Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
25 ans d'ASBL, ça se fête Very Happy
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 [Vampire Dark Ages] Hérésies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Mar 25 Oct 2016 - 9:32

Le terrible destin de l'Abbaye d'Aldersbach


Il y a fort longtemps dans un cul de sac boueux et fort lointain, existait une abbaye fort mal en point. Elle était à la frontière du Saint Empire et des cités-états lombardes. Ayant du mal à prendre son essor, sa jeune communauté cistercienne - menée par l'abbé Wilhem et son frère Thorn - suivait les préceptes de leur ordre sans réussir à concurrencer l'écrasante influence du siège épiscopal de Passau. Les moines, en petit nombre disparate et accompagnés par un rabbin et un saltimbanque lithuanien, n'avaient pas encore l'étoffe de ces grandes communautés qui dictaient leurs lois dans une région trop marquée par le paganisme.


" Merde.. Encore ces satanés lombards! Vite, fermons les portes! "

Chaque jour qui passait voyait son lot de monotonie, sans horizon et sans ambition. La communauté stagnait et était la risée des places fortes locales qui attendaient sa fin pour prendre possession des lieux. La morale religieuse cistercienne ne semblait pas faite pour durer en Germanie et les moines vivaient dans la peur de disparaître.


Garnison d'Ortenburg, à quelques lieux de là. " Ils ne ressemblent à rien ces cisterciens ! Quelle bande de gueux! Haha !! "


L'abbé se faisait vieux et la douleur d'une ancienne blessure à la jambe n'aidait pas au réconfort. Son jumeau s'était parjuré au regard de son ordre et avait trouvé refuge auprès de son frère en prenant la robe contre ses services de mercenaire. Une vie recluse, en marge de toutes les choses importantes. Mais cela suffisait ! L'abbé priait de toute son âme pour permettre à son jeune ordre de prospérer et ses vœux allaient être exhaussés.


L'ancien templier Thorn et son frère, l'abbé Wilhem.  " Y'en a marre! Puisse le destin nous favoriser mon frère ! "

Et le destin sourit à la communauté de bien étrange manière car son sourire avait des crocs de vampire. Un marchand lombard, accompagné d'autres créatures de la nuit, vinrent à l'abbaye et les frères Hammerstein se virent offrir la réponse à leurs prières: l'immortalité mais au prix de la damnation éternelle. Deux autres membres de leur communauté furent maudits cette nuit fatidique et ainsi naquit la première coterie de jeunes vampires d'Aldersbach. Les jumeaux Hammerstein firent fi de ce qui ne concernait pas leurs intérêts et embrassèrent cette nouvelle opportunité avec un tas de projets pour redorer leur fief. Pour ce faire, l'abbé prit congé de son frère et parti dans les terres d'origines de sa nouvelle famille de vampire, en Italie, pour y faire fortune.


Domaine d'Aquilée, en Lombardie. Repaire du Denier du Pèlerin, des vampires veules et sans scrupules. " Han! On va tous les niquer! "

L'abbé Wilhem fit un très long voyage dans les cités de la nouvelle ligue lombarde, visitant chaque cité-état et nouant beaucoup de liens avec divers influents ecclésiastes, marchands et princes locaux. Il fit la rencontre de quelques puissants membres de son clan tandis que son frère restait en Bavière afin de faire fructifier leurs nouveaux intérêts, financés directement par la ligue et le fruit de leurs nouveaux investissements dans des projets toujours empreints de charité et d'une sainte piété.


Le fief d'Aldersbach reprend du poils de la Bête.

Lors de l'un de ses voyages, l'abbé fit la rencontre d'un cercle très restreint de sa nouvelle famille du clan Lasombra. Il s'agissait des puissants Amici Noctis : des juges et des confesseurs de son Clan. Il fut introduit par son Sire et jura de servir les intérêts délimités par ses irréprochables associés du Denier du Pèlerin. Les Amicis Noctis adoubèrent ce nouveau culte et lui firent promettre de bien servir le clan. Il les rassura en mettant en avant ses ambitions ainsi que ses nouveaux alliés dont certains jeunes vampires de la vallée de Passau, point d'entrée pour les intérêts lombards vers le Saint Empire.


" Oué .. on verra ! Si cela ne marche pas, on vous fera tous crever .. Passe moi le sel tu veux ? "

C'est ainsi que, rassuré, Wilhem s'en revint vers le Saint Empire pour concrétiser leurs nouvelles alliances dont un grand projet de banque, activité non tolérée par l'église mais dont ses contacts allaient permettre de contourner les lois locales et de le réaliser. En attendant, Thorn avait bien oeuvré, plusieurs grands chantiers étaient lancés dans le fief, des nouvelles routes, des comptoirs commerciaux, tout un réseau d'hommes de main et un agrandissent substantiel de leur abbaye, une nouvelle aile, de nouveaux moines, des dépendances et même un hôtel-Dieu. Le problème surgit quand des malandrins tentèrent de leur voler l'or fraîchement emprunté à la ligue lombarde. C'est là que l'abbé vit rouge et fit tout ce qui était en son pouvoir pour le récupérer.


" C'est mon or ! A moi ! Rendez-moi MON or ! "

Après bien des déboires et face à la montée d'un culte adverse de la région, l'Umbram Alae - des vils vampires alliés à des loups garous qui voulaient tout bousiller - les frères Hammerstein réussirent à consolider leurs acquis tout en acceptant que seuls ils ne pourraient rien réaliser sans les autres vampires du coin. Il leur faudrait les manipuler honteusement et en tirer un maximum de profit car comme leur avait si bien enseigné leur Sire : " En vérité mes enfants, ne vous demandez pas ce que votre profit peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour votre profit ! ".


Une partie de la dangereuse jeune génération des vampires de Passau.

Quelques temps après et passées de longues nuits à conspirer depuis l'abbaye vers les quatre coins de la vallée, les frères réussirent à reprendre la main. Ayant retenu la leçon, l'abbé se promit de faire plus attention à ne pas précipiter les choses. Un curieux tour du destin leur fit regagner leur fortune et c'est avec la leçon fraîchement acquise qu'il se promit de mieux protéger leurs intérêts pour les siècles à venir.


" You 'talkin' to me ?! "
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Dim 30 Oct 2016 - 15:29

Début automne 1180

Plusieurs vagues de refugiés affluèrent vers la vallée de Passau. La bataille de Strazny mais aussi le terrible orage qui avait frappé Furstenzell alimentèrent les exils et les réinstallations. Mais la plus grande partie provenait des frontières à l'est de l'empire où l'empereur devenait de plus en plus impopulaire. Sur place, le lieu le plus propice semblait être les abords de la citadelle elle même. Répartis en trois vastes campements de fortune, les fuyards de guerre, des germaniques mais aussi des latins d'orient ajouté de diverses populations s'installaient à qui mieux mieux aux abords des vergers et des pâturages de la Citadelle. Plusieurs délégations se présentèrent aux postes de perceptions des taxes fluviaux sur les ponts menant à cette dernière et, bientôt, la milice fut débordée. On repoussa les demandeurs qui non contents de se voir éconduits allèrent sédentariser leur campement: ils n'avaient nulle part où aller et certains se voulaient plus légitimes que d'autres.

Passées deux semaines, c'est pas loin de 2000 personnes qui encerclaient la Citadelle, sur les berges du Danube. La nuit venue, les vampires de la région surent où trouver du sang frais en cas de pénurie. A l'ouest: tout un groupe d'allemands venus de l'est de la vallée, victimes des persecutions des barons félons. Sœur Delline, leur meneuse et sœur dévote demanda à ce que le quartier devant la muraille est soit déclarée faubourg de la ville. Ce fut accordé par le seigneur et l'évêque. Cela se passa moins bien pour les camps au nord et au sud, que l'évêché nia tout simplement mais qui devinrent très vite le repaire de bon nombre de problèmes locaux; les habitants des hameaux voisins envoyèrent leurs maîtres de bourg afin de se plaindre des vols, rapines et autres inconforts générées par ces deux camps. La situation semblait perdurer encore pour longtemps tant elle semblait insoluble et les partis pris tranchés; pratiques pour avoir des subventions afin de lever une milice digne de ce nom autour de la Citadelle, devenus autant de lieu dangereux, avec des étrangers et des païens incôntrolables mais aussi commode pour y faire passer des biens et des personnes dont nul officiel ne voulait porter la responsabilité: les camps autour des berges devenaient lentement une extension de la citadelle elle même.


Helmar SHRIVER


Fin automne 1180

Les flammes se répandent soudain dans l'atelier et, bientôt, toute la fonderie s'embrase. Deux ouvriers meurent lentement après voir réussi à ramper au dehors, la moitié du corps en lambeaux grésillant et dégoulinant. La milice repère la fumée à quelques pâtés de maisons mais il est trop tard quand elle arrive à la source de l'iridescence qui pointe à l'horizon. L'incendie éclate par une froide nuit, très tard alors que tout le quartier nord de la ville dort déjà. Dans le voisinage, c'est par petites grappes que la population est soudainement réveillée aux cris du " Au feu !". Et c'est avec empressement que le plus grand nombre est mis à contribution afin d'endiguer les murs de flammes qui roulent par vagues sur les bâtiments voisins, des abords des anciens bains romains jusqu'à quelques mètres des douves de la murailles nord.

Une cinquantaine d'habitants seront absents à l'appel, certains corps calcinés retrouvés le matin suivant, au cœur d'un brouillard opaque et humide qui stagne au dessus du quartier. Le maître du bourg entend des témoignages contradictoires; on n'a rien pu faire pour préserver le bâtiment ni ceux à côté. Tout le cœur du quartier est en cendres et le spectacle de désolation s'estompe sous l'averse de pluie. Quelques vergers locaux, une partie des dépôts de sel ainsi que l'Hydre Brûlée ne furent pas épargnés par les flammes qui se sont vite répandues. Enfin, on parle de la présence d'étrangers, au plus fort de l'incendie, qui empêchèrent quiconque coincés dedans d'en sortir. Certains disent qu'ils transportaient des caisses issues de l'intérieur du départ de l'incendie. Les plus audacieux parlent de créatures sataniques qui contraignaient quiconque tentait  de s'enfuir. Le nom de Ferenbach en la personne de l'un des jeunes seigneurs de la citadelle circulait comme étant l'un des commanditaires mais rien ne pu être prouvé par la suite. Et l'enquête ne révéla rien puisque les lieux venaient d'être fraîchement construits et n'avaient pas encore officiellement servis. L'un des rares vampires de la citadelle s'interrogea sur l'incident et décida que ce fut finalement une aubaine car, ce soir là, aucun des siens n'étaient réellement présent en ville.


Thélonius


Au delà

Les semaines et les mois suivants virent un hiver particulièrement rude, la démobilisation de l'intégralité des troupes de l'armée de l'empereur vers les fronts à l'est et surtout au sud. En leur absence, la citadelle fut entièrement livrée à elle même et chaque village et hameau de la vallée du se résoudre à se replier sur lui même pour parer aux temps de disette qui allaient suivre. D'étonnantes nouvelles arrivaient de l'abbaye d'Aldersbach où de grands travaux initiés par l'abbé avaient repris suite à la mort de ce dernier et du dernier membre de sa lignée. Les moines et leur intendance eurent procuration auprès de l'évêché pour poursuivre l'oeuvre des frères Hammerstein afin de faire de l'abbaye un haut lieu avec lequel il faudrait désormais compter.

A la citadelle, on commence à parler d'étendre la muraille ouest par delà les casernements et aussi la nouvelle de la construction d'un nouveau pont en amont du Danube qui procurerait beaucoup d'emplois, y compris au sein des populations nouvelles issus des camps. Etant donné l'oubli des intendants impériaux quant à la gestion des ressources propres à la vallée, l'évêché décida d'étendre ces travaux et qui allaient se poursuivre pendant quelques années pour redonner une vitalité à la citadelle après cette année riche en désastres.

Les rares vampires de la Citadelle présents assistèrent à un violent règlement de comptes entre deux lignées garous. Les Fils du Corbeau, fondateurs de l'Umbram Alae - culte se basant sur l'extrémisme pan germanique et en défaveur de l'autorité impériale ainsi que de la présence des vampires assujettis au Clan Ventrue - se sont défaits du tutelage des Seigneurs de l'Ombre, lignée parente régnant à Ratisbonne. Faisant assassiner l'émissaire des Seigneurs, Viktor Regen, les Fils déclarent la guerre contre leur propre espèce et celle des vampires. Les témoins de la scène surent par la suite qu'une antique alliance liait les deux espèces, le Pacte de la Louve Grise. Ce pacte fut conclu il y a des siècles entre les Seigneurs de l'Ombre et six Anciens Ventrues et ce pour nouer une alliance contre une menace commune, une autre lignée de garous issus de la tribu des Fils de Fenris. Son premier gardien fut un mage juif ayant vécu au sein de la première communauté rurale de ce qui allait devenir des siècles plus tard la Citadelle elle même. Avant de mourir, Viktor Regen les enjoignit de retrouver le document antique du pacte afin de le raviver pour éviter une guerre ouverte entre les caïnites et les garous de toute la région.

Avec le manquement à l'appel des anciens, la nouvelle de la disparition des infants - Diether et Lidia - du Seigneur Heinrich, lui même réputé détruit, les nouveaux officiels de la cour vampirique se retrouvèrent face à devoir gérer la cour et faire respecter le pacte de la Croix Noire. Certains d'entre eux se décidèrent à aller chercher le dernier infant du feu Seigneur Heinrich en la personne du Ventrue Helmar Shriver.


Lya, Lud et Lena


Fin du chapitre 1


Dernière édition par Simorg le Mer 9 Nov 2016 - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1457
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Lun 31 Oct 2016 - 17:33




Automne 1180

Seigneur Shriver,

Avant toute chose je vous prierai de pardonner mon audace: vous ne m'aviez pas communiqué ces coordonnées et je conçois que vous pourriez percevoir cette lettre comme un manque de respect à votre égard, puisque je n'étais pas convié à m'adresser à vous. L'importance d'organiser une rencontre avec vous était toutefois suffisamment grande que pour justifier de telles méthodes et j'ai donc fait appel à un ami que vous aviez autorisé à vous contacter. Je ne doute pas que les divers évènements qui ont troublé votre vallée locales ne vous ont pas échappé mais je pense être en possession d'informations concernant vos parents proches et leurs attentes qui vous font probablement défaut et qui sont de la plus haute importance.

C'est pourquoi je suis d'avis qu'une rencontre s'impose afin que je puisse partager ces informations avec vous voire même creuser certaines pistes. Je suis prêt à vous accueillir ici-même ou à me déplacer malgré ma vieillesse. Si cela vous convient, pensez à prendre l'un ou l'autre objet vous rappelant ou ayant appartenu au seigneur apparemment disparu de cette vallée, cela pourrait s'avérer utile.

En espérant pouvoir vous être utile,

Mordecaï ben Eleazer
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Mer 9 Nov 2016 - 19:50

Chronologie globale ou quand le Grand Jeu se joue de ses joueurs - 1180 à 1185



Fin automne 1180
La Ligue Lombarde défait l'empereur Frederick Ier tant au niveau politique qu'au niveau de l'expansion de l'empire.
Le sud de la Bavière constitue le premier ensemble de fiefs qui doit s'adapter aux changements qui s'en suivent: une plus grande influence de l'Eglise de Rome, des routes commerciales mises en danger par la dispersion de l'armée impériale et le retour des soutiens aux adversaires germaniques de l'empereur.

Suite à la lettre du vampire Mordecai Ben Eleazer, l'Ancien Helmar - dernier infant actif du Seigneur Heinrich - revient au sein d'un elysium en difficulté et ce après quelques années d'un long pèlerinage par delà les frontières de la Chrétienté. Il propose de respecter les vœux de son frère disparu. Il modifie un point: désormais, il reprend la charge de Sénéchal en attendant de consolider la Famille locale. Comme première action, il rend indépendant le district réunissant Ortenburg, Beutelsbach et Aldersbach et ce sous la gouvernance vassale de son premier Prince, Wilhem Hammerstein. La Citadelle de Passau reste le cœur suzerain de l'Elysium en attendant l'avènement d'un futur Seigneur vampirique de la vallée. Ruben du Clan Ravnos réapparait au sein du campement des bohémiens au sud de la Citadelle et semble en bons termes avec la Cour ce qui provoquer le mécontentement des Clans Nobles.

1181
A l'instar de l'Abbaye d'Aldersbach, l'Evêché fait débuter une suite de grands chantiers dans la Citadelle. Les fiefs de la vallée de Passau débutent un remaniement en districts regroupant plusieurs fiefs à la fois et débute une longue lutte de pouvoir entre le pouvoir temporel et celui des évêques de la Citadelle. Les anciens camps constitués autour de la Citadelle évoluent. Le camp à l'ouest de la muraille devient officiellement son premier faubourg. Le premier chantier local concerne l'extension de la muraille tout autour.

La disparition du Seigneur Heinrich semble réellement confirmée. La cour des vampire peine à se réunir et le Sénéchal fait appel à quelques anciens de la région afin d'assister la cour contre une nouvelle menace, l'implantation des loups garous dans la Citadelle. Ida répond à cette demande et l'Oracle Ragnar apporte son soutien depuis le Monastère de Niedensburg.

1182
Massacre des Latins à Constantinople. En réaction aux tensions montantes entre l'église de Rome et celle d'Orient, chaque domaine se renferme sur lui même. A Passau, l'Evêché décide la création d'une armée locale et indépendante pour assurer la protection des fiefs de la vallée. La reconnaissance du Faubourg à l'ouest aide à l'agrandissement des casernes attenantes et accélère la construction de la nouvelle muraille.

Plusieurs vampires de la région sont menacés de destruction par l'influence grandissante des loups garous du quartier Saint Stephen de la Citadelle. Ces derniers semblent avoir infiltré les milieux de l'église et se servent de servants humains pour traquer les vampires le jour. Le Sénéchal Helmar intervient plusieurs fois et ne recule devant aucune dépense pour la protection des membres de l'elysium.

1183
La ville d'Alep est soumise à Saladin et partout dans les royaumes européens, on parle d'un affront qui ne saurait rester impuni. En Bavière, c'est le domaine d'Aldersbach qui essuie un important incendie provoqué par des pro-germaniques pour tenter de reprendre la main mise sur ce passage vers le sud. En réponse, l'Evêché décide de faire construire un second ensemble de casernes à Hauzenburg au nord-est de la vallée. Après quelques mois, plusieurs têtes tombent au sein des nobles favorables à la séparation d'avec le Saint Empire. En fin d'année, une épidémie de lèpre s'abat sur le campement au nord de la Citadelle et cette dernière se barricade, créant par la même la première léproserie de la région.

Les vampires de Passau réussissent à isoler plusieurs anciens lupins de la Citadelle et à faire justice: traqués dans leur repaire, les lycanthropes succombent en grand nombre face à une alliance des Ventrues et des Bas-Clans. Dans un accès de Frénésie, le Sénéchal Helmar empale la tête de l'un des leaders des lupins devant la léproserie au nord avec les lettres "Bestia" gravées au glaive sur le front. Les influences grandissantes de la nouvelle génération des vampires de Passau aident à préserver les acquis et à débuter la réaffirmation de leur suprématie sur la vallée.

1184
Construction de la troisième caserne de l'armée épiscopale à Ortenburg, tout à l'ouest de la vallée. De nombreux émissaire des royaumes voisins au Saint Empire sillonnent les fiefs de ce dernier afin de sensibiliser à l'union de toute la Chrétienté face à l'indolence du siège d'Orient qui couvre la menace sarrasine depuis la Terre Sainte.

Avec l'aide de plusieurs jeunes vampires, le Chambellan Jeremiah et le Sénéchal font reconstruire un Elysium à l'emplacement des ruines carbonisées de l'ancien et le nomment " le Pèlerin ". Grâces à d'important moyens financiers et aussi à d'étranges alliances, le Sénéchal assure la sécurité de cet Elysium contre toute menace des ennemis des vampires. Une jeune Toréador de Ratisbonne vient effectuer son apprentissage en tant que néonate à l'Elysium.


Lexie (merci Brett pour le choix et le goût..)

Hiver 1185
La rébellion bavaroise gronde partout contre l'inaction de l'empereur qui tarde à agir contre l'Orient et se perd dans des luttes de pouvoirs principalement contre la Ligue Lombarde. Les frontières au sud du Saint Empire sont morcelées. Des rumeurs d'une future Croisade se font entendre à qui veut bien tendre l'oreille. A Passau, les intendants des Guildes Marchandes établissent leur nouveau quartier général car Ratisbonne n'est plus une cité sûre. Cela entraine un retour des conflits avec les quartiers sud de la Citadelle, atour de l'église Saint Stephen. La fin des grands chantiers de la Citadelle de Passau arrive un peu avant la fin de l'été, la muraille ouest est achevée, le faubourg de la Domplatz devient une extension de la Citadelle. Au sud, le campement des bohémiens devient une véritable mini ville labyrinthique de constructions en tout genre, regroupant tout un circuit de hors la loi. La léproserie au nord devient de plus en plus peuplée.

Les Anciens Diether et Lidia ne sont toujours pas sortis de leur Torpeur et les nuits du règne du Seigneur Heinrich un lointain souvenir. Le Sénéchal Helmar continue de laisser aux officiels de la Cour toute latitude pour faire respecter le Pacte de la Croix Noire et réitère sans cesse son désir d'unir les Clans. Il veut faire abolir la frontière des Nobles et les Bas Clans pour contrer la recrudescence des loups garous de la région. Mis à mal par les puristes de son propre Clan, miraculeusement rescapé de plusieurs tentatives d'assassinat, il invite la relève vampirique à s'unir et de se préparer à prêter allégeance à celle ou celui qui aura assez d'audace pour prétendre au statut de nouveau Seigneur de la Vallée.



Helmar SHRIVER


Dernière édition par Simorg le Mer 1 Nov 2017 - 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
vince
Beau parleur


Nombre de messages : 284
Age : 40
Localisation : partout
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Ven 2 Déc 2016 - 9:54

Fiefs de la Cour de Passau,

Cette missive vous sera apportée par des serviteurs de confiance.

L'ordre doit prendre le pas sur le chaos.

Moi Thorn Hammerstein Infant du seigneur Amerigo Valenti.

Déclare prendre la place de prince de Passau.
Vous convoque à la cérémonie d'allégeance à la cour qui ce tiendra demain en lieux et place de l'éliséum du pèlerin.
Il vas de soit que toute les fonction assumée actuellement par les autorité en place sont temporairement maintenue.

Thorn Hammerstein
Infant des ombres
Prince de Passau
Revenir en haut Aller en bas
Dany
Orateur
avatar

Nombre de messages : 534
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Ven 2 Déc 2016 - 13:16



Durant la cérémonie d'intronisation mais avant cette dernière.

Jeremiah s'avance au milieu de la salle magnifiant sa présence et prononce ces paroles :

« Non ruunt omnia. Quid faciendum, bene agendum!
Ne précipitons pas les choses. Ce qui doit être fait, doit être bien fait!

Frère Caïnite, il est vrais qu'en ces temps difficiles nous avons besoins d'une figure de proue, d'un dirigeant pouvant nous montrer le chemin, nous avons bel et bien besoin d'un prince pouvant ordonné notre belle ville et la vallée l'entourant.

Seigneur Hammerstein prétend au trône, bien lui en prend, je ne m'opposerais pas à sa décision ; oserais-je même dire que je lui apporterais mon soutien et mon aide ! »

Jeremiah s'incline brièvement devant Thorn avant de continuer

« Mais avant, réfléchissons à quoi un prince doit servir avant de nous engager de manière finale.
Si un prince doit diriger d'une main ferme les caïnites sous sa tutelle et gérer les autres formes d'êtres surnaturelles présent sur son territoire, un prince se doit aussi de pouvoir protéger et guidé ceux sous son règne car : Si un peuple sans roi perd tout repère d'autorité ; un roi se doit d'agir pour le bien du peuple car sans ce peuple un roi n'a pas lieu d'être ! »

Le toréador déclame en croisant brièvement chacun des regards de l'assistance et de poursuivre :

« Analysons donc les capacité de Thorn Hammerstein à être ce Prince.
Personne, je pense, ne peut remettre en question la fermeté de l'autorité du Seigneur Hammerstein, son expérience humaine ainsi que ses récentes actions au domaine Aldersbach sont les preuves des qualité d'un grand dirigeant.
J'ai pu personnellement visualisé la qualité de ses actions ainsi que son abnégation pour aider ceux sous sa protection, donc je ne pense pas que nous aurons des problèmes de ce point de vu là.
Cependant peut-il nous guider, car Thorn Hammerstein, comme nombre d'entre nous, est encore jeune et ne comprend pas encore entièrement notre monde et ses multitudes de subtilités. Pourrait-il agir au mieux face à un autre prince, face un Margrave Tsimize, face à n'importe quel représentant d'une autre cour ? Pourrait-il efficacement et sans injure porté notre voix au Monarque Noir ? Pourrait-il nous guider et nous instruire ? Cela, malheureusement je n'en suis pas convaincu ? »

Laisse planer un silence avant de se retourner vers les anciens et de conclure :

« C'est pour cela que j'ai une requête à formuler. Non je ne m'opposerai pas à Thorn Hammerstein, mais je demande pour qu'il ait tout mon soutient qu'il arrive à convaincre, l'un de vous seigneur anciens, voir même un autre, de lui servir de mentor, d'aide et de conseiller pour l'aider dans ses responsabilités et pour le tempéré dans l'imprudence de notre inexpérience, afin que tous ensemble nous puissions prospérer dans ses temps difficiles.
Dans ces conditions ce serait avec l'esprit serein que moi, Jeremiah Ferenbach, infant de Klothilde de Méranie et actuel Chambellan de Passau, m'inclinerait en premier devant seigneur Thorn Hammerstein et prononcerait ces paroles : Le prince est mort, Vive le Prince !»

_________________
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.  »
de Albert Einstein

"L'un dira "Je Suis" et il aura raison car Il Est, l'autre répliquera "Je suis" et il aura aussi raison car Il suit"
De je ne sais plus qui mais j'adore.

"Une fois c'est un hasard, deux fois c'est une coïncidence, trois fois c'est un complot,... Je n'aime pas les coïncidences!"
Auteur inconnu (du moins par moi)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Ven 2 Déc 2016 - 15:37

Wilhem s'avançe péniblement en s'aidant de son éternel baton
Il regarde lentement et fixement l'assemblée, s’arrêtant sur chaque visage
Tout en fixant tout un chacun sauf Thorn il dit "Cette dévotion t’honore mon frère,
je sais que tu sauras faire respecter nos lois et châtier ceux qui les violent, aider les plus faibles d'entre nous qui demande assistance, apporter discipline à nos troupes, et surtout en tout être juste"
Long silence
Et nul ne saurait s'élever contre cela sans encourir le courroux de tous et d'abord le mien"
Encore plus lentement
...
Wilhem
...
retourna prendre place, dans un coin sombre, devenu encore un plus sombre
Revenir en haut Aller en bas
filwinn
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1232
Date d'inscription : 10/05/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Ven 2 Déc 2016 - 16:22

Klaus, hoche les epaules et continue a regarder le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1457
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 3 Déc 2016 - 16:57

'Toutes mes félicitations au nouveau prince, je suis persuadé qu'il s'acquitera de façon honorable de ses tâches. Qu'il sache que s'il a besoin de moi, je suis à sa disposition à la foi en tant que vassal et en tant qu'ami. '
Revenir en haut Aller en bas
Audrey
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 334
Age : 33
Localisation : Mons et Bruxelles
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 3 Déc 2016 - 21:18

Amalia, parée d'une robe de soie de couleur cramoisie, s'avance discrètement et déclare d'une voix claire et rodée aux usages de cour:
"Cher Thorn, recevez mon humble soutien. Vous êtes le plus légitime parmi nous pour assurer cette fonction dans cette vallée de Passau."





_________________
The true mystery of the world is the visible, not the invisible.
Pas de parties fumeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Lun 5 Déc 2016 - 20:31

Plusieurs anciens avaient rejoint la salle à l'étage où l'Elysium se tenait ce soir là. Ida des Malkaviens se frottait durement le visage avec une pierre et jurait inlassablement entre deux arrachements de peau que tout cela était temporaire. Elle faisait des grands gestes qui semblaient englober la pièce mais aurait-on dit aussi bien au delà.

Bodmar des Nosfératus se tenait dans un coin, l'air tantôt pensif tantôt inquiet. Nul ne se souvenait de sa venue ni ne chercha à en savoir davantage. Et cela lui convenait.

Helmar du Clan Ventrue et Sénéchal de la Cour regardait les jeunes générations avec un sourire étonné.

Enfin, un jeune garçonnet, du Clan des Ravnos, jouait avec une poupée de chiffon enduite de charbon. Il lui avait cousu un petit tabard de templier et lui avait installé une brindille en guise d'épée. Quand le dernier des jeunes générations fit sa déclaration de soutien à Thorn, le garçonnet posa la poupée près d'une chandelle, trop loin pour qu'elle prenne feu mais assez prêt pour que le danger existe. Ensuite, il fit un petit bond depuis le tonneau où il était juché et s'avança doucement vers Thorn, lui posa la poupée aux pieds et se tourna vers Jeremiah qui déclamait la mort du prince et sa renaissance.


- Mort .. Qu'est ce qui prouve qu'il est vraiment mort ?

A ce moment, Bodmar sembla remplir de sa présence toute la partie de la pièce qu'il occupait, Ida cessa de se défigurer le visage et le sourire de Helmar s'effaça. Les quartes anciens regardaient Jeremiah.
Revenir en haut Aller en bas
vince
Beau parleur


Nombre de messages : 284
Age : 40
Localisation : partout
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Jeu 8 Déc 2016 - 8:03

Suite au réaction des anciens Thorn se redresse et parle à voix haute et claire. (tout en fixant longuement Jeremiah)

Mes frères, peut me chaux que l'ancien prince soit mort ou pas.
Il à pour moi perdu le droit à cette place pour avoir délaisser sa fonction.
Si il se manifeste maintenant, c'est avec plaisir que je le laisserai nous guider et l'assisterai du mieux de mes capacités.
Dans le cas contraire et si les anciens valide ma prise de pouvoir, passons au chose utile.
Je suis jeune et inexpérimenté, ainsi que la majorité des vampires de la région; ainsi en on voulut nos maitres.
Nous devront par respect envers eux réussir l'épreuve qu'ils nous donne.
Ils nous fournisse la chance que peut des notre peuvent avoir, posséder un domaine à nous et le gérer en bon père de clan.
Je ne veut pas de ce pouvoir pour moi même, mais pour nous tous.
Pour ce faire, j'aimerais que vous m'assistiez dans ma tache.

Thorn fixe l'assemblée dans l'attente des réactions.

Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Jeu 8 Déc 2016 - 18:08

L'Elysium était terminé pour ce mois. Tout le monde était reparti dans son domaine et on avait accepté l'idée qu'un jeune génération puisse avoir assez d'audace pour briguer le titre de Prince; après tout, comme l'avait rappelé Helmar, ce n'était ni une question de génération ni une question d'ancienneté. Les propos du Sénéchal avait fait écho au niveau de tout le monde; ils étaient convaincus que Thron méritait sa chance.

Le servant du domaine, Maximilian avait officialisé la chose lors d'un court rituel où tout un chacun devait jurer servitude au nouveau prince en échange de quoi ce dernier se devait de protéger de son mieux tous ses sujets. Maximilian était tombé d'accord pour ne pas donner suite au reste du rituel qui consistait à boire un peu de la vitae du Prince; au vue des circonstances et face aux menaces des loups garous, la cour devait être unie par les liens de la foi et non par un lien par trop contraignant et c'était l'occasion d'une seconde chance d'ordre moral selon un autre servant. C'était surtout une manière d'encourager les Bas-Clans, disait Maximilian de voir dans la situation un gage de bonne foi des Clans Nobles. Et c'est avec bonne grâce que les autres Anciens avaient suivis les conseils avisés et avaient jurés d'assister le prince dans sa tache.

En repartant, le Sénéchal dit à Thorn qu'il faudrait bientôt annoncer la nouvelle aux cours voisines et préparer les visites de plusieurs délégations caïnites. Il lui faudrait l'aide de tous les officines de la cour.
Revenir en haut Aller en bas
vince
Beau parleur


Nombre de messages : 284
Age : 40
Localisation : partout
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Dim 25 Déc 2016 - 8:31

Chers frères,

Par la présente missive, je vous annonce divers changements de poste.

Je nomme klaus du clan malkavian au poste d'oracle de la cour. Il sera comme ces ancêtres j'espère le pilier de notre communauté.
Je nomme à sa place de fléau alric du clan gangrel. Il sera désormais la griffe punitive pour ceux qui ne respecte pas nos codes.
Et pour place de préfet je nomme friedrich du clan Brujha, charge à lui de faire respecter l'ordre auprès de notre communauté.

Je serais présent chaque soir à l'éliséum si l'un d'entre vous veux me voir ou désire une audience.

Continuons mes frères à faire prospérer cette belle citée qui est devenu la notre.

Thorn hammerstein fils des ombres prince de Passau
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Dim 25 Déc 2016 - 12:37

Chronologie globale ou quand le Grand Jeu se joue de ses joueurs


02.1186 - apparition de la lèpre dans la Citadelle de Passau. Un premier esprit de pestilence invoqué par les loups garous de la lignée des Fils du Corbeau est arrêté. La cour locale reçoit la visite de Klothilde de Méranie, émissaire Toréador de la Cour de Ratisbonne. L'émissaire prend note de la menace commune à tous les vampires de la région et promet d'en faire part au seigneur de sa Cour. Le monastère de Niedensburg devient le lieu de liaison entre les deux cours.

04.1186 - la lèpre se répand à la Citadelle de Passau. La léproserie est agrandie et l'évêché fait appel à tous les frères moines et à l'ordre du Temple pour aider à endiguer la maladie et aussi protéger les habitants.

06.1186 - une délégation papale rend visite aux évêques de Passau. Une partie de la délégation est issue de l'ordre des moines cisterciens du Royaume de France. Le débat se pose de savoir si la chrétienté doit favoriser une nouvelle croisade. La visite d'autant de gens de l'église de Rome et de quelques ordres de chevaleries hospitaliers gênent les activités des vampires de la citadelle et le Sénéchal demande à chacun de réduire la chasse au stricte minimum le temps de la visite de l'émissaire papal.

09.1186 - réouverture inattendue des anciens bains de la Citadelle de Passau. Après des mois de travaux en surface et aussi en sous sol, l'accès est réservé à une riche clientèle séjournant à l'auberge du Pèlerin. Les lieux sont considérés comme une extension de l'elysium local.

01.1187 - Thorn Hammerstein se déclare Prince de la Vallée de Passau et demande leur soutien aux Anciens. Un esprit enragé ravage le nord du district d'Aldersbach avant d'être arrêté. Son invocation provient des loups garous survivants des ruines de l'Umbram Alea. Ces nouveaux loups garous ne cherchent plus à se servir des humains pour lutter contre les vampires mais en appellent à une magie spirituelle brutale et contrenature à la communauté lupine.  

02.1187 - la cour des vampires de la Citadelle est sollicitée par deux autres cours de la vallée, au sud-est: celles d'Andorf et celle de Peuerbach; elles subissent depuis quelques semaines des attaques de loups garous. Le prince de Peuerbach est détruit lors d'un assault de loups garous dont certains semblent avoir la faculté de voler et / ou d'apparaitre et de disparaître à volonté, attaquant de manière surprenante les vampires locaux.   




06.1187 - ouverture de nouveaux comptoirs marchands à la Domplatz, nouveau faubourg ouest de la Citadelle. Les marchands de la communauté juive de la citadelle y prospèrent. Le commerce du fer et du sel reprennent leur essor le long du Danube.

07.1187 - de loin, les nouvelles parviennent d'une écrasante victoire de Saladin sur les chrétiens lors de la bataille de Hattin. La chrétienté dans son ensemble vit de nouveaux soubresauts provoqués par les défaites subies en Terre Sainte. Dans le siège episcopal de Passau, les évêques sont partisans d'une nouvelle croisade

10.1187 - Jérusalem est prise par Saladin. Le pape de Rome, Grégoire VIII, appelle officiellement à la 3ème Croisade. A Passau, les intérêts officiels et officieux vont tous dans le même sens et le commerce du fer et de l'acier fleurie de plus bel; on cherche à honorer les commandes au niveau des forges de la vallée pour préparer la future armée des croisés de l'empereur Frederick Barberousse.

11.1187 - Tandis que l'Eglise de Rome sollicite de plus en plus les évêchés de l'empire, il devient de plus en plus difficile de contrôler les afflux de chrétiens qui posent leurs affaires à la citadelle pour se préparer à la Croisade; les vampires locaux doivent s'organiser et les jeunes générations, manquant d'expérience, sont contraints de demander l'aide des anciens pour survivre à ce nouvel élan de la Foi.

12.1187 - la lèpre se répand au Monastère de Budevocha, à l'est de la Vallée. Un groupe de vampire détermine qu'un esprit de discorde est lâché par les lupins sur les lieux pour détruire les vampires locaux. Le Margrave Tzimisce s'en sort grâce à l'intervention des jeunes générations qui se préparent à contre attaquer en cherchant le lieu de pouvoir des lupins. Les recherches prennent des mois avant de trouver des pistes viables.

03.1188 - Frederick prend la croix à Mayence et se dirige vers Ratisbonne pour soulever ce qu'il promet être la plus grande armée de croisés jamais réunie. A Passau, les soubresauts provoqués par l'appel à la Croisade amènent son lot de recrutements, de réunions des nobles locaux, tous avides d'aller redorer leur blason et de briller dans ce qui promet être une grande Croisade. Plusieurs incidents locaux à la Citadelle marquent cette effervescence nouvelle et l'évêché à du mal à contenir l'arrivée de plus en plus importante de chevaliers, de barons et de seigneurs qui souhaitent prendre la Croix et attendre l'empereur. Un incident particulier dans le sud-est de la vallée manque de faire scandale quand on apprend qu'un seigneur local à ordonné le massacre d'un village de païens. Le seigneur est pendu haut et court après qu'une délégation de Templiers porte l'affaire devant l'évêque.


Dernière édition par Simorg le Mer 28 Déc 2016 - 12:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dany
Orateur
avatar

Nombre de messages : 534
Age : 28
Localisation : Laeken
Date d'inscription : 17/08/2014

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Mar 27 Déc 2016 - 15:10

Présentation de l'Elysium étendu

« Bienvenu, bienvenu !

Je me présente, Jeremiah Ferenbach du clan de la rose, infant de Klothilde de Méranie et Chambellan de Passau, je serais l'un de vos hôte pour la durée de votre visite.

Avant que je ne vous introduise auprès du seigneur Hammerstein laissé moi vous présenté notre bel Elysium.

Nous nous trouvons ici dans la partie principale, comme vous avez pu le constaté il s'agit d'une auberge, le rez de chaussé est la salle commune aussi bien pour le bétail que pour nous autres caïnities, le premier est réservé au chambre des mortels et le Deuxième est réservé pour ceux de notre race qui désire passé un moment dans notre bel cité. Sachez que le bâtiment et particulièrement le deuxième étage est fortement protégé.

Pour ceux qui préfère séjourné en sous sol un sous-terrain menant à la deuxième partie de L'Elysium, les bains, dispose de plusieurs alcôves aménagé.

Comme je viens de le précisé, les bains sont également devenu par de l'Elysium, c'est à votre choix si vous désiré profité de la partie plus privée ou vous mêlée à la populace.

Adossé aux bains se trouve la dernière partie de l'Elysium, il s'agit d'une maison de loisir et de culture, le rez de chaussé est orienté plaisir est vous pourrez y trouvé divers tables de jeux ou divers spectacle, Le premier est réservé au servant et troubadour itinérant et enfin le deuxième est orienté pour la recherche et le développement du savoir de la connaissance et de l'esprit.

Sachez que si vous le désiré des Calices sont disponible afin de vous abreuvé avec modération mais convenez aussi que tout service à son prix. »

_________________
« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.  »
de Albert Einstein

"L'un dira "Je Suis" et il aura raison car Il Est, l'autre répliquera "Je suis" et il aura aussi raison car Il suit"
De je ne sais plus qui mais j'adore.

"Une fois c'est un hasard, deux fois c'est une coïncidence, trois fois c'est un complot,... Je n'aime pas les coïncidences!"
Auteur inconnu (du moins par moi)
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Mer 28 Déc 2016 - 16:34


Au début de l'année 1188, une année après que Thorn Hammerstein se soit déclaré nouveau Prince de Passau, on décide que toutes les futures doléances se tiendront à la Citadelle dans l'enceinte du Pèlerin. Toutes les dispositions sont prises afin de ne laisser aucun visiteur attendre trop longuement; on s'arrange aussi pour disposer d'un réseau d'informateurs dans la vallée afin de conduire les caïnites de passage vers l'Elysium. On veut faire les choses bien et redorer le blason local par trop terni. Les humains conduits à l'auberge sont tous passés au crible, une santé de fer, une volonté malléable et d'un abord agréable. La visite régulière de membres du Clan Ventrue imposait certaines précautions et cela était devenu régulier depuis la rencontre entre le futur-prince et le Maitre de Guerre de la Croix Noire, Jurgen Von Verden, infant du Monarque Noir en personne. Mais tous ces efforts mirent du temps avant de donner leurs fruits ...

... La vallée de Passau est un énorme point de passage et n'est-il pas important de cultiver de nouveau une certaine image ? La citadelle même est déjà un haut lieu de commerce; de riches marchands venus des confins de l'Emprie et d'au-delà viennent à elle. Le Chambellan était ravi de pouvoir rouvrir les bains. L'Ancien Nosfératu Bodmar s'abstint. On s'arrangea pour user de Domination et de charmes divers sur plusieurs dignitaires de la citadelle afin de rendre la milice moins regardante et l'église moins zélote: les Traditions étaient sacro-saintes et on devait pouvoir en faire bénéficier n'importe quel vampire de n'importe quel Clan en visite dans le coin.

Mais alors que la cour devait composer de plus en plus avec les loups garous de la région mais aussi une épidémie de lèpre au nord de la citadelle, se présenta Eldrich, le premier émissaire représentant la cour de Munich. C'était à la fin de l'hiver 1187. C'était un vampire du clan Toréador ayant fait le voyage depuis sa cité et ce pour présenter les salutations de son Prince au nouveau Prince de Passau. Elrich déclara que son seigneur voyait d'un bon œil l'émergence d'un nouveau prince de sang neuf dans la région et qu'il transmettait ses amitiés à la cour. Il passa plusieurs nuits au Pèlerin et aux Bains et profita comme quatre des réjouissances proposées localement. Quand il termina de se lasser, il prit congé de la cour et s'en retourna à Munich. Il promit d'encourager son seigneur à venir en personne à l'avenir. L'ancienne Ida dira par la suite que les Toréadors sont tous des piques assiettes beaux parleurs qui ne servent à rien.

Quelques temps après, vers l'été 1187, ce fut un groupe de trois Ventrues dont l'ancien clerc Fabrizio Ulfila qui vint à la Citadelle. Leur visite ne dura pas au delà de quelques nuits et l'ancien Ventrue souhait aller se confesser dans l'Eglise Saint Michel avant de repartir. Il dit avec assurance que Passau était sur la bonne voie au vue de la santé de sa délégation épiscopale. Son entretien avec le jeune Prince passa assez inaperçu suite à une dernière tournée des principaux lieux de savoir de la région tels que Niedensburg ou encore Aldersbach où le prélat rencontra le maitre des lieux, propre frère jumeau du prince. Il laissa à ce dernier quelques dons livresques rares en guise de présent et insista pour que la cour de Passau ne s'égare pas sur le chemin des futilités quand toute la chrétienté devait transiter par son domaine pour rejoindre le Saint Empire par l'est. Quand on lui demande de quoi il s'agissait, il répondit que ce n'était pas très bien que les Bas-Clans païens se voient accorder trop de libertés.

D'autres visites eurent lieux comme celle de Klothilde de Méranie depuis Rastisbonne. Cette jeune Toréador au Sang ancien avait un grand statut au sein de son clan et réputée pour être une caïnite qui savait ouvrir mais aussi fermer des portes à ceux qui ne sacrifiaient pas à ses plaisirs. Mais cette fois, elle se contenta de venir apporter la parole du prince de Ratisbonne et souhaiter un règne long et prospère à Thorn. Elle assura que son unique Infant, Jeremiah Ferenbach, serait le parfait relais entre les deux cours en cas de besoin. Quelques semaines plus tard, on remarqua aussi la visite de Liliane, une étrange caïnite venue des fiefs du sud-est de l'empire, d'une place forte malfamée nommée Wesenürf. Elle n'appartenait manifestement à aucun clan mais démontra un savoir certain dans l'art de la manipulation et s'étant attiré les bonnes grâces du vieux seigneur humain local, fort de sa fortune. Elle ne laissa pas un souvenir impérissable lors de sa visite mais on su après son départ qu'elle faisait d'une coterie de parvenus Sans Clans qui était recherché par le clan Ventrue: parjure, mensonge, fourberie; elle et sa coterie s'était approprié la cour d'une ville. Certains entendirent par la suite qu'un membre de l'Elysium de Passau avait envoyé une missive à Magdebourg, auprès de Jurgen Von Verden afin de bien se faire voir en indiquant le lieu de refuge de cette coterie hors la loi. On n'en su pas davantage avant quelques temps.

Aux alentours de février 1188, deux visites marquèrent la cour. Tout d'abord celle d'un érudit de Vienne, de ce nouveau clan des Tremeres. Ardan du Chemin Doré, accompagné par deux de ses disciples, trois vampires  venus présenter leur respect au Prince et s'enquérir de la bonne santé de leur acolyte, Amalia Wittelsbach. Leur visite fut courte et se termina par une entrevue avec la jeune Tremere locale. La cour s'entendit dire que l'ordre Tremere voyait d'un bon œil que Passau su accueillir une sorcière tremere, autant une occasion pour les deux groupes de ne pas oublier de développer leurs relations à l'avenir. Le deuxième émissaire fut un ancien du clan Cappadocian nommé Dereni. Il se présenta une nuit directement à l'Elysium, sacrifia brièvement au protocole et voulu savoir si un collègue du nom de Kalt était encore membre de la cour. On ne su trop quoi lui répondre et il parti en demandant la faveur de bien vouloir prévenir tout membre de son clan qu'il était attendu bientôt pour une grande réunion de leur clan, en Anatolie. Il laissa au soin du Chambellan un sac contenant quelques ossements, à remettre à tout Cappadocien local.

Enfin, au printemps 1188, le clan Gangrel local fit savoir via son émissaire, Alric, que tout membre de la cour reconnu pouvait passer sur leur territoire sans craindre d'être massacré par eux. Cela était aussi valable pour les étendues sauvages au sud de la vallée. Ce message leur parvint au nom de leur meute et surtout de la part d'une ancienne vampire que peu avait rencontré auparavant, une gangrel de la lignée Lhiannan qui tenait son refuge à un point opposé au territoire de la meute mais dont l'autorité sur elle ne semblait pas faire de doute.

Shaktis - Ancienne Lhiannan


Dernière édition par Simorg le Sam 4 Fév 2017 - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 7 Jan 2017 - 21:06



05.1188

En ce début de mois de mai, l'Ancien Ventrue Helmar invite les vampires de la cour à une réunion d'urgence. Face à la situation fébrile de Ratisbonne où l'Empereur rassemble la plus grande armée de croisés de tous les temps, forte de 100.000 croisés, Helmar prévient chacun de faire attention à cet afflux soudain: des croisés, des mercenaires, des moines et des prêtres sans compter les miliers de troupiers de seconde zone. Consigne est donnée de réduire la chasse au strict minimum à l'extérieur des Refuge des membres de la Cour, de privilégier les Troupeaux des uns et des autres ou de venir se nourrir à l'Elysium. On parle de prêtres et de croisés fanatiques qui de plus en plus mettent en danger le Silence de Sang nécessaire à la survie des caïnites. Quelques incidents marquants ont même fait parler d'humain ayant la capacité de repousser les vampires, disposant par la même d'une Foi brûlante.

Dans la foulée, un groupe de la jeune génération est envoyé, en compagnie du Prince Thorn, pour superviser une mission relative aux affaires d'état de l'Empire. Il s'agit de Friedrich du Clan Brujah, d'Amalia Wittelsbach de la lignée Tremere, d'Oswald du Clan Ravnos et enfin de Klaus, l'Oracle Malkavien de la Cour. Le groupe d'émissaires doit recevoir plusieurs délégations d'intérêts divers. On parle d'une délégation papale et d'une autre venue depuis la cour de l'empereur Frederick.

Mais après deux nuits, le flou règne: on dit que le Prince en personne est forcé à la Torpeur, atteint d'un mal mystérieux suite à un empoisonnement fulgurant. On parle d'un assassin du Clan Assamite rôdant dans la Citadelle et d'un prêtre particulièrement zélote menaçant de dénicher le refuge de chaque vampire de la Citadelle. Enfin, on apprend de manière certaine la destruction de l'un des anciens du conseil de l'Elysium, Ruben du Clan Ravnos. Ruben fut détruit par la Foi du prêtre ou le poison qui mit à mal le Prince ? Nul ne le sait avec certitude sinon ceux qui étaient présents lors de l'attaque, en plein coeur de la citadelle de Passau.

Le Conseil des Anciens a prévu de se réunir de nouveau sous peu et en appelle à tous les Clans de la région pour s'unir contre une double menace commune: le Clan Assamite qui a tourné son regard vers Passau et la présence d'un nouveau genre de prêtre, apte à repérer les vampires cachés au sein du Bétail. Cet appel est lancé aux Clans Nobles et aussi aux Bas-Clans mais aussi aux Cours voisines des fiefs de la Vallée. Le Margrave Tzimisce de Budevocha y répond favorablement et on attend toujours la réaction des Gangrels et de leur Ancienne. La Torpeur inexpliquée du Prince provoque le besoin de chercher un moyen autre que l'apport de vitae afin de l'en réveiller. Amalia Wittelsbach s'attèle à la tache et mène des recherches indiquant que seul un moyen mystique peut réveiller Thorn. On hésite à faire appel à d'anciens résidents de la Citadelle.. A suivre.


Dernière édition par Simorg le Dim 29 Jan 2017 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 21 Jan 2017 - 12:54



04.1189

Le groupe est réuni à l'Abbaye d'Aldersbach pour tenter de trouver un moyen de réveiller le Prince Thorn de sa Torpeur. Assisté par l'ancienne Ida des Malkavian, Wilhem Hammerstein passe presque une année à chercher un tel moyen et a finalement fait appel à son Sire et son associée, Odetta Giovanni. Le Cappadocien Mordecai  - présent aussi - a assuré que Dame Odetta avait un rituel qui permettrait de sauver le prince Lasombra et le guérissant du poison Assamite. Alors que la nécromant de Venise et leur Sire, Amrigo Valenti, sont à trois nuits de voyage, les deux vampires s'entourent d'autres caïnites de la région pour faire respecter le Silence de Sang tandis que des milliers de pèlerins se réunissent autour de l'abbaye dans l'attente du passage de la croisade de l'Empereur Frederick Ier.

Le Fléau Alric du Clan Gangrel a entendu dire que plusieurs vampires étrangers profitaient de la présence de tant de pèlerins pour chasser impunément dans la région. Il sillonne les alentours à la recherche de ces vampires et trouvent la trace d'un petit nombre épars de vampires étrangers. L'Oracle Klaus du Clan Malkavian assiste Wilhem depuis l"intérieur de l'Abbaye et, enfin, le Maître de la Vicissitude Conrad est envoyé par le Margrave Armin Gerko afin de rembourser sa dette passée; devant l'afflux sans cesse renouvelé de pèlerins, la foi persistante du Bétail et le danger qu'une entrave au Silence de Sang représente, le groupe est fort occupé à camoufler leurs activités et tache de calmer les éventuelles velléités entre diverses communautés religieuses.

Un premier incident survient peu de temps avant l'arrivée d'Odetta Giovanni et d'Amerigo: les réserves de nourritures disparaissent et deux citernes d'eau potable sont trouvées croupies. On détermine qu'un mal surnaturel pourri ces réserves qui furent alors jetées par les gens du hameau. Cela qui a pour effet de facher en premier lieu des prêtres Vaudois, présents dans leur campement à l'ouest de l'Abbaye. L'Abbé Joseph est accusé de gestion désastreuse et le ton monte entre l'Abbaye et les pèlerins, enhardis par les Vaudois. Les vampires trouvent que ce mal provient de la présence d'un premier vampire, un très ancien Cappadocien nommé Menahem, venu retrouver son Infant, Kalt. Devant les avoeux de parricide de son petit-infant Mordecai et son adoption par la lignée Giovanni, l'ancien coupe court et reporte une mystérieuse dette qu'il avait envers Kalt sur son petit-infant. Le groupe lui demande de les aider contre les pèlerins dont la foi est galvanisée par les Vaudois contre l'Abbaye.

Après deux nuits et passés quelques autres incidents de plus en plus macabres, les vaudois investissent l'Abbaye et affirment avoir capturé deux agents du malin infiltrés dans l'Eglise. On exhibe alors les corps d'Odetta et d'Amerigo et on prépare un bucher. Le groupe demande à l'Ancien Menahem d'intervenir car il semble être le seul à ne pas réellement souffrir de la Foi qui émane de la foule. Ce dernier ferme les portes du cloître de l'abbaye et massacre les prêtres humains, permettant à Odetta et Amerigo de survivre. Il empêche la tentative de diablerie de Mordecai  sur Odetta et empêche aussi cette dernière de riposter sous le coup de la frénésie. En début de journée alors que le soleil se lève sur la petite vallée, on entend le tonnerre semblable à l'arrivée des premières vagues de la croisade de l'Empereur. L'ancien repart, le groupe récupère ses mécènes affaiblis et se cache le temps du passage des dizaines de milliers de croisés, toute rancœur mise de côté le temps du passage de l'armée germanique.

Quelques temps après, des nouvelles circulent de ci de là.  L'Abbaye semble avoir été frappée d'une étrange malédiction et on dit que son cloitre est devenu le lieu de rassemblement de démons lors des nuits de pleine lune; la pierre de la colonnade est noircie et il est impossible de la blanchir. Plusieurs malades de l'hôtel-Dieu meurent dans la semaine mais le passage de la croisade étouffe durablement l'affaire. La communauté des cisterciens est affaiblie par le départ de quelques frères rejoignant la croisade et de persistantes rumeurs concerneront l'abbaye d'Aldersbach au sein de la croisade lors de son passage vers la Terre Sainte.

Au sein de l'Elysium, les choses tournent de bien étrange manière. On parle d'un pacte impi passé avec un ancien Cappadocien, de la destruction du dernier Infant de Saulot de la région. Ida des Lunatiques se retire de la Cour et ne parle à personne de ce qu'elle a vu à Aldersbach. Odetta Giovanni honore sa promesse d'aider le Prince Thorn et pour cela le prend avec elle jusqu'à Venise pour pratiquer le rituel qui permettra son réveil. Elle dira par la suite à Amerigo que sa famille ne participera plus aux affaires de la Bavière et que seuls les succès passés l'empêchent de chercher réellement vengeance pour avoir été la cible d'une tentative de diablerie. Plus aucun des agents vénitiens qui dépendaient de sa famille ne revient dans la vallée de Passau et on apprend que des incidents mineurs ont lieu régulièrement dans la communauté juive de la citadelle même: pendant quelques semaines, plusieurs humains sont retrouvés malades, anémiques et pour mourir peu de temps après dans d'atroces souffrances ou de rejoindre la léproserie au nord de la citadelle.

Loin du calme avant la tempête sociale qui pointe à Passau, en Italie, se réunissent plusieurs anciens caïnites de l'ordre de la Prêtrise Livide de la Voie des Cieux. L'un d'entre eux - le Nosfératu Tancred - témoigne d'une partie des événements survenus en Bavière auxquels il affirme avoir été présent au sein d'une relative jeune communauté de dévots, les Vaudois; il évoque la manière avec laquelle la Cour de Passau juge bon de traiter les humains et spécifiquement les pèlerins rassemblées pour la Croisade de l'Empereur. Il rappelle qu'il avait déjà fait la rencontre d'une partie des caïntes de Passau, il y a de cela quelques années et que l'actuel Prince d'Aldersbach, Wilhem Hammerstein, lui avait assuré du soutien des croyants au sein du Bétail. Revenant aux évènements récents, il parle de la destruction d'un caïnite ami, Salubrien et Prêtre Livide de la Voie de l'Humanité, dernier représentant de son Clan dans cette région. Ce vampire l'aurait averti des requêtes de la jeune génération locale; ces dernières visaient à faire appel à Tancred pour le retrouver. Il se dit étonné et attristé de la tournure de la situation, qu'il a vu de ses yeux la destruction épouvantable du Salubrien. Il insiste dans son rapport sur le fait qu'une page est tournée dans cette région et ce malgré les prises de position louables de certains vampires locaux. Tancred amène le conseil à faire tout son possible pour ramener les vampires de Passau dans le droit chemin et si cela n'est pas possible, de les empêcher de nuire davantage au Bétail local.

06.1189

Le Prince Thorn Hammerstein revient de Venise, guéri de sa Torpeur. Les affaires de la cour reprennent leur cour durant les longs mois qui suivent. Entre temps, la désorganisation grandissante de l'administration impériales ajoutée des luttes intestines au sein du clergé impérial face à l'autorité du Saint Siège à Rome provoque des remous au sein des provinces. A Passau, c'est autant de soucis posés au sein des divers ordres de prêtrise et donc dans la prise en charge des malades de la lèpre. La léproserie est agrandie à défaut de moyens plus efficaces pour soigner les malades.

02.1190

Après de longs moi de silence, on apprend la disparition de l'Ancien Helmar du Clan Ventrue. Les affaires de l'Elysieum sont laissées à la gérance du Chambellan Jeremiah Ferenbach. On apprend aussi que le Conseil des Anciens n'est plus puisque Ida du Clan Malkavian est portée disparue aussi depuis de longs moi. Seul reste Bodmar le Nosfératu qui se prive bien de réclamer une position officielle quelconque mais hante encore la citadelle et ses environs de temps en temps.

Ida a écrit:
" .. Salut Blanc Bec ! .. Je viens te dire adieu ou à jamais .. C'est selon. De toutes manières, on est tous foutus, tiens le pour dit car le décompte ne s'arrêtera pas. Il ne me reste plus qu'à t'apprendre deux ou trois bricoles et ensuite je quitte cette vallée, sans doute pour de bon. J'ai détruit ta vie il y a dix ans déjà et je constate que tu fais tout pour encore plus ruiner ce qu'il te reste. Je suis contente et satisfaite de toi blanc bec. Peut être reste-il un peu d'espoir pour toi et sans doute verras-tu une nuit un peu de ta blanbequerie chez un autre pauvre misérable que tu souhaiteras rendre encore plus misérable que toi. Cette nuit fatidique, n'oublie pas de demander la permission à tes aînés sans quoi ils seront en droit de te pourrir l'existence. Ce que je vais faire ne t'intéresse pas, je le sais, ne prétend pas le contraire. Quoi qu'il en soit, je te conseille de surveiller ton derrière de blanc bec durant les années qui viennent; ca va chier, c'est certain et je ne doute pas qu'avec les incapables qui te servent de compagnons d'infortune, vous mettrez de l'huile là où vous penserez mettre de l'eau sur le feu .. Mon dernier enseignement est intéressé .. Il te permettra de voyager au delà de ta carcasse puante et peut être apercevoir un peu de beauté dans ce monde de merde. Il ne faudra pas oublier de revenir, sans quoi tu seras foutu. Si tu rencontres un gardien nommé Randall, fuis car tu n'es encore qu'un blanc bec. Du reste, vous pouvez tous aller vous faire voir. Beaucoup de ceux de ta génération sont des fous, ils ruineront et détruiront ce que le vieux a tenté de créer ici bas .. "

03.1191

Arrivées de plus en plus soutenues de familles depuis les royaumes de Bohêmes dont une bonne partie s'installent dans le sud de la citadelle de Passau et agrandissent ainsi ce " faubourg " qui échappe à tout contrôle de l'Evêché local et pose de plus en plus souci au regard de la population locale. Le maire du Faubourg de la Domplatz à l'ouest de la citadelle formule plusieurs fois des plaintes contre les étrangers sans avoir de suite. Plusieurs incidents éclatent durant l'année en cours et la milice est fortement encouragée à contenir les afflux de bohémiens.

Cette même année voit l'apparition de plusieurs meutes du Clan Gangrel au nord de la vallée, confortant ainsi la position du Clan et mettant totalement ce territoire sous leur coupe. Depuis l'accord scellé entre le Prince Hammerstein et les trois Anciennes Gangrel, aucun incident n'est à déploré bien que plusieurs plaintes sérieuses sont déposées par des caïnites de passage issus des Clans Nobles. On murmure que toutes les meutes répondent à une unique autorité, celle de l'Ancienne Lhiannan Shaktis qui tient son territoire au sud-est de la vallée et qui ne répond pas à son tour à la Cour. D'autres rumeurs au sein de la population font état de plusieurs menaces surnaturelles concernant la vie de plusieurs hameaux de cette partie de la vallée; plusieurs convois de prêtres ont échoué à y établir une présence durable et un prêtre fut retrouvé égorgé en fin d'année. A ce jour, le nord et le sud-est de la vallée n'offre plus aucune vue sur ce qui s'y passe et les autorités de l'Evêché ont émis une demande auprès des Pauvres Chevaliers du Christ afin d'y établir une commanderie.

L'Oeil Carmin a écrit:
L'homme en robe de moine était entouré par les membres de son ordre. Tous s'inclinèrent devant lui, le premier Conseiller, leur maître. Chacun fit le rapport des avancés du projet commun, chacun des détails, chaque grandes villes et provinces dignes d'intérêt. Quand arriva le tour du dernier, il avança les grands progrès effectués à Ratisbonne: l'établissement d'un refuge sûr et plusieurs recrues oeuvraient déjà à infiltrer l'ordre du Temple sans que cela éveille la vigilance des autres de la Cour. Mais ce qu'il redoutait finit par arriver: il fut interrogé sur la situation à Passau. Il se sentait soudain gêné. Il dit que leur agent n'avait finalement pas les qualités nécessaires, qu'il s'était sans doute trompé sur ses compétences malgré la promesse d'une grande recrue. Sa haute naissance fut mise en avant mais cet argument fut balayé puisqu'il s'agissait d'un intérêt périmé de longue date: chez les vampires, ces choses là ne comptaient pas et à plus forte raison dans leur ordre. Au mieux convint-on, l'agent ferait un relais passable pour les mondanités parfois utiles. On décida de laisser l'agent seul, sans le soutien de l'ordre. On ajouta qu'un espion devrait surveiller ses faits et gestes au cas où leurs secrets seraient divulgués et un ordre de destruction permanent fut ordonné par leur maitre: au moindre écart de conduite par rapport aux intérêts du clan, l'agent serait détruit sur le champ. Après tout, de dangereux rapprochements avaient été tenté à son endroit. On décida de reporter tous les efforts locaux au niveau de la capitale loin de cette vallée où l'Eglise devenait trop influente. La petite réunion se termina sur ce point.


06.1192

Arrivées de plusieurs jeunes caïnites dans la vallée qui demandent leur sédentarisation et un territoire pour chasser auprès du Chambellan qui transmet leur doléance auprès du Prince. Le Nosfératu Bodmar est porté disparu depuis plusieurs mois. Outre la jeune Toréador Lexie qui oeuvre déjà à l'Elysium du Pèlerin, il s'agit d'un Ventrue de la faction des Princes Marchands et aussi d'une femme du Clan Ravnos; tous trois ayant respecté les Traditions et attendent le bon vouloir du Prince.

Le Rat a écrit:
Il se tenait sur la muraille nord et regardait tantôt vers l'intérieur tantôt vers le quartier juif, au nord sur cette colline. Au loin, il apercevait le toit du Pèlerin où tant de jeunes générations se pavanaient désormais. Il se dit que l'histoire ne faisait que se répéter mais il se demandait ce que le vieux avait prévu cette fois pour se divertir. D'autres nouvelles venues de bien plus loin l'avaient décidé à quitter la vallée pendant quelques temps. A l'est, très loin à l'est retentissait un puissant appel, celui d'un rêve inachevé et dont nul ne savait l'issu. Son Clan l'avait appelé sur place pour être témoin des évènements qui allaient s'y produire. Plusieurs de ses anciens lui avaient fait miroiter son accès à des cercles plus restreints si tant est que ses rapports étaient profitables pour ses maîtres; un inconnu sans certitude, un passé qui restait l'une des principales scènes de jeu des Sang-Bleus .. il avait besoin de s'éloigner de tout cela quelques temps. Ce qui l'avait décidé n'était pas tant les promesses ni son devoir mais la destruction de son plus ancien allié dans la vallée, presque le dernier de son Clan dans la région. Et le Rat, tapi dans les catacombes, savait que la colère nourrirait bientôt les flammes de la Foi. Il s'était empressé de faire connaître ses intentions à la Prêtrise Livide afin d'avoir un sauf conduit. Se remémorant le nom de chacun de ses débiteurs locaux, il laissa la muraille et la citadelle derrière lui, bientôt toute la vallée et se dirigea vers Constantinople.


04.1193

Les autorités de l'Eglise locale créent le Conseil des Evêques de Passau et tentent par là de reprendre aux pro-garmaniques un peu de l'indépendance perdue par la citadelle. Des seigneurs locaux ne voient pas d'un très bon œil la construction d'une commanderie templière aux confins de la vallée, non loin de Weigsheid. L'église objecte que l'ordre a répondu favorablement à son appel tant que le pouvoir seigneurial n'a su prendre en charge l'afflux sans cesse croissant des étrangers dans la vallée et ce depuis l'est.
Revenir en haut Aller en bas
vince
Beau parleur


Nombre de messages : 284
Age : 40
Localisation : partout
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 11 Fév 2017 - 10:01

Cher tous, je conduit cette réunion de crise, afin que nous mettions en œuvres les moyens nécessaire pour gérer la situation actuel.
Il est vital que chacun use de ces diverse influence pour redynamiser la région en thermes de confiance,de sécurité et d'équilibre.
Les baronnies voisine veulent étendre leur influence sur notre région et domaine. Nous savons tous que la ou l'humain agis, le vampire n'est souvent pas loin.
De plus, un ancien la à nous observer et nous manipuler depuis le début. Lexy vous expliquera par une missive les détail (résumer de partie à venir=>Simorg)
Il est important de le débusquer et de lui demander quel sont ses but et de prendre notre vrais indépendance.

chambellan, je vous somme de nous donner les détail des lignées humaine et vampirique qui sont en votre possession.Et puis abuser de vos contact.
Fleau, tenter par tout les moyen de calmer votre sire et ses suivant.
Préfet, augmenter drastiquement la sécurité, vampirique comme humaine pat tout les moyens. Et punissez durement les fauteurs de troubles.
Frère, mes tout tes moyens pour renforcer le pouvoir de l’évêché et de ceux qui les soutiennent.
Dame Amalia, essayer par vos contact de noblesse de nous donner le plus d'info sur qui soutient qui de l’évêché ou du duché.
Cher tzimice, je vous demande de faire demande d'assistance auprès de vos frères en portant la missive que mon frère vous écrira
Cher Ravnos essayer de votre coter d'augmenter nos relation avec le faubourg sud ou sont vos semblable et de faire diminuer leur colères légitime.
Mordekai, user aussi de votre influence auprès de vôtres et aussi donner moi le nom du cadavre qui se trouve dans ce sac.
Pour ma par mes moyens sont à votre disposition. Et je vais tenter d'étendre mon influence sur les casernes alentour afin quel soit sous notre contrôle.


Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 11 Fév 2017 - 12:20



05.1193

Les vampires de la Cour sont à l'Elysium et attendent les arrivées de deux nouveaux caïnites qui doivent être présentés au Prince Thorn. Alors qu'Oswald reste au rez-de-chaussée, une bagarre éclate entre plusieurs clients: des locaux contre des miliciens venus des Baronnies de Linz, à l'est de la Vallée. Loin de chez eux, ces quelques miliciens provoquent pas mal de dégâts dans l'Elysium et réussissent à mettre le feu à l'étage. Le groupe réussit à contenir le feu grâce à Amalia et tandis que Thorn encadre la foule, Oswald et Klaus capturent l'un des miliciens étrangers. Ce dernier semble être une goule car il fait montre de la Discipline de la Métamorphose. Pris dans les geôles du quartier nord, domaine de Klaus, il est passé à la question et révèle qu'il est membre de la milice des Baronnies de Linz, que lui et ses amis sont venus se détendre à Passau en tuant quelques bohémiens, que Passau est une putain où tout ce qui n'est pas d'origine pure germanique vient s'y vautrer. Amalia découvre que le sang vampirique qui lui donne ses capacités hors norme provient d'un ancien. En fouillant ses pensées, Klaus perçoit l'image d'un Gangrel qui n'a plus rien d'humain.

Tandis que la cour se retrouve de nouveau au Pèlerin, le Prince envoie la goule de Klaus, l'ancien Templier Marcus, en mission de reconnaissance dans les Baronnies de Linz. Situées tout à l'est de la vallée de Passau, en dehors de la juridiction des l'Evêché et surtout en dehors des Fiefs de la Croix-Noire, Marcus est uniquement chargé d'une discrète reconnaissance: il doit chercher au niveau du premier avant poste des Baronnies - à la caserne de Gattern - toute trace de l'implication du Clan Gangrel au sein du Bétail et aussi à qui répondent ces Gangrels. Entre temps, l'un des vampires qui devait venir se présenter au Prince est retrouvé au Faubourg Sud de Passau. Il s'agit d'une Ravnos nommée Cacilia, issue du jati de Ruben dont il était le frère de Sang. Oswald l'introduit au devant du Prince où elle fait état d'une attaque subie par une famille de bohémien dans le camp: encore une fois, des miliciens des Baronnies qui ont violé, torturé et abattu un groupe de femmes de son camp. Le Prince entend sa plainte, lui accorde le droit de chasse dans cette partie de son Domaine. Cacilia propose son aide future pour surveiller cette partie du domaine de Passau en échange de l'aide de la Cour pour poursuivre et punir les miliciens de Linz. A la fin de la soirée, le second vampire qui devait être présenté est introduit par Lexie, l'assistante du Chambellan. Il s'agit d'Anselmus, un jeune Ventrue de la faction des Princes Marchands venu faire fortune à Passau. Le jeune ventrue regrette la situation locale et souhaite apporter son aide à la Cour pour préserver la souveraineté de Passau.

Le lendemain soir, la cour se réunit de nouveau et apprend le rapport de Marcus: à 20km de Passau, un petit peu au delà de la frontière entre la vallée de Passau et le début des Baronnies, sont réunis tous les partisans indépendantistes de l'ancien royaume de Germanie. Henri Le Lion, le Duc de Bavière semble être leur meneur et les 5 Barons de ces terres ses vassaux. Avec l'Empereur Henri VI engagé dans une campagne en Italie, le Duc se présente comme le champion de l'indépendance de la Bavière et rassemble autour de lui tous les seigneurs désireux de trahir l'ancien Pacte de Fulda, signé en 1191 entre la couronne et les seigneurs allemands. Selon Marcus, les vampires vivant dans les Baronnies semblent soutenir cette initiative et une réunion est en cours de préparation dans le domaine de Scharden, situé à quelques lieux de Wesenürf, première ville des Baronnies quand on arrive par Passau. Selon Marcus, le Clan Gangrel est très présent dans les Baronnies et semble allié aux quelques Princes de cette région, tous issus du Clan Noble des Brujah.

Le Prince décide d'aller demander des comptes à la nouvelle meneuse des Gangrels de la vallée de Passau, lui demander pourquoi ce clan qui répond devant elle semble soudain s'allier avec des indépendantistes pro-germaniques et leurs maîtres Brujah. Il amène avec lui sa cour et reçu seul par l'Ancienne Shaktis des Lhiannan. Cette dernière lui explique que contrairement aux apparences, son oeuvre consiste à contenir les meutes Gangrel dans leur désir de se venger d'une ancienne trahison des Ventrues de Passau. Elle explique qu'au IVème siècle, les Gangrels furent instrumentalisés par un groupe de 6 Ventrus venus de Rome, sous la guidance de leur meneuse, une Mathusalem Ventrue. Cette dernière aurait asservi le champion humain des tribus germaniques et aurait usé de ce soutien pour mener les Gangrels locaux contre les tribus de loups-garous. Les lupins écartés et son influence posée, elle aurait récompensé le champion humain en faisant de lui son Infant. Les Gangrels n'auraient jamais oublié la trahison de ce chef humain ni la manipulation des Ventrues. Shaktis explique que le Clan Gangrel a décidé de préparer un rassemblement en mémoire de cette trahison ancestrale afin de se venger de ce chef humain qui serait encore en activité dans la vallée de Passau, sous les anciens traits du Seigneur Ventrue de la Vallée.

Le groupe cherche à écarter le mystère de la destruction admise de son ancien Prince, le Seigneur Heinrich. Il découvre que l'ancien Prince n'a jamais été détruit et qu'il fréquente la jeune génération de Passau depuis 14 ans sous les traits du templier Marcus SONNE. Quand le Prince Thorn demande à le retrouver, " Marcus " n'est plus là et le dernier endroit où il semble se trouver est la nouvelle commanderie templière bâtie aux frontières sud de la vallée. Le prince se rend auprès de Regui, un Cappadocien vivant dans le domaine d'Aldersbach et lui apporte les ossements du vrai Marcus -  déterrés depuis la tombe du templier au nord de la vallée - pour avoir la confirmation de ses doutes: les ossements sont bel et bien ceux de cet ancien templier et son esprit le confirme; l'usurpation de son identité est complète et bien que dévoilée, le prince décide de réunir sa cour afin d'enquêter avec toutes leurs ressources pour connaître les réelles motivations de l'ancien maître vampirique de la vallée. Une guerre entre les Gangrels et le dernière représentant des Ventrues de Rome semble se préparer et le jeune Prince Thorn demande à tous de choisir son camp: une citadelle affranchie des manipulations Ventrues ou une vallée sauvée de la fureur à venir du Clan Gangrel.
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Dim 26 Fév 2017 - 17:09



06.1193

Comme chaque semaine, un jeune moine se tenait à l'une des tables de l'auberge. Il regardait vers la mousse de sa bière et poussait de temps en temps un soupir quand soudain un garde prit place à ses côtés.

- Elle parait bonne votre bière. C'est dommage que vous ne puissiez la savourer, dit le nouvel arrivant.

Interpelé, le moine regarda le garde et comprit à quel genre d'individu il avait affaire. Par réflexe, il tendit son esprit vers celui de l'homme et souhaita qu'il ne l'ait jamais remarqué. Mais l'individu était encore là, le regardait toujours droit dans les yeux et commençait à sourire.

- Je ne sais pas pour vous frère moine mais je n'arriverai jamais à comprendre comment ils font pour se battre comme ca, bardés de fer ..
- Peut être parce qu'ils ne sont pas comme nous ? commenta prudemment le moine
- Ils sont si fragiles .. Et pourtant, nous fumes comme eux fut un temps ..
- Que voulez-vous ? demanda le moine. Je ne crois pas vous connaître à l'Elysium.
- Ni vous, répondit le garde, toujours avec ce sourire franc et pourtant tellement dénué d'émotion.
- Soit. Cela ne me dit toujours pas ce que vous voulez .. cingla le moine qui commençait à paniquer qu'un vampire inconnu ait pu aussi facilement déjoué sa vigilance.
- La même chose que vous. Observer, reporter et peut être agir bien que nos moyens d'actions soient différents.
- Nos moyens d'actions ? Qui représentez vous ? dit le moine en se relevant
- Vous savez, assis ou debout, mort ou vif, notre entretien continuera.. dit laconiquement le garde qui commençait à tripatouiller la hanse de la chope de bière du moine.

Le frère moine reprit sa place. Son interlocuteur était un caïnite comme lui et semblait immunisé à toute forme de distraction. Il était manifestement impossible de le divertir en usant de la discipline de la Dissimulation et encore moins de le convaincre d'aller ailleurs. Il décida de rester prudent et de ne prendre aucun risque. Le garde le regarda de nouveau.

- Vous travaillez pour un groupe d'anciens qui aiment à savoir comment les choses évoluent. Et moi, pour un autre qui aime qu'elles n'évoluent pas comme elles ne devraient pas, commenta le garde. Je peux goûter votre bière ?
- Je vous l'offre. Et soit, si vous voulez parler franchement, je sens que je n'ai pas beaucoup de choix dit il en reprenant sa place.
- Parfait, dit le garde en se pourléchant les lèvres enduites d'une moustache de mousse. Je suis Hamilcar et vous êtes Parnasse.
- Vous nous évitez de perdre du temps en présentations. Que puis-je faire pour vous Hamilcar ?
- M'écouter et retranscrire ce que je vais vous dire auprès de votre ordre.

Après que le moine ait joint ses mains et accordé toute son attention au garde, ce dernier débuta une histoire assez invraisemblable mais dont certains éléments apportaient de plus en plus l'effroyable certitude qu'elle était fondée. Il évoqua les plus grands secrets de la Famille locale, parla d'un élément inattendu qui pourrait bouleverser le cours des choses, détailla avec une conviction déconcertante des capacités vampiriques inédites et que d'aucun ne connaissait. Pour conclure, il dit comprendre que tout cela était assez difficile à croire.

- En effet, dit le moine. Avez vous des preuves de ce que vous avancez ?
- Pas encore mais quand plusieurs meutes de Gangrels convergeront vers cette citadelle, peut être verrez vous là la confirmation de mes propos.
- Et pas moyen d'empêcher que l'élément perturbateur cesse de perturber la situation ?
- Si. S'il ne calme pas ses pulsions, je le détruirai.  
- D'accord. Mais pourquoi me raconter tout cela sachant que vous pourriez tout arranger de votre côté ?
- Parce que nous aimerions que, cette fois, nos actions ne restent pas inconnues .. Chose que vous comprendrez aisément.
- La surveillance est de mise donc et vous vous occuperez si besoin de celui que vous avez évoqué, proposa le moine.
- Oui. Continuez de votre côté, consignez tout cela et si besoin, j'interviendrai. Une autre bière ? conclut le garde


Dernière édition par Simorg le Dim 26 Fév 2017 - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Dim 26 Fév 2017 - 23:25

.. quelques jours après .. non loin des mines de Weigsheid ..

Plusieurs hommes accompagnaient le prêtre Georg de la paroisse Saint Michel de Passau. Parmi eux se trouvaient des hommes de main, des ouvriers, des porteurs mais aussi, dissimulés dans leurs habits de voyages, quelques servants de la cour des vampires de la Citadelle: Bartholomé d'Ixent, chevalier à la retraite à la solde de Jeremiah Ferenbach et aussi Florimel, servante de l'Abbé Hammerstein et dont les larges habits de voyage et la capuche dissimulaient ses contours féminins.

Un peu en retrait du convoi qui se dirigeait vers le hameau de Weigsheid, ils devisaient sur les récents événements survenus dans les mines. Pour Bartholomé, c'était un mélange de frisson mêlé à l'incompréhension d'avoir vu son maitre vampirique dans un bien étrange état alors que la situation était pour le moins tendue. Pour sa compagne de route, il en était autrement et elle lui dit que ca devait être son grand âge car elle, elle avait assisté à tout. Elle "savait" ce qui s'était réellement passé. Le vieux chevalier lui fit remarquer qu'elle était bien jeune pour participer à des expéditions et encore plus pour contredire ses aînés. Elle le rassura et insista sur un point: lui et aussi les autres servants sur place ne se trompaient pas, ils avaient vu ce qu'ils avaient vu. Rien de plus, rien moins ..

.. ils avaient accompagné leurs maitres vampires dans l'expédition vers les mines de Weigsheid, à qui aux côtés de Jeremiah Ferenbach et à qui aux cotés de l'Abbé Hammerstein en ce qui la concernait. Elle lui concéda que les deux autres servants n'avaient pas les prédispositions nécessaires, n'avaient jamais bu de la vitae de leur maitre pour prétendre à une compréhension suffisante de ce qui s'était passé une fois les monstres occis. Et alors que le vieux chevalier se renfrognait de nouveau, elle lui posa la main sur le bras et lui dit de s'apaiser car elle savait garder un secret quand un autre servant avait failli à son devoir. Bartholomé voulu s'arrêter pour la réprimander mais ne dit rien devant ces étranges yeux violacés. La jeune femme avait un il ne savait quoi d'étrange dans son regard qui finit par le convaincre qu'elle pensait ce qu'elle avançait: après la visite rapide du hameau et la promesse de l'Abbé d'envoyer un convoi mené par un prêtre pour aider les locaux, la troupe de leur maitres s'était avancée dans les mines, à la recherche de ce qui avait agressé leur invité, un Lasombra nommé Octavio. L'agression avait eu lieu en contrebas du hameau et leurs maîtres pensaient que les agresseurs se tapissaient dans les mines; l'état physique et l'anémie des gens du hameau les avaient convaincu que la source de ce mal se trouvait en effet dans les souterrains..


Florimel


.. les mines n'avaient pas été très longues à explorer. Ni les créatures qui y avaient refuge trop difficiles à tuer. La première bizarrerie avait été de tomber sur des ruines souterraines d'une ancienne demeure romaine. La deuxième avait été de repérer une fresque au mur, assez explicite sur l'identité des habitants de ces souterrains par le passé mais le plus étrange avait été la suite des évènements quand le groupe avait repéré le corps d'un Ancien Gangrel en Torpeur. A partir de là, tout s'était enchaîné très rapidement; tout du moins aux yeux de la majorité des présents; en réalité aux yeux de tous les vampires présents mais pas des servants, surtout pas aux yeux de Florimel. En substance, elle raconta à Bartholomé que l'un des vampires présent, Ruper Tannhäuser, avait usé d'une magie quelconque pour les mettre tous dans une sorte de transe, tous les autres sauf une partie des servants et cela à peu près pendant une bonne grosse heure qu'il avait passé à contempler la fresque et ensuite revenir vite drainer la puissante vitae de l'ancien Gangrel. Au moment où l'euphorie de la Diablerie était passée, Rupert avait fait cesser sa magie et les autres vampires avaient repris leur esprit.. Florimel promit à Bartholomé que si ce n'avaient été les quelques dons particuliers à son sang, elle aurait succombé à l'apathie générale ..

.. Bartholomé avait les yeux grands ouverts et réussit à dire qu'il se souvenait de cela mais qu'il avait pensé à un moment donné à un songe éveillé.. Sa compagne lui dit qu'au regard de la constitution de certains servants et ce bien plus qu'aucun mortel, il n'était pas étonnant que la majorité des goules n'aient pas accordé plus de crédit à ce qu'ils avaient réellement vu. Mais que ce qu'ils avaient vu avait été la réalité. Suite à cela, Rupert avait dit à toute la troupe que l'ancien Gangrel venait d'être diablerisé par Octavio qui avait pris la fuite. Bartholomé ajouta machinalement que Rupert avait juré de retrouver le diaboliste et était parti à sa poursuite .. Florimel sourit et confirma cela aussi. Et tandis que le convoi arrivait à hauteur du hameau, elle confessa à Bartholomé qu'elle avait déjà pris la précaution de tout raconter à son maitre afin que la véritable histoire ne soit pas déformée. Le vieux chevalier soupira mais remercia la jeune femme pour sa fidélité à une cohésion pas toujours évidente entre leurs maîtres à la Cour. Il promit d'en toucher un mot à son maitre, une fois de retour..

Le convoi arriva à destination et les locaux purent bénéficier de la promesse faite par l'abbé d'Aldersbach, sans savoir que cette aide leur venait d'un abbé officiellement décédé voilà des années. Ce n'était pas grand chose mais ils eurent des vivres et l'espoir d'un lendemain meilleur.


Bartholomé d'Ixent


Dernière édition par Simorg le Sam 18 Mar 2017 - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Simorg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1264
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Sam 4 Mar 2017 - 3:52

Fin juin 1193

Les sujets de la Cour sont présents à la citadelle et ont entendu parler d'un groupe de chasseurs de vampires caché au sein d'une populace remontée contre les nobles, l'Eglise et les croisés. La grogne populaire s'exprime de plus en plus, sans retenue ni plus trop la crainte de représailles pourtant fermement menées jusqu'à présent. Le groupe tente de réunir ses informations et de décider de la marche à suivre tout en conciliant les décisions du Prince, annoncés par ses officiels: que faire concernant la destruction de l'ancien gangrel, comment amener son clan à ne pas jeter la faute sur toute la cour, comment repérer les chasseurs locaux ..

En milieu de nuit, un premier incident surprend le groupe quand un ancien croisé est pris à parti par une petite foule dans le quartier nord alors qu'il cherche à haranguer les passions locales dans le sens des intérêts des croisés. Le croisé est pourchassé et lynché à mort par la foule en colère. Anselmus, le jeune Ventrue de la cour prévient qu'un second attroupement, bien plus important que celui là se tient au faubourg ouest de la ville. Cette fois, il semblerait que la foule ait mis la main sur un vampire qu'elle aurait capturé et s'apprête à faire monter sur un bucher.

Le groupe se rend sur place et comprend qu'il s'agit d'Amerigo Valenti, le Sire du Prince et de son frère. Un peu plus tard, la nouvelle d'une seconde capture leur parvient et ensemble, ils décident de la marche à suivre pour tenter de sauver ces deux caïnites des flammes et de la colère populaire qui identifie clairement les fautifs comme des supports du malin. Le groupe repère un agitateur au sein de la populace, encore un vampire fort semblable à l'un des membres de la cour mais qui réussit à prendre la fuite. Son comparse est capturé, il s'agit d'Isaak, un Brujah venu des fiefs des Baronnies de Linz.

Avant la fin de la nuit, le groupe se réunit à l'Elysium et retrouve étrangement Dracian en pleine conversation avec Octavio. Ce dernier leur accorde un entretien sur ses motivations et la quête qu'il poursuit. Il présente ses excuses pour ses actes récents et leur assure qu'il ne cherchait pas à semer le trouble localement. Ce dernier quitte la citadelle avant le lendemain. Dracian conseille à la cour de bien consolider ses appuis pendant quelques temps avant de s'engager dans la recherche de leur nouvel ennemi, les vampires des Baronnies voisines.


Fin du chapitre 2
Revenir en haut Aller en bas
vince
Beau parleur


Nombre de messages : 284
Age : 40
Localisation : partout
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    Mer 8 Mar 2017 - 17:17

Mes frères,

Au vus des évènements récent, ils me sembles que nous devrions répondre au attaques que nous subissons.
Mais comment nous défendre si au cœur même de notre citée ne règne pas un certain ordre.
Nos lois ne sont pas respecter, et certain vont jusqu’au crime majeur de dévorer l'un de nos ancien.
Prenez bonne notes que les contrevenant à la loi doivent être punis. Toute personne apportant la preuve d'un crime sera récompenser et l'auteur dus dit crime subira une chasse au sang immédiate. ainsi que toute personne lui portant assistance.
J'autorise tout vampire du fief de passau à traquer le ou les vampires criminel.

J'ai essayer d’être un prince de paix, juste et point trop ferme.
Humain je fut un homme de guerre, et certain pourrait vous dire à quel point j’aimais cela.
Vampire j'ai voulut devenir autres chose car j'en avait enfin le temps. Mais......
Je suis désormais en guerre et ce avec les pouvoir que l'on ma conférer en me faisant renaitre.
Si avant de régler mes comptes avec le fief voisin qui nous attaque je doit nettoyer mon domaine, je le ferais soyer en convaincu.
Je vous le dit donc une dernière fois à tous, vous devez faire un choix.
Soit l'unité et nous riposterons ensembles. j'y mettrais toute mon âme
Soit la division.....mais choisissez bien votre camp........car la aussi j'y mettrais toute mon âme

Thorn hamerstein
Sombre prince de Passau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vampire Dark Ages] Hérésies    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vampire Dark Ages] Hérésies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [vente] jdr - vampire dark ages & autres
» Campagne Vampire, de Dark ages à ère victorienne
» Dark Ages : Assamite Chronicles - par Reno
» [ANNULEE] Vampire l'Age des Ténèbres
» Me voici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: