec à son sommet une ville. Une autre ville à une cinquantaine de lieux, avec des murailles noires au bord d'un fleuve et la mer de l'autre côté.
La ville sur la montagne est probablement Laelith la ville où se trouve la maison entre les mondes. Nous décidons de nous diriger vers la ville aux remparts noirs qui s'appelle la Cité des Ombres et où June a perdu la vie.
Nous approchons de la cité des ombres qui se trouvent au bord de la mer. Dans le ciel, de grands volatiles tournent. Nous cherchons une entrée. Arrivé à une des entrées composée de trois ponts séparées par des portes faites d'armes utilisées. Plus des artefacts que des portes utilisables. Nous décidons de trouver une autre porte et la nuit tombe, nous sommes intercepter par des Zoog sorte de sanglier rats qui nous échanges le passage dans la ville contre une partie de nos armes, un briquet et le flash de June.
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Laelith   Dim 14 Jan 2018 - 11:04




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Brett
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1147
Date d'inscription : 07/01/2017

MessageSujet: Voonith   Dim 14 Jan 2018 - 11:20


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AdC Across Times 1930/1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
AdC Across Times 1930/1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GQ III] Punta Stilo 1940 Royal Navy vs Supermarina
» L'Amakna Times
» Counter-Attack ! Arras - 21 mai 1940
» vendredi 21/5/10 : répétition pour Montcornet 1940
» Blitzkrieg 1940 le 9 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: