Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
25 ans d'ASBL, ça se fête Very Happy
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Je suis très désappointé !
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 [Shadowrun] Buddy's friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1466
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: [Shadowrun] Buddy's friends   Sam 19 Déc 2015 - 13:52

Une journée comme les autres. Après la pause de midi, on a enfilé nos armures et suivi le sergent. On a manqué de laisser filer le temps et d'être en retard à cause de toutes les conneries que Huang racontait à table. Mais bon, une fois que le sergent est entré et nous a dit de nous les bouger, on était opérationnels dans la minute. Ça c'est le professionnalisme de la Knight Errant. Au final, on était bien dans les temps pour rejoindre le fourgon.

La mission aurait dû être facile, c'était du simple convoyage. Je ne sais pas exactement ce que le camion transportait, on n'a pas jugé nécessaire de me le communiquer, et à quoi bon le savoir finalement? Qu'on protège une toute nouvelle bioarme ou trois radis, la paie et le niveau d'exigence sont les mêmes. Et là, malgré le résultat, on n'a pas failli, on ne peut pas dire que nous avons manqué de vigilance. Quand la première balle a arraché la roue de la voiture de devant, Huang a désactivé le pilote automatique et gardé le contrôle du véhicule, pour sortir de cette bretelle d'autoroute. Par contre, le conducteur du fourgon lui n'était pas Knight Errant. Et il a envoyé ses quatre tonnes cinq dans l'arrière de la première voiture, le blindage a cédé et Huang a bien été forcé de s'arrêter.

Je ne peux pas dire ce que j'ai fait exactement, mes souvenirs sont flous. Dans ces moments-là, le cerveau se tait et les seuls réflexes et l'entrainement parlent. J'ai dû prendre ma dose de Jazz, vu les résultats les des analyses sanguines, et je sais que je me suis retrouvé un genou à terre à couvert derrière la voiture, pour contre-attaquer. C'est à cet instant que je l'ai vu. Il avait l'air d'un truand lambda, sans armure apparente et avec un simple pistolet. Le genre de gars qui ne nous arrive pas à la cheville. Et pourtant on peut dire qu'il y est arrivé.

Il a allumé ceux qui étaient encore dans la voiture et Xi s'est pris deux balles dans le crâne. Le sergent l'avait déjà rappelé à l'ordre pour son casque la semaine passée, mais il a manqué de prudence. Et il en a payé le prix. Malgré tout, je ne pense pas que notre préparation ait été problématique. L'attaque a tout simplement été trop violente, trop rapide. Je ne sais pas avec quoi ils ont tiré, et j'espère que les gars de la balistique et les mages nous donneront des réponses mais les balles de leurs snipers (selon moi ils étaient deux, les balles fusaient et étaient trop précises que pour qu'il n'y ait eu qu'un seul tireur) ont traversé les deux couches de blindage de notre véhicule pour se loger dans l'aine du sergent. Qui qu'ils aient pu être, c'était des pros. Ça a peut-être quelque chose à voir avec Renraku, vu que ces japs cherchent à diminuer notre présence à Hong Kong.

J'ai à peine eu le temps de me mettre en position que mon genou a littéralement explosé. Comment a-t-il eu le temps de se mettre à terre et de tirer par dessous le châssis? J'ai perdu l'équilibre et dans ma chute j'ai vu l'homme couché au sol éviter toute une rafale de semi-automatique tirée depuis l'intérieur de la voiture. Et en même temps, tout occupé à passer entre les balles, il a réussi à achever Hu à qui il avait arraché la cheville juste après m'avoir détruit le genou. Je me suis relevé, j'ai vu un second combattant en armure lourde banalisée manier une lame d'une taille absurde et couper une tête, et entendu une nouvelle balle d'un des tireurs percer un blindage, et j'ai couru.

Ma jambe me faisait un mal de chien et bougeait avec peine, mon armure me pesait mais j'ai réussi à passer le parapet. Le sol était vraiment loin. Une bonne dizaine de mètres. Je n'ai jamais aimé les exercices de saut en formation, mais moins de dix secondes plus tôt j'étais encore assis à me rappeler les blagues de Huang. J'ai fait un pas en avant. Pendant ma chute, au loin, je pense qu'une femme a crié le nom d'un enfant. Il y a eu des dégâts collatéraux? C'est mon dernier souvenir avant que je me réveille ici, dans cet hôpital.

Extraits de la déposition de Wang Zhongshan, seul survivant de l'attaque de la bretelle d'autoroute

____________

Je ne suis pas sûr qu'il fallait ouvrir un nouveau sujet, mais bon ça me paraissait plus simple. Je vais essayer de faire le résumé de notre partie de jeudi dans le courant de la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
greg
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 3244
Age : 45
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: [Shadowrun] Buddy's friends   Sam 19 Déc 2015 - 22:35

Impeccable ! Grand grand merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1466
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: [Shadowrun] Buddy's friends   Jeu 24 Déc 2015 - 12:28





La baie d'Hong Kong est plongée dans une obscurité toute relative, les lumières de la ville et des paquebots font qu'à Hong Kong ce n'est jamais vraiment la nuit. Peu importe, notre bateau à moteur est, jusqu'à présent, passé inaperçu et m'emporte loin de Downtown. Je reprends une gorgée de palinka. Je laisse mon regard raser l'horizon, pas de poursuivants en vue. Peu à peu la tension redescends et j’ose lever les yeux vers le ciel. Il parait que les constellations sont différentes de celles qu'on a en Voïvodine. Je ne peux pas confirmer ce jugement, un amas de polluants bloque mon champ de vision. Une nouvelle gorgée. Qu'est-ce qu'on se fait chier. Je n'avais pas prévu de passer la soirée à chercher les étoiles sans le moindre nuyen en poche.

C'aurait pu bien tourner. On n'avait pas de raison de croire que Benny nous laisserait tomber vu que les dernières missions se sont passées sans le moindre incidents. Les identités fournies étaient parfaites, les portes s'ouvraient devant nous et si je me souviens bien on n'a eu qu'un seul garde à mettre hors de combat en trois runs. Malgré tout on est restés vigilants et pour entamer cette mission-ci je pensais être mieux préparé que jamais. Je n'ai bu qu'un verre au réveil, pour rester d'attque. Mes synapses plus réactifs que jamais grâce aux merveilles biotechs, cachés dans ma tenue caméléon, j'étais paré.

Benny a coupé tout contact quelques secondes avant que le convoi arrive mais je suis resté calme. Je l'ai arrêté et puis en quelques secondes on a éliminé le conducteur du fourgon et la sécurité. Il y a imbécile qui a préféré le suicide à la mort par balle, des civils sont sortis terrorisés de leur voiture et un gosse s'est fait écraser, mais ce sont des détails qui n'ont pas eu d'impact sur la mission. Le gros problème par contre ça a été quand on s'est rendu compté qu'on n'avait aucun moyen d'ouvrir le fourgon pour récupérer le problème qu'on avait été envoyés chercher. Notre Johnson était injoignable, on n'arrivait pas à compléter le run et on avait tués huit membres de Knight Errant. A ce moment-là, j'ai réalisé que la journée allait être bien pourrie.

J'ai suivi mes deux collègues dans les ruelles jusqu'à une plaque d'égouts. On est descendus, et j'ai fermé la marche. Ou le trot dans ce cas précis. Je n'aime pas les égouts, je ne suis pas né dans une mégalopole moi, et les rumeurs sur les égouts ne m'ont jamais donné envie de vérifier par moi-même quelle part de mythe elles contiennent. Après plus d'un kilomètre, l'autiste à l'avant s'est rué en criant sur des formes pas clairement identifiées. J'ai pris position, j'en ai abattu deux ou trois. Des clodos. On est en cavale, la moitié des forces d'Hong Kong nous recherche et on perd notre temps dans des missions d'intérêt public?

Mes compagnons sont un peu étranges, faut dire. Pas que je vaille mieux, mais on a une petite frappe locale qui nous explique que son grand rêve c'est d'être porte-flingue et un grand lobotomisé qui vit dans son armure militaire. Pas sûr qu'il ait prononcé plus que quinze mots sur la mission. Ces deux-là couplés à un elfe alcoolique, ça donnait une vrai dream team. Ils ont essayé de fuir vers un escalier, on le monte. On est à une station de métro. Je redescends et je me résous à me foutre à poil pour enfiler les vêtements d'une de nos victimes. Je passe discrètement la porte avec le gangster de service, et les sirènes se mettent à rugir.

Ils l'ont reconnu. Il fallait évidemment qu'il se mette dans le champ des caméras pendant l'attaque, donc ils n'ont pas perdu de temps pour l’identifier. Je m'éloigne de lui, les gens s'éloignent de moi - le SDF a eu le temps de relâcher ses boyaux dans les fringues que je porte et ma marche dans les égouts n'a rien arrangé. Je cherche et trouve un magasin qui me vend des habits plus conventionnels (et hors de prix), et je redescends. Apparemment l'alerte est terminée, je me faufile par la porte et retombe sur mes deux compères. Je confie mon fusil, une merveille de technologie qui percerait un char d'assaut, au grand malingre et je sors prendre le métro.

Sauf que le métro ne circule plus. On échange des banalités avec ma voisine, une dame d'une soixantaine d'années qui était manifestement à la recherche de quelqu'un sur qui déverser sa haine des pauvres et son amour pour ses petits-enfants. J'endure tout ça avec brio. La station est bouclée et les identités sont vérifiées. Il s'avère que celle que Benny nous a confiée est en carton. Mais par chance au second essai la machine la reconnait. Je m'extirpe de la foule et vais attendre dans un fast-food. Ils font un excellent milk-shake que j'améliore en le mélangeant avec un cru de ma réserve personnelle.

Les chaines d'infos se déchainent, le mugshot de mon infortuné partenaire est affichée partout. J'apprends qu'ils ont été repérés dans les égouts et qu'une opération est en cours. Ça sent très mauvais. Un missile tactique aurait été envoyé sur Londres. Ça parait étrange, les Eurowars sont supposées être des conflits de faible intensité. Mais très clairement mes priorités sont ailleurs, les chavs britanniques peuvent être irradiés, ça ne changera pas ma situation. Et elle continue d'empirer, Downtown est sous lockdown et ils rechercheraient un troisième suspect. Bon, faut positiver, ils n'ont pas d'images de moi et savent juste qu'il y avait un tireur embusqué. je n'ai pas mon fusil avec moi, pas de raison de paniquer.

Les heures passent, et mes compagnons se séparent. Il y en a un qui tente de s'échapper dans la foule, manque de se faire abattre par les Knight Errant, entre par effraction dans un building sous les yeux de millions de spectateurs, essaie une prise d'otages et puis se rend à l'évidence, il est fait. Comme la moitié d'Hong Kong, je le vois se mettre à terre et puis se faire coffrer par Hard Cop, en charge de la protection du bâtiment.

De nouvelles infos filtrent, il semblerait qu'Hard Cop ne souhaite pas l'extrader à Knight Errant, et il n'est poursuivi que pour vandalisme. Plus de nouvelles de mon ami taciturne. Je quitte le restaurant, il parait que certains barrages sont levés et je commence à avoir l'air suspect. Pas question de me faire contrôler une fois de plus par contre, mon ID est sûrement cramée. J'éteins mon comlink et je me dirige vers les docks. Ça reste Downtown et je dépareille dans la masse mais personne ne me demande de le rallumer. Je trouve un tripot dans le genre de ce que je recherchais, je passe dans l'arrière-salle.

C'est tout de suite mieux. La plupart des comlinks sont éteints, leurs porteurs ont de braves têtes bien antipathiques, les armes ne sont pas cachées, je me sens plus à l'aise. Je prends un verre, discute quelques minutes et on m'indique quelqu'un qui pourrait me faire sortir de Downtown sans poser de question. Il demande 50.000 nuyen. Il m'en reste 10.000. Le marchandage est âpre mais je reçois un nouveau comlink et une ID pour aller avec. Derrière, j'entends qu'un Nosferatu a été abattu par Knight Errant dans les égouts, il aurait emporté deux escouades de SWAT avec lui. Ca veut dire qu'ils ont mu fusil, mes perspectives d'avenir rétrécissent encore plus. Je dois absolument quitter cette île. Les réactions sont mitigées, personne n'aime les SWAT mais la détestation des vampires l'emporte. J'ai travaillé avec un putain de Nosferatu. J'espère qu'il est bel et bien mort. Saleté.

Le bateau m'emporte au large. J'ai perdu mon arme et ils ont sûrement mon SIN. Il ne me reste qu'un couteau et 150 nuyen pour quitter Hong Kong et retrouver un job. Quelle charmante perspective. Je broie mon ancien comlink et l'envoie au fond de la baie. Mon passeur se tait, moi aussi. Je bois en silence. La bouteille est vide. C'était ma dernière palinka. Journée de merde.


___________________

Voilà; on en est arrivés là en deux parties. draikara le nosferatu est mort et Wyan le truand est sous les verrous. Seul votre serviteur court toujours, mais sans arme, sans contacts et sans cash, la suite s'annonce difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Intarissable moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 1466
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2015

MessageSujet: Re: [Shadowrun] Buddy's friends   Jeu 14 Jan 2016 - 16:09

Ç’aurait dû être une équipe de choc, mais quand je les ai vus arriver et se préparer, j'ai eu de sérieux doutes. Ils ont tous accepté ma proposition sans rechigner, et je les ai tous rassemblés à Stalingrad. ! Note importante ! J'ai engagé ceux que j'ai trouvé sans trop penser à l'équilibre du groupe, c'est une erreur à ne pas répéter. La prochaine fois penser à l'équilibre du groupe. Sept runners c'est beaucoup, mais un seul mage pour ce genre de cible c'est peu.

Dois quand même admettre avoir été agréablement surprise. M'attendais, vu le hardware qu'ils m'ont fait transporter, à un assaut frontal mais ils ont fait ça avec un zeste de subtilité et beaucoup de chance. Quand j'ai vu l'exosquelette avec les lance-missiles, les drones de combat ou encore le fusil anti-char, je me suis préparée à faire du damage control. Et pourtant le début de l'opération s'est passé en douceur.

Par contre c'est sûr que si le résultat final a été assez bon, on aurait pu être plus efficace plus vite. Celui qui a proposé d'hijacker un avion pour l'envoyer se crasher sur le complexe n'est probablement pas le plus malin de la bande et cette connerie a vite été rejetée, mais est-ce qu'on devait vraiment aller dans un bar à tapin? Et si oui, pourquoi insulter la sœur de ceux sur qu'on était venu rencontrer. Remettons les choses dans le contexte, je commence par le début. Note: sois plus structurée.

Je voulais qu'ils s'occupent de l'exfiltration d'un mage scientifique dans la grande banlieue de Stalingrad. C'est une fabrique d'objets magiques et les talents de la cible étaient demandés ailleurs. La phase d'observation nous a permis de déterminer les défenses de la bases (des gardes, de nombreux esprits et des drones animorphiques en forme d'aigles) et surtout à quelle fréquence des camions y entrent. On en a trouvé un, et ils voulaient prendre toutes les infos possibles pour le carjacker à terme. Pas une mauvaise idée en soi.

Et puis ils en ont laissé un sympathiser avec les camionneurs. Je connais pas trop le milieu, mais je en pense pas que traiter leur sœur de pute soit un code, une marque de sympathie chez eux. Et mon a priori a été prouvé quand ils ont commencé à taper ce diplomate de génie, sous les regards amusés du reste de mes employés. Après de nombreuses blagues sur la mère et la sœur des deux hommes (accompagné de coups de leur part), ils ont cherché à placer des caméras sur le camion, sans succès. C'est à ce moment-là qu'une autre idée de très haute qualité à fusé, quand le seul mage a payé une gagneuse pour qu'elle distraie la sécurité. Je n'ai pas cherché à comprendre poyrquoi il voulait faire ça, mais lui aussi s'est fait sortir. Une soirée fructueuse.

Le camion est pari le lendemain, ils ont voulu se convaincre que l'attaquer était une bonne idée, on vérifié l'état des défenses astrales et on changé d'avis. Après une longue série de tentatives ratées par rapport à ce camion, on a laissé tomber cette piste-là. Le second camion a tout de suite ramené plus de résultats. Il faisait trois trajets par semaine, on l'a rempli de caméras et préparé le reste des opérations.

Le technicien a bricolé un tout petit drone qui a escaladé le mur d'enceinte et m'a permis de me brancher à une caméra et de prendre contrôle du système de contrôle des portes. Une très bonne initiative. Pendant ce temps-là le reste s'est penché sur une question capitale: quelle est la meilleure manière de mettre feu à un troupeau de vaches. Ils voulaient créer la panique au sein du troupeau et le faire avancer vers la forteresse. Des idiots. Note: si nouvelle opération avec eux, mettre le hola à temps pour ces stupidités. Le budget n'est pas extensible à l'infini.

On a lancé l'opération. Ils ont ouvert le camion dans un garage la veille de son arrivée prévue sur place pendant que son conducteur était occupé avec la femme d'un autre (son endurance m'a impressionnée: 4h, trois fois par semaine. Probablement un addict.) Ils ont vidé les caisses des composants magiques qu'elles contenaient - et m'ont demandé de leur trouver un receleur, comme si on avait besoin de plus d'ennui - ont pris leur place et on calibré le poids pour que ça coïncide. Puis l'autre a fini son affaire, est remonté à bord sans se rendre compte de rien, avec quatre passagers clandestins.

Ils n'ont pas été décelés dans l'astral, ni par la pesée et ont été sortis du camion par des drones. C'est là qu'à leur place j'aurais pris peur: je n'avais aucun visuel de l'endroit où ils allaient être envoyés. Apparemment ils ont simplement été placés sur une étagère. Ils sont sorti comme des diables de leurs boites, ont embarqué le savant et couru vers les portes.

Ils ont vu un vieux magicien sur le chemin, l'ont abattu avant qu'ils ne puissent réagir. Ils n'avaient pas fort l'air de se préoccuper de la seule personne qui leur sauvait la peau: moi. Je devais gérer l'IA de protection de la boîte et pendant ce temps, ils voulaient fouiller le cadavre de leur victime. Jusque là, tout se passait bien. Ils l'étaient pas encore détectés, bien sûr quelqu'un allait vérifier pourquoi le rythme cardiaque du vieux qu'ils venaient de descendre était si mauvais. A terme le corps serait trouvé et l'alerte donnée. Mais il restait un certain répit. Sauf qu'un Salish, un de ces crétins technophobes, a préféré tirer sur le bracelet de biomonitoring. Et les alarmes ont commencé, et l'IA a commencé à s’intéresser à moi. Je n'engagerai plus ce type.

Ils ont croisé deux autres mages qui ont mis une bulle de protection en place et les ont forcés à changer d'itinéraire. Ça l'a un peu rallongé, et mes souffrances avec. Devant la dernière porte, il y avait deux mages prêts à en découdre et des membres de la sécurité. Les mages adverses étaient sur leurs gardes et n'ont pas osé mettre trop de puissance dans leurs sorts. Le nôtre par contre y a mis le paquet. Il y avait encore un mur magique à passer, mais les balles anti-char l'ont perforé avec les mages qui le maintenaient. La sortie était en vue, je leur ai hacké un hélico, ils ont détruit les autres et se sont mis en route. Je suis enfin sortie de ce système. Pas passé loin.

Pendant ce temps, il y en avait trois à l'extérieur qui s'amusaient à tirer à la mitrailleuse sur les oiseaux et se sont rendu compte que les vaches en feu n'avaient pas un impact énorme sur les défenses de la firme. Probablement parce que ses défenseurs étaient plus préoccupé par l'intrusion dans leur système et par le massacre qui avait lieu. La diversion de l'année, vraiment.

Leur pilote a fait monter le dernier véhicule, et puis a été attaqué par les esprits qui défendaient l'endroit. Le mage a fait ce qu'il pouvait pour les tenir à distance, mais très vite le plan de s'enfuir loin par les airs est tombé à l'eau, puisque le pilote était pas loin du coma. Ils ont viré vers le sol, sont monté dans les vehicules apportés par les trois autres et j'en ai eu fini avec eux.

Ccl: Beaucoup de frustrations mais les résultats sont là. Pourrais éventuellement faire appel à eux plus tard. Pas l'indien.

Notes personnelles de Crash, deckeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Lyubina
Orateur
avatar

Nombre de messages : 895
Age : 47
Localisation : Auderghem
Date d'inscription : 02/01/2007

MessageSujet: Re: [Shadowrun] Buddy's friends   Jeu 14 Jan 2016 - 21:09

J'ajouterais qu'une ex-filtration à 7 (si je ne m'abuse), ça fait beaucoup...

_________________
Corinne - Auderghem - maman et étudiante en géographie (étudiante master 1 ULB), épouse de Dexco - joueuse dans Perry Rhodan (Shanalya), Nephilim (l'hydrym), Ars Magica Amazonomachy (Eirini) +  MJ pour Ars Magica Hibernia (normalement full) - Au club depuis août 2015
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Shadowrun] Buddy's friends   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Shadowrun] Buddy's friends
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promotional code and 3 month trial of Full-Friends?
» Samedi 26 mai : création perso Shadowrun / ?
» Shadowrun V4
» Demande d'avis sur la partie de Shadowrun :)
» Happy Nintendo Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: