Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
25 ans d'ASBL, ça se fête Very Happy
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mar 22 Nov 2016 - 17:48

Citation :
Les évènements se sont enchainés à toute vitesse. Résumé succinct. En fuite de l'hôpital après avoir tué son directeur... mais quelle idée et acte de David. On atteint un second hôpital tenu par des anglais. On doit encore s'enfuir pour ne pas être faits prisonniers suite au meurtre du directeur et aux policiers blessés. On démonte nos voitures pièces par pièces pour traverser en bateau la Mer Caspienne et remonter le tout très discrètement en arrosant comme il faut. Pendant ce temps, nous récupérons de nos blessures. Nous filons par l'Iran en toute discrétion, roulant un maximum de temps, évitant les villes, les relais... On parcoure une bonne distance pendant près de 3 semaines durant. On quitte l’Himalaya et on atteint les Indes anglaises (~ Pakistan). Notre voyage doit encore se poursuivre...

Au environ de mai 1932, quelque part dans le Maine...
Je (Radek) me réveille... où suis-je ? que se passe-t-il ? que m'est-il arrivé depuis lors ? Une douleur sourde au crâne. Drogué ? Assommé ? Au sol, de la terre battue, un endroit sombre. D'autres personnes sont présentes avec nous. Je retrouve avec joie, en vie, Luciano. Il y a aussi une sœur Emily et un ancien boxeur d'origine allemande, Klaus. On quitte vite cette cave où le sol spongieux semble réagir à notre présence debout par des succions qui retiennent nos chaussures... Notre porte est brisée et nous évoluons dans le hall de cette cave sur des planches que nous plaçons bout à bout.
Nous atteignons le rez. Il s'agit d'un chalet forestier, plutôt cossu et complètement perdu au beau milieu d'une clairière. Une personne nous a vus et s'enfuit. On ne pourra la rattraper. Nous décidons sans tarder de nous enfuir sans avoir pris le temps de nous équiper quelque peu (haches décoratives qui nous serviront d'armes, chaussures bricolées pour remplacer celles rivées au sol de la cave, matériel pour dormir sous abri, etc. On partira à l'est. Le plancher de la cave semble avoir été carbonisé de l'intérieur, par dessous.
On se barre et on est rapidement traqué par des chiens. Luciano part à un moment seul, se faisant remarquer pour nous laisser, Klaus et moi attaquer en embuscade les maitres chiens. Il s'agit de deux hommes armés, dans une tenue de trappeur canadien. On ne traine pas sur place et on campe plus loin tant bien que mal.
Luciano ne dort pas, il semble terrorisé !? Un homme ficelé sautille dans notre direction. Il porte une cagoule et des chaussures semblables à celles portées par Klaus lui qui a une crainte phobique d'être ficelé ! On retire la cagoule de l'homme qui possède une tentacule à la place de la tête. Ni une ni deux, je fais feu. La peur, la panique s'empare de nous, la tension et le stress grimpent. On entend une sorte de bruit d'eau et on tombe un à un inconscient. Luciano le dernier à s'écrouler au sol parvient à remarquer un indien aux gros yeux globuleux qui fait tinter une sorte verre d'un doigt humidifié comme on peut le faire avec du cristal.
Nous revoilà au fond de cette foutue et inquiétante cave au sol dérangeant. Nous manœuvrons habillement pour forcer la porte sans être cloués au sol par cet étrange organisme...
Mais horreur, je commence à distinguer cette horrible et caractéristique odeur d'acide; funeste présage de l'arrivée monstrueuse d'Hannah ! Vite j'harrangue mes comparses à accélérer les choses coute que coute !

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne d'Exil * OS OdE ce 16/12/17 - 12h. de jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 30 Nov 2016 - 19:01

On se presse de sortir et on y laisse quelques vêtements collés au sol par cette force de succion. Dans l'autre pièce donnant sur le hall de la cave on trouve une grande selle, énorme qui ferait le double de la taille normale. On arrive au rez-de-chaussée, on s'équipe et on tente sommairement et brièvement de faire flamber un tas d'objets inflammables dans le hall de la cave pour "tuer" cette créature.

On repart vers l'est, d'un bon pas. On aperçoit au loin deux hommes avec un énorme cheval. Arrive alors un géant en tenue de trappeur avec un fusil énorme, un pistolet et un long couteau. Il est typé indien d'Amérique. Il nous pourchasse. Luciano finira par lui enfoncer un esse dans la jambe et il tombe au sol. Il se relève et se saisit d'un énorme couteau. Il attaque Lucio et moi finissons par mourir. Klaus s'enfuit, se cache et finit par affronter son destin, le lendemain matin et face à 3 hommes, il finira par mourir. Pendant la nuit, il avait résisté au son qui nous avait fait tomber inconscient. La veille, il a entendu que Soeur Emily est débusquée et assassinée de deux balles.

On se réveille, on sent une sorte de gelée nous pénétrer de partout, corrosive, intrusive. On aperçoit un monstre qui nous regarde. En fait, nous sommes à l'intérieur de lui, occupés d'être digérés. Nous nous sentons comme flotter... Nous sommes morts. Paix pour notre âme...

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne d'Exil * OS OdE ce 16/12/17 - 12h. de jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Sam 14 Jan 2017 - 14:46

Partie du 10/01/2017 (19e)

Citation :
On atteint l'actuel Pakistan (Indes anglaises) et on va bientôt aborder la traversée de l’Himalaya pour atteindre la région de Lhassa (actuel Tibet). Nous sommes fourbus et pensons prendre quelques jours de pause au sein de luxueux et colonial hôtel de New-Delhi. David teste une sorte d'opiacée qui lui a assuré une nuit sans rêve. Nous allons nous munir de quelques réserves de ce produit, au besoin.

Un certain Shangar (un sikh) veut nous rencontrer. Il est envoyé par Francis Arundell qui se trouve sans nouvelle de nous depuis un bon bout de temps. Il est vrai que nous avons filé et en évitant les grandes villes. Il nous annonce qu'on est recherché et qu'il nous faudra voyager autrement et discrètement. Il va s'en charger pour nous emmener en chariot jusqu'à Katmandou. Nous postons rapidement quelques nouvelles et compte-rendus à destination de notre commanditaire.

La première nuit, David fait une longue crise similaire à une crise d'épilepsie mais qui durera 2 heures. Il vit un horrible cauchemar où on l'égorge vivant et lui dévore les jambes. On est obligé de le maintenir lié pour éviter qu'il ne se blesse. Il est très marqué par cette expérience, à son réveil dirait-on. Il développe une phobie d'être attaché ou possède une peur primaire des bêtes sauvages. Plus que jamais il est sur les dents, arme à feu à la main. Il va même plus tard avec Pak tirer sur une prétendue bête en pleine montagne ce qui risquera de nous faire remarquer. Il est décidé qu'il prenne le dernier tour de garde, proche de l'aube pour le rassurer. Il semblerait que l'opiacée soit responsable. Nos cauchemars "brimés" sont d'autant plus forts en fois "libérés" pourrait-on conclure. Tenter des les empêcher les rend pires par la suite.

On atteint Katmandou. Ville cosmopolite, religieuse, beaucoup de pèlerins, de processions, de marchés colorés et bigarrés, de crasse dans les rues, une foule monstre en permanence... Shangar nous demande de progresser par la suite discrètement, nous fondre dans le foule, nous grimer, nous brunir la peau, nous habiller couleur local et ne pas voyager avec une femme. Mary va rester à Katmandou. Il y aurait 3 semaines de voyage qu'on fera avec Pak, un guide local qui nous emmènera à bon port à Lhassa.

Les nuits sont pénibles avec David qui a toujours aussi peur la nuit venue. On finit après une marche difficile d'atteindre un petit village proche d'une rivière qui ne semble pas être exploitée par la population locale. De là, on va poursuivre notre périple en descendant la rivière glacée juchés sur des baudruches composées d'une peau de vache gonflée à l'air. Ca flotte plutôt bien et le voyage se déroule plutôt vite et bien.

Beaucoup moins fatigant pour Cornelius qui fatigue avec ses vieux os. On va devoir devoir passer quelques rapides, ça va et on se prendre une pause mais le pire arrive nous prévient Pak. On ne renonce pas et on s'aventure courageusement dans les rapides. Cornelius manquera de se noyer mais sera rattrapé par Pak mais perdra son paquetage (dont son arme et ses notes de conception d'auto).
David et Cornelius ont une étrange sensation "d'écho". Je pense que c'est le mal des montagnes. L'angoisse d'être "entourés", "emmurés", cernés de toutes parts. J'essaie de les pousser à être plus "cool" mais ils semblent tous les deux "atteints", David devient paranoïaque tandis que Cornelius veut toujours "solutionner" tout problème (et David) avec une arme à feu ! J'essaie de calmer tout cela et rappeler que nous avons l'idée de sauver nos amis Luciano et Radek. Je ne pense même pas à me "sauver" ou "soigner" focalisant mon attention sur ce but. David se sent démoralisé et mais regagne un peu confiance, prend un peu de distance. Cornelius va essayer de parler moins de flinger tout le monde à tout va surtout devant David qui est déjà si anxieux.

On arrive à Lhassa, une ville sous le coup d'une épidémie de dysenterie ou choléra. Notre guide ne veut pas y entrer et ne souhaite pas nous accompagner dans la vallée qu'il juge maudite. Il nous déconseille d'y mourir, notre âme s'y trouverait prisonnière. Cornelius et moi-même pensons que nous pouvons atteindre notre but ! nous y croyons. On va y arriver, on va s'en sortir.

Alors que nous pénétrons dans la vallée, on tombe sur un monticule de pierres surmonté d'un crâne décoré, typique. Un avertissement ? une borne ? un colifichet destiné à faire fuir les esprits mauvais ? ou les voyageurs peureux ? Bonne question; je vais m'y pencher et commence déjà d'en dresser une rapide esquisse et note sa localisation. Notre guide nous avait indiqué une montagne comme repère plein nord par rapport à Lhassa pour atteindre le Haut-Temple de la vallée du Nord.

Arrow prochaine partie 24/01/2017 (20e)

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne d'Exil * OS OdE ce 16/12/17 - 12h. de jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 25 Jan 2017 - 19:11

Citation :
Je remarque qu'au loin, à partir du sommet du crâne, on aperçoit un point distinct, ça semblerait être une construction. Le crâne est relié à une chaine qui s'enfonce au cœur du tertre. Tout autour de nous, les parois sont abrupts. C'est calme et verdoyant, un petit côté "Paradis perdu" presque apaisant. Plus loin, on trouvera un autre tertre. Il doit s'agir de repères ou des éléments types décorations funéraires qui évoquent des esprits gardiens, anciens, veilleurs, guetteurs, protecteurs ou annonciateurs d'avertissements ou de menaces. On distingue après avoir marché, une bâtiment au loin, plutôt monumental.

Je me demandais où nous pourrions camper afin de ne pas être victimes des malheurs des 2 frères professeurs d'Arkham. Cornelius cherche alors un autre crane pour que notre campement soit placé sous sa "protection". Ça semble fonctionner, nous sommes bien reposés et rien n'est venu déranger notre sommeil. Je consigne cela. Nous partons très tôt vers 03 heures du matin.

On doit d'abord traverser un glacier qui nous oblige à l'escalader pour arrive à son sommet. On grimpe difficilement; ça glisse fortement. On atteint le haut du glacier, immaculé et brillant. Il n'y a pas de neige. On y marchera pendant environ 1 km. Dave est fourbu en manque d’oxygène mais je m'occupe de lui et il reprend ses esprits.

On pense que le bâtiment doit être accessible via une sorte de palan (passerelle-poulie-ascenseur). On tourne autour et on distingue des terrasses et des murs moins hauts qu'on pourrait escalader et pénétrer au cœur du complexe. Un escalier monumental, plus de 5 mètres de large mène au bâtiment principal mais on visite d'abord un bâtiment annexe qui s'avèrera être une sorte de grenier, silo à réserve de vivres et d'eau. On le visite et on décide d'y établir notre base-arrière, y dormir et poursuivre l'exploration demain matin.

Pendant la nuit, on rêve tous de l'endroit, des moines tibétains qui y évoluent nombreux et en fête, en liesse pour être ensuite dévorés par l'horrible monstre "temporel" dessiné par Tesla. On entend seulement l'écoulement de l'eau, de la source toute proche.

Au matin, nous partons explorer l'endroit, armés et très vite, on se fait attaquer par un agresseur invisible qui nous oblige à nous plaquer contre un mur de manière défensive et à nous désarmer. Ça semble fonctionner : les attaques cessent.

Quelque chose nous frappe dans nos explorations, les endroits ne sont pas délabrés et il n'y aucune poussière ! On atteint une sorte de dortoir qui est fermé de l'intérieur par un lourd battant qu'on fait tomber en glissant un objet long et fin. Cornelius trouvera un passage secret sous une sorte d'estrade et il est gravement blessé en tenant de l'ouvrir ! David comprendra qu'il faut d'abord refermer le battant pour être autorisé à ouvrir cette trappe. Une fois cela fait, il n'y aura aucune agression mais il vivra une expérience qui le dérangera et l'effrayera profondément semblant entendre mille et un chuchotements et voies et son prénom déclamé lettre par lettre par une foultitude de personnes ! Il y a un escalier qui s'enfonce plus profondément.

Avant d'arriver à cela, nous avons encore explorés d'autres bâtiments annexes. Ça semblerait être des dortoirs comme on a vu avec aussi des accès secrets et dissimulés.  On trouve aussi une vaste sale avec un endroit central où beaucoup passait et rien autour comme si des structures ou des meubles devaient se tenir là ? Peut-être des gradins ?
On pénètre aussi des sortes de longs couloirs qui ressemblent plus à des remparts. Ils relient différents bâtiments entre eux. En effet, ils possèdent d'étrange sorte de meurtrière. Il faut enlever une série de blocs qui s'encastrent à partir de la parois pour atteindre une ouverture située plutôt assez bas. C'est presque comme si il fallait bloquer l'accès de l'intérieur pour que quelque chose ne puisse pas passer, s'échapper ?

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne d'Exil * OS OdE ce 16/12/17 - 12h. de jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 901
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 23 Fév 2017 - 1:39

21e partie (21/02/17)

Citation :
David descend l'escalier qui s'enfonce profondément sous le sol (14 m.). Il est construit sous la montagne. Il mène à une large pièce ronde (10 m. de diamètre) qui a la forme d'une yourte. On sentait un certain courant d'air et on ne tarde pas à comprendre qu'il provient de sorte de micro-fissures au sol. Celles-ci semblent comme former une sorte de grille en pierre d'une quinzaine de centimètres d'épaisseur sur toute la surface. Elle forme un dessin composé d'écriture tibétaine.

On commence à la photographier, morceaux par morceaux aidés de nos éclairages. C'est long et fastidieux. David a une idée que sans lumière ça pourrait mieux marcher. En effet, on voit alors une sorte de lumière blafarde apparaître entre les raynures ce qui permet de lire distinctement les formes. On voit un pentagramme au centre et Cornelius pense qu'il est en partie obstrué et qu'il faudrait le dégager pour se protéger de ce qui pourrait venir ou de l'être convoqué. On s'y emploie frénétiquement; Cornelius semble terrorisé tandis que David voudrait bien s'enfuir et s'épouvante du peu d'obscurité. Le vent souffle de plus en plus fort et le son en devient plus aigu, presque strident. Le sol se soulève de quelques centimètres mû par une force, une pression qui vient d'en-dessous.

Ca finit par se soulever d'une trentaine de centimère et ça commence à basculer, on perd l'équilibre. Ca devient instable. La pierre se retrouve penchée à 45° ! Cornelius et moi nous nous enfuyons mais David persèvre, s'acharne à frotter.

Quand on arrive dehors, il fait nuit noir alors qu'il devrait être 10h30... on a l'impression que le temps s'est allongé bizarrement. On pense que rester là-dessous entraîne l'écoulement du temps ici à une durée 40x supérieure ! David ne remonte pas après 10 heures passés à l'attendre. Nous terminons d'explorer le complexe. On pense plutôt qu'on a changé de saison et que le rapport temps serait 1/4h pour 6 mois ! On se décide à redescendre et là nous butons presque sur David qui atteignait la dernière marche !

On finit par nettoyer la grille complètement et elle se rabaisse. Ensuite nous remontons dormir. Nous passons une nuit sans rêve ! enfin, quel soulagement. David avait deviné cela ! Il eut de nombreuses bonnes idées; gardant quand même la tête sur les épaules et faisant travailler ces méninges malgré la paranoïa qui le gagne voire le submerge. Cornelius lui semble se rattacher à son projet de moteur, de mécanique pour garder pied se dit-il. On garde la hache même si nous pensions la laisser-là. Nous ne sommes plus attaqués si les portes sont laissées ouvertes.

En sortant, après cette excellente nuit de sommeil, nous tombons nez à nez avec une créature monstrueuses (YTH) ! 3x plus grande que nous, avec des sortes de tentacules, une têtes horrible... elle s'adresse à nous dans une sorte d'anglais (est-ce une voix ou de la télépathie ?) et se demande si nous savons où nous sommes ?! Le monastère nous montre-il est sur une colline, sur une sorte d'île entourée de mer. Nous serions revenus nous apprend-il en -200 000 000 d'années ! n'ayez pas peur, venez nous rassure-t-il ? Quelle aventure fantastique allons nous vivre ! Nous pension à ces bonds prodigieux dans le temps, nous entrapercevions cela.

FIN

Merci Miguel pour la maitrise, l'histoire, l'univers avec des parties "ambiance" des plus réussies et mémorables.
Merci aux joueurs, notamment Bernie et vince pour ces chouettes moments passés à vivre nos "folles" aventures ^_^

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne d'Exil * OS OdE ce 16/12/17 - 12h. de jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Sam 25 Fév 2017 - 14:01


_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.
Revenir en haut Aller en bas
berni
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Lun 27 Fév 2017 - 11:41

Merci également pour cette fabuleuse découverte.....

A la prochaine et certainement dans un autre univers....


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière
» poussière, tu reviendras...
» Mahori Panda de poussière (Terre/air) [Edit du 23/04/08]
» Mon Petit Cthulhu
» les classes de persos a cthulhu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: