Un club de jeu de rôle à Bruxelles - Locaux disponibles 24h/24, 7j/7 - Salles fumeurs et non-fumeurs - Avec le soutien de la COCOF et de la Commune d'Anderlecht
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue chez les Saigneurs du Chaos
Les informations sur le crowdfunding sont disponibles ici !
Affichez votre soutien au crowdfunding avec une signature customisée !
Pensez à remplir les frigos pour les suivants. On aime tous les boissons fraîches Wink
Pensez à sortir les poubelles. Blanches et bleues le lundi soir, blanches et jaunes le jeudi soir.
Après 22h, fermez les fenêtres et faites attention au bruit, sous peine d'invoquer un voisin en colère niveau 35.
Pas le temps ou l'envie de laver vos couverts et assiettes ? Mettez les dans le lave-vaisselle !
Rappel : Le local de la cave appartient à Alpa et est strictement non fumeur.
Parler de jeu de rôle en se lissant la moustache et en se faisant des taches de sauce ? Les Spaghettis du MJ, c'est tous les mois A table
Tu ne sais pas comment ajouter une date au calendrier ? Tu en as besoin ? Voilà comment faire
L'ordinateur est votre ami. Souriez, citoyen.
Tu aimes le club, le gris et l'orange, tu peux acheter un T-shirt SDC. Sinon, achètes-en deux Mr. Green
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
"Personne n'a sorti les poubelles de la cour, l'odeur est infecte et remonte jusqu'au premier. Faites tous un jet de santé mentale."
Tu veux nous aider à nous faire connaître ? Tu peux utiliser nos signatures dans les autres forums de jeux Very Happy
Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
For the night is dark and full of terror.
C'est plus fort que toi. Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve.
Pensez à remplir le frigo de potions avant d'aller combattre le mal. Ça soigne mieux quand c'est frais.
Ne fais pas attention à l'aspect rudimentaire de cette maquette, je n'ai pas eu le temps de la faire à l’échelle ni de la peindre.
Je suis très désappointé !
Tu as une grosse voiture et du temps ? On veut bien un coup de main pour faire les courses du club de temps en temps Razz
Some men just want to watch the world burn
J'adore qu'un plan se déroule sans accroc.
C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes.
Les dieux n’aiment pas qu’on ne travaille pas beaucoup. Les inactifs risquent toujours de se mettre à réfléchir.
Je suis désolé Dave. Je crains de ne pas pouvoir faire ça.
Chaussette !
Culture JDR : Darths & Droids (EN) ou (FR)
J'adore l'odeur du napalm au petit matin.
J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre... et un excellent chianti.
*scrontch scrontch* C'qui est embêtant dans les oiseaux c'est le bec. *scrontch scrontch*
Il ne fallait que cinq centièmes de secondes à X-OR pour se retrouver dans son scaphandre de combat.
J'aime ces petits moments de calme avant la tempête.
Ça ne compte quand-même que pour un !
T'endors pas, c'est l'heure de mourir.
Hulk... Smash.
Leeeerooooooooooooooooy Jeeeenkiiins !
Ni !
Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre
For the Watch...
Culture JDR : Dork Tower (EN)
I am the one who knocks.
Décidément les temps, comme les œufs sont durs.
Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre
The cake is a lie
Il ne sait pas se servir des trois coquillages...
T'as pas une gueule de porte-bonheur.
I lost my marbles.
Si seulement les kobolds pouvaient venir et t'emporter... Immédiatement.
Il me faut la consolation des ombres et l'obscurité de la nuit.
Ecoutez, ça devient ridicule. Si on se met à discuter des problèmes, on ne fera jamais rien.
FUS RO DAH !
Donjons et Dragons ... La grande aventure ... Par-delà la raison ... D'étranges créatures ...

Partagez | 
 

 [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke

Aller en bas 
AuteurMessage
kingchat
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke   Ven 9 Mar 2018 - 23:48

Journal du Chevalier Aedan Hawke

17 Kelona 131 après Endor ;

Cela fait quelques jours que nous avons échappés à la flotte de défense. Je me remets lentement de mes blessures, mais elles sont plus graves que prévues. J’ai bien failli y laisser un bras. Etant donné que je ne suis pas encore en état de m’entrainer, je débute ce journal dans le but d’y inscrire mes pensées et d’y réciter nos aventures… Je me dis que ça pourrait me servir de sorte d’introspection... Chose difficile à faire de manière régulière depuis que j’ai quitté le temple Jedi. Et puis, il pourra peut-être s’avérer utile à quelqu’un un jour… Ami ou ennemi.



Il y a quelques jours, nous nous sommes arrêtés sur cette planète a la recherche de la maitresse Sith de Fan’grel après de multiples débats avec notre nouvelle pilote, Tan, quant-à la route à emprunter. Nous l’avons finalement bien retrouvé et sommes parvenu à l’arrêter  au terme d’un combat qui m’a laissé grièvement blessé. En effet, notre ennemi utilisait des techniques Sith pour séparer notre équipe, ce qui a empêché Jean-Luke et Fan’Grel de me venir en aide (même si je doute encore des intentions de cette dernière). Nous avons ensuite dû nous échapper de la station poursuivis par un escadron d’interception ainsi que ce qui semblait être le nouvel apprenti de la Sith. Alors encore gravement blessé, je n’ai pas peu aide Tan durant cette bataille. Lorsque notre vaisseau a été mis hors service, Tan et Zahal ont refusé d’abandonner le vaisseau pour rejoindre le Manta. C’est alors que nous avons reçu un appel de Zahal expliquant qu’un Sith le retenait dans le vaisseau. Sachant qu’un de ses compagnons avait besoin d’aide, le chevalier Jean-Luke n’a pas hésité une seule seconde à retourner au vaisseau, suivis par le chevalier Fan’Grel (ce qui est plus étonnant). Connaissant Zahal depuis longtemps, je ne pouvais le laisser là non plus. Je les ai donc rejoints malgré mes blessures.



Une fois sur place, nous avons pu constater que l’intru était bel et bien Sith et qu’il était accompagné de 4 droides. Le combat fut plus compliqué que prévu à cause de la désactivation du champ de gravité du vaisseau. L’ennemi maitrisait également le Choke Hold qu’il a utilisé sur Jean-Luke et Fan’Grel. Ils connaissent maintenant cette horrible sensation d’impuissance que l’on ressent dans ces cas là … Le combat s’est terminé avec une explosion qui a anéantit le sith, mais également une partie de notre vaisseau. Fan’Grele t moi-même nous sommes retrouvés aspiré par le vide. Analysant la situation, j’ai préféré utiliser la force afin de le mettre à l’abri avant toute chose. Nous évitions ainsi de tous les deux y passer. En effet, j’ai bien failli y passer. Je suis arrivé à me retenir In Extremis à une barre de sécurité.



Une fois le contrôle du vaisseau repris, nous nous en sommes remis à Tan pour nous tirer de là. Ce qu’elle a fait avec brio encore une fois. Cette fille est certes assez mystérieuse dans ses intentions mais je dois bien avouer qu’elle s’y connait en pilotage. Le voyage en hyper-espace lancé grâce à Zahal, je pensais pouvoir enfin me reposer de mon combat avec notre prisonnière – qui avait profité de la confusion du combat spatial pour se faire la malle avec l’un de nos chasseurs … Bravo – par un petit séjour dans notre cuve à Bacta. C’était malheureusement sous-estimer notre chercheur en Chef Fan’Grel qui a continuer ses expériences sur les araignées de l’espace. Ce qui devait arriver arriva, les araignées se sont fait la malle dans le vaisseau et s’en est suivie une course poursuite entre l’équipage et ces petites bêtes avant qu’elles ne bouffent notre vaisseau. Enfin, tout l’équipage sauf Fan’Grel, qui a décidé après son échec qu’une petite sieste s’imposait. Jean-Luke et moi avons décidé que les araignées étaient trop dangereuses pour continuer à les transporter et qu’il fallait les éliminer.



Lorsque nous en avions terminé avec la crise des araignées de l’espace, j’ai enfin pu profiter du voyage pour récupérer de mes blessures. Néanmoins, mon lien avec la force me semblait encore troublé. C’est comme si cette Sith m’avait blessé plus que physiquement durant notre rencontre.  Nous avons ensuite décidé de nous arrêter sur une station neutre afin de réparer le vaisseau. Malheureusement, cette station n’avait pas gardé une très bonne collaboration avec l’empire de Roan Fell et il nous a fallu négocier… nous leur avons donc laissé notre vaisseau en gage durant les réparations et nous avons utilisé le Manta afin de nous rendre à notre destination. Bien entendu, Tan n’était pas totalement emballé par cet accord, mais il s’agissait là de la seule solution.



Durant notre arrêt sur la station, j’ai également demandé l’aide de mes compagnons au sujet de ma liaison avec la force. Nous en avons déduis que la maitresse de Fan’Grel avait utilisé son pouvoir de déchirement de la force sur moi et que me connexion en était troublée. Zahal et Jean-Luke se sont donc portés volontaires afin de m’aider à rétablir ce lien. Ça a marché ! Du moins en partie … Je me sens à nouveau connecté à la force comme avant mais … Il reste quelque chose de dérangeant. Je n’arrive pas à y mettre le doigt dessus. Néanmoins, je reste très reconnaissant envers Zahal et Jean-Luke d’avoir pris le temps de m’aider avec ça. Après cela, Nédylène m’a également conseillé d’aller voir ce Moine de TIA que j’avais rencontré par le passé. Il pourra m’aider à rétablir complètement ma connexion… Je devrais peut être leur parler de la grotte également, mais j’ai peur que l’empereur l’apprenne et qu’il se serve de ce site naturel pour accroitre sa puissance personnelle, rasant tout vestige du temple s’y situant. Cela devra atteindre, nous nous dirigeons actuellement vers une planète abritant une académie Sith où le père de Nédylène serait apparemment retenu prisonnier. Une académie Sith ? Un lieu où la haine envers autrui et les sombres arts siths sont cultivés. Cela pourrait être l’occasion d’en apprendre plus sur eux mais j’ai un mauvais pressentiment… J’ai également des doutes sur la validité de cette information mais je me dois d’aller voir. Même si le désir de retrouver notre fugitive sith m’anime, je me dois de respecter ma promesse envers Nédylène. Elle nous a beaucoup aidés jusqu’ici.



Je vais m’arrêter ici, nous sommes presque arrivés et l’équipe souhaite discuter d’un plan d’action. Je dois également prévoir du temps pour méditer avant notre arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
kingchat
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke   Lun 23 Avr 2018 - 22:59

3 Selona, 131 après Endor.

Nous voici à nouveau en route vers Bastion pour informer l’Empereur de notre mission sur Korriban et de la tournure que les événements ont pris au temple jedi. Par où commencer … ?

Eh bien… revenons à notre mission sur Korriban. L’objectif initial de cette mission était de découvrir où se cachait Dark Jugloy et de venir en aide au père de Nedylène, prisonnier des Siths. Dark Jugloy nous ayant échappé en chemin, il s’agissait maintenant de secourir son père. Arrivé sur Korriban, le plan mis au point par toute l’équipe était « simple » mais efficace : une équipe d’infiltration composée de Nédylène, Fan’Grel et Tann infiltreraient le temple sous l’apparence de Sith afin de collecter des renseignements tandis qu’une équipe d’intervention composée de Zahal, Jean-Luke et moi allions explorer les alentours afin de repérer une entrée (et sortie) secondaire et de passer à l’action lorsque la cible aura été localisée. Un bon plan en théorie, mais évidemment, rien ne se passe jamais comme prévu…



Nous nous sommes donc retrouvés à trois sur cette planète désertique à l’écart du temple Sith alors que le reste de l’équipe y avait déjà pénétré en tant que faux Sith grâce aux compétences de Fan’Grel. Les premiers signes de l’encrage de la planète dans l’histoire Sith n’ont pas mis très longtemps à se faire remarquer. Alors que nous approchions de ce qui semblait être une entrée condamnée au temple, Zahal s’est mis à parler seul et avoir des visions. D’après lui, Il avait tenté de ressentir la présence d’Ogozos, le père de Nédylène, dans la force afin de le localiser et s’était connecté à une sorte d’ancien esprit Sith. Le genre de choses à facilement rapproché un individu du côté obscur…  L’autre groupe nous a alors averti par communicateurs que la planète était aujourd’hui imbibée du côté obscur et qu’il fallait rester sur nos gardes. Nous nous sommes donc mis d’accord de garder à l’esprit que de puissantes forces obscures étaient à l’œuvre sur cette planète et de limiter notre utilisation de la force. Nous étions loin de nous douter de ce que la suite nous réservait …



Je ne sais ce que Zahal avait vu dans ses visions, mais Jean-Luke et moi le sentions à présent perturbé. Dans sa grande lucidité habituelle, Jean-Luke n’en oublia néanmoins pas la mission et parti en reconnaissance afin de repérer une ouverture dans les ruines. A son retour, il avait identifié 3 possibilités. Nous avons alors décidé de grimper jusqu’à une ouverture en hauteur, qui nous semblait être l’entrée la plus discrète.  Arrivé en haut, je fus saisi lorsque j’aperçu une silhouette a l’intérieure de la pièce … Vraisemblablement une femme, vêtue d’une robe telle celle de mère… Du moins de mes souvenirs qu’il m’en reste … Lorsque nous sommes entrez dans la pièce la silhouette avait disparue. Il s’agissait probablement d’une illusion ou d’un de ces tours de Sith. Ça ne serait pas la première fois mais … Cette silhouette semblait tellement vraie… et à quelques mètres seulement …



Mes esprits récupérés, nous avons continué notre mission. L’infiltration fut … facile … pour une fois. A vrai dire, les couloirs de cette ruine étaient déserts. En s’enfonçant, nous avons découvert une ancienne tombe dans laquelle se situait un immense sarcophage. A son centre, deux magnifiques cristaux jaunes représentaient les yeux du personnage illustré. C’est à ce moment que nous sommes rentrés en contact avec un esprit … Sith ? Du moins, c’est ce que je pensais avant que celui-ci nous révèle des bribes de son passé… Je ne traite généralement pas avec les Siths, qui ne sont souvent pas de très bons partenaires de conversation … Mais celui-ci était différent. Ses propos concernant l’utilisation des émotions dans la force ne m’ont pas laissé indifférent. En effet, notre interlocuteur prêchait l’utilisation de celles-ci à travers la force, mais à la différence des Siths usuels, cette utilisation se voulait contrôlée. Selon lui, les émotions étaient un moyen d’améliorer son affinité et sa connexion avec la force… mais que les Siths avait échoué à maitriser. Il décida donc d’adopter une nouvelle philosophie Sith et de débuter une croisade contre les Siths qui le résisteraient… Les Siths traitent toujours en absolu.  Ces propos ont tout de même capté mon attention lorsque j’ai fait le lien avec le Vaapad, forme étant basée sur l’utilisation contrôlée de ses émotions et la compréhension de celles de l’adversaire afin de prendre le dessus… Les Jedi m’ont toujours enseigné que les émotions sont négatives, et s’ils avaient eu tort ? Et si le vrai équilibre ne passait pas par la condamnation des émotions, mais par leur acceptation et leur utilisation contrôlée ? … Bref, je m’égare. Nous avons donc continué notre chemin à la recherche d’une issue. Moi et Zahal faisions la conversation à cet esprit, pendant que Jean-Luke niait son existence.



Arrivé à la cage d’ascenseur à l’abandon, il ne semblait y avoir aucun chemin pour continuer. C’est alors que le chevalier Jean-Luke tenta d’assassiner Zahal en le poussant dans le gouffre ! Je n’en croyais pas mes yeux… Me penchant en quête de signe de vie, Jean-Luke me tira dessus au pistolet laser… Il n’était pas devenu fou mais cherchait ç me faire savoir qu’ils étaient sauf et que je pouvais les rejoindre. Une fois tous réunis en bas, il semblait y avoir eu plus de peur que de mal. Notre « visiteur » était néanmoins toujours là. Au moment où nous demandions à Jean-Luke ce qui lui était passé par la tête, il tenta de vaguement justifier ses actes par le biais de sermons sur l’immoralité de converser avec des esprits « sith » en de tels lieux…

Inspectant l’endroit, nous nous tenions en fait non pas au fond de la cage d’ascenseur, mais sur l’ascenseur même. Lors de l’ouverture de la trappe, j’ai soudainement cru entendre une voix crier mon nom … Une voix familière, qui semblait être en danger. Encore une fois, il s’agissait certainement de mon esprit qui me jouait des tours mais, ce n’était pas la première fois que j’entendais de tels cris. Ce sont ceux que j’entends lors de ce même rêve la nuit. Cela fait des années que je tente de respecter les enseignements de mon maître, et je ne parviens toujours pas à être en paix avec moi-même. Quel piètre Jedi je fais…

Bref, notre Commlink s’est mis à vibrer. C’était l’autre groupe qui avait localisé Ogozos. Nous avons donc continué à travers des sortes de souterrains qui, nous pensions, nous mèneront à Ogozos et au reste du groupe.



Après une avancée pénible dans les souterrains, nous avons rejoint le complexe principal où nous sommes arrivés, au bout de quelques parties de cache-cache avec les gardes locaux, dans une sorte de laboratoire dont le reste du groupe avait déjà pris le contrôle via des méthodes bien uniques à Fan’Grel. Les Siths se sont fait prendre à leur propre jeu. Comme à leur habitude, les expériences que les siths semblaient pratiquer ici sur des êtres sensibles à la force n’avaient rien de rassurant… Malheureusement nous n’avons pas pu nous attarder là-dessus. Ogozos était dans un très mauvais état et nous devions l’emmener en sécurité de toute urgence. Nous avons donc emmené les « cobayes » pouvant encore être sauvé avec nous jusqu’au vaisseau grâce à la fausse identité de Fan’Grel.

J’étais soulagé. Il y a de cela un petit temps, j’avais promis à Nédylène que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver son père. Mais ce détour pour pourchasser l’ancienne maitre sith de Fan’Grel nous avait retardé… A ce moment, j’aurais du rappeler au groupe qu’Ogozos avait besoin de nous. Nous avons réussi à stabiliser son état mais il est très mal en point… J’espère qu’il n’est pas trop tard.

La mission c’était déroulé comme prévu … Trop facilement peut être. C’est sur le retour vers le vaisseau que nous avons rencontré ce que je pense être le fruit des expériences Sith.



Des droides Siths… Non. Plutôt des Troopers Siths. Ce qui se dressait devant nous était bien vivant, mais ne semblait pas partager grand-chose d’humain. C’est du moins ce que je pouvais ressentir via la force car leurs armures d’acier recouvraient l’entièreté de leur corps. Les Siths étaient-ils en train de créer une armée de ce genre ?

Malheureusement, la réponse à cette question me parut bien plus tôt que je le pensais… Car c’est à ce moment que ces Troopers Siths ce sont adressés à notre groupe à l’unisson. D’une voix qui nous a tous gelé le sang. Celle de Dark Krayth, l’empereur Sith.

Il s’est adressé à Fan’Grel, alors déguisé en Dark Malady, une seigneur Sith qui était proche de Dark Krayth avant que nous l’exterminions : « je te croyais morte, que fais-tu ici ? ». Je n’en croyais pas mes yeux, Dark Krayth aurait trouvé un moyen de levé une armée de Siths qu’il pouvait contrôler à distance ?

Fan’Grel tenta tant bien que mal nous tirer de cette situation par ses ruses habituelles, mais on ne trompe pas l’empereur Sith si facilement… Ces Troopers ont engagé le combat. Il y en avait 5 dans mes souvenirs. Une appréhension me retenait néanmoins, je ne savais pas de quoi ces ennemis étaient capables. J’ai joué le tout pour le tout avec la forme 7, le Vaapad. A mon grand soulagement, la forme semblait fonctionner comme à son habitude. Cela signifiait que ces ennemis étaient donc connectés à la force et capable d’en utiliser le coté obscur. Grâce à l’expérience de notre groupe, le combat fut intense mais nous n’avons pas eu de blessés graves. Ces Troopers ne semblaient pas être plus puissant que les autres Sith que nous avions affronter jusqu’à présent mais pourraient représenter une grande menace pour des gardes et jedi moins expérimentés. D’autant plus que l’idée que Dark Krayth puisse en créer à sa guise était terrifiante.

Après le combat, plus de temps à perdre. Nous avons rejoint le vaisseau de Tann afin de quitter cette planète. Mais nous n’en avions pas encore terminé avec Korriban…

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
kingchat
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke   Mer 25 Avr 2018 - 23:35

Ogo Zos a pris le Manta avec Nédylène, plus rapide vu son état critique pour atteindre Bastion. Nous avons empreinté un cargo Sith afin d’enmenner les prisonniers avec nous jusqu’à la station ou nous avions laissé le vaisseau de Tann. Nous avons décollé pour rapidement nous échapper avant que d’autre Siths ne soient alertés. Nous pensant à l’abri, j’ai pris quelques instants lors du décollage afin de méditer sur cette mission et d’apaiser mon esprit… La silhouette familière, cette voix hurlante, l’esprit Jedi noir, … la journée avait été forte en émotions.

Je ne suis pas parvenu à trouver la paix. L’influence Sith de la planète était encore trop forte… Des visions de mon passé flashait sans cesse lorsque je fermais les yeux. En sortant de ma méditation, nous n’étions plus en mouvement. Tann s’était vraisemblablement posée afin de procéder à quelques réparations avant de sortir de l’orbite de la planète. J’en ai profité pour aller vérifier l’état des rescapés. Zahal semblait avoir réussi à les stabiliser… Une bonne nouvelle. A ce moment, j’ai pu remarquer que Jean-Luke semblait avoir loué un lien particulier avec l’une des victimes. Après tout, les Noghris ont aussi le droit de connaitre l’amour…

Voyant que la situation était sous contrôle, j’ai décidé de m’aérer l’esprit. Nous étions posés sur ce qui semblait être une vieille plateforme donnant sur l’entrée d’un temple en ruine.



J’ai avancé vers les ruines. Je sais… Avec du recul, ça ne semble pas être une très bonne idée… Mais c’était peut-être la dernière fois que je me trouverais sur Korriban. Et j’avais besoin de réponses. Je me suis trouvé à déambuler dans cette ruine, à la recherche de quelque chose…

C’est alors que l’esprit du Jedi Noir est réapparu. Il avait senti mon appel… Après son apparition, tout est confus… Je ne sais discerner ce qui était vrai ou non. Tout ce que je sais, c’est qu’il n’a pas pu m’apporter les réponses que je cherchais et m’a quitté sur ces mots :

« Tu es encore trop troublé … »



Dans un cri de frustration, je suis tombé sur Tann déambulant elle aussi dans les ruines. J’en ai conclu que les réparations étaient terminées et nous sommes retournés au vaisseau.  Elle semblait étrange … je lui reparlerait par la suite.

De retour, je suis tombé sur Zahal en voulant me reposer. Il était dans mes quartiers et s’était apparemment « trompé de porte ». Je vois mal Zahal voler ses partenaires. Je l’ai donc cru sur parole. Ce fut l’occasion de discuter de ses actes durant cette mission. Je sentais en effet que l’influence Sith l’avait laissé marquer. J’espère qu’il réussira à s’apaiser. Je garderais un œil sur lui dans les jours à venir. Il aborda néanmoins un sujet qui attira mon attention. Il semblait avoir en sa possession les deux cristaux jaunes qui figuraient sur la tombe Sith lors de notre visite des souterrains mais ignorait comment ils les avaient eus. Étrange … j’ai demandé à les voir mais, à sa grande surprise, il n’en a retrouvé qu’une. L’autre était apparue dans ma poche. S’agissant d'artefacts potentiellement obscurs, nous avons décidé de chacun en gardé une afin de les garder séparées l’une de l’autre jusqu'à Bastion. L’esprit Sith nous aurait-il laissé un souvenir de notre visite … ?



Nous étions en route pour récupérer le vaisseau de Tann. Durant le voyage, j’ai été voir comment se portaient les rescapés. Certains étaient malheureusement dans un très mauvais état… C’est a ce moment que je l’ai rencontrée. Elle était là, allongée sur un semblant de lit que nous avions assemblé pour les victimes. Une Noghri. Après avoir entamé la conversation avec elle, Jean-Luke m’a rejoint. Ce n’était pas n’importe quelle Noghri, il s’agissait de sa sœur, « Jeanne-Leia » qui s’avéra par la suite être un surnom que Jean-Luke avait donné à sa sœur). Je n’avais jamais vu Jean-Luke dans cet état. Il semblait vraiment se soucier de sa sœur et se pliait en quatre pour l’aider à récupérer. Elle nous avoua qu’elle travaillait pour les Sith en tant qu’espionne / renseigneuse. Ceux-ci l’avaient trahi et se servaient à présent d’elle et de sa sensibilité à la force pour leurs expériences. Elle semblait désolée… J’éprouve un peu de peine pour Jean-Luke, ça ne doit pas être facile pour lui d’avoir été trahis par un proche. Surtout quand on connait ses valeurs. Il s’en remettra.



Nous étions arrivés à la station. Au moment de reprendre le vaisseau de Tann, une communication nous est parvenue. C’était le capitaine Drako. Il voulait que nous nous rendions de toute urgence vers une planète ou s’était réfugié un groupe de jedi et qui était actuellement attaquée par l’empire Sith. L’ordre était d’envoyer les « prisonniers » jusque Bastion via le vaisseau de transport, et de rejoindre la bataille grace au vaisseau de Tann. L’équipe était partagée. D’un côté, Moi et Fan’Grel considérions nos passagers comme des réfugiés et nous ne voulions pas les forcer à se rendre sur Bastion. De l’autre côté, Jean-Luke refusait de désobéir aux ordres. Tann et Zahal étaient ouverts à la discussion. Nous avons finalement décidé de laisser le choix aux réfugiés de prendre le vaisseau vers Bastion. Avant cela, nous avons bien entendu tenté de leurs expliquer qu’il s’agissait de la meilleure solution. La totalité des réfugiés ont décidés de partir vers Bastion, tandis que la sœur de Jean-Luke est restée avec nous pour racheter ses erreurs. Plus une minute à perdre … il fallait venir en secours aux Jedi.
Durant le saut en hyper-espace, j’ai été voir la sœur de Jean-Luke. Je me disais qu’elle pouvait avoir des informations sur le seigneur Sith que j’avais affronté lors de l’attaque de M&M’s… En effet, il était connu sous le nom de Dark « Broayr » et était renommé pour être un puissant seigneur Sith qui aimait garder ses distances avec l’empire de Dark Krayt.

C’est alors que je me suis souvenu d’une partie de ma discussion avec l’esprit Sith sur Korriban… Mon père était encore en vie ! Je lui ai demandé si elle détenait des informations sur lui , mais elle n’avait jamais entendu parlé d’un ancien Jedi du nom de Hawke…



L’arrivée fut brutale. Le vaisseau s’est retrouvé un beau milieu d’une bataille spatiale ! Nous avons reçu une communication pour nous informer que les jedi était en train de fuir avec les quelques vaisseaux qui leur restaient mais qu’il restait des survivant bloqués sur la planète. Nous avons décidé d’aller les secourir. Grâce aux manœuvres de Tann, nous avons évité les escadrons de chasseurs et sommes arrivés au temple Jedi ou les dernier Jedi sur la planète tentaient de repousser un assaut Sith. Tann est passé en rase motte alors que le reste de l’équipe a sauté du vaisseau pour se lancer dans la bataille… Le plan était de couvrir les survivants assez longtemps pour leur permettre de monter dans le vaisseau, dans lequel Tann et « Jeanne-Leia » étaient prêts à les recevoir.

Expérimenté, nous avons aisément frayé un passage aux Jedi à travers les groupes d’acolytes Sith. Le combat a pris une autre tournure lorsque des renforts Sith sont arrivés. Il s’agissait de Troopers Sith. Mon idée était donc vrai. Dark Krayt était en train de se constituer une vraie armée de ces créatures afin de prendre la place de ses sbires Siths. A notre grande surprise, les Troopers semblaient également attaquer leurs alliés Sith… S’en suivi un vrai carnage… Les acolytes Sith tentaient de percer nos défenses pendant que les Troopers les achevaient par derrière…



Lorsque les Troopers ont atteint notre groupe, nous avons engagés le combat. Heureusement, nous connaissions à présent l’ennemi. Malgré notre expérience, je dois avouer que ces Troopers nous ont donné du fil a retorde. Dépourvus de leur humanité, il s’agit de vraies machines à tuer. L’un d’eux aurait même pu gravement me blesser si Fan’Grel n’était pas intervenu pour éteindre son sabre avant l’impact. Derrière son absence d’émotions et ses méthodes douteuse se cache peut-être un bon cœur. Qui sait, c’est peut-être moi qui suis trop dur avec lui ?

Nous avions repoussé les Troopers mais d’autres renforts étaient en chemin. Nous nous sommes dirigés vers le vaisseau qui était en vol stationnaire. Les Jedi venaient de terminer d’embarquer.

Enfin... J’étais revenu pour me battre et défendre le temple. Mais il y avait de nombreuses pertes... Peut-être aurions-nous pu sauver tout le monde ni nous étions arrivés plus tôt ?
Revenir en haut Aller en bas
kingchat
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke   Ven 8 Juin 2018 - 23:14

29 Selona, 131 après Endor.

2 mois se sont écoulés depuis ma dernière entrée dans ce journal. J'ai quelques instants pour moi ces derniers temps, j'en profite donc pour continuer la narration de nos aventures à travers ces mémoire avant le grand jour. L'ordre a été donné par l'Empereur. Nous allons attaquer Dark Krayt directement et reprendre le contrôle de la galaxie. Je ne sais pas si on peut qualifier cela de folie, mais le plan est risqué. Cependant, il pourrait bien fonctionner si le dispositif TIA se déroule comme prévu.

Après Korriban, nous avons été envoyé par l'empereur pour chercher un moine de TIA afin qu'il puisse soigner Ogo Zos. Bien entendu, l'empereur avait comme idée derrière la tête que nous pourrions en apprendre plus sur un certains pouvoir TIA permettant vraisemblablement de créer des trou de verre afin de voyager d'un quoi de la galaxie à un autre en un temps record. Ce moine, je l'avais déjà rencontré. Il s'agissait de Maitre Filax avec qui j'avais eu l'occasion de converser peut après l'attaque de M&Ms.



Nous sommes arrivés sur sa planète à l'aide de ce même pouvoir. Encore sous le choc d'une telle puissance dans la force, Maître Filax nous a accueilli dans son temple. Malheureusement pour Nédylène, son père avait déjà accepté de rejoindre la force et Maitre Filax ne pouvait plus rien pour lui. Je me suis senti mal pour elle, d'un coté j'avais tenu ma promesse en ramenant son père, mais d'un autre, nous n'avons pas pu le sauver à temps... Elle aura besoin d'aide à présent, je sais ce que ca fait de perdre le dernier être proche qu'il nous reste.

Le deuil terminé, j'ai discuté avec maitre Filax qui semblait heureux de me revoir. J'ai partagé avec lui mon problème d'interférence dans la force depuis mon combat contre Dark Jugloy et il m'a dit pouvoir m'aider. Mais pour cela, il me fallait suivre les enseignements du TIA afin de me guérir moi-même. Le groupe s'est joint à nous et nous avons abordé le deuxième sujet de notre venue.

De manière assez surprenante, Maitre Filax a accepté de réfléchir à la proposition d'alliance de l'empereur si nous nous montrions digne de la philosophie du TIA: pendant quelques jours, nous allions devoir suivre les rites d'initiation au chemin du TIA.



A bout de quelques jours d'entrainements dans la jungle et de réflections sur soi, nous en avions terminé. Cependant, quelque chose clochait... Grâce à cette retraite, j'avais retrouvé mon lien normal avec la force mais je semblait être la seul de mes camarades à ne pas avoir pu me connecter avec TIA . Sur les conseils de Maitre Filax, j'ai décidé de me débarrassé du cristal récupéré sur Korriban qui semblait me troubler. Je ne sais pas pourquoi l'avoir accepté de base.

A la fin de notre rite d'initiation, Maitre Filax nous a invité à se lier à un cristal de la grotte. Invitation que j'ai refusé car ce privilège m'avait déjà été accordé lors de ma dernière visite... et puis, je ne voulais pas risquer de perturber l'équilibre parfait qui régnait dans ces lieux. Jean-Luke a également préféré resté à l'écart. Je suppose qu'il est trop attaché au cristaux impériaux pour s'en séparer. J’espérais seulement que la grotte n'allait pas être mentionné dans le rapport fait à l'empereur. Certaines chose doivent parfois rester enfuis. C'était sans compter sur Fangrel bien sur, qui se fit une joie d'informer l'empereur de cette source abondante de cristaux ...



C'est alors que Maitre Filax a ressentit une présence sombre sur la planète. Quelque chose ne tournait pas rond dans la jungle et nous avons décidé de l'accompagner. Après avoir déblayer le chemin de quelques poulpe terrestres géants, nous sommes tombé sur une épave de vaisseau ainsi que ce qui semblait être 3 individus d'une race extraterrestre connue de Maitre Filax. Ils étaient hostiles et nous avons du les neutraliser rapidement.



En effet, cette alerte n'était qu'un leurre et le temple TIA était la cible d'une attaque maintenant qu'il n'y avait plus personne pour le garder. Tan a décidé de se servir de l'épave du vaisseau afin d'arriver au temple à temps... De manière assez surprenante, elle et Igrok ont réussi a faire décollé ce bout de ferraille et nous faire prendre de la vitesse.



Arrivés au temple, une brigade Sith était en train d'embarqué les cristaux de la cave... Nous n'avions néanmoins pas réfléchis à atterrissage sur cette carcasse... Igrok a utilisé son grapin pour atterir dans la jungle avoisinante alors que j'ai utiliser la force pour soulever une plaque de métal et transporter Fangrel, Jean-Luke et moi-même jusqu'au temple... Une sorte de parachute inversé. Ce fu laborieux mais nous étions en bas. Mis a part Tan et Maitre Filax resté dans le vaisseau. En nous retournant une fois en bas, nous avons été témoin du crash du vaisseau... Ils n'avaient pas réussit à sortir à temps...

Le combat engagé, Igrok nous a rejoint quelques minutes plus tard au coeur de la bataille. Il était en vie et suivi de près par Maître Filax et Tan qui, je ne sait pas quel miracle, avaient réussi à survivre au crash.

Il s'est avéré qu'un visage particulier était derrière cette opération sith: Dark Broayr. Et il n'était pas seul... A ses cotés se tenaient Gess ainsi qu'un de ces aliens rencontré un peu plus tôt... celui-ci était néanmoins beaucoup plus grand et menacant.  

A suivre


Dernière édition par kingchat le Dim 22 Juil 2018 - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kingchat
Beau parleur
avatar

Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 17/02/2017

MessageSujet: Re: [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke   Dim 22 Juil 2018 - 17:22

La bataille fut difficile, les siths étaient beaucoup plus nombreux. Mais nous avons fini par repousser leur attaque et empêché leur vaisseau de décoller avec les cristaux qu'ils étaient venus chercher. Dark Broayr a été mis en déroute et s'est enfui grâce à un chasseur tandis que nous nettoyions la zone.

En faisant le tour des prisonnier, j'ai ressentit un étrange lien avec cette créature colossale qui avait combattu au coté des siths. Maitre Filax est alors venu me chercher pour m'annoncer qu'il s'agissait vraisemblablement de mon père, qui avait travailler avec lui par le passé lors de ses recherches sur cette race extraterrestre mais qu'il n'avait plus revu depuis longtemps. Apparemment, Dark Broayr l'avait transformé en l'une de ses créatures.

Par la suite, Maitre Filax a proposé de laisser ses alliés s'occuper de Guess et de mon père. Ils ont donc été emmenés dans l'espoir que leur connaissance puisse les tirer de l'emprise des siths.

Avant de repartir vers Bastion, nous avons négocier avec Maitre Filax l'utilisation du pouvoir du TIA pour l'empereur, qui était notre mission initiale (même si j'étais assez troublé par les révélations de Maitre Filax). Il a accepter cette coopération sous certaines conditions négociables qu'il nous fallait transmettre à l'empereur.

Avant de partir, j'ai une dernière fois tenter de me connecter à TIA en retournant vers la jungle. Débarrassé du crystal d'Exar Kun, j'ai cette fois-ci réussi : ce qui m'a permis de retablir mon lien avec la force que Dark Jugloy m'avait retirer lors de notre dernière rencontre.

De retour à Bastion, l'empereur était très content de notre succès et nous a félicité. Après tout... ce pouvoir de téléportation était une arme cruciale pour lui. L'assaut final se rapprochant, il désirait néanmoins encore une chose: Dark Jugloy.

Grâce aux informations des services de Bastion, nous nous sommes rendus à la nouvelle cache de l'ancien maitre de Fangrel qui nous a chaleureusement recu. Comme à son habitude, elle avait bien entendu piégé la salle dans laquelle nous nous trouvions ... au cas ou. Après de rapides négociations, elle a accepté de venir avec nous jusque Bastion afin de rencontrer l'empereur qui désirait s'entretenir avec elle. Bien évidemment, moi et certains de mes camarades nous doutons qu'elle a une idée derrière la tête. Elle est extrêmement dangereuse, et je compte bien la garder a l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Star Wars Legacy] Journal du Chevalier Aedan Hawke
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Star Wars D6
» [Lego] Nouveau Set Star Wars révélé, édition d'anniversaire
» [Hors-Sujet] Parodie Star Wars de Pigrelin
» star wars
» [Hors-Sujet] Mon forum RPG Star Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Saigneurs du Chaos | Club de jeu de rôle à Bruxelles :: Jeu de role :: Résumés de parties-
Sauter vers: