Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
Le club entame lentement sa léthargie estivale.
C'est le moment de commander le T-shirt des 25 ans Mr. Green
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 [WJDR] Oeil de la forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 23 Mai 2016 - 11:52

Tentative de résumé de la partie de hier. Je m’excuse d’avance pour les oublis éventuels car la feuille est restée avec le perso. Pour les 10 parties d’avant, plaigniez vous chez Tim ^^

Talabheim , ville sise au centre de l’énorme cratère, accueille le groupe de héros que nous sommes à l’heure actuelle. Moi, Garrick, avait pensé qu’à peine arrivé et la statue rendue au temple, nous serions repartis… Mais c’était sans compter les tonnes de soucis du temple et de la Grande Prêtresse Lisbeth ! Nous nous vîmes confié de retrouver une de ses servantes, Nelly, qui s’occupe du Suif et qui est portée disparue. Du moins c’est ce que je me souviens en me réveillant ce matin ? Ou plutôt ce midi ? Quelle gueule de bois…. Et quelle odeur ! Le nain s’est-il fait dessus ? Non… Je le vois à la fenêtre…

« Gottri ! Mais qu’est-… »

Le nain se met à se bidonner et à me rappeler la veille et la murge à la pinte naine… Tentative désespérée pour oublier les déboires dans le Suif dû à notre mercenaire Orik…

« Maitre nain, il nous faut retourner au Suif ! Veerl et Garlord… »

« Ouais ouais… Mange d’abord, lave-toi ensuite puis on en reparle ! »

C’est à grand peine que j’avalai un repas peu ragoutant (du pain un peu rassis, un lait au miel un peu caillé, et une peinte qui faillit me faire revomir le peu de nourriture ingurgitée… S’en suivi un bain béni par Taal lui-même ! Dieu seul sait comment cette odeur a pu disparaitre…
Nous quittâmes cette auberge de la Trouée des Guildes pour retourner au Suif. Le mal de crâne resterait probablement une grosse partie de la journée et je devrai m’en accommoder… Je fis attention, en passant par la place des Boucliers, à regarder si notre guide de la veille était présent. Heureusement non…

Gottri et moi nous nous perdîmes quelque peu, vagabondant pendant une heure et passant par une rue immonde ou se mêlait odeur fétide de poisson frais ( ?) et frit… Quand nous arrivâmes au dispensaire, la prêtresse avait l’air exténuée… Nous nous proposâmes pour chercher de l’eau contre le renseignement sur nos amis :

« Ai vu la femme ce matin, bien plus tôt que vous, sais pas ou elle est maintenant ! Quand à l’autre, que je ne le vois plus ! »

Bon, on sait déjà que Veerl va bien, quant à Orik, il serait se débrouiller… Je fis signe à un petit moineau du Suif, nommé Souriceau, afin qu’il trouve Garlord pour nous. En cherchant l’eau, on rencontra Veerl qui revenait de la maison de l’homme tabassé hier.

« Veerl ! Taal me garde tu vas bien ! »

« Certes… J’ai des infos, la prêtresse, après avoir accouché la femme, a été appelé par un enfant à la Sourisière, un éboulement… »

Bien, cette enquête avance petit à petit, malgré mes doutes… Nous nous dirigeâmes donc vers le mur de roche troué de toute part que l’on nomme Souricière.

« Ma foi, c’est quelque chose » dis-je en arrivant au pied.

Les tunneliers et habitants de la zone me nieraient totalement alors que j’essayais de les interpeler. Le nain eu plus de chance et nous nous retrouvâmes dans le QG des Gardes des Tunnels. Après discussion, ceux-ci nous annonceraient qu’aucun éboulement avait eu lieu il y a 2 jours. De plus, entrer dans ce labyrinthe n’était pas envisageable pour eux, et je fus du même avis.

En sortant, nous retrouvâmes Garlord, arrivant avec Souriceau. Utile ces petits moineaux quand même ! Nous profitâmes de l’info glanée pour renvoyé Souriceau en mission : trouver l’enfant ayant été cherché Nelly il y a 2 jours.

« Nan ‘sieur ! Moua j’donne pô les miens, z’êtes dingo ! »

Après un petit discours emballant les choses (« imagine, Souriceau, héro du temple, tu sortirais du Suif et tu serais riche des plusieurs couronnes »), celui-ci changea d’avis et je lui laissai jusqu’à la fin du jour pour nous revenir !

De son côté, Garlord nous annonça qu’il avait passé le nuit en galante compagnie et qu’il attendait un moineau également. Celui-ci arriva un peu après et annonça qu’il avait une info « au top du top ». Un usurier du Geltwold nommé Kalbas avait reçu hier un médaillon du Temple de Shallya, probablement celui de Nelly.

« Cette information n’augure rien de bon pour cette femme » annonçai-je.

Souriceau revint rapidement, l’air troublé. Il annonça, non sans mal, que l’enfant ayant attiré la prêtresse se nommait « Gross’Bouf » et que celui-ci était porté disparu depuis hier…

« Surement à cause de nous, annonçai Veerl. Notre enquête doit faire bouger les coupables… »

« Ne trainons pas pour aller chez Kalbas » parla Garlord.

Nous nous rendîmes chez ce brave homme, dans son établissement. Nous fûmes accueillis par 2 gardes. Je fis un signe discret au nain et celui-ci resta à l’arrière, afin de les empêcher d’agir.

« Quelqu’un ? » criai-je.

Un homme à la mine patibulaire arrive en clopinant.

« Achat ou vente ? » cracha-t-il.

« Achat, vu le médaillon que vous exposez ! annonçai-je. Il est rare de voir un médaillon de Shallya en vente, j’en cherche un de puis longtemps »

Devant le malaise naissant du prêteur, je continuai ma verve :

« A vrai dire, celui-ci nous intéresse, puisqu’il s’agit de celui de la prêtresse disparue que nous recherchons, mandaté par son temple ! »

Les gardes se mirent à avancer et le nain Gottri sortit les armes. D’âpres négociations s'en suivirent, ou je fus contraint de menacer légèrement le prêteur à l’aide d’une flèche. Nous récupérâmes le médaillon (contre 8 couronnes quand même…) ainsi que l’info du receleur, un certain Nostril, joueur invétéré du « Puits Sans Fond ». Notre groupe prit sur lui d’aller au Temple annoncer l’avancée de l’enquête à la Grande Prêtresse.

Celle-ci, fortement occupée, prit quand même le temps de nous remercier d’avoir ramené le collier.

« Au plus on en fait, au plus elle nous sera redevable » pensai-je dans ma tête.

L’heure était venue pour ce fameux Nostril de nous révéler ses petits secrets. Nous nous rendîmes donc encore une fois au Suif, vers cette auberge servant de tripot. Le lieu, comme je le pensai, fut loin d’être accueillant. A la porte, 2 videurs patibulaires et un molosse aussi gros qu’un petit poney…

« Armes au vestiaire ! » nous injectèrent-ils…

« Hum, voilà qui va plaire à Gottri… »

Le nain campa sur ses deux jambes d’un air de défi ! Hors de question pour lui de laisser ses armes à des pécores de leur trempe. Je profitai de la situation pour lui laisser mes armes et pour rentrer à la suite de Veerl et de Garlord.

« Pas de bêtises, maitre nain… »

Un grognement que j’interprétai comme un accord (grand mal m’en pris…) me rassura quelque peu. L’intérieur était bondé, sentait horriblement mauvais (mélange de sueur, d’urine, de bière chaude et de tabac) et était bruyant au possible. Des tables d’osselets, de cartes et de dés étaient bondées. Un barde au crincrin aussi accordé que la voix du nain le lendemain d’une cuite sans la douche me broyait littéralement les tympans. Je m’avançai vers le comptoir pendant que mes compères laissaient trainer leur oreille.

« Patron, connaissez-vous Nostril ? » essayai-je.

« Buvez quoi vous ! » hurla-t-il.

« Je consommerai quand j’aurai trouve Nostril » rétorquai-je.

« Allez au diable, brogne merde » me lança-t-il en s’éloignant…

« Charmant, au moins je sais à quoi m’en tenir… »

Je pris sur moi et alla observer les joueurs en manque de veine. Après tout, si ce Nostril était un gros joueur, il devait surement perdre souvent pour aller vendre des babioles au prêteur. Je remarquai un homme très tendu à une table d’osselet. Je m’approchai rapidement et sans crier gare lui cria dans l’oreille « NOSTRIL ? ». Il sursauta au moment ou il devait rattraper ses osselets, ce qui fit rire la tablée. Voyant son air dubitatif, j’en conclus qu’il ne s’agissait pas de notre homme.

Je jetai un coup d’œil à mes compères, écoutant les conversations. J’entendis un bruit venant du vestiaire mais un homme m’accosta. Le genre dandy faussement riche et voulant le faire paraitre. Son haleine, bien que cachée par une odeur d’épices, ne pouvait pas cacher des probables dents gâtées…

« Vous cherchez Nostril ? Savez-vous que ce genre d’informations peut s’obtenir plus facilement qu’en faisant sursauter chaque homme ici présent »

« Possible, mais cette technique me coute moins cher que la votre ! »

« Il est aussi possible qu’il apprenne qu’on le cherche avant que vous le trouviez ? » essaya-t-il.

« Il est aussi possible que vous soyez mort avant de pouvoir y arriver » lui souriai-je.

Il s’en alla vers le patron sous mon regard. A messe basse, ils me regardèrent d’un air mauvais. Je leur fait un petit salut chaleureux. C’est à ce moment que je vis Garlord me faire un signe. Il pointa son nez et une table.

« Sacré magicien, il est pas doué pour grand-chose mais il se débrouille bien quand il n’y a pas de combat ! » me murmurai-je.

Je vis à la table un homme trapu avec le nez totalement dévié, résultat de nombreux combats et d’une dette de jeux non honorée. Sa situation n’était guère glorieuse et je profitai donc du moment pour essayer une idée.

« Monsieur Nostril, je suis envoyé par Maître Kalbas, il y a un soucis avec l’objet que vous lui avez apporté hier »

L’homme me regarda d’un air bizarre :

« De quoi tu parles toi ? »

« Je ne voudrais pas discuter ici mais il s’agit d’un soucis financier… » essayai-je.

« Z’êtes nouveau ? » me demanda-t-il

Je fis semblant de m’impatienter et je réussis à bluffer

« Si vous ne voulez pas me suivre, j’en aviserai Maitre kalbas. Il sera surement mécontent car l’affaire est urgente… »

« Bon bon, je vous suis mais c’est juste que je suis en veine là… » déclara-t-il avant que la table ne se mette à rire de lui.

Je regardai Garlord et lui fit signe de sortir avant, ce qu’il comprit en emportant Veerl avec lui.

« Bien écoutez, finissez rapidement, je vous attendrai dehors »

En sortant, je vis le chaos du vestiaire et de l’entrée… Cadavre sanglant et 4 hommes en train de maudire un nain fou… Je profitai de l’ambiance pour voler une épée car le nain était parti et mes armes avec lui…

« Qu’a donc fait le nain ? » demandai-je aux autres en sortant.

« Aucune idée… mais il y a déjà un cadavre » soupira Garlord.

« Tenez-vous prêt pour Nostril » déclarai-je.

Celui-ci sortit peu après, découvrant le carnage et m’interrogeant du regard. Je haussai les épaules et commençai à me diriger vers la rue.

« Z’allez me dire ce qu’il veut le Kalbas sinon ? »

« Et bien, il semblerait qu’il ai mal jugé la valeur du médaillon, il vous doit encore de l’argent » tentai-je

L’homme, tellement cupide et idiot se vit totalement ravi. Cependant, vivre dans le Suif aiguise les sens et il remarqua les 2 personnes derrière.

« Et ! Vous les connaissez eux ? » demanda-t-il méfiant ?

Je fis volte face et fit semblant d’être étonné et je fis celui qui se faisant avoir ! Je dégainai l’épée en accusant Nostril de vouloir m’avoir ! Celui-ci n’y compris rien et voulu s’en fuir. Garlord courant plus vite que lui, l’endormit le temps qu’on puisse l’interroger. Je lui mis l’épée sous la gorge et on l’interrogea. De but en blanc, sans détours en lui faisant comprendre qu’il mourrait sans aucune pitié.

« Suis mort de toute façon donc te gène pas ! » déclara-t-il. Il ne fut sauvé que par un réflexe fulgurant de Garlord qui me poussa au moment ou j’allai lui trancher la gorge !

« Que fais-tu andouille ! » me dit-il sous cape !

Il s’approcha de Nostril et le soigna en lui faisant peur avec sa magie. Celui-ci prit peur et déballa son sac. Nelly avait été enlevé par un groupe dirigé par « Gorg et Snork ». Des brutes brutales brutalisant même les racailles du Suif… habitant un quartier isolé près de la Souricière. Il annonça également qu’ils agissaient sous le chef d’un commanditaire et que le gosse disparu était probablement de leur fait. J’interrogeai mes amis quant au fait de l’achever. Si Gardlord se retourna et ne fit rien pour m’en empêcher, Veerl ne fut pas si compréhensive. Elle voulut l’épargner et réussi à me convaincre (en me poussant avant que je ne l’égorge).

« Tu regretteras ton geste Veerl, cet homme ne peut rien faire d’autres que tricher et faire du mal, tu vivras avec ça toute ta vie » lui jetai-je avant de rejoindre Garlord.

Nous nous redirigeâmes vers le tripot ou le molosse, salement amoché était de retour.

« Bon, que fait-on pour Got.. » commençai-je

C’est à ce moment que déboula Gottri ! Couvert de sang et en mauvais état, il se rua tel un forcené et assena un violent coup de marteau sur le chien, le tuant sur le coup ! D’un rire fou, il repartit vers une ruelle, laissant les hommes présents interdits ! L’un d’eux repris ses esprits avant les autres et lança une hachette qui toucha Gottri au bras, le forçant à lâcha son arme.

« PESTE soit ce nain ! » grogna Garlord.

En voyant le videur aller chercher le marteau en annonçant qu’il mettrait la tête du nain à prix, nous décidâmes de rentrer à l’auberge… Sur le chemin, Gottri nous retrouva, suppliant le groupe de retourner chercher son marteau. Voyant l’état pitoyable de celui-ci, nous dûmes le convaincre à 3 qu’il n’était pas l’heure d’aller chercher son arme. Le nain, de mauvaise composition, refusa de me rendre mon épée, prétextant un chantage.
A l’auberge, nous retrouvâmes Orik en train de manger tranquillement ses saucisses. Le groupe lui expliqua la situation et le lendemain, nous décidâmes d’aller voir ce Grog ou ce Snork.

« GOTTRI ! tu dois aller au temple te faire soigner idiot de nain ! »

« MON MARTEAU ! »

« Ne fait pas l’imbécile, tu tiens à peine debout et ton bras pendouille ! VA AU TEMPLE »

Après moultes négociations, celui-ci céda et consentit à se faire soigner. Il s’approcha de moi, m’implorant de récupérer son arme en me rendant la mienne.  

Nous allâmes donc au Suif. Notre groupe prit sur lui d’engager 3 Boucliers, n’oubliant pas de négocier les prix des lames. Après une petite promenade, nous arrivâmes en vue d’une bâtisse fort bien entretenue au milieu de ruines.

« C’est là, je vais jeter un œil » dit Garlord.

Il repéra une sentinelle sur le toit, fort bien caché. Après nous en avoir fait part, Orik prit son arbalète et tira sur lui. Il réussit à le toucher et celui-ci réagit en se relevant de surprise. Il eu le temps de prendre son souffle avant de recevoir une de mes flèches juste sous la gorge, le tuant sur le coup et le faisant basculer vers l’arrière.

« Bon, on fonce ! » déclara Veerl en se lançant.

La porte posa de réels soucis. Lourde et de bonne facture, celle-ci refusa de s’ouvrir avant un long moment. Ce qui permit aux ennemis de nous blesser quelque peu en tirant du 1er étage. Nous réussîmes à en abattre 1 et à blesser le 2eme avant qu’un frondeur ne s’amuse à nous viser par les fenêtres du rez-de chaussée.

Après d’âpres efforts, la porte céda à moitié. J’en profitai pour toucher une ombre tapie derrière une table. Un Bouclier se prit une bille en plein plexus et tomba le souffle court. Orik finit de défoncer la porte, libérant la voie. D’une flèche bien placée dans l’œil, je tuai l’halfelin frondeur. Veerl s’attaqua à l’archer et le reste de la troupe se rua pour se battre au corps à corps.

Dans un grondement sourd, nous vîmes débarquer  un ogre portant une masse et une prothèse de bras taillée en épée ! Veerl fut décontenancée de voir pareil monstre mais le reste de la troupe, peut être plus aguerrie, ne s’en formalisa pas outre mesure. Un nain armé d’un pistolet sécha radicalement un Bouclier et rentra dans la mêlée ! L’ogre fut ma cible par excellence, ainsi que celle de Veerl. Constellé de flèches, celui-ci enragea et se retourna, permettant à Orik de l’éborgner avec sa lance. Un Bouclier lui arracha une oreille me laissant l’ouverture pour une flèche meurtrière au niveau de sa colonne. Il tomba à la renverse dans l’âtre. Le combat d’à côté tournait en notre faveur ! Si le nain avait mis hors combat un Bouclier, notre groupe avait tué 2 autres brigands, laissant ce nain fort dépourvu. Il essaya de s’en fuir par une porte située au fond, mais Garlord et Orik le suivirent.

J’allai voir à l’étage avec un bouclier, tuant au passage l’ennemi resté planqué en haut de l’escalier. Le combat contre le nain fut rude. Notre magicien se faisant gravement toucher. Mais l’ennemi finit par se faire avoir, faisant ainsi taire les bruits de combat.

Veerl et moi descendirent les escaliers vers la cave, lieu probablement de l’enfermement de Nelly. Garlord nous apporta les clés et nous pûmes voir que la prêtresse était enchainée dans une petite cellule. A coté, un homme hirsute nommé Artus délirait à moitié. Après fouille minutieuse des lieux et des cadavres, Orik découvrit une pièce cachée dans la cave. Cette pièce était reliée par un tunnel à la Souricière, et un coffre et était dissimulé. Utilisant la clé ouvragée, j’essayai d’ouvrir le coffre mais un piège se déclencha. Si je pus l’éviter facilement, Orik se prit une poutre sur la tête et se retrouva un peu blessé. Veerl quant à elle se la prit de plein front (c’est le cas de le dire) et se fit assommer en même temps.

Garlord, prit sur lui de les soigner pendant que je cherchai la vraie serrure du coffre, cachée derrière un ornement. Je trouvai un bol et une lame sacrificielle, un parchemin et une grosse bourse d’or.

Le magicien nous appris que le parchemin parlait de l’historien Artus. Qu’il devait valider les dire de la prêtresse. Qu’il fallait prendre le plus de sang possible et le donner à Kurt, de l’allée des poissonniers. En interrogeant Artus, celui-ci nous déclara avoir trouvé dans la Sourcière un tombeau mystique probablement inviolé. Mais que malheureusement, il l’avait peut être ciré un peu fort et que ça avait attiré les mauvaises personnes….

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !



Dernière édition par LordIsaak le Mar 24 Mai 2016 - 10:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Garlick
Monsieur Subtil
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 49
Localisation : Bxl Cirque Royal
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 23 Mai 2016 - 12:06

joli ^^

_________________
Que donne le croisement d'un Troll et un Gob ? .. un Gob mort
Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 23 Mai 2016 - 12:16

merchi Smile

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
Ossian
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 28
Localisation : Bara
Date d'inscription : 04/10/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 23 Mai 2016 - 15:38

super !

et ça: "brutes brutales brutalisant", c'est d'une Beauté.
Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 23 Mai 2016 - 16:45

Mr. Green moi je dis ca mérite 100 xp Mr. Green

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
Ossian
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 28
Localisation : Bara
Date d'inscription : 04/10/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 10 Oct 2016 - 0:09

Voici plusieurs jours que Talabheim subit de plein fouet une épidémie de fièvre verdâtre. Une mise en quarantaine du quartier du suif à été déclaré, mais il était déjà trop tard pour endiguer le mal qui touche maintenant toute la ville. La quarantaine à donc été étendue au cratère. Des émeutes ont éclaté dans les quartiers populaires et devant le chemin du sorcier, elles se sont toutes finies dans des bains de sang.

Les plus fortunés se sont isolés dans leurs demeures fortifiées ou dans les riches villages de la zone ouest du cratère. L'armée à installé un important système de sécurité autour du Grand Manoir où réside la Comtesse Elise Kreiglitz-Untern.

Les rues se sont vidées, les gens se terrent chez eux. Derrière les volets des maisons on peut entendre les gémissements des malades et les pleurs des familles. La nourriture commence à manquer et le marché noir devient un marché florissant mais dangereux car punis de pendaison. La guilde des marchand tente en vain de négocier une livraison quotidienne plus importante de nourriture, quelques bons samaritains se sont associés pour offrir de la nourriture aux plus nécessiteux.
 
La milice qui était déjà en effectif réduit et inexpérimenté n'est pas épargnée par l'épidémie et les désertions.

La clinique de Shallya est débordée par la masse de malade, et le sanatorium est lui même engorgé de riches patients. Dans les deux cas les prêtresses de Shallya se sont montrées incapables de guérir la fièvre. Il en va de même pour tous les soigneurs de la ville. La rumeur court que même la grande prêtresse de Shallya à succombé à l'épidémie.
Les autres Représentants religieux se sont réunis pour essayer de conjuguer leurs efforts face à cette crise mais une violente discute à opposé le Grand Prêtre de Sigmar à celui d'Ulric et Celui de Taal, mettant un terme aux discussions. Les Chevaliers du loup blanc restants dans la ville ont commencé à patrouiller suite à la demande du conseil des chasseurs. Des fanatiques religieux de divers bords ont lancés des pogrom contre les minorités de la ville. Seul Rocfoyer n’a pas été inquiété par l'agitation des illuminés.

Depuis une semaine aucun vent ne souffle dans les rues de Talabheim, l'odeur écœurante des corps incinérés flotte sur toute la ville. D'épaisses colonnes de fumée noire s’élèvent des jardins de Morr où les prêtres ont du se résoudre à brûler les cadavres. Des chariots maniés par des détenus parcourent les rues pour récolter les  corps abandonnés sur la chaussée. Des nuées de mouches envahissent la ville qui étouffe dans une moiteur surnaturelle. Certains s’inquiètent de la disparition totale des rats de la cité.

À l’extérieur du cratère, Talagaad s'est transformée en  base militaire. Plusieurs unités de la région ont été réquisitionné pour patrouiller autour du cratère afin d’empêcher toute brèche dans la quarantaine. On y compte un important contingent de l'ordre de la flamme purificatrice ainsi qu'une troupe de chevaliers du cerf.

Pour rajouter à ce chaos, de violents affrontement opposent les gangs du suif et de la sourcière. En l'espace de quelques jours des attaques extrêmement sanglantes ont frappés trois groupes  du suif. Il n'en à pas fallu plus pour ouvrir une terrible guerre de territoire. Les hommes de taupinard sont sortis de la souricière pour rajouter à la  confusion actuelle. La milice à pour l'instant abandonné tout ambition d'intervenir dans ce conflit. Certains disent que la guilde des voleur s'est personnellement impliquée dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 10 Oct 2016 - 8:59

Journal des pensées de Garrick le perso ne sachant pas écrire  Razz

Bien que je ne sois pas un gars de la ville, je commence à apprécier cet endroit. En réalité, j'apprécie le fait de me sentir moins en sécurité ici que dans mes bois, zone de confort depuis plusieurs années.

Gunther Jaeger m'a souvent raconté des histoires farfelues impliquant des jungles énormes de l'autre côté de la mer bordant les pays lointains. Les soirs de guindaille, il a même parlé d'hommes géants lézards... J'ai toujours cru qu'il plaisantait mais j'ai vu tellement de choses étranges ces temps-ci que je commence à croire que tout ça peut exister. Pour ma part, je pense que c’est ici la jungle… Entre les dédales de pierres sombres, les marchés bruyants et la plus grande moitié des gens hostiles. Un terrain de chasse parfait, ou asseoir son autorité est nécessaire !

Les derniers combats que nous avons effectués contre le gang des têtes brulées me restent en mémoire pour cette raison. Durant un court laps de temps, j'ai même pensé qu'on pourrait s'établir en temps qu’autorité après avoir massacré ces nuisibles. Cependant, ce monde n’est pas réellement le mien et mes compagnons n’avaient pas l’air franchement emballés par cette idée…

Cependant, il y a quelque temps, qui aurait pu croire que Taal me choisirait pour être son champion ? Le fait d’avoir trouvé cet artéfact, d’avoir pu y souffler a été un tournant pour moi. Je continuerai ma voie, n’hésitant plus à présent à m’affirmer. Veerle ne m’empêchera plus d’achever un nuisible, pas plus que le magicien ! Cette corruption, ces maladies semblent être de nature divine. Pouvons-nous réellement croire que nous pouvons l’empêcher ? Je pense que Taal me fera un signe bientôt. Il me semble important d’avoir tout de mon côté. Et même si le groupe n’apprécie pas ma façon de faire, comme avec la Grande Prêtresse de Shallya, il faut bien que quelqu’un fasse ce qui doit être fait…

PS à moi-même : évite de refaire un concours d’afonds avec ton ami nain…

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 18 Oct 2016 - 9:22

Journal de pensée de Garrick (2eme)

Je pense que je commence à devenir fou… Cette ville, en y repensant, va me rendre fou… L’influence des hommes, de cette masse, me fait me perdre intérieurement. J’ai l’impression que ma tête va explosée.

Je me comporte de manière sauvage, tel un prédateur sur un territoire inconnu, se sentant obliger de rugir et d’attaquer à la moindre occasion. Je savais, en arpentant mes forets du Talabecland, qu’au fond de moi se terrer quelque chose, mais d’aussi sinistre ?

Tout peut me faire basculer. Un jet de pot de chambre sur ma tête, une tentative d’assassinat, le regard d’une aubergiste qui essaye de soutirer de l’or en prétextant avoir des « informations »… J’ai peur qu’au fond je comprenne qu’il s’agisse de ma vraie nature. J’aurais du écouter Gunther et repartir de cette enfer pavé après la remise de cette statue au temple.

Je vois bien aussi que mes compagnons commencent à se demander quoi. Le nouveau, Helmut, semble particulièrement prédestiné à se désolidariser au moindre problème… Garlord me rend nerveux et suspicieux. J’ai bien entendu durant le combat contre l’assassin que son sort n’était pas normal. Je pensais que c’était une nouveauté de sa part mais vu la réaction qu’il a eu quand je lui en ai parlé… Je ne pense pas encore lui faire totalement confiance. J’avais le nain comme ami, mais celui-ci a failli tuer Veerl, peut être à dessein ? Peut être est-elle la seule digne de ma confiance, l’adepte de Taal. Bien qu’elle m’ait empêché à plusieurs reprises d’accomplir la justice divine…

Je pensais être devenu un élu de Taal, mais peut être mes compagnons ont-ils raison, et que rien de ceci ne soit vrai.

Toute ces considérations me passent au dessus de la tête, j’ai toujours du ne penser qu’à moi ! Pourquoi devrais-je me préoccuper de morts qui se relèvent ? Ou de sauver des gens qui veulent m’assassiner ?

Je me retrouve balafré à vie à cause de l’une de ces personnes de la ville qu’on m’a convaincu de sauver ! A chaque fois qu’on se présente, on nous traite avec mépris. Cette boutique de tisserands subira d’une manière ou d’une autre la justice de Taal ! Je ferai appel à la garde, et on verra bien si la justice des hommes de cette ville suit celle divine, sinon je devrai me tourner vers d’autres bourreaux !

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 10 Jan 2017 - 12:08

Journal de pensées de Garrick (3eme)

Ca fait bien longtemps que je ne m’étais pas remis en question à ce point. D’abord, je pensais être un élu de Taal… Je reste persuadé que celui-ci s’intéresse de près à moi, sinon pourquoi serais-je ici, à subir ces épreuves…

Je commence à revoir mon jugement sur Garlord. Son implication chaotique n’est plus un secret, pour qui que ce soit du groupe à présent. Mais j’ai vu qu’il était parfois utile d’utiliser le chaos contre lui-même…

Aider ce skaven nous a permis d’avancer grandement dans l’enquête de la Corne d’Abondance. Je pense que celle-ci, ou peut importe la secte qui se cache derrière, ne se remettra jamais de la perte de son entrepôt en ville ainsi que de son moulin. Les preuves réunies contre Mondinius, ainsi que les mercenaires Nordlanders et Ostlanders sont irréfutables.

Est-il possible de faire le bien en ayant une (grosse) part de sombre en soi ? Cette idée m’avait déjà traversé l’esprit, mais je l’avais toujours refoulé depuis l’époque de Gunther Jaeger.

Que penserait-il de moi si il savait qu’on m’appelle à présent « le balafré », « tranche-main » ou bientôt « Daemon’s slayer »…

Dans tous les cas, cette abomination est morte, et que je le veuille ou non, en grande partie grâce à ce skaven et sa bombe de poudre…

Dois-je le révéler à l’ensemble de mes compagnons ? J’ai bien vu que les messes basses avec le mage n’étaient pas passé inaperçu et mon mensonge à propos des frères des ombres n’a convaincu personne…

J’arrive à un tournant de ma vie, peut-être me conseilleront-ils sur la voie à suivre ? Je ne peux pas m’empêcher de me dire que mon côté sombre a bien grandi… Ces frères des ombres me plaisent. Tuer ces 3 assassins m’ont fait me rendre compte que je pourrais être l’un d’eux, voir même plus ! Sinon c’est moi qui serait mort… Je pourrais m’aventurer sur le chemin de la grandeur dans l’ombre…

Dans un autre temps, je respecte Ulrich, et les Dieux ne se cachent pas dans l’ombre. Ils élisent un champion de lumière et le dote d’une arme de légende… Telle cette lance qu’on a trouvé… Je sens en elle un potentiel pouvant m’élever au dessus du lot…

Je suis tel une couronne, avec un côté pile et face, l’un dans l’ombre et l’autre à la lumière… Une chose est sûre, cette ville ne peut qu’aller mieux à partir d’aujourd’hui. Yvan trouvera un remède avec ce qu’on lui a apporté et l’ensemble de la ville devra savoir qui les a sauver. J’ai envie d’autres titres que ceux m’ayant déjà été donné ! « Sauveur de Talabheim » serait bien, ca nous mènerait peut être jusqu’aux hautes sphères !

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 31 Jan 2017 - 9:17

Journal de pensées de Garrick (4eme)

Il est à présent indiscutable que je sois devenu l’élu des dieux à présent. Après ce combat horrible face à la pire engeance existante, mes rêves sont de plus en plus précis. Je me vois, entouré d’un halo de lumière, terrassant l’ombre avec la lance divine, entouré de corbeaux.
Les renseignements donnés par Verena (qui m’a surement choisi aussi) me mène à Myrmidia. Cette arme se nomme l’Aiguille du Zénith, quel nom approprié pour ma future arme de légende ! Cependant, elle fut volée et je me dois de me faire légitimer. Impossible de faire autrement, mais en temps qu’élu, je serai probablement reconnu.

J’ai quitté mes camarades pour trouver le temple de Myrmidia. Même si je suis à l’article de la mort, je me dois d’aller rencontrer cette déesse. Pris de haut par les gardes sous-fifres, le représentant accepte de me rencontrer en voyant l’artéfact. Je n’aurais jamais imaginé qu’il me demanderait de me battre en voyant mon état et ma légitimité, ni encore le fait qu’il me vole l’Aiguille… Ils payeront en temps voulu…
Encore une fois, les représentants mortels des dieux posent problème, refusant de reconnaitre l’élu. Ils ont peur de perdre leur pouvoir sur les disciples probablement…

Apparemment le bon doktor Yvan était un « demi » imposteur. Mes compagnons me raconte une histoire grotesque d’une femme merveilleuse qui prétend que celui-ci se nomme Kemmler ! Si tel est le cas, peut être avons-nous été totalement dupé ? Est-ce un nouveau test divin ? Kemmler est quand même un nom associé à l’horreur et à la puissance… Mais sans l’Aiguille… Bref, il me faut investiguer. Pour ma part, j’aimerais bien finir le travail portant sur Mondinius.

L’indice sur le mécène de Yvan peut nous mener plus en avant. L’influence qu’a eu cette femme, Aurore, sur mes compagnons est extrêmement douteux… Cédant à leur empressement, j’accepte de les accompagner jusqu’à la demeure de ce baron.

Comme j’aurais du m’y attendre, nous sommes en prison… Il se trouve que ces nobliaux n’aiment pas quand on insiste après qu’il ait dit non… Résultat, aucune info, couverture grillée et l’ensemble en prison, malmené par un compagnon nain totalement fou, se mettant à chier partout… J’ai vu par les barreaux volé un corbeau, je pense qu’il s’agit là d’un test divin pour voir ma patience…
Serait-il possible que cette fameuse femme vienne nous aider ? Peut être devrais-je tester si j’ai reçu un don des dieux ? En tirant sur les barreaux peut-être…

Aurore est, à ne pas en douter, une réincarnation divine. Cette femme semble irréelle. Je m’étais promis de résister et de me méfier mais devant cette déesse, impossible… J’y vois là encore un signe divin. Comment personne d’autre ne peut le sentir ni le comprendre ? Peut être est-ce vraiment ça mon épreuve, être élu sans que personne ne s’en rende compte, quelle ironie… Bref, j’ai décidé de lui confier le mouchoir de la Cathay. Ce mouchoir possède mon odeur depuis le temps, le voir sur elle me porte un bonheur indescriptible.

Il est temps de changer radicalement. Quoi qu’il faille faire, je me ferai reconnaitre comme l’Elu des dieux. Je reprendrai l’Aiguille pour en faire une légende. Je reprendrai le Cor de Taal pour rallier les hommes à ma cause ! Portant un symbole des dieux m’ayant reconnu, Taal-Shallya-Verena- bientôt Myrmidia, je serai leur Champion !

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
Garlick
Monsieur Subtil
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 49
Localisation : Bxl Cirque Royal
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 14 Fév 2017 - 1:34

Journal de pensées de Garlord (1er)

Talabheim ..
Héros de Talabheim...
Sauveurs de Talabheim..

Seigneur de Talabheim..

Il est vrai que j ai grandement participé a libérer cette bourgade et que ma foi, la loi c'est la loi et que cette ville me ( nous ) revient de droit , Garrick "l élu des dieux" fera un très bon allié en ce sens ...

Je vais continuer à progresser dans les vents de magie afin d augmenter ma puissance et ainsi venir réclamer l honneur qui m est du

Haaa, mais je rage, la chaire est si faible, idéalement je devrais essayer de m adjoindre des disciples ou des protecteurs, ..

J avais négligé des enseignement sur les armures magiques, mais je sens que je vais devoir y avoir recours désormais ..

Je vais commencer par essayer déjà de trouver un familier , on prétend qu il peut renforcer les pouvoirs d un magicien..

Je sens que mon règne commence, ...


_________________
Que donne le croisement d'un Troll et un Gob ? .. un Gob mort
Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 14 Fév 2017 - 9:22

Journal de pensées de Garrick (5eme)

Mes compagnons reprennent un peu leur esprit, et se rallie à mon idée de finir notre recherche sur Mondinius, laissant l’affaire d’Aurore un peu derrière nous. Après concertation, le meilleur moyen sera de se renseigner à la guilde des marchands.

Mes compagnons, surtout le magicien, semble intéressé de me voir retourner au temple de ma Déesse Myrmidia afin de récupérer mon dû. Le grand prêtre, essayant de faire croire qu’il communique avec Elle en méditation, acceptera surement de me recevoir et comprendra l’erreur qu’il a commise.

En reprenant mes esprits, je me rappelle que ce pauvre bougre a été obligé de s’aider de magie pour gagner le combat. Après les 1eres secondes, ou nous nous sommes chacun envoyé un coup puissant, il a comprit que sans sa magie, il serait perdu. Cependant, mon compagnon Garlord a les yeux brillant d’admiration et m’annonce que le grand prêtre a reconnu ma valeur, et m’a laissé un pendentif de la Déesse ainsi qu’une lance, pas l’Aiguille mais une autre. Je m’en contenterai pour le moment, le temps de m’entrainer afin de finir cette ridicule mascarade…

Après investigation, il se trouve qu'en réalité Mondinius était le magicien impie du moulin. Voilà donc qui close cette quête. A Verena de voir si les autres fondateurs sont mouillés également...

Astrid, dévouée de ma Déesse Verena, vient de nous apprendre qu’une menace encore plus grande peut s’abattre sur nous : une vieille loi indique que si une personne avérée sauve dans grand danger la cité, celle-ci tombe sous sa coupe en tant que protecteur mais surtout possesseur. D’après elle, l’ensemble du pouvoir en place ne tardera pas à nous pourchasser afin d’éradiquer cette menace. Si ce statut peut me permettre de récupérer les artefacts qu’on m’a volé, je suis pour. Garlord semble également très intéressé.

Après maintes discussions, surtout entre le nain et le mage, ou les cris voir les insultes ont commencées à voler. Chacun s’attelant à ce qu’il a à faire avant de quitter la ville discrètement. Je pense demander à Crach’boue si il sait nous aider. En attendant je vais retrouver un initié de Verena pour récupérer une dote promise par Astrid.

La dote s’est avérée fort sympathique. 3 bourses d’or, environs 300 Couronnes ainsi qu’un des pistolets de notre ami Ulrich, qui semblerait totalement fini, emporté dans la folie. Je peux comprendre qu’après avoir vu l’élu des Dieux dans toute sa splendeur, il puisse perdre la tête… Cependant, l’attitude de mon ami nain face à ceci me déçoit. La décision de distribuer la somme entre nous me prouve que son esprit est embrumé, mais si il désire dépenser à tout va, qu’il en soit ainsi…

Le groupe est face à un dilemme : Crach’boue accepte de nous guider. Il reste délicat pour moi d’annoncer qui sera réellement notre guide aux autres membres. Le nain aurait également un guide, un nain brigand, demandant une somme exorbitante. Gotri insiste pour que nous le suivions, car il a déjà payer sa part… Je ne pense pas le suivre, son comportement me fait penser qu’il n’est plus trop lui-même… Le mage semble vouloir me suivre. Veerle, elle, ne m’accorde pas sa confiance. Je peux comprendre sa jalousie car Taal m’a choisi moi et non elle, mais c’est puéril…

Nous sommes profondément enfoncé au sein de la Souricière, notre guide semble calme. Malgré les bruits que nous entendons, tels des échos perdus, nous continuons d’avancer.

Sacré Crach’Boue… Le pauvre avait décidé de tenter le diable, en nous tendant une embuscade avec 5 complices… Sans trop nous atteindre, 3 d’entre eux, dont notre ami manchot, croupissent à présent au sol. La clameur et les bruits n’ayant pas cessé, Garlord me suivit jusqu’à un autre combat, ou nous avons tuer 4 autres rats, avant de tomber sur le reste de notre groupe, mené par un nain impoli et franchement ridicule. Celui-ci profite de la situation pour soutirer la somme de 80Co à chacun. Pour le moment, je le suis. Une fois sorti, je le délesterai de la somme, ou le tuerai. Un nain brigand, ca n’existe pas après tout…

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 14 Mar 2017 - 10:12

Journal de pensées de Garrick (6eme)

Le voyage dans les profondeurs du cratère continue… Le nain nommé Burdok n’est pas du tout à mon goût. Je suis assez filou pour remarquer quand quelqu’un l’est au moins aussi fort que moi, mais ce gars-là est pire. J’attends le moment opportun pour lui reprendre mes 160 Co…

Nous sommes arrivé dans une sorte de gouffre ou nous devions monter un escalier. Les skavens nous attendaient… Ce coup-ci en force ! Des sorte de guerriers supérieurs dirigés par un horrible semblables avec un œil mort remplacé par une pierre verte luisante de magie profane, des skavens classiques et en plus de tout, des sortes de crabes-araignées venimeuses…. J’ai encore pu prouver ma valeur à distance, Gotri jouant un rôle de tampon très important. Malgré une supériorité numérique flagrante, la victoire ne pouvait pas nous échapper. Les dieux sont avec moi, je suis leur champion élu.

Notre avancée est horriblement longue. Nous rencontrons des skavens morts, apparemment ceux-ci se sont battus entre eux. A notre passage, certains s’animent… La tension est palpables.

La sortie est enfin là, j’ai essayé de larciner notre guide mais celui-ci a du déposer mon or lors d’un détour qu’il a fait…. Après une réflexion intense quant au fait de le tuer ou pas, j’y renonce. Est-ce digne d’un élu comme moi de tuer la vermine de ce type ? A la sortie du tunnel, un cadavre animé nous attendait. Dans un râle, il nous a annoncé « de ne pas le suivre ». Il portait un sceau, celui du baron mécène de notre ami Yvan. Le mage semble convaincu qu’Yvan l’a laissé là pour nous demander de ne pas le suivre. Quant à moi, je commence à comprendre que les cadavres vus sont surement l’œuvre de notre ami nécromancien. Utilisez les skavens contre eux-mêmes ne peut être que son œuvre, Sigmar me garde de ce génie tacticien…

Nous nous sommes arrêter dans une auberge juste hors du cratère dans le village de Waldfährte. Le nain s’est amusé à payer l’ensemble des consommations, ravi de voir des prix corrects. Je préfères me tenir calme et réfléchir à la suite. D’abord Taalagaad pour récupérer le cheval de Veerle. Mais ensuite, le plus judicieux serait de se rendre à la Capitale. De là, on pourra aller n’importe ou, en fonction des désirs. Retrouver Yvan semble important mais notre ami nous a fait part d’une idée le concernant, rechercher son frère.

J’attends désespérément un signe divin…. Après tout, j’ai perdu dans l’histoire 2 artéfacts. Je reviendrai les prendre, et je me gausse d’imaginer la tête des officiels de Talabheim en entendant les poèmes en chansons des barbes que le magicien essaye de monter. Bref, une nouvelle page se tourne pour notre groupe.

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 28 Mar 2017 - 9:08

Journal de pensées de Garrick (7eme)

Le voyage jusqu’à la capitale est reposant, et donc bien mérité. Chaque signe divin dans le ciel, la nature et autre me semble destiné. Je suis vraiment l’élu, et ils me le font savoir. Mine de rien, le froid se lève et l’hiver va s’annoncer rude…

La capitale est simplement IMMENSE ! Les bâtisses sont aussi haute que des arbres centenaires et les gens vivent les uns sur les autres. Heureusement que le froid arrive car déjà l’odeur est insupportable… L’été doit être horrible. Je profite de cette escale pour vendre le matériel, et l’ensemble du groupe complète son arsenal et son sac en prévision du départ au Nord, afin d’essayer de trouver le frère de notre ami nain.

On essaye de glaner des infos sur Kemmler, mais c’est peine perdue. Le monde ici est trop dense, personne ne pourrait se souvenir de personne… Garlord dilapide son or en graissant la patte de tous les ménestrels qu’il croise…. La dernière en date est une belle petite femme nommée Perone (vu le regard lubrique qu’il porte, m’est d’avis, par Taal, qu’il lui a graissé autre chose en même temps !).

Nous sommes réveillé de nuit par un mercenaire qui prétend qu’un seigneur nous attend en bas…. Foutre diable que ces seigneurs et leur manie de déranger le sommeil du juste, l’élu reste un homme et le sommeil est une obligation ! Un certain Modius donc…

Modius est une sorte de bourgeois s’engraissant au jambon. D’après ces dires, il fait aprtie de la sécurité de l’Empire, autant dire qu’on ne sait rien de lui. Cependant, il semble bien renseigné par rapport au point de vue politique de Talabheim sur nos actions. Un homme intelligent qui cherche à avoir les 2 sons de cloches. Garlord lui raconte donc notre épopée passant sous silence Kemmler et d’autres choses. En y réfléchissant, je ne vois pas pourquoi lui mentir. Après tout, si il voulait nous nuire, il ne nous aurait pas demandé notre version… Je complète donc les dires par les pièces manquantes et son regard s’illumine. Il semble faire un lien avec une affaire en Wissenland. Cependant, le chemin des dieux mène au Nord et non au Sud. Il n’a qu’à se débrouiller seul !

Notre groupe devient de plus en plus compétent. Nous trouvons rapidement une caravane marchande a escorter jusqu’à la cité du Loup Blanc. Rapidement, un enfant que je nomme « Petit Billy » me court autour. Il doit être fasciné par mon aura divine, ou ma balafre, ou le respect qui se lit dans le regard de mes compagnons.

Le froid est mordant, nous aurions du acheter des fourrures. Les nuits deviennent pénibles. Les tours de garde semblent interminables.
Un tour de garde avec Billy lors dans la moitié du chemin tourne mal. Des grognements énervent les bêtes. Je demande de réveiller les gens pour éviter à Billy une charge frontale de ce qui sortira du bois. Quelques instants après, un immonde troll se dégage d’un bosquet. 3 flèches bien placées et une charge naine auront raison de lui. Un autre troll venant de derrière essaye sans y arriver de me blesser et de me vomir dessus. Apparemment leur sang ou leur fluide est à éviter à tout prix, le nain ayant fait cette découverte à ses dépends.

Le reste du voyage se fait dans un respect encore plus grand. Il semblerait que tuer si facilement 2 trolls les ai convaincus de ma divinité. Bientôt, on aperçoit l’antipode de Talabheim. Si celle-ci était profondément caché au centre d’un cratère, Middenheim trône fièrement au sommet d’un piton impressionnant. Une immense chaussée y mène… Une nouvelle page de mon histoire va s’écrire ici, et qui sait deviendrais-je peut être un élu d’Ulric ?

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Mar 9 Mai 2017 - 9:30

Journal de pensée de Garrick (8eme)

Nous sommes arrivés à Middenheim, la ville du Loup Blanc. Ulric a peut-être besoin d’un élu ? En regardant vers le temple, je vois un loup blanc ! C’est sur, Ulric m’appelle, je dois donc aller au temple. Abandonnant mes amis après avoir donner rendez-vous à l’auberge du la Porte Sud, je me dirige vers le plus gros temple que je n’ai jamais vu de ma vie. Les initiés semblent accueillir ma venue d’un bon œil et m’annonce que je peux être le sauveur du vieux monde. Enfin des gens raisonnables !  En discutant avec des guerriers, je me rends compte que je dois chasser le Loup Blanc.

En retournant vers la Porte Sud, un signe divin de Myrmidia me fait m’arrêter dans un bar ou je retrouve Veerle et Gotri. Un autre nain, un tueur pitoyable nommé Brod est en train de discuter des Monts du Milieu, lieu de vie du Loup Blanc ! Signe divin ! Il parle vaguement d’un Pic nommé Valark, mais peu importe.

A l’auberge, je discute et il se trouve que mes compagnons sont d’accord pour aller aux monts du milieu ! Tout me semble concordé. Helmut revient avec un chien totalement sauvage, qu’il a appelé Suif.

Le lendemain, Gotri, Garlord et moi partons à la chasse droit vers l’Est, laissant nos 2 autres compagnons faire ce que bon leur semble. Il fait froid et la forêt semble déserte. On se voit obliger de camper, au grand damne du mage qui semblait penser qu’on faisait une balade. Très vite, le nain nous réveille. Une sorte de petite fée bleue semble curieuse. Un signe divin encore ? Je lui ouvre mon oceur et celle-ci plonge dans mon corps, pour me détruire de l’intérieur ! Je l’attrape et l’arrache de moi, perdant au passage de la chair. Je l’écrase et la ejte dans le feu, qui la brule d’une flamme violette. Garlord prend soin de me guérir mais mon âme est meurtrie. Ne plus faire confiance, ne plus faire confiance, ne plus faire confiance !

Le lendemain, la chasse reprend. Rapidement, je trouve une emprunte énorme que j’annonce comme celle d’un gros loup blanc. Un grondement me fait me mettre à courir et je remarque un combat entre un cerf et la créature. Je dévale la pente en hurlant et je découvre une manticore ! Le nain m’ayant suivi prend part au combat avec moi et rapidement lui casse une patte avant de l’achever. On rigole et je décide de lui retirer le bout de la queue. Le nain lui désire garder la tête. Devant la mine du mage, on décide de rentrer.

Sur le chemin du retour, entravé par un nain trainant une charge énorme, on remarque qu’on est suivi. Pensant à des hommes bêtes, on s’arrête pour découvrir 4 guerriers du chaos, dont un qui semble être un chef averti ! Ulric ! Tu sembles joueur ! Le combat qui s’en est suivi fut probablement le plus dur de ma vie ! Mon arc toucha 3 fois leur chef avant le contact, le blessant violement mais au corps à corps, l’histoire fut différente. Garlord lévita dans les arbres en soutien. Gotri prit 2 guerriers et moi le chef et un autre guerrier. Le premier a tomber fut ma personne. Bien qu’encore vivant, je fis ma prière (à Verena, Myrmidia, Taal, Rya, Ulric et Sigmar). Le chef, pensant être à l’abri, sortit une outre d’un breuvage que je perça aussitôt, léchant le liquide rouge en sortant. Revigoré, je pus tenir bon ! Gotri fit tomber un 1er guerrier, après un âpre combat. Garlord acheva le chef avec ses sorts. Gotri acheva le 2eme guerrier sur lui et un sort bien placé fit fondre l’armure du dernier me permettant de l’achever aussi. Haletant, je regardai le nain en souriant. Garlord tua un oiseau, disant qu’il s’agissait d’un familier. Ce groupe serait-il une avant-garde ? il fallait nous dépêcher. Le mage décida de me soigner avec un sort très puissant, maugréant un langage devenu coutumier et avalant un bout de malepierre.

En repartant vers Middenheim, j’ai bien cru qu’on était perdu, mais le nain semblait savoir ce qu’il faisait. Mais des hurlements se firent entendre et bientôt, une nuée de 15 démons roses au multiples bras nous pourchassèrent. Avec eux, un homme, sorcier, sur un disque métallique flottant. Le maitre de l’oiseau pour sûr… La dernière heure est là… Ce combat sera digne de celui de Sigmar ou de Valten ! Il sera chanté et glorifié dans le temps et les cœurs ! Mais un autre bruit se fait entendre, en me tournant j’aperçois une charge de cavalerie. Sommes-nous déjà si proche de Middenheim ? Les ennemis semblent se volatiliser sonnant le début d’un repos pouvant être mériter pour nous.

Même si je n’ai pas encore eu de loup blanc, je pense qu’Ulric m’a choisi en ce jour. La preuve en est que je respire encore !

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
LordIsaak
Sloubi 1
Sloubi 1
avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Lun 26 Juin 2017 - 9:32

Journal de pensées de Garrick (9eme)

NOTE : je vais parler de chose ici qu’aucun joueur n’est censé connaitre (étant donné qu’il s’agit d’un journal de pensée). Les infos métagammes sont ce qu’elles sont 

Le retour à Middenheim pour reprendre des forces après le combat titanesque avec le chaos est fort long… Mes compagnons vont à gauche, à droite, avec ce Brod… Pour ma part, j’ai été vendre les reste de manticore et j’ai hâte qu’on se remette en route.

Un matin en me réveillant, j’ai senti une gène dans le dos. Il se trouve qu’une excroissance a un peu poussée… On dirait une sorte de petite queue de chien en os…

Après quelques jours, la queue a arrêtée de grandir…. Elle fait à peu près 1m, et est facilement cachable avec mon armure… Est-ce un signe divin ? Est-ce que Taal veut que je m’approche de la nature plus encore ?

Après avoir négocier je ne sais comment avec ce Brod, il a décidé de nous accompagné vers ce temple. Par la même, on a apprit des Ulricains qu’un prêtre nommé Luthor Huss semblait mener un reste de guerre au Nord, accompagné par toute sorte de personne, dont des nains.

Sur la route Est, on fait halte pour la nuit dans chapelle abandonnée. Rapidement, les bruits des mugissements des hommes bêtes se fait entendre. Des souvenirs douloureux me remontent en mémoire, un village brulé, des cris, mes parents qui…. Pour arrêter d’y penser, je sors décocher une flèche en meuglant !

Un javelot me percutant ouvre le combat, des bestigors, puissants et cruels chargent, tandis que des gors grimpent sur la facade pour atteindre les fenêtre. Les combats font rage, quand des Brays détruisent le plafond. On se fait blesser mais ce n’est rien comparé à ce que eux subissent. Les gors tombent, puis les bestigors, faisant fuir les autres.

Après une courte pose, des bruits reviennent et un sombre langage est entendu, suivi d’une nuée magique d’oiseaux sur nous, tuant quasi les 2 bêtes nous accompagnant… Impossible de retrouver ce foutu shaman ! Après s’être un peu reposé, on reprend la route pour arriver dans les ruines d’un ancien village. On décide de dormir dans une grosse maison de pierre. Durant la nuit, quelque chose voulait rentrer, mais s’est rétracté en entendant le chien. Le lendemain, je me rends compte qu’il s’agissait d’un bipède humanoïde, peut être un maraudeur ? En y regardant de plus près, une piste semble traverser les lieux….

_________________
"Quiconque aime, aimera. Quiconque à joué, toujours joue et jouera."  (JF. Regnard)

Si vous voulez m'aider à trouver des bouquins, c'est ici que vous pouvez y arriver. Un énorme merci d'avance !

Revenir en haut Aller en bas
Garlick
Monsieur Subtil
avatar

Nombre de messages : 1355
Age : 49
Localisation : Bxl Cirque Royal
Date d'inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   Ven 14 Juil 2017 - 10:40

Journal de pensées de Garrick (10eme)

Une autre écriture , plus hésitante, remplit cette dernière partie ...

Je suis malade, je suis posé sur le cheval de Verle et semble voir le paysage défiler doucement le long de mes yeux qui s ouvrent et se ferment lentement

On continue sur le chemin et parfois dans les bois

Une odeur de viande grillée me réveille, on me donne un bout de viande que je mâche doucement, je suis posé au coin d un feu, j ai l impression que l on se bat, .. est-ce une nouvelle épreuve ? apparaît autour de mon cou un collier avec une statuette de la Dame du Lac, Elle m a choisi et me donne une magnifique épée

Je suis à nouveau endormi, dans une grotte accueillante, Tall est avec moi je le sens

Parfois la route semble être très utilisée et je crois voir des cadavres frais le long de celle-ci

J entends des cris , qui me glacent le sang, mes compagnons semblent se terrer et redouter un combat ou l élu ne pourra les aider

Je vois un rouge gorge .. un autre signe , il ne semble pas me voir , il préfère Verle , essaierait elle de me voler mon statut d élu ?

Je suis dans une cave , la terre tremble , Garlord revient vers nous et nous parle d une créature énorme, je veux aller voir, je n ai pas la force,.. je sombre a nouveau sous la fièvre

_________________
Que donne le croisement d'un Troll et un Gob ? .. un Gob mort
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [WJDR] Oeil de la forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
[WJDR] Oeil de la forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Full] Warhammer - L'oeil de la forêt
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» Oeil critique?
» Les chants de la forêt
» Clin d'oeil de Bli² ? ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: