Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
25 ans d'ASBL, ça se fête Very Happy
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 7 Jan 2016 - 12:30

La partie de Cthulhu accueille quatre joueurs. Chaque joueur joue deux personnages. L'un orienté vers des compétences intellectuelles, l'autre des compétences physique.

Le jeu débute à Arkham en 1930 juste après le krach boursier de 1929. Les personnages sont engagés par un Francis Arundell, un riche anglais venu à Arkham trouver des réponses...

Voici le message que les investigateurs reçoivent:
Citation :
Arkham, 4 janvier 1930

[Votre nom],
Le New York Times du 3 janvier dernier évoque un crime qui me semble des plus suspects. J’aimerais que vous meniez une enquête sur ce crime.
Veuillez me confirmer au plus vite votre présence ce 5 janvier à 8 h dans ma résidence.

Arundell


Photo de Francis Arundell (1929)

_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.


Dernière édition par Gesmas le Mer 24 Fév 2016 - 22:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 7 Jan 2016 - 20:37

05/01/1930. Radek - immigré new new-yorkais syndicaliste polonais, manouvrier de chantier qui aime mettre les poings sur les "i" et... sur les gueules, quand il faut - se rendit au rendez-vous de cet étrange - mais qui paie bien - M. Arundel. Comme d'habitude, il partit chercher avant son arme chez un ami qui habite Arkham même.

Sur place il fit connaissance de l'équipe formée par Arundel pour cette enquête au sujet d'un meurtre horrible - un homme démembré - et la cocasse intervention du propriétaire de l'arme du crime qui est venu la récupérer lui qui la cherchait !? Il y avait ce macho de Luciano dit Lucky, une belle ravissante enquêtrice, Ruby aux méthodes peu commode et au franc-parler et ce distingué Edward, Docteur, respectable.

On se rend au siège du journal le New York Times pour finir par retrouver Curtis Waeler le pigiste. Il nous explique être tombé sur l'affaire en revenant au journal, c'est près de là, et avoir fait joué ses contacts pour voir la scène du crime et vite rédiger un petit article à ce sujet. Quelques heures plus tard, un homme s'est présenté pour récupérer la hache, il avait les papiers pour, il la cherchait, il avait fait paraître une annonce. On avait déplacé le corps pour l'étaler sur le lit; ses membres découpés (et introuvables).

On apprend vite que la hache était cherchée par un bureau d'enquêteurs Pearson Investigation. Je repère les lieux en prétextant ramener la hache. Le docteur apprendra que c'est un objet de culte symbolique du culte bouddhiste tibétain. Ruby, Lucky et moi organiserons une petite "visite" des locaux la nuit durant. Lucky ouvre les portes, je monte la garde et Ruby s'introduit sur place et nom de D... elle s'empare des documents relatifs à la hache alors que pour moi on avait convenu de juste les "consulter" ! on se serait mal compris. Prochaine fois je serai plus clair !

La hache appartenait à Keenan Hester. Il habite le Bronx (NDA : quartier chic de Manhattan à l'époque). Mais à l'analyse des documents, on s'apercevra qu'il y une inscription à l'encre sympathique qui nous révèlera l'information suivante : Frère K* H* 33 plus venu depuis un an comportement étrange. je refuserai ces plaquettes. Peut-être est-ce bien ainsi qu'elle ait pris les documents.
Ceci fait allusion à la franc-maçonnerie. Plus haut grade et l'enquêteur semble se méfier de lui et ne lui fait plus confiance.

A la morgue, le Docteur que j'accompagne ne peut examiner le cadavre vu l'enquête policière en cours. Il demandera au journaliste de faire jouer ses contacts (06/01/1930).  Nous allons faire rapport de visu à Monsieur Arundell.

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 20 Jan 2016 - 13:11

Les personnages ont le même cauchemar...

_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 21 Jan 2016 - 21:14

Nous avons tous fait le même rêve la nuit précédente et nous en rendant compte, nous en parlons longuemment dans le train qui nous mène à Arkham. On se rappelle l'odeur âcre, presque acide qui nous a pris à la gorge précédent notre entrée dans cette sorte de cave remplie d'objets bizarres et où régnait un capharnaüm monstre.

Le contrôleur semble nous regarder avec insistance mais nous ne remarquons rien d'autres à son sujet; juste une sensation. J'accompagne notre bon docteur à la bibliothèque d'Arkham pour effectuer des recherches sur la hache et sur cette rune que nous avons vue dans notre rêve commun. Edward s'occupera de chercher des infos au sujet de la hache tandis que je feuilleterai un dictionnaire des symboles. Nous apprendrons notre heure de rendez-vous avec M. Arundell peu avant midi. Nous empruntons les ouvrages en question.

Voici ce qu'on a appris au sujet de la hache : elle serait liée à une ancienne réligion qui s'apparente au crédo chrétien. Elle a disparu supplantée par le boudhisme. On se servirait de la hache pour combattre le démon, mais c'est figuratif et symbolique car cette religion prone plutôt la méditation que l'exorcisme. La rune pourrait être d'origine scandinave ou orientale.

En arrivant chez Arundell on entraperçoit un groupe de gros bras et il nous invitera à ranconter ce que l'on sait et notre rêve commun. On nous présente une photographie de Keenan Heaster (KH) et Ruby et le Docteur semblent reconnaître l'homme du cauchemar. Arundelle souhaite qu'on rencontre KH et qu'on se renseigne sur cette hache qu'il détient. Il nous demande d'être informé immédiatement si nous devions faire un autre rêve. Le docteur part chez lui tandis que nous partons en reconnaissance chez KH.

Nous nous rendons en début de soirée chez KH. Il s'agit d'un quartier bourgeois. Il a neigé, il n'y a personne dehors. Personne ne semble être rentré ou sorti de sa maison depuis un petit moment. Pas de traces de pas dehors et les rideaux tirés et on entraperçoit la flamme d'une bougie. Il n'y a pas de fumée qui sort de la cheminée. Poussé par Lucky on décide d'entrer et questionner KH.

on pénètre par la porte arrière n'ayant pas su ouvrir la porte avant. On arrive dans la cuisine sale, crasseuse sans aucun soin ou ordre. KH semble marche de long en large d'une pièce à l'autre (salon - salle à manger). Démarrant de la cuisine, je me rue sur lui par surprise quand il passe par le couloir. Je tente de l'assommer. Il arrive magistralement à éviter mon coup mais lui assène un second coup dans la foulée alors qu'il se recroqueville à terre qui l'assomme.

On le ligote, le baillonne et lui cache la vue. Avant de l'interroger Lucky parvient à rembrancher le téléphone et appelle Edward qui ne tarde pas arriver. On trouve la hache, des inscriptions caballistiques sur une grande feuille et un carnet de table de correspondance (des chiffres en tableaux double entrée). Je fourre tout ça dans un sac. On trouve sur lui dans un portefeuille une petite clef qui doit ouvrir un coffre (qui se trouve à la cave).

Lucky s'occupera de crocheter le coffre pendant qu'on interroge sans succès KH qui ne veut rien lacher et ne semble pas prêt à craquer même s'il semble mal en point comme tout son environnement crasseux, délabré et pas soigné. Lucky trouve un parchemin sur lequel figure la rune qu'on a vu dans notre rêve et tous nous voyons cette vision rouge dérangeante et blessante qui nous meurtrit tous, y compris KH. Il nous indique "qu'Anna arrive !". Il est alors coupé, happé sous nos yeux dans une projection de sang et finit par disparaitre complètement ! Lucky et Ruby sont terrorisés par cette vision et se mettent à s'enfuir à toutes jambes en criant comme des possédés. On a senti dans l'air cette même odeur âcre, acide...

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Zorsha
Silencieux
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2016

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mar 2 Fév 2016 - 18:20

05/01

Arundel à l'air de me prendre au sérieux, pour me rappeler dans une équipe...
Nous partirons pour New York au plus vite pour enquêter sur un meurtre suspect, paru dans le New York Times.
Un homme découpé à la hache, chez lui. L'arme du crime a été récupérée sur les lieux du meurtre, par son propriétaire, vraisemblablement.
La même personne qui aurait posté un avis de recherche pour la dite hache, en y mettant un sacré paquet d'argent à la clef. Vu les ornements, il ne m'étonnerait pas que cette hache ai de la valeur, cela dit. Arundel à l'air de penser qu'il y a plus derrière tout ca...

ligne du temps :

27/12 : vol de la hache
28/12 : Reward de 5000$ dans le NYT, par un certain Pearson
02/01 : Meurtre de Thaddeus O'Neil (supposition)
03/01 : Découverte du corps de Thaddeus O'Neil (et apparemment, récupération de la hache par ce Pearson)

Mes compagnons sont... tout aussi différent les uns des autres que les tasses de 3 services différents.
Lucky drague tout ce qui porte une jupe (je passe inaperçue, ce qui m'arrange), notre ami le polonais ne veut absolument pas se mouiller (même si je le comprend, c'est en cassant des oeufs que l'on fait une omelette), et ce "bon" docteur... n'a pas l'air d'apprécier les femmes, du moins, ailleurs que dans son lit ou devant une cuisinière (il commence d'ailleurs à m'échauffer les oreilles, celui là...)


NYT : Kurtis Woller est celui qui à écrit l'article, nous devons revenir le voir, en soirée, lorsqu'il sera en train d'écrire les nouvelles du jour.

Nous devons aller voir Pearson pour en savoir plus.
Lucky suggère d'aller chercher une hachette aux même dimensions pour entrer chez Pearson en toute "discrétion"... Et c'est Marek qui s'y colle, pour nous revenir avec des informations précieuses : Pearson n'est autre qu'un détective privé, comme moi.
Même si je ne le reconnait pas. Ce n'est donc pas lui le propriétaire de cette hache et il faudra creuser plus loin.

NYT : retour pour rencontrer Kurtis Woller, qui est bien arrivé, et est au sol pour écrire ses dernières colonnes.
Le docteur l'invitera à manger... en spécifiant qu'il ne payera à manger QUE au journaliste... Mordre sur ma chique devient difficile, mais passons.
Le journaliste nous apprend qu'il a bien vu le corps, un peu pas hasard, dans un appartement à proximité du New York Times.
Le corps était étalé sur le lit, nu, découpé. C'est aussi à ce moment que Pearson à récupéré cette hache.
Le pauvre O'Neil était un ressortissant irlandais sans histoire, arrivé il y a quelques années à New York : je ne pense pas que cela soit la piste à creuser.
Le corps se trouve sans doute au Général Hospital : à creuser.


Après dissertation, nous décidons de pénétrer chez Pearson.
J'irai fouiller l'endroit pendant que Lucky et Marek font le guet... Cette nuit, il fait un froid à geler les oiseaux en plein vol.
Après un petit tour dans le bureau, je réussi a trouver un dossier, avec le nom du commanditaire...
Keenan Hester, et toutes ses informations se trouvent dans ce dossier.
Marek, je sais que j'ai promis de ne rien prendre... Mais au vu du peu de risques, je prendrai ce document. Casser des oeufs... pour avancer.

Contenu du dossier : des notes, les informations de Keenan Hester, photos de la hache (meilleure qualité)
La hache a été volée pendant un "bête" cambriolage, d'autres choses ont d'ailleurs été prises, mais rien qui semble aussi précieux que cette hache.
L'argent de la rançon n'a jamais été donnée, vu que le détective à retrouvé la hache avant que quiconque vienne réclamer son dû. (et puis il s'agissait d'un bête appât).

"enquête close" (ce qui m'a indiqué que ce dossier ne sera certainement plus consulté)


06/01

Un cauchemar... Il y a longtemps que je n'en avais plus fait... Même si celui ci ne semble pas être celui qui hantait mes nuits, il y a quelques années.
Tout semble si réel, les odeurs, les sensations, la douleur aussi... et ce symbole que je griffonne a présent partout, mais qui ne me semble pas si clair, et dont je ne sais rien.
Le pire : tout le monde à fait le même cauchemar... Je commence à me méfier.


Après cette nuit agitée, quelqu'un de notre groupe, en regardant les pages, s'est rendu compte de quelque chose qui m'avait échappé.. un texte à l'encre sympathique...

"Frère K.: H.: 33 plus venu depuis 1 an comportement bizarre je refuserai ses plaquettes"

Des Francs Maçons...  Hester semble être un grand maître, au vu du 33e niveau indiqué dans ces notes.
Il vaut mieux retourner à Arkham pour rapporter ce que nous savons chez Arundel.

Par contre, le regard de ce contrôleur de train de me revient pas... Qu'a-t-il à nous fixer ???
Et ce médecin... Qui implique que les femme devraient déjà commencer à avoir 5 sens fonctionnels..... Ce n'est pas le moment...

Je suis contente de savoir qu'il va aller dans à la bibliothèque avec Marek. Tant mieux, ca me permettra de respirer... Et Lucky commence à me sembler sympathique.

Chez Arundel, il nous reçoit rapidement, et nous fait voir une photo du dossier qu'il tient à propos de Keenan Hester...
Je SAIS que cette homme est l'homme au chapeau dans le rêve... Je me retrouve plongée dedans.. Ce symbole, encore.... je le déssine immédiatement, aidée du docteur, pour le montrer à Arundel. Qui ne semble pas savoir.
Il ne semble pas dans son assiette quand il se rend compte de notre état. Et nous demande de repartir aussi vite que possible voir Hester, et trouver le plus d'informations possible, surtout à propos de cette hache.

Nous revenons à NY lorsque le soleil se couche, et décidons un repérage discret aux alentours de la maison de notre cible.
Le médecin nous laisse nous débrouiller.... Bien sur... Mais je devrais rester dans la cuisine, n'est-ce pas ??

Nous arrivons dans un joli quartier bourgeois, aucune âme dans la rue.
Lucky réussi à crocheter la porte arrière... mais l'homme qui est à l'intérieur n'arrête, ni ses aller-retour, ni sa discussion dans le vide.

Marek arriver a l'arrêter et à l'attacher à une chaise, pour qu'on puisse lui poser des questions. Le médecin a été appelé par Lucky, et arrivera rapidement.
Pendant ma fouille, je trouve un coffre fort, et Lucky prendra sur lui pour le crocheter.
Toutes les affaires de recherches sont sur la table, et Marek les embarque, la hache y compris.

Entre temps, le médecin arrive, et commence à poser des questions qui ne mènent nulle part, Hester tente de gagner du temps, malgré les coups de Marek.

Lucky remonte, nous disant que le coffre fort à rendu les armes... Dans ce coffre se trouve un parchemin que le médecin ouvre précautionneusement, et un flash douloureux nous revient en mémoire, le sigle s'imprime dans nos mémoire autant à lui qu'à moi.
Une fois sortis de notre cauchemard, nous nous rendons compte du hurlement provenant d'en haut. Hester nous met en garde, dans la douleur et l'horreur, qu'Anna arrive.
Il se désagrège dans le sang... qui à l'air de disparaitre autant que son propriétaire...
Je ne comprend que tres mal ce qu'il s'est passé, l'odeur acre semble me revenir au nez, alors que je ne l'ai que rêvée...
L'horreur de la scène m'a fait craquer, et je suis sortie en courant, le plus rapidement possible.
Dans quoi me suis-je embarquée...
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 3 Fév 2016 - 22:14

On quitte l'endroit en toute hate. Le Dr est très choqué mais je parviens à le trainer à la voiture et nous récupèrerons Lucky en route lui qui avait détaler d'effroi.

On arrive à l'hôtel et nous récupérons peu à peu nos esprits et sang-froid après cette traumatisante expérience. On décide sans tarder de se rendre à Arkham et arrivons à obtenir seulement demain matin un rendez-vous avec M. Arundell. Je pars dormir tandis que les autres ne peuvent ou ne veulent trouver le sommeil.

Nous expliquons tout à M. Arundell qui fait amener à son bureau un étrange sac en poils d'animaux d'où s'échappe un étrange et bizarre poussière... Il nous indique que la mission est terminée en ce qui nous concerne. Sûrement fatigué, il avait les traits tirés, il n'avait pas réglé nos honoraires. Il me faut nourrir ma famille et je me permets de rappeler ceci à son majordome Tayllor qui nous règle ça (500 $ chacun).

Citation :
Mr. Francis, Arundell, ami de la famille chez qui je me documenterai pour ma thèse en archéologie me convie chez lui afin de nous assigner une tâche bien spécifique. Il est midi mais pourtant il possède une mine fatiguée, les traits tirés.

Il nous apprend être rentré en possession d'une certaine série d'objets pour lesquels ils nous demandent prestement d'en savoir plus tout en réunissant nos efforts et nos compétences. M. O'Brien, un irlandais filiforme mais musclé néanmoins nous portera assistance pour les "coups durs". Il possède étui à instrument mais ne joue pourtant d'aucun instrument... ^_^

Parmi les objets on trouve un carnet de notes avec des chiffres et nombres ordonnés pour des tables de concordances, un grande feuille remplie de gribouillages étranges et abscons et enfin une hache qu'il me remet parlant qu'elle proviendrait du Tibet.

Je pense néanmoins qu'elle vienne de Scandinavie et m'attèle à la bibliothèque à en savoir plus, sans succès. Demain matin, je reprendrai les choses, l'esprit plus clair.

Dorothy, une spirite à la mode "égyptienne" en vogue à l'heure actuelle se charge des notes et pense y déceler un rapport avec l'alchimie tandis que je lui parle d'une orientation qui me fait penser à une carte du ciel. Il y a des éléments inconnus voire des éléments liés entre eux de manière non établie. Enfin, moi je n'y crois pas trop, ayant foi en la Science telle la chimie comme pense également cet ingénieur et aristocrate de renom qui nous accompagne, M. Benz.

Il se charge lui du carnet et détermine que ceci doit donner le résultat d'un calcul mais il ne parvient pas encore à trouver l'équation en question même s'il pencherai pour une question d’électro-magnétisme. L'ouvrage a été imprimé il y a 10 ans mais ne comporte aucune note plus détaillée.

On part tous ensembles loger à l'hôtel pour rester ensemble, bénéficier de la protection de M'sieur O'Brien et avoir l'oeil sur la hache, précieux objet. On joue au poker mais nous partons tous dormir, fourbus, exténués - nous apprendrons plus tard drogués - sauf Dorothy qui tire les cartes et y voit quelque chose de 'clair et confus" à la fois, un évènement notable durant la nuit qui nous éclairera et la présence d'un "animal" ? Enigmatique. Je parviens à remporter la partie avec satisfaction.

Dorothy au beau milieu de la nuit aperçoit un homme à la mine patibulaire qui tente de s'introduire chez Mr. Benz. Elle hurle et l'homme s'en prend à elle et finira par s'enfuir lorsque les renforts arriveront. Quel esclandre dans l'hôtel !

Nous nous remettons à dormir tous ensembles dans la suite de Mr. Benz. L'homme nous attaque à nouveau ayant même tué le groom qui montait la garde dans le corridor. Nous lui tirons dessus à plusieurs reprises, il saute par la fenêtre et se blesse mortellement. Rentré dans le hall de l'hôtel, on notera sur son torse un étrange signe cabalistique et il mourra juste après...

Eduard Préveaux

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 24 Fév 2016 - 18:44

Citation :
Nous nous reposons à l'hôtel après cette nuit agitée. Mais s'en est trop pour notre vieil ingénieur qui préfère se retirer et présenter sa démission à M. Arundell. On a quand même attenté à sa personne ! Il nous a été envoyé une nouvelle personne pour renforcer notre équipe. Il s'agit d'une jeune et belle demoiselle, archéologue et fille d'un éminent archéologue, résident à Arkham.

Je lui explique la situation et lui présente les pièces à l'étude. Pour elle, aucun doute la hache n'est pas d'origine scandinave et pour le papier, elle notera qu'un symbole "récent" s'y trouve (type Moyen-Age ou occidentaux...). On part l'après-midi étudier tout cela à la bibliothèque mais sans doute est-ce dû aux évènements précédents nous ne progressons pas d'un iota.

La nuit nous ferons tous le même rêve et en discutons entre-nous et Mlle émet l'hypothèse qu'il y a un effet rituel après une répétition du signe cabalistique, quatre fois. On notera la présence d'autres symboles servant de défense pour se protéger ou servir de défense pour éviter que quelque chose de maléfique s'échappe de la cave ! William O'Brien a remarqué une silhouette représentée sur un papier affiché au mur. Il s'agit d'une ombre de forme humanoïde aux ailes de chauves-souris. On pense que les personnes sont différentes dans le rêve, un traqueur et un exécutant qui obéit à son Maître. On pense au shamanisme, une sorte de rite d'initiation que nous avons vécu via ce rêve. Il nous faudra à l'occasion nous pencher à se ce sujet.

Le lendemain, nous repartons de bonne heure à la bibliothèque y travailler. On y apprend plusieurs choses fort intéressantes.

La hache est liée à la religion "bon" d'origine tibétaine (avant le bouddhisme). il n'y a pas de réincarnation mais une sorte de vie sur terre, un attente dans les limbes semblables au purgatoire pour finir par un jugement dernier similaire au dogme christianisme. il y a peu d'écrits, le bouddhisme ayant fait table rase de cette religion. cette religion se trouve être sans lien avec le bouddhisme si ce n'est les Êtres magiques qu'on peut combattre même s'il s'agit ici de combat symbolique. Le Tibet est déchiré par des guerres et passerait bientôt sous contrôle chinois, bref un territoire difficile à parcourir à l'heure actuelle. Deux personnes à Arkham étudient cette religion.

Mlle se penche sur le signe cabalistique repris sur le torse de notre assaillant de l'avant-veille et rêve de la veille. ça dénote une certaine connotation de mouvement, d'ouverture similaire à un portail. Elle doit encore finaliser ses recherches.

Mais William, notre garde du corps remarque qu'un employé de la bibliothèque s'empresse à chaque fois de se rendre dans la travée que nous avons visitée. Il trouve ça fort suspect et vient plaquer le bougre l'étagère et le questionne sur ces agissements. Il finira par le ceinturer et le faire asseoir dans notre salle de séminaire pour l'interroger de manière plutôt musclée mais ça fonctionne plutôt bien. Il ne tardera pas à nous cracher le morceau. Nous remarquons qu'il semble particulièrement frileux car il est emmitouflé de manière excessive.

Une personne l'a payé après avoir essuyé quelques refus 75$ pour nous espionner et connaître les ouvrages et sections que nous consultions. Il en a tenu une liste que nous lui avons prise des mains. Il connaissait nos descriptions et savait que nous allions venir à la bibliothèque d'Arkham. Cette personne devait repasser le voir pour lui réclamer son rapport. Elle aurait 60-70 ans, teint mat, type méditerranéen, anglais, pommettes saillantes et cheveux blancs tirés en arrière.

Austin Finley est terrorisé mais n'ose rien dire au chef de la bibliothèque qui fait bientôt irruption exigeant de savoir ce qui se passe ici. Je prétexte que Monsieur n'était pas bien et que nous lui prêtions secours et lui avons proposé de se reposer quelques instants. Le chef de bibliothèque est à moitié convaincu mais n'a rien de tangible à nous reprocher et nous laisse ainsi repartant avec son escouade de vigiles et bibliothécaires plus ou moins musclés.

Mlle ira charmer l'homme à l'entrée pour consulter le registre prétextant savoir si une personne qu'elle devait voir hier était ou non passé ici, vers 10H du matin ? Elle ne l'avait pas vue. Le nom de "Francis Arundell" lui saute aux yeux et je crains que les recherches de M. Arundell se soient ébruitées et qu'une personne qui le connait bien est à l'affut de ses investigations. L'homme à l'entrée indique qu'Austin est malade depuis hier matin et qu'il doit être retourné chez lui Downleystreet 14, derrière la rivière.

On décide de rencontrer sans tarder M. Arundell pour lui faire part des fruits de nos recherches et de nos craintes concernant les fuites dont il serait victime ?! M. Arundell (qui porte un fin collier de cuir autour du cou ?) est très inquiet pour M. Finley et nous enjoint à lui rendre visite sans tarder et à être armés. Il écarte Mme Dorothy Van Tassel de cette mission.

Sur place, on pénètre chez lui sans difficulté. Nous ayant refusé l'entrée, M. O'Brien décidément plein de ressources crochète la porte et nous le retrouvons dans le salle de bain, glacé et à bout... Il a dans son dos un sorte d'éclatement de vaisseaux qui prenne la forme du sigle étrange. L'homme d'hier matin lui avait fait une tape dans le dos, lui disant que c'était finalement un "bon garçon"... Il se laisse aider bien volontiers et nous décidons de l'amener à Monsieur Arundell qui ne peut nous recevoir... Mlle s'entête à le rencontrer et le surprendra concentré, méditant en position yoga entouré d'une poudre organique. Il ne scillera pas en sa présence. Elle se fera reconduire poliment mais fermement par Taylor, son majordome.

O'Brien et moi pensons que c'est dangereux et contraire aux ordres d'amener Austin à Arundell et partons à l'hôpital où il sera soigné même si plus tard dans la soirée, on apprendra qu'il est tombé dans le coma et que ces heures sont comptées. Nous sommes reçus par le père de Mlle qui nous prépare du cacao... un bonhomme bien tranquille qui défend sans trop le dire la défense de sa fille, quelque peu emporté et entêtée... Quel tempérament même si William n'a que très moyennement apprécié tout cela. Il lui en fait part d'ailleurs de manière très directe, sans détour.

Notes à moi-même : voici les pistes que nous devrions explorer. Savoir si des expéditions ont été menées dans la région géographique concernée par la hache et si des fouilles de sites y ont été menées ? Se renseigner auprès de Frère Monté et Donovan Heinrich qui y travaillent ici à Arkham.

Notes de travail :Mlle devrait quant à elle continuer à mener ses recherches au sujet du signe repris sur le torse de notre visiteur nocturne et dans notre rêve. Il y a encore une bonne dizaine de symboles qui pourraient correspondre (short list).

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 9 Mar 2016 - 18:38

Citation :
On se rend à l’hôpital pour peut-être recueillir les dernières confidences possibles d'Austin Finley. Il décèdera plus tard d'une bizarre hypothermie.

Le lendemain matin, on retourne à la pleine. Adelaïde dont le père est botaniste reste au coin lecture pour voir si l'homme reviendra. La religion "bön" n'a pas de descendance. Certains la pratiqueraient encore des quelques vallées encaissées perdues. Concernant le symbole : piste boudhiste, du sous-continent indien. ça se rapprocherait  de la svastika.

Une personne corpulente au regard torve scruterait Adelaïde d'une manière suspecte. cet homme semblait zieuter par la petite fenêtre de notre porte de séminaire.

William entend un homme à l'entrée, c'est notre homme, un brahman, caste supérieur indien (au teint plus clair). Il s'en va après avoir pris quelques renseignements. Il monte dans une grosse voiture, rols royce avec chauffeur. Il porte une canne d'apparat au pommeau fait en lacets de cuir venant du Pakistan (nord de l'Inde). Adelaïde questionne le réceptionniste et l'homme demandait des informations.

Je m'informe sur les deux chercheurs de l'université. Ils sont partis en expédition là-bas. Ils s'en reviennent et tiennent des conférences et colloques en Europe. Ils séjournent à Paris chez un ami chercheur. ils reviendraient en septembre, à la rentrée. On pense leur envoyer une correspondance postale.

Le gros homme est surpris et tiré à l'intérieur par William. On le questionne. Il ne devrait pas trouver Adelaïde déplaisante voir quelque peu amoureux et attiré.

M'sieur Arundel m'invite chez lui en toute hâte pour une mission urgente; il est déjà tard. Les enfants sont couchés, je les embrasse et salue ma soeur et part en toute hâte. Dans le train qui mène vers Arkham je croise Rosalia Parks qui travaille pour Arundel aussi. C'est une irlandaise tout en muscle qui a pris l'habitude de participer à toutes sortes de matchs de boxe ou activités clandestines... elle serait payée pour faire cracher les biftons aux mauvais payeurs récalcitrants.

Monsieur Arundel nous reçoit dans son bureau. Il nous explique qu'il faut rendre visite à un homme important, pakistanais qui tourne autour de ces affaires et qu'il faut lui faire comprendre d'arrêter de touiller dans ses affaires. Si possible, il faut essayer d'en apprendre plus. L'homme réside au Grand Hôtel - chambre 42 - une photographie le montre occupé de souper avec son chauffeur un homme à la mine patibulaire. Il faut faire cela discrètement mais fermement. Nul doute qu'il résistera et s'opposera; à nous à lui fournir la réponse adéquate... bref lui remettre les "poings sur la gueule"...

On arrive à l'hôtel et décidons de passer par l'arrière. On y croise un homme qui faisait la vaisselle alerté par le bruit d'une clochette suspendue à la porte. On le baratine et pendant son absence pour vérifier nos dires, on se cache dans une pièce annexe faisant croire avec succès que nous nous sommes encourus. On attend 2 heure du mat' pour se remettre en route et pénétrons assez vite dans sa chambre fermée à clef.

Là, son chauffeur veille debout devant son lit et Rosalia et moi-même tentons d'en venir à bout mais le bougre résiste presque surnaturellement cogne dur le bougre ! très vite l'homme se réveille et se met debout sur le lit et esquive les coups que tente de lui asséner William qui nous accompagne. Il finit par incanter et même créer dans l'air le sigle fantastique vu dans mon rêve ! avec cette même lueur rougeâtre-marâtre. William résiste même s'il est un peu désorienté et blessé par cette apparition. L'homme le frappe avec sa canne au pommeau de cuir qui semble frapper le bras de William comme des serpents ! comme un fouet à 9 queux ?

Horreur ! il incante un truc et surgissent de la poitrine du chauffeur plusieurs tentacules gigantesques et pestilentielles ! l'homme meurt sur le coup, du sang lui sortant par tous les orifices. J'arrive à garder ma contenance et pense qu'à m'enfuir maintenant !

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE


Dernière édition par pitche le Jeu 17 Mar 2016 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 9 Mar 2016 - 21:32

Quelques illustrations des personnes rencontrées:

L'agresseur de l'hôtel à New York.


L'indien avec sa canne.


Le chauffeur et garde du corps.


Et pour finir la fameuse hache.

_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Sam 30 Avr 2016 - 12:12

Je m'empare des affaires de William O'Brien, son étui à "instrument" qui contient la précieuse hache et m'apprête à m'enfuir. Je sors de la chambre et arrive dans le couloir. Un poissons mauve à un œil (le droit) se tient devant moi en lévitation à un mètre du sol. Il est grand, environ 2 m. sur un. Il m'obstrue le chemin. Je tente de m'enfuir par l'autre côté et me trouve bloqué par une sorte de voile à l'allure d'aurore boréale. Je tente de feinter le poisson en essayant de me glisser sous lui pour m'enfuir et ressent comme un immense choc électrique et m’évanouis. Auparavant il me faisait apparaître une phrase incompréhensible en latin.

Lucky avait été envoyé, au cas où, appuyer notre équipe d'intervention. Il se tient dans le couloir et entend bien des bruits étouffés provenant de la chambre. Soudain il voit de dos s'enfuir portant une lourde masse de voyage l'indien et son chauffeur. Il tire à deux reprises sur l'indien qui s'écroule, inconscient. Son chauffeur riposte et lui décoche à toute vitesse une lame dans la clavicule gauche qui le blesse gravement. Tentant de s'enfuir, au sol, il lui tire en rafale 3 coups qui n'ont pas l'air de l'affecter ! L'homme lui envoie une sorte de grenade fumigène qui obstrue le couloir d'une fumée mauvatre et irritante. Lucky rentre dans le chambre et s'y enferme.

Mais me voici réveillé par Lucky qui m'a versé un broque d'eau sur la tête. J'étais étendu par terre, dans la chambre qui est vide. La d'moizelle est étendue au sol, aussi inconsciente. J'ai l'étui à instrument de musique avec moi. William O'Brien est étendu mort sur le lit comme frappé par une sorte de lacération qui balafre son cou jusqu'à son torse, de travers. Lucky ouvre la fenêtre pour éviter que les fumées du couloir ne viennent nous enfumer pour aérer. Soudain on lance une grenade type "presse-purée" dans la pièce ! D'un geste fou je tire dedans pour l'éjecter du beau milieu de la pièce et l'envoie sous le lit. Nous nous mettons tous à couvert. Lucky tente d'arracher du sol la donzelle qui nous accompagnait.

Nous nous réveillons plus tard, beaucoup plus tard (ver la mi-mai) dans un lit d'hôpital. Nous sommes fameusement amoindris, affaiblis et blessés. Mais vivants ! Monsieur Arundell vient nous rendre visite dans un sanatorium situé dans le Maine. Il nous offre les soins et est peiné pour ce qui nous est arrivé. Il souhaite savoir ce qui s'est passé. Il nous laisse ensuite à notre rééducation au sein de cet établissement qui tient lieu aussi de mouroir, de lieu d'enfermement de personnes jugées indésirables par leurs propres familles, associés...

Nous ne rêvons plus. Nos nuits ne sont occupés que par des souvenirs divers qui nous reviennent. Je crains d'être maudit par l'indien et nous en faisons part à Arundell qui nous envoie le docteur Tindus. Il nous hypnose et apprend que ce "poisson" mauve bloque nos rêves ou est-ce l'inverse nous bloquons quelque chose avec ce poisson énigmatique ? Il nous propose de vivre un rêve éveillé, conscient. Une sorte de membrane nous bloque et Lucky parvient à déchiffrer la phrase en latin qui veut dire "sous l'angle de l'éternité".

Dans ce rêve "conscient", nous sommes dans une ferme et aidons une famille de fermiers avec enfants. Le soir venu, on se rend compte que la ferme est cernée par cette membrane et que le poisson à un œil semble nous observer. Je tente de lui lancer un "vade retro" pour l'inviter à déguerpir ça semble le "bousculer" tandis que Lucky choisit de lui vider un chargeur. Le poisson s'interroge par des "quid" qui scintillent devant lui. Soudain, on entend des "Hannah" "Hannah" je prends peur et m'enferme dans le ferme mais Lucky veut en finir. Sous ses balles, la membrane s'ouvre et il s'enfuit tandis que le "monstre" semble dévorer les animaux enfermés dans l'étable. Tout se resserre autour du bâtiment, je sors et tente avec une croix et une ferveur toute pieuse de percer cette membrane, ça fonctionne ! je sors et m'éveille. Avant cela, j'ai entendu la famille se faire "dévorer" par le monstre !

je relate à Arundell, dans un courrier express l'expérience que nous avons vécue. Maintenant on fait des cauchemars où ce monstre tient une place dans des actions quotidiennes. Trop vite, nous commençons à perdre pied, terrifiés ! Nous allons porter cela à la connaissance du Dr Tindus pour qu'ils nous aident et nous sauvent d'une folie toute proche; déjà nous craignons de nous endormir, de rêver...

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 12 Mai 2016 - 21:37

(~ mi-mai 1930) Le Dr Tindus nous prescrit un soporifique pour nous endormir paisiblement. Mais nous faisons encore cet horrible cauchemar même si l'objet monstrueux y figure comme isolé, seul perdu au beau milieu d'une sorte de néant. La nuit suivante je prends une dose plus forte et je retrouve cet horrible sensation émanant d'une nuit totale, noire.

Une vieille indienne obèse envoyée par M'sieur Arundell arrive au sanartorium. Il s'agit d'une sorte de shaman. Elle nous offre un attrape-rêve sensé nous procurer une nuit paisible mais cela ne fonctionne pas. Elle nous propose de procéder à une sorte de rituel. Après avoir ingéré une grande quanité d'eau, elle recuillle notre urine et nous invite à la faire boire à quelqu'un qui se retrouverait avec nos nuits agitées et nous en serions délivrés. Nous trouvons ça malsain et amoral et refusons catégoriquement de nous prêter à une telle pratique. Ils finiront par nous abandonner, sans mot dire. Je me plains à Taylors mais depuis lors je n'ai aucune nouvelle en retour de M'sieur Arundell.

On essaie de se conditionner soit-même pour lutter contre cela et l'attrape-rêves nous aide mais l'expérience est fatiguante, et mentalement difficile. Nous sombrons peu à peu. Nous avons toujours l'impression d'être seul, isolé partout où nous allions.

Mais maintenant, on n'arrive plus jamais à être seul, il y a toujours quelqu'un même dans les situations les plus improbales. En plus nous avons la désagréable sensatin d'être comme épiés. Une personne âgée la nuit semblait nous espionner. Nous l'attirons dans notre chambre et se met à avoir une attaque. Elle semble nous regarder d'un air mauvais pendant qu'elle se meurt. Nos appelons les secours tardivement et là, c'est le docteur qui arrive qui semble accorder plus d'importantes à nous qu'à son patient qui se meurt... une vieille scrute nos réactions.

C'en est trop, je propose à Lucky de partir. Lendemain matin on a fait nos valises et nous partons rejoindre la gare. Il y a une douzaine d'heures de trajet. Dans notre voiture-couchettes nous devons faire la route avec un jeune couple qui semble nous espionner discrètement. Pas moyen d'obtenir une voiture rien qu'à nous. On ne trouve qu'un indien qui accompagne un homme à lunettes qui lit mais qui ne veulent pas de nous ! Pendant la nuit, Lucky semble distinguer aucun pupille à la femme, une iris complètement noire ! comme un être démoniaque ! d'ailleurs son tricot semble reproduire l'étrange signe. Nous arrivons à Arkham et M'sieur Arundell ne peut nous recevoir... je pense qu'il est souffrant mais Taylors n'en dit aucun mot. Je décide de camper devant la maison et voir ce qu'il en retourne. Peut-être aurai-je l'occasion de croiser Arundell ?

Citation :
M. Arundell nous convoque. Il est plutôt inquiet car deux de ses "employés" fidèles ont disparu. Il s'agit de Radek et Lucky. Ils étaient en convalescence dans un sanatorium situé loin d'ici, près de Bangor. Ils récupèraient d'un grave accident. Apparemment, ils souffraient de graves troubles post-traumatiques. Mais ils ont menacé les deux personnes qui avaient été envoyées pour les soigner. Mr Arundell avait dû les faire revenir pour leur sécurité. L'aristocrate qu'on m'a adjoint se propose de nous y rendre de suite avec sa propre voiture.

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 25 Mai 2016 - 22:33

Citation :
Après un voyage continu si ce n'est une brève halte dans un hôtel, nous arrivons dans la ville du sanatorium (Maine). Le temps est clair et chaud. On réserve une chambre à l'hôtel des Voyageurs. On a montré la photo de Radek et Luciano au chef de gare et préposée au guichet mais nul ne les a vus. On se rend alors au sanatorium.

Un bâtiment perdu au bout d'une allée. Au devant, un bâtiment réservé au personnel avec quelques véhicules dont des ambulances. Les personnes sur place détonnent par leur allure originale. On apprend qu'ils avaient fait leurs valises mais qu'ils les ont laissés dans le hall étant partis un jour auparavant. Ils suivaient une revalidation. Ils ont été soignés par un médecin extérieur, un psychologue. Ce dernier était déjà parti. Nulle mention de la venue de l'indienne d'Amérique venue les soigner. Ils avaient manifesté des comportements étranges et agressifs, voire carrément paranoïaques. Le Directeur, le Dr Sneyders n'a pas grande chose à nous dire et nous renvoie vers le personnel soignant de leur étage (1er) et au docteur en charge de leur santé (Dr COMBS).

Le docteur nous signale qu'ils étaient agités et devenus paranos mais ceci est bien normal vu leur coma et choc. Il ne semble pas leur avoir porté toute l'attention requise pour pareil cas. D'ailleurs je me demande s'il a bien signé leur exeat en bonne et due forme quitte à le poursuivre. J'en ferai part à Arundell pour s'en plaindre.

Deux infirmiers du "coin" sont interrogés. Ils semblent pas très malin. On s'étonne de ne pas voir de croix dans le bâtiment et d'ailleurs dans la salle du restaurant aucune prière n'a été récitée avant de manger. Ils nous confirment qu'ils sont partis. Luciano était sans cesse actif. Radek plus fataliste semblait prier même si nos interlocuteurs s'intriguent au sujet de cette "pratique" ?! On part fouiller leur chambre.

Il y a une odeur de thé au jasmin assorti à un autre produit qui nous est inconnu. Il y a des traces de verre sur les tables de nuit. Il semble qu'une chose ait disparu elle devait servir au Docteur Tyndus. Des bougies ont servi dans le pièce et le dégagement de suie a laissé la "trace" d'une croix d'un chapelet qui ne se trouve plus là.

On retourne au rez et on discute avec patients et membres du personnel au sujet de la religion de manière discrète et on se rend compte que la réligion est peu ou pas présente ?! Un patient nous suit du regard avec insistance. On part gentillement et aimablement discuter avec lui.

Il les a vu partir vers le forêt par un sentier accompagné de notre indien d'Inde habillés chicos. Ils ont parlé entre eux "d'Hannah" ! Le chemin qu'on emprunte est difficile et on s'étonne qu'ils aient plus l'emprunter, eux qui étaient en convalescence. Ils devaient être aidés. Cornelius s'arrête pour se reposer un peu et distingue de la fumée qui dépasse de la cime des arbres. Non loin se trouve une maison construite avec un soubassement en pierre qui ressemble en tout point à celle que nous avions vu dans notre rêve !

après un tour d'inspection rapide, on pénètre à l'intérieur. On visite la cuisine en ordre et la bibliothèque du salon - pas de bible - et on remarque une porte sous l'escalier qui mène à l'étage. Il y a une cave et en contrebas et un bruit de marmonnage, une personne qui semble incanter ! En bas de l'escalier un porte fermée qui ressemble à une geôle et de l'autre entrebâillée, d'où viennent les bruits. On entend une personne qui semble protester ballonnée. On va agir ! là, d'abord, tout de suite. On jette un dernier coup d'oeil, on voit un homme incanter lisant un rituel sur un couteau et tenant ligoté à sa merci un homme. Autour de lui un bric à brac ésotérique presque kitsch et caricatural. Devant l'homme se trouve le "sigle" que nous connaissons tous. Je prends grand soin de ne jamais le regarder ! J'ouvre la porte avec fracas et fait feu d'office suivi par Cornelius. L'homme s'écroule au sol mort.

Je délivre l'autre homme tandis que Cornelius monte la garde au pied de l'escalier. L'homme me remercie et court délivrer sa femme retenue prisonnière dans la petite pièce à côté. Elle est nue et a subi des sévices. Ils viennent des environs de Portland (à +/- 150 km d'ici). je récupère le couteau, le mortier et la substance qui se trouve dans l'alambic. On remarque que la femme a une marque au creux des reins formé par une pression d'un sceau, d'une bague qui lui a fait un bleu ressemblant au "sigle" !

Voilà 4-5 jours apprendra-t-on qu'ils ne sont plus nourris et qu'ils ont entendu le passage de Radek et Luciano ici avec l'Indien et ils ont parlé encore d'Hannah et d'aller au haut-temple situé plus au nord là où il faisait froid et enneigé. Parle-t-il du Tibet ? L'homme sur place ici qu'on a tué parlait d'incanter sa venue mais l'Indien rétorquait que c'était impossible.

On quitte l'endroit en évitant de passer au sanatorium et Corneillus embarque tout le monde dans sa voiture et faisons route de nuit, en se relayant, prudemment vers Portland. On dépose ses gens, on leur donne un peu d'argente et la carte de visite de Corneillus. Ils ne veulent pas déposer plainte semble-t-il. On téléphone à Taylor et on prévient que nous arrivons à Arkham indiquant que Radek et Luciano ont été enlevés par l'Indien et que les gens du sanatorium semblent complices ou complaisants.

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 22 Juin 2016 - 23:29

Nikola Tesla dans les années 30.



Pour illustrer les deux croquis réalisés par Tesla, voici les deux « Proun ».



_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.


Dernière édition par Gesmas le Jeu 7 Juil 2016 - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 23 Juin 2016 - 20:18

Citation :
On raconte à Monsieur Arundel tout ce qu'on a constaté, fait et déduit. Racontant cela, on se rend également compte que chez lui ne figure aucune croix ou autre objet religieux habituel rencontrés dans une bonne demeure américaine. Après réflexion et rapide enquête, Monsieur Arundel nous propose soit d'investiguer l'une des pistes suivants ; alors au nord des États-Unis vers le Canada ou emprunter la Route du Nord qui se trouve être au Tibet. Étant archéologue, et au vu des éléments que nous détenons et déduisons, notamment la hache nous partirons au Tibet via l'Europe où nous devons les deux frères chercheurs d'Arkham qui en reviennent et tiennent diverses conférences à Londres (au National Geographic et British Museum). Il est prévu une semaine de traversée en bateau entre New York et Londres.

Au 3e jour, nous croisons Nicolas Tesla le génial et créatif inventeur et scientifique. Il se rend au Congrès Solvay qui se tiendra à Bruxelles sous peu, 5 jours durant. Je propose de lui soumettre le carnet remplis de chiffres mystérieux. Il étudie cela avec grand intérêt comme un challenge à relever. Après une journée sans le voir sortir de sa petite et modeste cabine, il reviens vers nous nous avec des explications. tout cela décrit une position géographique suivant plusieurs dimensions, avec un vecteur de force. Il y aurait une variable d'inconstance qui sera plutôt une erreur de calcul. Il parle d'une force exercée de 1000 à 15000 N exercée sur une trentaine de mètres de diamètres.

Par la suite, il en fera une représentation qui ressemblera fort aux œuvres d'un peintre russe, un officiel de Staline. Il se rend compte qu'il y a 4 dimensions et propose d'ajouter deux dimensions temporels pour que tout marche bien ensemble. Mais alors que nous allions accoster à Londres, nous ne le retrouvons plus. Sa cabine est vide seul reste un dessin de sa main d'un monstre gigantesque (p.35). Il a annoté deux théories et en a préféré une. Ce monstre serait plutôt très léger et rapide que très lourd et lent.
Nous n'allons pas arriver à le retrouver dans les malles en partance vers la Belgique, nous regagnons Londres.

Face à l'existence possible de ce monstre qui ressemble à s'y méprendre à la fameuse Hannah, nous faisons venir ici la hache par colis spécial. En ce qui concerne le poignard trouvé précédemment il s'agirait d'un texte en sanskrit. Londres est vraiment une ville gigantesque et riche, à son apogée, un véritable empire économique et géographique.

On fixe rendez-vous avec les frères Monté et Donovan. On les voit dans un café mais on ne tardera pas discuter plus en détails dans notre chambre d'hôtel. L'un des frères a les cheveux blancs, le plus jeune. On apprendra qu'il a fait un rêve en étant proche du temple, du même monstre que celui dessiné par Tesla. Vu cet évènement traumatisant, ils ont rebroussé chemin. Ils ont sur eux des amulettes et gris-gris pour contrer le mauvais sort. Ils nous fourniront une adresse à Londres d'un faiseur/vendeur de pareils artefacts. Ils sont décontenancés et terrorisés par la vue du dessin, du monstre !

Le Tibet vit très reclus sur lui-même, sorte de théocratie féodal. On y pénètre difficilement et les étrangers sont très mal vus, hors castes. La religion liée à la hache serait encore pratiquée dans une vallée recluse et perdue dite de la Route du Nord là où se trouverait ce haut-temple, précurseur au bouddhisme. On parle de symbolique avec cette hache mais les chercheurs disent qu'ils auraient oublié l'idée qu'ils combattaient de véritables monstres comme on a déjà pu voir ! Les monstres auraient disparu mais ils existent bel et bien ! Il y aurait des tibétains réfractaires au pouvoir en place qui pourraient nous aider, nous guider sur place.

J'espère que si nous devrions être amenés à nous battre, nous retrouverons pour se (mieux) faire Radek et Luciano !

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 6 Juil 2016 - 22:39

Citation :
On se renseigne auprès des deux frères pour préparer notre expédition. On voyagerait via l'Orient-Express (15 jours) jusqu'à Constantinople et puis on prendrait la route de la Soie jusqu'à Pékin. On prévoir d'écrire un courrier à Tesla avec de l'argent pour lui nous renvoyer la copie du carnet et ses notes futures possibles.

On part voir ce marchand de "gris-gris". Il s'agit d'un couple âgé à l'aspect simiesque et à la peau ridée. L'un joue du violon tandis que l'autre fait la manche sans trop de succès. La femme traite avec nous après reçu quelques piécettes. On ne serait pas prêt à mettre le prix (qui dépasse le niveau pécuniaire). Elle a vu le dessin de Tesla et accepte de nous offrir une protection par une sorte de rituelle. A notre retour on tente de nous voler. On reviendra ce soir vers 22H.

Le soir venu un groupe de 3 hommes tentent de nous suriner. On commence à fuir mais vu ma première blessure et le fait que Cornelius court avec peine, je fait face et tir abattant l'un des malandrins d'un coup. Les autres s'enfuient. On avait prévenu de notre rendez-vous et nous étions partis sans effets personnes et de valeur. Nous avons la photo de la hache.

On discute avec eux sous les combles. Il semble avoir un enfant très jeunes qui leur ressemble étrangement ? elle peut nous offrir un rituel de protection car nous semblons assez résistants. Elle nous a versé de la cire sur la main en nous tirant et broyant le poignée comme si sa main était une pince. La sensation est terrible, une sorte de grand froid nous envahit, nous étreint subitement. Il leur faut beaucoup d'argent pour l'achat du matériel, près de mille livres sterling. Ils n'ont vraiment pas l'air nets et bizarres mais nous leur faisons confiance et préférons peut-être obtenir une protection face à ce monstre et ces cauchemars qui nous hantent. On a rendez-vous vers 19h30 le 21 juin. Ca prendra la nuit entière.

On se souvient du Congrès Solvay et nous rendons à Bruxelles pour retrouver Tesla. Personne ne l'a vu ou entendu parler de lui. Il ne semble jamais être venu.

A notre retour à Londres la hache est arrivée et nous refaisons ces terribles cauchemars. La dame à gris-gris nous avait dit que tout venait de là; qu'il fallait s'en tenir éloigné... c'est bien notre veine, il va nous falloir la transporter. Ma blessure s'est infectée et tombe malade. Je m'en remets doucement juste à temps pour notre étrange rendez-vous.

Nous descendons à la cave pour encore plus bas (7-8 m. plus profondément) dans une vaste salle qui ressemble à une ancienne mine ou salle voutée de métro ou autre. L'environnement est glauque et ésotérique. Il y a un établi avec toutes sortes de matériels et composants. Venant de derrière une lumière un "monstre" à la tête énorme, aux mains gigantesques recouvert de poils. il s'agit en fait d'un homme déguisé mais j'étais tétanisé en le voyant arriver. il se déplaçait silencieusement tel un animal humanoïde. Mais ces mains semblent disproportionnés et son souffle strident, bruyant.

Il y a au sol un pentacle composé de rigoles devant servir à se protéger d'un démon ou à en convoquer un. Le plafond est brûlé. La femme se dévêtit et porte une sorte de tenue de cérémonie. Elle nous dit que faire tout ce qu'elle demande et de bien penser à la protection que nous souhaitons. Elle nous ordonne de nous dénuder. Nous le faisons intégralement et l'homme se met à sautiller doucement sur place. Elle verse un liquide dans les rainures et les enflamme. On est parvient à rentrer dans le rythme et en transe. Les flammes grandissent font des soubresauts tout comme nous. Un tas cendré, métallique poussiéreux semble se former près de nous, s'augmenter au fur et à mesure. ça finit par nous ressembler ! nous sentons notre tête et nos mains grandir... On a une impression de brûleuse. La créature semble brûler, s'enflammer ou contraire se refroidir... on sent nos membres disparaître dans la lave ou au contraire sentir notre membre devenir de la lave, confus, à bout, exténués par tout cela nous nous évanouissons.

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 7 Juil 2016 - 11:20

La photo de groupe du Conseil de Physique 1930 (Institut International de Physique Solvay)


Le couple « gris-gris ».


Le « monstre ».

_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Sam 13 Aoû 2016 - 0:25

(prochaine partie 16/08/16 avec nouveau joueur, Berni)
Citation :
On se réveille sur une paillasse, couverts, gênés par l'odeur âcre qui nous tire de notre insconscience. On se sent courbaturés, mais en vie. On garde le souvenir précis de ce qui nous était arrivé avant de perdre connaissances. On se sent vidés, comme vidés de notre énergie et épuisés. Le couple est là, ils discutaient en attendant notre réveil. Apparemment le rituel s'est plutôt bien passé, on s'en est bien sorti. Cornelius est encore fort perturbé par l'expérience.

Plus tard, après s'être reposés, on apprendra qu'un certain David Kane, envoyé par Arundell souhaite s'entretenir avec nous. C'est un archéologue de renom, éminent professeur de l'université d'Arkham. M. Arundelle l'a invité à se pencher sur les liens étonnants qu'ils existeraient entre le (pré)boudhisme et christianisme. Il pourrait aussi se joindre à notre expédition.

On invite M. Kane à manger avec nous dans une salle privée. Je suis ravi de le rencontrer. On lui explique tout, de manière un peu décousu, emportés, lui cachant certains éléments, préférant ne pas trop le brusquer. Tout cela est un peu confus pour lui et il reste plutôt attentiste et réclame la lecture de notre dossier. Il a plutôt l'air incrédule.

Il lit le dossier et cela le convainc à nous accompagner et à s'intéresser au sujet, percevant le côté occulte et mystique. La nuit, il fera l'horrible rêve qui nous a accapare et en fait plein d'autres, ruinant sa nuit de sommeil. Il nous révèle au matin que pour lui le signe pourrait vouloir signifier 3 entités différentes car non liées, dans une spirale.

Nous partons refaire des recherches sur le Tibet, en bibliothèque universitaire. On y trouve dans liens avec le christianisme avec entre autres le jugemnet à la mort, la vie après la mort, sans réincarnation. Le rachat de ses actions. On nous renseigne et conseille l'établissement occule de Dwyne Goff pour dénicher des ouvrages plus secrets, plus occulte. La boutique est petite, bien entretenue, remplie d'étagères de livres et ouvrages de toutes sortes.

On y trouve un ouvrage sur la religion b. en sanscrit. On se procure un dictionnaire et un livre sur les rituels boudhistes me disant que des parrallélismes peuvent encore exister, avoir été faits. Je le lirai avec attention, avec cette idée en tête. Il nous indique pouvoir peut-être nous fournir un ouvrage plus spécial. Il nous recontactera. Pour l'ouvrage sur la religion b. portant sur la chronique d'un voyageur dans la religion b. On nous transmettra un résumé/compte-renu de lecture lors de notre arrivée à Constantinople. Il va se concentrer sur le clergé, les rituels et l'infrastructure et architecture des temples.

On nous rappelle de chez Goff. Il a trouvé un ouvrage et homme (Taj 'Macki'), un indien en costume européen, à la peau très clair, probablement un braham. Il nous servira d'interprête en nous commentant et expliquant certains passages choisis. A nos questions, il répond. La hache fait partie des armes. Il y a des éléments de parade (défensif).Les circonstances des rituels peuvent être la chasse d'esprit vu comme des Djins arabes, forces naturelles pas libres, attachées à un lieu, à un maître ou contraire des esprits libres, tels que les démons qui apparaissent de manière imprévisible. Le calendrier tibétain s'échelonant sur plusieurs milliards d'années, les rituels peuvent parfois se dérouler tous les 2 à 3 mille ans. Il n'y a rien sur les rêves. On discute avec lui et de son intérêt pour les ouvrages qui présentent d'autres réalités et Cornelius lui propose de faire partir de l'expédition que nous comptons mener. David et moi trouvons ça imprudents mais il argue qu'il vaut mieux avoir ses connaissances avec nous, et nos éventules "ennemis" à nos côtés. Il a connaissance du sigle, il est représenté dans son livre et il s'agit du symbole d'une porte, 3 portes avec une sorte de point centre, concept de "point central mathématique" qui pourrait donner accès à la 4, 5ème dimension.

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
berni
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 31 Aoû 2016 - 11:18

Résumé séance 30/08/2016 ( Avec Margot nouvelle joueuse)

Nous  sommes informés par un télégramme d’Arundel  qu’un guide connaissant bien le Tibet se joindra à nous.
Nous sommes surpris quand une femme du nom de Mary Pankhurst se présenta  à notre chambre.
C’est elle notre  guide.  C’est une femme de petite taille à la corpulence fine. Elle est habillée d’un long manteau de fourrure et transporte un gros sac qui à l’air de contenir de nombreux objets divers.
Cornelius Bens  quitte la chambre pour prévenir Edward  Prevot.
Durant  ce temps, David Kane  informe Mary de la situation, apparemment elle n’est pas débutante dans l’occultisme. David la met en garde sur le contenu de l’affaire et finit par lui tendre le dossier.
Cornelius nous apprend qu’Edward est brulant de fièvre et qu’il faut aller voir un couple (  les gris-gris) vivant dans un quartier malfaisant de Londres afin de l’aider.
Nous prenons nos armes et nous nous rendons sur place. Un enfant étrange nous fait patienter à l’intérieur.
David entend des conversations en latins, le petit groupe suit les psaumes et finit par descendre le long d’un boyau étroit. Arrivées en bas, le groupe voit horrifiée, le couple gris-gris écartelé par une machine avec «  le monstre » qui est complètement  disproportionnée. La créature  se retourne sur David, il tire mais rate, heureusement Mary arrive à le toucher. La créature pourtant mortellement touchée à la poitrine fonce sur elle et lui inflige une blessure.  Cornelius va libérer la vielle femme qui récite  un vade retro en latin. David essaye d’assommer  la créature mais cette dernière esquive en commençant  à bruler. Mary le touche à nouveau au moment où il prend feu. Pour finir, la vielle femme fait le signe en ordonnant l’injonction de dormir. A part David, tout le monde  perd conscience.  La créature à l’air d’être en bois mais pourtant saigne ! . Voyant ses amis en piteux état, David remonte en surface pour cherche un médecin.  Personne n’ose y aller et David y retourne tout seul et constate  que tout le monde à disparu.
Il va signaler l’enlèvement à la police et retourne à l’hôtel. Quelque heures plus tard, Mary et Cornelius rentre blessés à l’hôtel  et appel un médecin privé.
Quand à Mary, elle aussi à fait le même cauchemar !
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 31 Aoû 2016 - 18:58

Que d'aventures ! j'espère que Edouard se porte mieux et était sagement resté alité à l'hôtel pendant que vous alliez chercher des soins. Décidément, nos groupes n'ont pas beaucoup de chance et ont l'art de se faire "dézinguer".

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mer 7 Sep 2016 - 22:19

Citation :
je me réveille d'une sorte de coma due à une forte fièvre. Il semble d'après Cornelius que j'aurai pris trop d'hardeur à étudier et que le rituel de protection se soit mis en action me tirant brusquement de l'étude et concentration dans laquelle je m'étais plongé, perdu ?

Je vais mieux et vais pouvoir bientôt accompagner mes collègues et amis pour embarquer à bord de l'Orient Express direction Constantinople puis Saint-Marcande (entre l'Irak et l'Iran). Le trajet durerait entre 4-5 jours afin de rejoindre Constantinople, dans le grand luxe de la première classe. Monsieur Kane est plutôt mécontent qu'on ne l'ait pas informé de l'existence de ce "monstre" qu'il a rencontre et dû combattre fort difficilement. Il semble s'emporter plus sur le coup de la peur. Ce personne ne nous avait pas apparu comme dangereux ou menaçant, s'agissant plus d'un officiant.

Nous disposons de deux jours avant le dépat de l'Orient Express et mettons cela à profit pour visiter la société Rolls Royce qui intéresse fortement, surtout mon ami Cornelius. Je l'accompagne plus par curiosité et tiendrait compagnie à l'épouse de l'ingénieur qui semble s'atendre à merveille avec Mr. Benz. Pendant ce temps, se livrant à quelques études supplémentaires, Mr Kane avait noté dans ses études que ces derniers usaient des morts (des ancêtres ?) afin de pratiquer des rituels à leur niveau. Il semble que le lien soit leur crâne. Le conservent-ils dans leur demeure ou dans une sorte de mausolée ou ossuaire ?

Pour notre trajet, Mr. Kane veillera à ce que notre cabine - que je partage avec Cornelius - soit à côté de la sienne (~ privative). Notre nouvelle collègue a pris possession de l'autre cabine individuelle de notre voiture qui se trouve à l'apposée d'où nous nous trouvons. C'est le grand luxe à bord, un ravissement pour les yeux, les conversations, les papilles... Je joue fréquemment en soirée avec Cornelius au salon et fréquente tant faire se peu des français aux tables de jeu pour faire connaissance et échanger. Mr Benz cogite pendant le trajet au sujet d'un nouveau moteur tandis que Mr Kane prend note d'une série de détails parfois étranges, farfelus ou carrément insignifiants à mon sens. Pour ma part je commence à tenir un carnet de route dans lequel je prends des notes et esquisse quelques paysages.

A Venise monte à bord un étrange personne accompagné de deux domestiques italiens. Il n'a pas manqué d'attirer l'attention de Mr Kane qui prend notes de tout. Ce dernier n'hésite pas à rentrer en contact avec lui en l'invitant à discuter, ce qu'il accepte, fort poliment d'ailleurs. Il est plutôt androgyne, jeune et parle avec un accent anglais d'Inde. Il s'exprime quelque peu en italien. il possède un cercle rouge sur l'extrémité de son crâne chauve (à hauteur du septième Chakra - un sarsara classique) et semble assez maniéré étant aussi fort posé et plutôt poli, aimable et affable. L'homme dans sa cabine, à son arrivée avait parlé d'encens.

Il s'agit d'Ali Kantu. Lors du premier rendez-vous Mr Kane s'entretient avec de religion et théologie. On assistera à dîner au soir, ensemble. Voici en bref ce que l'on apprend de lui. Il est d'origine indienne. Le septième chakra fait le lien entre le corps et l'esprit, propice à l'élévation. Il fait partie d'une secte indouhiste composée de deux personnes ! elle se dénomme Aria Sara. Sa dotrice se fonde sur la connaissance et l'élévation, avec un apprentissage sur le cycle de réincarnation qui résulte de l'accomplissement d'un voyage qu'on entreprend physiquement et qui nous fait avancer. Il convient parfois d'effectuer plusieurs fois le même trajet, pour accomplir plusieurs tours de ce grand cycle à parcourir.

Mr Kane l'aiguille sur la religion B. Il trouve les méthodes de ces derniers plutôt expéditive voire carrément brutale, au sens physique où un voyageur est attendu et reçu à coupe de hache. En effet, il évoque l'idée que des créatures parcourent des milliards de kilomètres pour arriver sur notre plan, accueillis de bien brutale manière lors de rituel et pratique violente.

Nous effectuons une halte technique dans une vieille garde quasi désaffectée et il nous propose de vivre cette expérience pour mieux nous la faire comprendre. Nous descendons et devons le rejoindre lui qui se trouve sur le quai. Très vite je m'affole me rendant compte que mes pas ne parviennent pas à l'atteindre ! Nous semblons bloqués dans une sorte de stase spation-temporel. Tout nous y inaccessible et le décor rend bien cette monotonie, cette sensation de ne pas avancer, étant toujours à la même hauteur. Mr Kane avant de plonger a pu l'aprocher de près, remarque qu'il avait les yeux révulsés et que nous étions comme plongés en transe, dans un état second. Nous essayons toute sorte de chose mais rien n'y fait. Je finis par penser au rituel de protection pour le faire s'activer et me sauver. Je crains dans cet espace-temps rencontrer Hanna ! Je surveille tout changement brusque d'odeur...

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 22 Sep 2016 - 20:47

Citation :
Mary nous observait depuis le quai. Nous y étions depuis quelques instants. Nous semblions statiques, amorphe vu de l'extérieur tandis que l'homme semblait être en transe. Elle lui lance un livre ce qui le désoriente et nous nous éveillons. David est fort fâché de l'expérience, furieux, il a empoigné l'homme mais ne l'a pas frappé, s'étant ressaisi.

L'homme nous explique avoir voulu nous montrer ce qu'était ce voyage en nous fournissant des notions proches des théories d'Einstein, toutes récentes et d'abords difficiles. Il en parle très vulgairement, comme s'il s'agissait d'intuition sans maitriser le sujet scientifiquement ce qui ne manque pas de nous étonner !

Je lui fais part de ma crainte de perdre la raison lors d'une telle expérience. Il acquiesce et confirme que cet être arrive venu de si loin, arrive quelque peu traumatisé et est accueilli à coup de hache, brutalement ce qui doit le rendre agressif. Mais je m'apaise car il faut reconnaitre que nous étions demandeurs. La prochaine fois je serai plus prudent.

Nous arrivons en Turquie et le code vestimentaire à tendance à s'uniformiser auprès de la population nationale. Il y a plus de contrôles douaniers. On arrive à Constantinople et relevons un message d'Arundell qui nous avertit que Mr. Taj Macki a été assassiné et que ces travaux et recherches ont été dérobés. Aucune traduction n'est disponible.

Nous allons partir l 08/07/1930. Avant cela, nous préparons notre expédition et prêtons une attention toute particulière aux 3 véhicules de type CITROEN que nous acquérons et à : des kits de soins complets et pros, des casques, des masques à gaz, des armes lourdes, de la verroterie, cachette pour nos biens précieux et confidentiels. On décide de dormir dans des hôtels si possible mais n'hésitons pas à camper tandis que nous prenons les routes les plus empruntées avec quelque fois des raccourcis. On a l'impression de retourner dans le Moyen-Age. On roule quelques heures par jours (4-5) à une vitesse moyenne de 30 km/H.

Deux semaines après notre départ, nous atteignons Téhéran. A la frontière turque/perse, on sent une tension aux frontières plutôt diffuses et confuses. Les militaires sont présents. On se tient plutôt discrets.

A un checkpoint, 5 jeunes habillés avec des costumes militaires dépareillés, sûrement un racket organisé. Cornelius qui cerne mal la situation, la fatigue ou le stress pose une main sur une arme et tout s'emballe alors que David se préparait à leur filer de l'argent et que Mary et moi tenions nos mains en l'air. On finit par abattre tous les hommes et Cornelius finit mortellement blessé et n'en réchappe qu'à sa bonne fortune. On se rend sans tarder dans une ville moyenne pour trouver un hôpital.

David et moi restons avec les véhicules et montons la garde à tour de rôles tandis que Mary et Cornelius, en soins, occupent la même chambre. Un bruit sourd, électrique - sorte de bourdonnement - se fait entendre la nuit venue. Mary part en éclaireuse. Le sous-sol est éclairé, dans une pièce, des enfants pâles, à demi-nus se trouvent assis autour d'un étrange appareillage garni d'une lampe.

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Jeu 6 Oct 2016 - 18:05

D'une lecture d'aujourd'hui - je trouvais ça sympa - je vous livre ce qui pourrait être l'effet que nous faisons dans des régions reculées où nul véhicule n'a jamais été :

(ça se passerait dans les environs de Chitral, Pakistan)
[http://aventure-citroen-min.forumchti.com/t574-1931-mission-centre-asie]

Le résumé de la dernière séance suit.

Point "Règles" : inscription d'une nouvelle Compétence sur sa feuille de personnage : "Vigilance (25%)".
Celle-ci sera utilisée pour tous les tests de Perception (autre que TOC).
Ensuite, on divise son score actuel de TOC.
On obtient alors deux valeurs : celle précédemment calculée et le score de TOC actuel.
Enfin, on place l'un et l'autre score en TOC ou Vigilance (au choix).

Citation :
David et moi partons prendre des nouvelles de Cornelius. Quand nous arrivons dans sa chambre, Mary ne s'y trouve pas et constatons bien vite que Cornelius a sombré dans le coma. Nous trouvons une feuille pliée en quatre sur laquelle se trouve inscrit - écriture de Cornelius semble-t-il - le message suivant : Code César et une série de lettres. Nous comprenons bien vite que Cornelius nous a laissé un code plutôt facile mais qui ne pourrait pas aisément être compris par des étrangers. On apprend les éléments suivants : Mary enlevée, au sous-sol des enfants au teint pâle, portant des lunettes et une grande lumière ?! Étrange tout cela nous laisse perplexe et avance l'idée que Mary a été enlevée après être retournée voir après avoir prévenu Cornelius lui-même tombé dans le coma ? Est-ce lié ? peut-être... toujours est-il que nous laisserons quelques informations codées à l'attention de Cornelius sur son message au fur et à meure de la progression de notre enquête.

On interroge le docteur qui nous explique qu'il n'y a rien d'extraordinaire d'être tombé dans le coma vu le traumatisme et choc subis par Cornelius. Il nous demande une somme d'argent (100 $) pour lui trouver les médicaments adéquats qui devraient le booster. On s'informe au sujet de Mary; il n'a aucune idée où elle pourrait être, il présume qu'allant mieux elle a rejoint notre hôtel. On sait qu'elle a passé une partie de la nuit ici. David, inquiet et méfiant vis-à-vis de ce docteur, sorte de directeur, demande si nous pouvons effectuer une inspection de l'hôpital afin de retrouver Mary. Il accepte et sommes guidés par une infirmière.

Rien de spécial au REZ, nous choisissons bien évidemment d'explorer ce fameux sous-sol. Il y a surtout une grande laverie, des salles d’entrepôts avec des matelas - étonnement il y en a des très vieux et des très récents quasi neufs ? - et vieux lits. Il y a une énorme salle de bain, avec 8 baignoires à des fins thérapeutiques. On y trouve l'ancienne trace d'un pas d'enfant ! On choisit alors d'explorer un peu les alentours et la ville à la recherche d'infos ou d'indices.

On refait le trajet vers l'auberge et ne trouvons trace d'un endroit où a stationné un certain temps un petit groupe d'individus... On ne croise aucun enfant au teint pâle, au contraire une ribambelle d'enfants au teint halés nous suivent, déambulant dans la ville. On cherche un endroit où se trouveraient des hommes parlants anglais, des affairistes qu'on peut distinguer à leur long ongle au petit doigt. Une personne est enchantée de nous voir et nous invite à sa table. Nous la questionnons sur les enfants palots et Mary disparue. Il y a bien des enfants disparus, il nous dit de se méfier car plusieurs ici comprennent notre langue, mais cette affaire est dangereuse et mystérieuse et nous conseille d'être prudents. Notre entrevue se termine sur ces conseils de prudence et l'arrivé d'une importante tempête de sable qui cloitra tout le monde pendant près de 3 heures. A la fin, on balaie le sable et assez vite les choses reprennent leurs cours. Nous veillerons au chevet de Cornelius et profiterons d'être sur place au cœur de la nuit pour visiter discrètement les lieux.

Au sous-sol, les portes sont fermées, je les crochète et se cache sans bruit. Il y a écoulement d'eau et un bruit de ronronnement. On va dans la salle d'eau où l'on pense qu'il doit y avoir une salle secrète, vu les dimensions du bâtiment et de cette pièce. On trouve une dalle-poussoir qui actionne l'ouverture d'une porte. On arrive dans une pièce éclairée avec ces enfants rassemblés à moitié dévêtus, lunettes de soleil, autour d'une ampoule. Une adule, une jeune femme - Willema Brien de Cambridge - met en route un phonographe avec du Bach. Un homme surgit par derrière dans l'ombre, un demeuré frappe David d'un gourdin. Il le neutralise en lui tirant deux balles dans les genoux. La femme nous explique que ces enfants souffriraient d'anémie sévère. Elle se croit à Cambridge dans un sanatorium ! on lui prétend qu'on est en Perse et nous prends je crois pour des fous !

Dans la pièce (dortoir) d'à côté, il y a des lits et 6 coffres au fond. Je les fouille et trouve des habits d'enfants chics type londonien et un homme immense replié dans une malle. Il me regarde avec des yeux, ahuri et par surprise s'abat sur moi. je le blesse et il disparait le temps que je regarde un bref instant ailleurs. Je trouve Mary ligotée et bâillonnée. Je la délivre. Je lui conseille de s'armer d'une arme contondante.

On convainc la femme de sortir avec les enfants, elle souhaite d'abord venir seule. Plus de trace de luttes et de l'homme blessé... on avait entendu que des hommes étaient venus0. Tout est silencieux et calme et la femme aux abords de la porte que Mary défonce s'écroule morte, du sang coulant de ses oreilles.

David veut sauver les enfants, moi je ne pense qu'à m'enfuir avec Cornelius, quitter les lieux et avertir quelqu'un en ville d'avoir sauver ces enfants et partir d'ici !

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Dim 13 Nov 2016 - 21:03

Bonsoir,

Est-ce que l'un de vous aurait l'occasion de me dresser un rapide résumé de la dernière partie ?

D'avance je vous en remercie.

A bientôt,
pitche

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Gesmas
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mar 15 Nov 2016 - 10:34

Vous vous enfoncez dans les marais de l'horreur. Plus vous vous débattez avec votre raison plus vos sens vous engluent.

À ce soir.

P.-S. Margot a pris des notes.

_________________
In my opinion, the existence of life is a highly overrated phenomenon.
Revenir en haut Aller en bas
pitche
Orateur
avatar

Nombre de messages : 916
Localisation : Forest
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   Mar 15 Nov 2016 - 14:02

@Gesmas a écrit:
Vous vous enfoncez dans les marais de l'horreur. Plus vous vous débattez avec votre raison plus vos sens vous engluent. À ce soir. P.-S. Margot a pris des notes.
Héhé ça promet Wink A tantôt. Merci. PH

_________________
[info] pour quelques parties "accueil" et "one shot" de plus
Rat Cornu à "Grande Ascension à Talabheim" (skavens)
Ancien joueur à Vivere - Cthulhu - WJDR
Projet : campagne et scn OS d'Exil * OS OdE
Revenir en haut Aller en bas
http://scenarios-aides-de-jeu-jdr-jdra.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Cthulhu] Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière
» poussière, tu reviendras...
» Mahori Panda de poussière (Terre/air) [Edit du 23/04/08]
» Mon Petit Cthulhu
» les classes de persos a cthulhu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: