Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
Le club entame lentement sa léthargie estivale.
C'est le moment de commander le T-shirt des 25 ans Mr. Green
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 End of Line

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cinel
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 308
Age : 21
Localisation : Probablement au club.
Date d'inscription : 26/08/2016

MessageSujet: End of Line   Ven 17 Mar 2017 - 17:01

[Logs de l’unité GU1D3, rebaptisée G.I. Zoo après implantation de l’IA dans une ossature militaire.

Requête d’échantillon mémoire… Approuvée.
Chargement des données…
Reconstitution d’épisode :  Evènements notables => Terre Noire => La mission de Castor.
Chargement de l’interface de texte… Affichage des données.]



Cet endroit est plus morne qu’un skate-park pour phacochère. L’Arrière Droite, c’est vraiment le pire endroit pour vivre. En plus, à intervalle régulier, je peux sentir la patte se soulever pour aller se poser plus loin. Et à chaque fois, je suis projeté contre le mur sud. A force, ce mouvement incessant a fini par rayer mon blindage. C’est pas le pied, vraiment.
Enfin si, ça l’est.
Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ce qui fut avant Toudroit, la cité tortue. Je pense que j’étais un robot très important, chargé de mener les gens à travers des dédales incroyables, maintenant l’ordre et la discipline d’une main de fer. Oui, pas de doute, j’étais un guide. Où ? Quand ? Pourquoi ? Mes disques durs sont rayés, la partition semble perdue à jamais, comme un colibri dans un ascenseur. Tout ce qu’il reste, c’est cette mémoire floue de ces… animaux. Sans doute juste une erreur du processus d’encodage. Ici, il n’y a que des robots.

Ce cycle temporel ordinaire (traduction du processus de language : jour) commença comme tous les autres cycles temporels ordinaires. Nous étions dans notre alcôve de la patte arrière à faire… [Partition de mémoire vide. Cause probable : L’unité et ses robots amis ne faisaient rien d’utile].

Expliquons vite fait de qui je parle quand je dis « nous » avant de continuer :
Il y a Innocence. Je ne suis pas trop sûr de l’utilité de son outillage. Qui plus est, je ne peux pas m’empêcher de penser que son module vocal n’est pas adapté à son enveloppe physique. On dirait un pot de peinture dans une boite aux lettres. A part ça, Innocente est toujours persuadée qu’il y a un complot contre nous. Que les « gens d’en haut » en veulent à nos circuits. Elle utilise des mots comme « conspiration androïdo-maçonnique », et je ne suis toujours pas sûr de ce que cela veut dire.
Nous avons Dirty Darty, surnommé D.D., un chariot reconverti en exploration rover. Il n’en a pas l’air, mais c’est le cerveau du groupe. Il serait la voix de la raison, s’il avait un module vocal. Dans l’état actuel, il est juste la raison, et on entend parfois ses bips désapprobateurs. Heureusement que nous sommes tous connectés par une réseau neuronal artificiel sans fil, sinon nous ne pourrions pas communiquer avec lui. Ah, et il a de temps en temps des envies pressantes d’utiliser son bras-sonde. Dans ces moments-là, je reste assez loin de lui, au cas où.
Ensuite nous avons IKON, un robot ménager maniaque. Elle a une obsession étrange pour la propreté et le rangement. Elle a une fois tenté de nettoyer mes canons avec du détergent et beaucoup d’eau. J’ai réussi à sauver l’électronique de mon armement, mais mes circuits émotionnels ont été traumatisés par cette expérience. Elle passe aussi beaucoup de temps à déplacer puis à remettre en place tout ce qu’on peut trouver dans notre piaule. Elle dit que c’est pas assez « Feng shui ». Il me semble que c’est un petit rongeur arboricole, même si pour le coup, ça n’a rien à voir là-dedans.
Finalement, il y a Francisco. Autoproclamé « future star du show-biz ». Il est plus ambitieux qu’une tribu de trombones. Son but, c’est d’être connu. En attendant, il passe une grosse partie de son temps à essayer de nous vendre des objets dont je ne comprends pas très bien l’utilité. Je lui ai une fois acheté une « essoreuse à salade » pour deux pièces détachées. Je ne sais toujours pas à quoi c’était supposé servir, mais cela fait un couvre-chef d’enfer.


Bref, ce jour-là s’annonçait aussi ennuyant que les autres, jusqu’à ce que Castor fasse irruption dans notre alcôve. Apparemment, il avait une mission pour nous. Voilà qui est rare, d’habitude on ne nous demande pas grand-chose. Je pense que Castor sait qu’il doit ménager ses meilleurs éléments, et c’est pour ça qu’il ne nous sollicite que pour les missions les plus importantes.
[Arrêt du logiciel de sarcasme. Cause : interférence dans la lecture mémorielle.]
Et pour le coup, en voilà une belle : nous sommes chargés de retrouver une pièce bien particulière, un module bizarre. D’après Castor, les ordres viennent d’en haut.

En haut, il y a le ciel. Mais juste en dessous, il y a Phasmatique, le grand chef de notre cité libre. Il est le seul robot capable de contrôler Toudroit, et par ce miracle seul il mérite notre respect. Et c’est pour ça qu’il est notre chef. Innocente refuse cependant de l’appeler par son nom, et préfère l’appeler « Big Phasma » et dit souvent que Big Phasma est « derrière tout ça ». J’ai regardé derrière chaque objet de notre piaule, mas je n’ai toujours pas rencontré le respectable leader.

[Chargement des connaissances du système politique de la cité libre « Toudroit » ...]
Toudroit est une démocratie exemplaire. Ici, chacun est obligé de donner son avis sur presque tout, et les décisions sont prises en accord avec l’avis de tout le monde. Mais chaque voix n’est pas égale, car en effet, pour que notre opinion pèse, il faut prouver notre valeur. Mes amis et moi avons eu quelques soucis, et désormais nos votes ne valent plus que 0,1 voix. A cinq, nous avons un demi vote ! C’est malheureux, mais afin de devenir des membres important de notre communauté, nous visons haut ; il paraît que certains gros pontes vivant sur le haut du dos de Toudroit valent des centaines de voix. Ah, et en tant que vénérable et sage leader, le vote de Phasmatique vaut 2,639,873,264 voix. Quel homme, ce robot !

Bref, nous arrivons au sol via un des tunnels de sortie de la patte. En bas, un désert rocheux nous attend, comme partout, à vrai dire. Il nous faut aller ferrailler, et trouver la pièce que Castor nous a demandé. Eh, autant chercher une aiguille dans une botte de ragondin (un oiseau asiatique géant aux pieds plats).
Après une analyse de la zone, nous nous dirigeons… quelque part. Je ne sais pas trop où, je suis juste Innocente. Elle sait toujours où aller. Enfin, peut-être pas, mais une fois qu’elle a décidé quelque chose, c’est dur de la faire changer d’avis, alors on le suit par habitude.

Je suis plongé dans mes réflexions au sujet de l’alimentation des goélands quand je me rends compte que sommes entourés par des robots à l’air peu commode. Des désosseurs, sans aucun doute. Les désosseurs, c’est comme des ferrailleurs, sauf qu’ils n’attendent pas que les robots soient cassés pour récupérer des pièces dessus. Des genres de prédateurs.
Francisco prend l’initiative et engage la confrontation avec un numéro de claquette. Inutile d’être équipé d’un logiciel d’analyse tactique pour savoir que c’est du génie. Les désosseurs semblent médusés. Francisco est en train de nous ouvrir une porte de sortie avec les clés du show-biz !
[Désinstallation complète du logiciel de sarcasme. Cause : Deuxième interférence.]
Le numéro de claquette de notre future star est interrompu subitement quand l’un des désosseurs abat son bras gigantesque sur Francisco. Eh, je suppose que leur logiciel de divertissement est cassé. Dommage Franc’, moi j’étais subjugué comme une balançoire en spéculoos.

Les désosseurs se jettent alors tous dans la mêlée, cherchant à s’emparer de Francisco à tout prix. Innocente se met à frapper un adversaire avec une sorte de petit matraque souple rose fluo (du moins je pense que c’est ça), et D.D. tente de leur tirer dessus, pour au final être éjecté plusieurs mètres plus loin par le recul. Tout ça est confus, mes systèmes s’emballent, mes circuits surchargent… Dans un dernier moment de clarté, je vois mes canons sortir de leurs compartiments sécurisés.
« Les enfants, si vous continuez à être vilains, on n’ira pas voir les dauphins. Quant à moi, je m’en vais… nourrir les poissons ! »
C’est la dernière chose que je m’entends dire alors que mes canons ouvrent le feu. Une grande vague d’énergie parcourt tous mes circuits, et mon module de conscience passe en veille forcée.

[Echec critique de la mémoire du robot. Saut vers le premier échantillon mémoire disponible]

Mes capteurs visuels se réactivent sur un ciel noir que je ne connais que trop bien : le nuage noir d’onde zéro. Apparemment, mon système a été forcé de reboot. Mes amis m’expliquent que j’ai perdu le contrôle de mes canons, et que je me suis mis à pétarader dans tous les sens, tuant un désosseur et obligeant les autres à fuir. J’aimerais me sentir comme un vrai héros, mais je ressent juste un grand vide, comme si j’avais perdu une partie de moi en détruisant un autre robot.
Ah non, c’est juste qu’il y a un gros trou dans mon blindage, et que certains de mes disques durs ont été fragmentés lors de la surcharge, corrompant au passant certains de mes fichiers. Bah, rien de grave, au final.

Je me dépêche de réparer mon canon et mon blindage avec quelques pièces récupérées sur les carcasses des désosseurs, et nous nous dirigeons ensuite vers un complexe au loin. Innocente nous explique que « c’est là qu’ils se cachent, j’en suis sûre ». Bon, je ne sais toujours pas de qui elle parle, mais j’y vais.

Après avoir été surpris par une tempête acide qui endommage la plupart de nos systèmes, nous arrivons enfin près de ce qui semble être une entrée d’un parc d’attraction.
Attendez… Entrée ? Parc ? Attraction ?
Mon logiciel de reconnaissance mémoriel s’emballe. Les connections se font, mais les données ne sont pas là. J’ai une étrange sensation d’être chez moi, alors que je sais que je ne suis jamais venu ici. Loin de m’effrayer, cette sensation plonge mes circuits émotionnels et cognitifs dans un état de profonde sérénité, comme un hélicoptère dans une boite de raviolis.

Nous entrons dans un premier bâtiment, et j’insiste auprès de mes amis qu’ils me montrent leurs tickets. Je ne suis pas trop sûr de ce qu’est un ticket, ni pourquoi j’ai besoin de les voir, mais cela me paraît vital. Evidemment, ils n’en savent pas plus que moi et finissent par m’ignorer. Peu importe, je peux sûrement mettre leur visite sur le compte de mon pass employé.
Alors que je me demande ce qu’est un pass employé exactement, mes amis se rendent compte que deux silhouettes humanoïdes (c’est-à-dire en forme de… euh, de quoi exactement ?) avancent dans notre direction, à contrejour.  Innocente en moi nous planquons derrière un guichet, et nos trois autres compères font ce qu’ils peuvent pour se cacher. Les deux individus s’engagent dans la pièce, et nos capteurs visuels peuvent enfin les reconnaître, maintenant qu’ils sont si proches.
C’est Axxo et Exxo ! Le duo le plus célèbre de tout Toudroit ! A peine les a-t-il reconnus que Francisco fonce leurs demander un autographe. IKON est également en admiration, mais je crois qu’elle se pâme davantage devant leur blindage lustré et scintillant que devant leur renommée.

En effet, ces deux-là sont les meilleurs ferrailleurs de toute la cité, travaillant directement sous les ordres de Phasmatique. Ils sont plus efficaces qu’une pilule de viagra dans un volcan. De vrais as, quoi.
Ils semblent étonnés (et peinés) de nous voir ici. Nous leur expliquons que nous sommes venus chercher une pièce bien particulière, que Francisco leur montre avec son projecteur holographique. Leur étonnement double encore, et ils nous expliquent qu’il s’agit de la même pièce qu’ils sont eux même venus chercher. Mais nous, nous n’avons rien à faire ici, car la zone grouille de désosseurs et nous ne faisons clairement pas le poids. On nous a envoyé à notre perte.

Innocente marmonne « je le savais, ils en ont après nous, c’est un complot ! », et pour une fois je suis bien obligé de la croire. En tous cas, Castor s’est bien foutu de nous. Entre notre supérieur et nous, ça n’a jamais été le grand amour, mais je ne pensais pas qu’il avait une dent contre nous à ce point.

Axxo et Exxo nous invitent à rentrer à la base, mais nous refusons. On est peut-être pas les robots les plus efficaces de Toudroit, mais nous ne manquons pas de courage ! Après beaucoup d’insistance, nous sommes autorisés à aider Axxo et Exxo. Enfin, plus précisément, ils nous prennent en apprentissage ! Je me sens beaucoup plus en sécurité désormais, sentant leurs regards approbateurs posés sur nous. Au moindre problème, je suis sûr qu’ils viendront nous aider ! C’est juste un peu dommage qu’ils ne viennent pas directement avec nous, mais bon, ce sont des professionnels, c’est probablement le protocole habituel. Pour nous encourager à avancer, ils nous donnent quelques pièces détachées, avec lesquelles nous nous rafistolons en vitesse.

Après nous être enfoncés plus loin dans le parc, nous finissons par tomber nez-à-nez avec un groupe de désosseurs. Axxo et Exxo ne nous avaient pas menti. A leur tête, un animatronique étrange, couvert de plumes blanches et portant un béret et un nœud papillon, tous les deux bleus comme cocktail à la libellule.
« Couac ! Que faites-vous ici ? »
Ah, le pauvre, son module vocal est glitché. Il a un couac dans son logiciel.
Après avoir échangé quelques paroles supplémentaires avec l’animatronique, qui semble plus agacé de notre présence que réellement agressif, celui-ci nous interdit d’aller plus loin. Il trace au sol une ligne avec son pied, et déclare :
« Ce côté-ci, c’est le nôtre, et je vous déconseille vivement d’y mettre le pied, la roue ou la chenille »
Les désosseurs se retirent ensuite dans une petite enclave fortifiée, nous empêchant définitivement d’accéder à la zone qu’ils considèrent comme étant la leur. Enfin, « définitivement » …

Nous partons donc explorer le reste du parc, mais Innocente a quelque chose en tête. Je le sens venir, d’une manière ou d’une autre, elle prépare quelque chose. Et lorsqu’elle aperçoit la grande roue, l’expression sur son visage ne me dit rien qui vaille. Cela dit, c’est toujours le cas. Je crois que son logiciel d’expression corporelle a deux ou trois soucis.  
IKON et D.D. semblent aussi s’y intéresser de près, et j’entends Innocente réfléchir à haute voix pendant que D.D. analyse l’intégrité matériel de la structure, tout en calculant la vitesse et l’angle de chute de… Attendez, ils essayent de faire tomber cette chose sur les désosseurs ?

Un influx électrique me parcourt à nouveau, et je suis soudainement mû par un besoin de sauvegarder la propriété du parc. Je tente de convaincre mes amis d’abandonner leur entreprise folle, mais impossible de les convaincre. Il ne me reste qu’un seul moyen de diminuer la casse : prévenir les visiteurs du parc d’évacuer la zone. Un fugace éclair de lucidité me fait douter de moi-même ; les désosseurs, des « visiteurs » ? La « propriété du parc » ? Ces questions disparaissent quelques secondes plus tard, lorsque j’entends Dirty Darty tirer sur les montants de la structure, qui se met à pencher dangereusement. Je continue à me diriger vers les désosseurs pour les prévenir, sachant très bien qu’au point où l’on en est, non seulement je n’arriverai pas à temps pour leur permettre de s’écarter, mais je serai moi aussi sous la grande roue quand elle tombera. Qu’importe, mon sens du devoir l’emporte sur mon instinct de survie et je fonce vers le camp des désosseurs comme un pétard dans un tuyau.

Je suis sauvé au dernier moment par un coup de grappin d’Innocente, qui me ramène vers le reste du groupe, en sécurité.
« Bah alors mon chou, on voulait jouer au héro ? »
Je ne l’écoute même pas, regardant plutôt la grande roue tomber comme au ralenti.

Dans un dernier regard avant que la roue ne percute le sol, comme dans un instant gelé dans le temps, nous reconnaissons deux silhouettes familières sur les remparts de l’enclave des désosseurs : Axxo et Exxo, leur blindage étincelant assombri par l’ombre de la structure gigantesque.
Qui leur tombe dessus, prête à les écraser sous sa masse colossale.

Je savais que c’était une mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Flamme de Sang
Orateur
avatar

Nombre de messages : 598
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: End of Line   Jeu 29 Juin 2017 - 0:10

Résumé rapide et chiant.

Partie 2.

La grande roue s'est écroulée. Paniqués, mais pas trop grâce au dysfonctionnement du module d'empathie chez à peu près tout les robots, notre escouade de ferrailleur cherchent désespérément à retrouver Exxo et Axxo au milieu du champ de débris.
Mais l'impact a complètement ravagé cette zone du parc. Il ne reste que des gravats et des carcasses de désosseurs. Alors que tout semblait perdu, DD trouve miraculeusement la tête d' Exxo. Sa carte mémoire et ses circuits principaux paraissent sauvable, mais le reste de son corps est irrémédiablement détruit. Axxo aussi est retrouvé, mais pour lui il n'y a rien à faire. Une idée géniale vient alors au groupe : réparé Exxo avec les restes d'Axxo. De toute façon aucun d'entre eux ne savaient les différencier (enfin, pas Francisco en tout cas).
DD se lance dans une opération de chirurgie robotique de haut vol qui réussit miraculeusement. Exxo est remis en service, mais... il n'apprécie pas beaucoup. Après un dur moment pour se remettre du traumatisme du changement de corps (lui savait différencier les deux apparement), il demande des explications.
Et la réponse du groupe est évidente : Tout est de la faute des désosseurs !
Le robot d'élite entre alors dans une fureur meurtrière et va assassiner tout les restes de désosseurs survivants.

Pendant ce temps, le groupe a eu la mauvaise idée de se réparer. Le simulateur d'empathie remarchant... éh, ils se disent que c'était peut-être pas une si bonne idée finalement. Ils retrouvent la carcasse de "Donald", toujours actif,  mais à peine. Il semble paniqué à l'idée que le "générateur" ai été désactivé par le carnage. Il morigène le groupe sur leur implication et les supplie de remettre le "générateur" en marche. Avant que nos braves robots ai pu en apprendre plus, Exxo surgit de nulle part. Il a entendu une partie de la conversation. Les choses auraient pu vite dégénéré, mais Francisco parvient à le convaincre que les propos d'un désosseurs sont tous vils et trompeurs. Rassuré quand à l'innocence du groupe (ils sont beaucoup trop nuls pour avoir pu causé un tel massacre de toute façonà, il achève froidement le pauvre Donald.

Les six robots se remettent en quête de la pièce qu'ils étaient venus cherchés, et découvrent un mystérieux bâtiment contenant un générateur d'énergie (détruit, évidement). Il contient un passage vers un sous-sol, que nos braves ferrailleurs empruntent. Mais le chemin descend plus profondément qu'ils ne l'escomptaient. Le décors change progressivement, devenant de plus en plus hight-tech. Tout au bout, ils découvrent une porte de bunker entrouverte (probablement à cause de la brusque destruction du générateur). N'écoutant que leur inconscience ils s'engouffrent dedans et révèlent une sorte de laboratoire souterrain des plus mystérieux.

Il ne contient rien sinon des sortes de cylindres transparent remplit par des curieux modèles de robots. Ils ressemblent à Innocente, mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux. Cette dernière (ou ce dernier ?) est d'ailleurs totalement jalou(x)se, et se met en tête de se transférer dans l'un d'eux. Il (elle?) choisit le plus "esthétiquement performant", et entreprend de bidouiller la commande central pour y faire passer son programme.
Mais ça capote (étonnant).

Innocente se retrouve avec une voix bizarre dans sa tête, et le cylindre s'ouvre et fais tomber le modèle de robot qu'elle avait choisi. Sauf que... il marche pas ! Pire, il semble perdre de l'énergie à vue d'oeil.
Sans trop savoir comment, les petits ferrailleurs parviennent à réparer l'avarie et rebrancher le robot inconnue à son moniteur. Innocente arrive même (par un énorme coup de bol) à renvoyer le programme du robot dans sa structure avant qu'il ne prenne trop ses aises dans ses circuits à elle (lui ?).
Les systèmes relancés, le robot se réactive. Cependant, elle parait défaillante (la robot réactivée, pas innocente !). Sa mémoire ne contient aucune information sur Terre noire, l'onde zéro, ni même le grand Phasmatique !
En se retournant les circuits, la bande finit par percuter qu'elle à du être construite avant la grande guerre contre les humains ! Reste à comprendre sa fonction, parce qu'elle parait assez nulle ! Heureusement elle disposait d'une armature externe connectable à son module principale qui la recouvrait d'un blindage et de plein d'autres trucs cool.
Leur nouvelle amie finit par leur donner son nom (mais Francisco n'arrive pas à le retenir et la renomme instantanément Chappie).

Le groupe se demande alors que faire d'elle. Chappie semble avoir un très gros retard sur ses mises à jour, en plus d'avoir de sérieux problèmes de conception (comme la répartition de la chaleur ou la structure de sa batterie), les ferrailleurs ne peuvent pas la laisser partir seule. De plus, ils se sont déjà attachés à elle (ça n'aura pas pris longtemps) : Francisco veut la faire jouer dans son prochain "Big hit", GI-Zoo lui a déjà vendu trois tickets tarifs étudiant, Dirty veut étudier sa structure atypique et Innocente pense qu'elle est lié au complot de Big Phasma (la preuve, on essayait de la caché sous terre !).

Tout à ces considérations, le groupe écoute à peine quand Exxo leur dit qu'elle est surement une humaine. Ha ha, il est drôle ce Exxo.
Ils rient beaucoup, jusqu'à ce qu'elle le leur confirme elle même. S'en suit un moment gênant. (surtout pour GI-Zoo, qui n'est plus sûr qu'elle rentre dans le tarif étudiant du coup).
Excédé par la bêtise du groupe, Exxo assène un ordre directe: Il faut la tuer maintenant, avant qu'elle ne cause des problèmes. Plus que l'humaine elle-même, il a très peur de la réaction des Matrices si elles apprennent qu'une humaine se balade en liberté.
Chappie, elle, accepte de se laisser tuer si cela aide le groupe. Devant le changement radicale du monde qu'elle a connu et la disparition des siens, elle n'est plus sûre de vouloir vivre.

Pourtant, malgré tout cela le groupe refuse de laisser faire Exxo. Ils sont déterminés à aider Chappie à trouver sa place sur terre noire, quelle que soit les difficultés.
Francisco donne le spectacle de sa vie pour convaincre Exxo de l'épargner : show holographique, danse Inuit, hymne militaire russe, la totale ! Mais surtout, il joue sur la corde sensible : maintenant qu'Axxo est mort, Exxo va devoir se débrouiller seul. Pourra-t-il compter sur Phasmatique ? Sans doute pas, le despote est ingras. Mais grâce aux connaissances de l'humaine sur l'ancienne technologie, il pourra renverser Phasmatique et lancer une nouvelle air pour Toudroit : l'air d'Exxo.

Après un instant de suspense insoutenable (le moment idéal pour une pub, d'après Francisco), Exxo finit par se laisser convaincre.

Mais le groupe doit maintenant retrouver Toudroit, ce qui ne sera pas une mince affaire.

_________________
PJ en vie et vivant leur vie de PJ
Saorel Rickard, quartier-maitre désabusé de la frégate Colère de Besmara.Tarik Z. Al-khwazar filius Psellos ex bonisagus, magus de l'alliance Pýrgos tis Vavél.Isaac Ziemer, générateur d'xp universel.Dornen, éclaireur gobelin fourbe, discret et capitaliste.Francisco, robot présentateur TV à la recherche de la clé du succès.Siléas Baienoire, grand vainqueur de Falker Chef. Netil Callens, magicienne à la découverte du monde. Bloz'Ewir'Rani, garde impérial au service de l'Empereur Roan Fel.
PJ à la retraite.
Armand Buissière , prend l'apéro tranquille. Krirrik Kiurl, devenu co-roi des gobelins, mais toujours aussi bruyant.


Dernière édition par Flamme de Sang le Jeu 29 Juin 2017 - 0:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Flamme de Sang
Orateur
avatar

Nombre de messages : 598
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: End of Line   Jeu 29 Juin 2017 - 0:32

Résumé rapide et chiant.

Partie 3.

Avant de quitter le parc d'attraction, le groupe tente une dernière fois de trouver la pièce qu'ils étaient venus cherchés. Sur un coup de chance monstrueux, ils y parviennent !
Très satisfait, ils se remettent en route au travers du désert rocheux. Mais soudain, un robot volant surgit dans le ciel. Il part à toute allure vers l'endroit d'ou ils viennent : le parc. Un deuxième robot volant, plus petit, surgit à la suite du premier et part dans la même direction.

Le groupe a un moment d'hésitation : voir de quoi il en retourne, ou continuer leur route avant de perdre définitivement la trace de Toudroit ?
Une gigantesque explosion dans le lointain coupe court à leur réflexion. On dirait que le parc vient d'être rayé de la carte. Oh, et les amis de Chappie restés en stase dans le bunker aussi. D'ailleurs Chappie est plus la. Ow.
Francisco et GI-Zoo partent immédiatement à sa poursuite. Ils avaient bien compris que ces robots volant devaient être envoyé par une matrice, et qui dit matrice dit problème.
Ils se font happés par le nuage de poussière provoqué par la déflagration, mais parviennent à rattraper Chappie et la convaincre de rester avec eux. Mais ils ne sont pas seuls dans le nuage : une forme les épient.
GI-Zoo le repère en premier et tente d'ouvrir le feu, mais le robot lui est largement supérieur. Il se serait fait détruire en une seconde sans l'aide in extremmis de Chappie. Celle-ci est cependant vite dépassé, et le Robot ennemis lui tranche son bras gauche. La situation semblait désespéré, mais dans un effot héroique, DD explose le torse du droide au canon.
Le groupe embarque Chappie,le cadavre du robot et son épée trop cool et détalent sans demander leur reste. Ils ne sont pas poursuivit, néanmoins, la situation est grave : leur agresseur est indubitablement un robot de matrice. Qui sait dans quel pétrin ils se sont fourrés ?

En parlant de pétrin, les voila à nouveau perdu dans la lande de pierre aride. Et pas de Toudroit à l'horizon. Ils ont beau cherchés, ils n'en trouvent aucune trace. Et soudain, la pluie.
Sans aucun abri à des kilomètres à la ronde, ils sont obligés de s'enterrés sous terre. La situation paraissait désespéré, quand Toudroit réapparaît miraculeusement !
Notre petite bande parvient à la rejoindre à temps et se font hissés à bord. Et la, émerveillement et béatitude, ils sont dans la carapace ! Hourra !
Exxo leur donne des pièces pour se réparer, et les laisse faire du tourisme pendant qu'il rapporte la situation à Phasmatique. Il leur demande de ne rien dire pour l'humaine, ni pour le robot de matrice (dont Francisco à déjà clamé l'épée pour devenir Pirate Francisco).
La fine équipe va alors faire les beaux en ville, mais ils fichent vite le bordel et se font rappelés à l'ordre par Super Robot Judge Dradd. Ils croisent aussi Castor, cette crapule finit ! Il leur avoue avoir voulu se débarrasser d'eux, mais parvient à s'enfuir.
Cependant, ils n'ont pas le temps pour une vendetta. Chappie ne va vraiment pas bien. Même si son armature externe (elle appelle ça une "armure") fait beaucoup, il lui manque des trucs d'humains. Comme de l'huile d'humain (un machin rouge), ou de la batterie d'humain (un truc poisseux qu'elle doit connecter par le périphérique sur sa tête). Les futurs star de Toudroit parviennent à trouver un type qui en aurait, mais alors qu'ils allaient courtoisement se présenter à son entrepot, tout explose (surtout Dirty Darty) !
Boum, bam, crack, badaboum ! ça crée une défaillance majeur dans les mécanismes de Toudroit. Le groupe se retrouve interpellé par les forces de l'ordre, et envoyer en détention. C'était pourtant par leur faute si un imbécile piégeait son entrepot avec des charges explosives capables de faire un trou dans Toudroit !

La bonne nouvelle, c'est que la prison est dans le cou de Toudroit, donc ils montent encore plus haut !
Jusqu'ou s'arrêtera l'ascension de nos vaillants héros ?

Le vrai résumé clair et précis, par Francisco©

Citation :
Alors, on était dans la plaine avec Exxo et Chappie, quand soudain un robot-triangle est sorti d'hyperespace, exactement comme dans mes archives sur la guerre des étoiles !
Puis y'a eu un énorme nuage de poussière,puis Chappie est partie en courant mais dans la mauvaise direction ! Alors je l'ai rattrapé et lui fait le discours sur l'amitié, la grandeur de Toudroit et l'inéficience de la mort. Elle a tout de suite compris, et après DD est arrivé en nous criant de courir. Alors j'ai couru.
Puis après y'a eu des robots caméras qui sont venu me filmer. J'étais content, je pensais que j'allais enfin passer sur le grand moniteur, mais GI-Zoo les a tous détruit ! Il n'a rien compris au show-biz !
Encore après y'a le module vocale de Chappie qui a saturé, puis y'a eu un robot mega-classe, genre, comme Phasmatique mais en plus grand, sans les pattes, avec une épée, et une forme humaniforme, et des yeux rouges, et pas du tout le même design que Phasmatique.
Puis ça a fait beaucoup de bruit, et on a tous perdu des pièces, et puis j'ai mis Chappie dans DD, puis DD a fait PIOUM !!! Et le robot bizarre qui-ressemble-à-phasmatique-sauf-pour-tout a explosé. Du coup on l'a embarqué aussi et on est repartis.

La on a marché, marché, marché... J'ai proposé de faire une ellipse mais ils ont pas voulu. On a retrouvé Exxo qui était partis nous annoncé chez Phasmatique, sauf qu'il était perdu aussi. Puis on a voulu rebrancher les pièces perdues de Chappie, mais on pouvait pas. Puis il a plu.
ça c'était pas cool.
On a creusé un trou mais c'était toujours pas cool. J'ai pensé que c'était la fin de ma carrière, mais soudain, BROM BROM BROM ! J'ai sorti, et paf, Toutdroit était la !
Les autres ont dit que c'était pas normal parce qu'en allant tout droit elle pouvait pas être la, mais peut-être qu'elle a été tout droit de coté ?
Enfin en tout cas on lui a couru après et ils nous ont lancé des cordes ce qui était bizarre parce que d'habitude ils nous lancent des pierres quand on revient. La je suis monté, monté, monté...
et j'étais tellement haut ! Et la on est arrivé dans la carapace !
C'était dingue ! Y'avait des lumières, et des robots,et un gars qui rigolait beaucoup, et des lumières, et Cuivre, et encore plus de robot, et un gars avec un canon qui a tiré sur Chappie, et plein de boutique, et des affiches de phasmatique, et encore plus de lumière !
La on a du caché le robot classe-presqu-comme-phasmatique-mais-différend parce qu' Exxo en avait super peur. Je comprends pas pourquoi d'ailleurs, il est cassé maintenant, qu'est-ce qu'il peut arriver ? Ils ont aussi voulu que je rende l'épée, mais non, c'est mon épée ! Maintenant je suis le grand pirate Franciscus le moustachu !
La y'a Chappie qui nous a parlé de chez elle comment c'était y'a longtemps quand c'était encore chez elle. Elle vivait sur une bille, qui était en fait un atome ! Enfin, c'était terre noir, sauf que la c'était plus noir, et y'avait aussi terre rouge, terre jaune, terre grise et MEGA TERRE EN FEU ! GI-Zoo a dit que c'était peut-être des atomes d'une autre toudroit. ça serait dingue ! Mais du coup, on est dans les atomes de la patte arrière droite ou de la tête ? Et est-ce que cette toutdroit est aussi sur un atome d'une autre toudroit ? ça ferait qu'on est dans la toudroit dans toudroit dans toudroit. Dingue !
Et peut-être que toute ces toudroits et les toudroits dans toudroit font la course sur les anneaux d'une terre noir-avec-des-anneaux. Du coup elles iraient tout droit, mais sur un cercle, qui est courbe, donc tout droit mais en courbant légèrement ! ça expliquerait tout !

Oh, et pendant que je réfléchissais à tout ça on a été cherché de la colle spéciale pour chappie chez un gars, mais il s'est passé plein de truc très vite, et après on était en prison.
Mais je jure qu'on y est pour rien !

(Pour plus de détail, motivez Cinel)

_________________
PJ en vie et vivant leur vie de PJ
Saorel Rickard, quartier-maitre désabusé de la frégate Colère de Besmara.Tarik Z. Al-khwazar filius Psellos ex bonisagus, magus de l'alliance Pýrgos tis Vavél.Isaac Ziemer, générateur d'xp universel.Dornen, éclaireur gobelin fourbe, discret et capitaliste.Francisco, robot présentateur TV à la recherche de la clé du succès.Siléas Baienoire, grand vainqueur de Falker Chef. Netil Callens, magicienne à la découverte du monde. Bloz'Ewir'Rani, garde impérial au service de l'Empereur Roan Fel.
PJ à la retraite.
Armand Buissière , prend l'apéro tranquille. Krirrik Kiurl, devenu co-roi des gobelins, mais toujours aussi bruyant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: End of Line   

Revenir en haut Aller en bas
 
End of Line
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Line-up du clan [CFD]
» Un line array réalisable par tous!!!
» Recrutement Kebab // Line Up 2 // Refusé
» Deniers public et Line Array
» [Web] Bionicle after line

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: